Image

Groupes de santé (II)

Après avoir déterminé le groupe d'observation du dispensaire pour chaque patient examiné, le médecin de district doit élaborer un plan individuel de mesures préventives, thérapeutiques et récréatives, y compris des recommandations médicales sur le régime de travail, le repos, la nutrition et, si indiqué, le traitement médical, le massage, la physiothérapie, l'emploi, etc. d) Pour plus de clarté, nous donnons un schéma d'un plan individuel de traitement et de mesures préventives pour une année. Sains et pratiquement sains sont transférés pour comptabilité et observation au service de prophylaxie de la polyclinique, et les patients sont soumis à une surveillance dynamique obligatoire par des médecins spécialistes du profil approprié.

Les personnes appartenant au groupe D-I sont soumises à un examen au moins 1 fois par an afin d'identifier les premiers signes de la maladie. L'observation individuelle consiste en des tests, des tests fonctionnels d'un minimum de tests diagnostiques, un examen final et un entretien avec le médecin.

Les personnes du deuxième groupe dispensaire (D-II) sont soumises à un examen au moins 2 fois par an avec la tenue d'activités récréatives. Les mesures individuelles devraient viser à éliminer les facteurs de risque, tels que l'ivresse, le tabagisme, le surpoids, etc. Des mesures générales de renforcement, des cours dans les groupes de santé, des exercices de physiothérapie, la correction des conditions de travail et de vie, etc. devraient être largement recommandées et appliquées..

Pour chaque patient pris en suivi, la "Fiche de contrôle du suivi" est remplie.

Groupes d'observation des dispensaires.

L'examen médical est l'une des formes de miel. services consistant à examiner le patient afin de déterminer l'état de santé et la détection précoce des maladies. Les principaux types d'examen physique: préliminaire, périodique et cible. Un examen médical préalable est effectué afin de déterminer si l'état de santé de la personne entrant dans le travail est affecté au travail qui lui est confié, ainsi que dans le but de détecter et de prévenir précocement les maladies. Un examen médical périodique permet d'identifier les effets des facteurs nocifs professionnels sur la santé du salarié et de le protéger contre le développement de la maladie. dépistage de masse de la population pour identifier une maladie ou un groupe de maladies spécifique. Pour des raisons de santé, tous les résidents examinés sont répartis en trois groupes d'observation dispensaire.

Groupe I - en bonne santé - personnes qui ne souffrent pas de maladies chroniques ou de fonctions altérées des organes et systèmes individuels, pour lesquelles l'examen n'a pas trouvé d'écarts par rapport aux limites établies de la norme et sont pleinement capables de travailler. Groupe II - personnes pratiquement en bonne santé qui ont souvent des maladies aiguës de longue durée qui ont maladie chronique qui n'affecte pas la fonction des organes vitaux et n'affecte pas la capacité de travailler; groupe III - patients atteints de maladies chroniques. Ils sont divisés en personnes avec une évolution compensée de la maladie, une invalidité rare et de courte durée; avec une évolution sous-compensée de la maladie, des exacerbations fréquentes et une invalidité prolongée; avec un cours décompensé, des changements pathologiques persistants conduisant à une invalidité permanente. Dans chaque groupe, les individus présentant des facteurs de risque de production, de nature domestique et génétique sont distingués. Dans le groupe sain, l'examen doit viser à déterminer l'état fonctionnel des systèmes et organes individuels, principalement cardiaques - vasculaire, respiratoire, endocrinien, digestion, systèmes nerveux central et périphérique, degré d'adaptation du corps, identification des réserves.Lors de l'examen des personnes qui sont pratiquement en bonne santé et présentent des facteurs de risque, ainsi que les méthodes ci-dessus, les écarts des organes et systèmes individuels, les réactions des systèmes fonctionnels du corps à la charge dynamique et l'invalidité sont évaluées.Dans le groupe de patients, un examen ciblé doit être effectué, comprenant toutes les méthodes modernes de laboratoire, de diagnostic fonctionnel, radiologique, radioisotopique, endoscopique et autres. La fréquence et la durée du suivi des patients atteints de maladies chroniques dépendent de l'évolution de la maladie, de sa forme et de son stade. Ainsi, la durée du suivi pour les patients atteints de rhumatismes, de maladie coronarienne, d'ulcère gastro-duodénal et de duodénum est supérieure à 5-6 ans. La planification des examens actifs des patients soumis à un examen clinique doit être structurée de manière à conduire un traitement anti-rechute avant une exacerbation saisonnière (août - septembre, février - avril).

Indicateurs clés pour évaluer la qualité et l'efficacité de l'examen clinique.

Sous les indicateurs de l'efficacité de l'observation de suivi, il faut comprendre des indicateurs qui évaluent la réalisation de l'objectif fixé de l'examen clinique, les résultats finaux. Les indicateurs de l'efficacité de l'examen clinique comprennent la dynamique de la morbidité et de la douleur selon la TVH pour les travailleurs; morbidité générale selon la pathologie principale et concomitante; morbidité hospitalisée; handicap, y compris primaire; mortalité; résultats de l'examen clinique en fonction de la récupération annuelle des crises, amélioration, aucun changement, détérioration. L'évaluation de l'efficacité de l'examen clinique doit être effectuée séparément par groupes: les personnes saines et malades qui ont eu des maladies aiguës; patients atteints de maladies chroniques.Le critère d'efficacité d'un examen médical sain (observation clinique du groupe I) est l'absence de maladies, la préservation de la santé et de la capacité de travail (absence de transfert vers le groupe de patients). Le critère d'efficacité de l'examen clinique des personnes qui ont eu des maladies aiguës (observation clinique du groupe II) est la récupération complète et le transfert à un groupe de personnes en bonne santé. Un critère d'efficacité de l'examen clinique des personnes souffrant de pathologie chronique (suivi clinique du groupe III) est une rémission stable (absence d'exacerbations de la maladie). De plus, l'efficacité de l'examen clinique est confirmée par l'indicateur de taux d'incidence d'une incapacité temporaire (avec cas et jours) sous des formes nosologiques spécifiques, pour lesquelles les patients ont été pris en charge en cas de diminution. L'indicateur est comparé à l'indicateur de l'année précédente ou sur plusieurs années (l'idée la plus complète de l'efficacité de l'examen clinique est donnée par comparaison sur 3-5 ans); indicateur d'incapacité primaire des patients examinés; un indicateur de la proportion de patients dont l'état s'est amélioré au cours de l'année (groupe III d'observation de suivi); taux de mortalité des personnes inscrites au dispensaire (pour 1000 examens médicaux); L'efficacité de l'examen clinique - Le nombre de patients enregistrés pour cette maladie avec amélioration (transférés dans le groupe des presque sains) [aggravation, aucun changement d'état] à la fin de l'année de déclaration / Nombre total de patients enregistrés pour cette maladie à la fin de la déclaration années x 100.; Le nombre de cas (jours) d'incapacité temporaire (pour 100 employés, enregistrés au dispensaire = Le nombre de cas (jours) d'incapacité temporaire parmi les employés de la clinique / Nombre total d'employés à la clinique x 100.; Partager patients inscrits au dispensaire, transférés au handicap = Nombre de patients inscrits au dispensaire, transférés au handicap / Nombre total de patients inscrits au dispensaire x 100; Indicateur d'invalidité primaire du dispensaire pour l'année (pour 100 dispensaires) = Nombre de patients, inscrit au dispensaire, reconnu pour la première fois invalide au cours de l'année donnée par oui la maladie donnée / nombre total de patients inscrits au dispensaire au cours de l'année pour cette maladie x 100; part de patients dont l'état s'est amélioré au cours de l'année (%) = nombre de patients dont l'état de santé s'est amélioré au cours de l'année / nombre total de patients chroniques, inscrits au dispensaire (groupe III) x 100; Mortalité des personnes inscrites au dispensaire (pour 1000 dispensaires) = Nombre de décès de personnes inscrites au dispensaire / Nombre total de patients inscrits au dispensaire x 1000. comprendre des indicateurs tels que la couverture par l'observation du dispensaire non observée au cours de l'année, la couverture par diverses mesures sociales et d'amélioration de la santé et de traitement et de prophylaxie: cure thermale, alimentation, emploi rationnel, etc. Ces indicateurs sont calculés sur la base du calcul des données pertinentes sur la carte de contrôle du dispensaire observation "f. 030 / y-04. Couverture par l'observation dispensaire de patients nouvellement diagnostiqués sous formes nosologiques (%) = Nombre de patients nouvellement diagnostiqués et pris sous surveillance clinique / Nombre total de patients nouvellement diagnostiqués avec cette maladie x 100.; L'intégralité de la couverture du suivi des patients = Nombre de patients avec cette forme nosologique, enregistrés en début d'année + nouvellement pris sous le suivi - jamais présentés / Nombre de patients enregistrés avec cette maladie x 100.; Observation des conditions des examens dispensaires = Nombre de dispensaires qui ont observé la participation pour l'observation de suivi / Nombre total d'examens médicaux x 100.; Exhaustivité des mesures médicales et d'amélioration de la santé (%) = Ce type de traitement (réadaptation) a duré plus d'un an / Nous avions besoin de ce type de traitement (amélioration de la santé_) x 100.; L'indicateur d'hospitalisation des patients en examen médical = Hospitalisé depuis nombre d'examens médicaux / À hospitaliser x 100.; Satisfaire les besoins des examens médicaux dans les sanatoriums et les maisons de repos (en pourcentage des nécessiteux) = Référé aux sanatoriums et aux maisons de repos / À leur adresser x 100.; Changement dans la nature du travail des patients soumis à l'examen médical (en pourcentage de ceux qui en ont besoin) this) = Traduit à un ami emploi / A besoin d'un tel transfert x 100.; Couverture de la population décrétée par la vaccination = Nombre de personnes d'un certain groupe d'âge couvert par la vaccination / Nombre total de personnes de ce groupe d'âge à vacciner x 100.

Date d'ajout: 2018-08-06; vues: 585;

Je groupe

La catégorie I comprend les personnes qui n'ont pas de maladies chroniques, ainsi que les facteurs de risque de développer de telles maladies, ou qui ont les facteurs de risque indiqués pour un risque cardiovasculaire absolu faible ou moyen et qui n'ont pas besoin de suivi pour d'autres maladies (conditions ).

Les résultats des examens de laboratoire de ce groupe de personnes se situent dans la plage normale. Comme vous pouvez le deviner, cette catégorie comprend les citoyens ayant le niveau de bien-être le plus favorable..

Sur la base des résultats de l'examen clinique, des consultations préventives et d'autres mesures d'amélioration de la santé sont effectuées pour les personnes de cette catégorie, dont l'objectif principal est de promouvoir un mode de vie sain et le respect des normes sanitaires et hygiéniques.

Groupe II

Cette catégorie comprend les personnes qui ne souffrent d'aucune maladie chronique, mais qui se trouvent dans la zone de risque accru de leur acquisition. De plus, cela inclut les personnes prédisposées au développement de maladies cardiovasculaires. Ce groupe est le plus étendu en nombre, ce qui est associé à un grand nombre de facteurs qui affectent négativement le corps humain (mauvaises habitudes, mauvaise alimentation, mode de vie sédentaire, pollution climatique, etc.).

Cette catégorie de citoyens est diagnostiquée en effectuant un examen de santé standard généralement accepté, ainsi que des études supplémentaires sur les risques individuels, le cas échéant.

Le deuxième groupe de santé comprend les citoyens qui n'ont pas établi de maladies chroniques non transmissibles, mais qui présentent des facteurs de risque de développer de telles maladies

  • à risque cardiovasculaire absolu élevé ou très élevé,
  • ainsi que les citoyens souffrant d'obésité et (ou) d'hypercholestérolémie avec un taux de cholestérol total de 8 mmol / l ou plus, et (ou) une personne,
  • fumeurs plus de 20 cigarettes par jour,
  • et (ou) une personne présentant un risque identifié de consommation nocive d'alcool et (ou) le risque d'utiliser des stupéfiants et des substances psychotropes sans ordonnance d'un médecin et qui n'ont pas besoin de surveillance médicale pour d'autres maladies (affections).

Les citoyens en santé de groupe II présentant un risque cardiovasculaire absolu élevé ou très élevé sont soumis au suivi d'un médecin (feldsher) d'une unité de prophylaxie médicale (bureau) ou d'un centre de santé, ainsi que d'un feldsher d'un centre de santé feldsher ou d'une station feldsher-sage-femme, à l'exception des patients atteints de cholestérol total 8 mmol / l ou plus, soumis à la surveillance médicale d'un médecin généraliste.

En présence d'indications médicales, le thérapeute se voit prescrire des médicaments à usage médical afin de corriger pharmacologiquement les facteurs de risque identifiés pour les citoyens de groupe de santé II.

Groupe III (a et b)

Le groupe III a comprend les personnes souffrant de maladies chroniques non transmissibles (CID), qui nécessitent des soins de suivi et des soins médicaux hautement qualifiés. La majorité des citoyens de cette catégorie sont des personnes de plus de 40 ans, dont les affections sont directement liées à l'âge et au vieillissement du corps. L'examen clinique de ces personnes est effectué dans le but de la prévention secondaire, à savoir la prévention des complications et des exacerbations d'une maladie existante.

La catégorie III b comprend les personnes qui n'ont pas de maladies cardiovasculaires, mais qui nécessitent la mise en place de soins de suivi ou la prestation de soins médicaux spécialisés, y compris de haute technologie, pour d'autres maladies, ainsi que les citoyens soupçonnés de présence de ces maladies qui ont besoin d'un examen supplémentaire.

Les citoyens des groupes de santé III a et III b sont soumis à une observation médicale par un médecin généraliste, des médecins spécialistes avec des mesures préventives, curatives et de réadaptation.

Groupes de santé pour enfants

Les groupes de santé attribués en fonction des résultats de l'examen médical de la population infantile diffèrent considérablement de ceux des adultes. Tout d'abord, il convient de dire que pour la classification des enfants, il existe jusqu'à 5 catégories (contre 3 chez les adultes).

Une telle quantité est associée à une vulnérabilité accrue du corps de l'enfant à diverses maladies, c'est pourquoi leur examen clinique nécessite plus d'attention et de rigueur, ce qui entraîne une quantité importante d'informations pour la classification en catégories.

1 groupe

Cette catégorie comprend les bébés en bonne santé physique et mentale qui ont une résistance élevée aux maladies. Ils peuvent aussi parfois tomber malades, mais au moment de l'examen, ils n'ont aucune pathologie. En fait, le premier groupe comprend des enfants qui ne tombent pas malades du tout, mais dans la pratique, il y a très peu d'enfants de ce type..

2 groupes

Cette catégorie comprend les enfants qui ne souffrent pas de maladies chroniques, mais qui ont une immunité réduite. Ces bébés peuvent souffrir d'infections aiguës plusieurs fois par an, mais rien de plus. Habituellement, ils sont divisés en plusieurs sous-groupes par type de risque. Par exemple, la catégorie «A» comprend les enfants dont l'hérédité est problématique et la catégorie «B» comprend les enfants à risque de développer des maladies chroniques.

3 groupes

La 3ème catégorie comprend les enfants qui ont tout type de maladie chronique. Cependant, les patients de cette catégorie se distinguent par le fait qu'une telle maladie survient dans un état de compensation. Cela signifie que, malgré la présence d'une pathologie, l'enfant ne fait pas face à des conséquences graves ou à des exacerbations de la maladie et peut mener un mode de vie normal.

4 groupes

Cette catégorie de santé fait référence aux enfants souffrant de maladies chroniques au stade de la sous-compensation. Dans cet état, une détérioration significative du bien-être, une perturbation du fonctionnement de certains organes et une résistance corporelle réduite sont déjà observées. Ces enfants ont souvent besoin d'un traitement et d'une réadaptation constants, tandis que leurs maladies se traduisent le plus souvent par une sorte d'infériorité physique et que le développement neuropsychique est dans un état normal..

5 groupes

Cette catégorie comprend les enfants atteints de maladies chroniques graves en décompensation. Ce sont des enfants handicapés ayant de graves problèmes de développement ou des capacités fonctionnelles réduites. Il convient de noter que les maladies de ce groupe ne sont pas toujours congénitales. Un enfant en parfaite santé après avoir souffert d'une maladie, d'une intervention chirurgicale ou d'une blessure peut recevoir le groupe 5. Ces enfants ont presque toujours besoin d'une surveillance et d'une assistance constantes..

Conclusion

Ainsi, les groupes de santé représentent une échelle par laquelle l'état du corps, à la fois un adulte et un enfant, est déterminé.

Compte tenu des examens de spécialistes étroits, le groupe de santé est déterminé par un pédiatre ou un thérapeute, qui à son tour effectue une évaluation complète de l'état du corps humain.

Observation en dispensaire en 2 groupes

MINISTÈRE DE LA SANTÉ DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE

du 29 mars 2019 N 173н

À propos de l'énoncé de la procédure d'observation du dispensaire pour les adultes

Conformément à l'article 46 de la loi fédérale du 21 novembre 2011 N 323-ФЗ «Sur les bases de la protection de la santé des citoyens dans la Fédération de Russie» (Législation collectée de la Fédération de Russie, 2011, N 48, article 6724; 2013, N 48, article 6165 ; 2016, N 27, art. 4219)

1. Approuver la procédure ci-jointe pour l'observation du dispensaire des adultes.

2. Reconnaître comme invalide l'ordonnance du Ministère de la santé de la Fédération de Russie du 21 décembre 2012 N 1344н "Sur l'approbation de la procédure de contrôle des dispensaires" (enregistrée par le Ministère de la justice de la Fédération de Russie le 14 février 2013, enregistrement N 27072).

au ministère de la justice

25 avril 2019,

enregistrement N 54513

La procédure d'observation du dispensaire pour les adultes

du 29 mars 2019 N 173н

La procédure d'observation du dispensaire pour les adultes

1. Cette procédure établit les règles applicables aux organisations médicales pour effectuer la surveillance des dispensaires des adultes (âgés de 18 ans et plus).

Cette procédure ne s'applique pas dans les cas où les actes juridiques réglementaires de la Fédération de Russie établissent une procédure différente pour l'observation d'office des personnes atteintes de certaines maladies ou conditions (groupes de maladies ou conditions).

3. Une surveillance clinique est requise pour les personnes souffrant de certaines maladies chroniques non infectieuses et infectieuses ou présentant un risque élevé de développement, ainsi que pour les personnes en période de rétablissement après des maladies aiguës (affections, y compris les blessures et les empoisonnements).

Dans le cadre de l'observation du dispensaire, un examen médical préventif est organisé.

4. La supervision clinique est établie dans les 3 jours ouvrables après:

1) établir un diagnostic lors de la prestation de soins médicaux en ambulatoire;

2) réception de l'épicrisis de sortie des dossiers médicaux des patients hospitalisés en fonction des résultats des soins médicaux dans des conditions stationnaires.

5. L'organisation de l'observation du dispensaire dans une organisation médicale est effectuée par le chef de l'organisation médicale ou le chef adjoint de l'organisation médicale autorisée par lui (ci-après - le chef).

1) la couverture des personnes atteintes de maladies chroniques non transmissibles et de maladies infectieuses et des personnes présentant un risque cardiovasculaire élevé et très élevé d'au moins 70%;

2) couverture par l'observation dispensaire des personnes en âge de travailler, parmi celles qui y sont soumises, d'au moins 90%;

3) la mise en place d'une surveillance clinique par un travailleur médical visé à l'article 5 de la présente procédure, dans les délais spécifiés à l'article 4 de la présente procédure;

4) l'atteinte des valeurs cibles des indicateurs de santé conformément aux recommandations cliniques;

5) une réduction du nombre de plaintes concernant des exacerbations de maladies chroniques parmi les personnes sous surveillance clinique;

6) une diminution du nombre d'appels médicaux d'urgence parmi les personnes sous surveillance médicale en raison de l'exacerbation ou des complications de maladies pour lesquelles les personnes sont sous surveillance médicale;

7) une diminution du nombre de cas et du nombre de jours d'incapacité temporaire de travail des personnes sous contrôle médical;

8) une diminution du nombre d'hospitalisations, y compris pour des raisons médicales urgentes, en raison d'une exacerbation ou de complications de maladies pour lesquelles des personnes sont sous surveillance médicale;

9) une diminution des taux de mortalité, y compris la mortalité d'origine communautaire, des personnes sous surveillance clinique.

Le chef organise une synthèse et analyse les résultats de l'observation dispensaire des personnes en soins médicaux dans une organisation médicale, afin d'optimiser la conduite de l'observation dispensaire.

6. L'observation clinique est effectuée par le personnel médical suivant d'une organisation médicale (unité structurelle d'une autre organisation exerçant une activité médicale), où le patient reçoit des soins de santé primaires:

1) médecin généraliste (médecin généraliste généraliste, médecin généraliste généraliste généraliste (médecin de famille) (ci-après dénommé médecin généraliste);

2) médecins spécialistes (pour certaines maladies ou affections (groupes de maladies ou affections);

3) un médecin en prophylaxie médicale (ambulancier) d'un département (cabinet) de prophylaxie médicale ou d'un centre de santé;

Enregistré par le ministère de la Justice de la Fédération de Russie le 28 avril 2012, enregistrement N 23971, tel que modifié par l'ordonnance du ministère de la Santé de la Fédération de Russie du 31 octobre 2017 N 882н (enregistrée par le ministère de la Justice de la Fédération de Russie le 9 janvier 2018, enregistrement N 49561).

7. Lors d'un suivi, un travailleur médical autorisé par le chef d'un organisme médical fournit:

1) la constitution de listes de personnes soumises à une surveillance clinique au cours de l'année de référence, leur répartition trimestrielle;

2) informer les personnes soumises à une surveillance médicale au cours de l'année en cours ou leurs représentants légaux de la nécessité de comparaître à des fins de surveillance médicale;

3) la formation des patients aux compétences d'autosurveillance des indicateurs de santé déterminés par un médecin généraliste (assistant médical) ou un médecin spécialiste effectuant un suivi clinique, et des algorithmes d'action en cas de développement de maladies potentiellement mortelles.

8. La disponibilité des indications médicales pour l'observation du dispensaire, la fréquence des réceptions du dispensaire (examens, consultations), la durée de l'observation du dispensaire, le volume des mesures préventives, diagnostiques, thérapeutiques et de réadaptation sont déterminés par le médecin spécifié au paragraphe 5 de la présente procédure, conformément à la présente procédure, avec tenant compte des normes de soins médicaux et des directives cliniques.

Au cours du suivi, les recommandations des médecins spécialistes contenues dans la documentation médicale du patient sont prises en compte, y compris celles formulées à la suite des résultats des soins médicaux dans des conditions stationnaires.

9. La liste des maladies ou affections (groupes de maladies ou affections), en présence desquelles la surveillance clinique est établie par un médecin généraliste, y compris la durée et la fréquence minimale de la surveillance clinique, sont définies en annexe à la présente Procédure..

10. Si le patient a besoin de la surveillance médicale d'un médecin spécialiste pour des maladies ou affections spécifiques (groupes de maladies ou affections) et qu'un tel médecin spécialiste est absent de l'organisation médicale dans laquelle le patient reçoit des soins de santé primaires, le médecin organise une consultation avec le patient spécialiste approprié dans une autre organisation médicale, y compris avec l'utilisation des technologies de télémédecine, et effectue un suivi clinique par accord et en tenant compte des recommandations de ce spécialiste.

11. Un médecin en prophylaxie médicale (ambulancier) d'un service de prophylaxie médicale ou d'un centre de santé, ainsi qu'un ambulancier et un obstétricien du centre, assurent des soins de suivi aux personnes classées dans le groupe de santé II ou dont le total est élevé ou très élevé. risque cardiovasculaire, à l'exception des patients ayant un taux de cholestérol total de 8 mmol / l ou plus, qui sont soumis à la surveillance médicale d'un médecin généraliste.

Pour les centres de santé de feldsher et les postes de feldsher-sages-femmes situés dans des zones reculées ou inaccessibles.

12. Le médecin désigné à l'article 5 de la présente Procédure, lors de l'observation du dispensaire:

1) créer un groupe d'observation du dispensaire;

2) tenir un registre des personnes sous surveillance médicale;

3) informe sur la procédure, la portée et la fréquence des observations du dispensaire;

4) organise et réalise des réceptions dispensaires (examens, consultations), des mesures préventives, diagnostiques, thérapeutiques et de rééducation;

5) s'il est impossible pour une personne soumise à une observation médicale de se rendre dans un organisme médical en raison de la gravité de l'état ou de la fonction motrice altérée, elle tiendra un dispensaire (examen, consultation) en ambulatoire, y compris à domicile;

6) organise une consultation d'un patient avec un médecin spécialiste pour des maladies ou affections spécifiques (groupes de maladies ou affections) d'une autre organisation médicale, y compris en utilisant les technologies de télémédecine, et effectue un suivi d'observation par accord et en tenant compte des recommandations de ce médecin spécialiste;

13. L'accueil dispensaire (examen, consultation) par un professionnel de la santé visé à l'article 5 de la présente Procédure comprend:

1) évaluation de l’état d’une personne, recueil des plaintes et des antécédents médicaux, examen physique, objectif et évaluation des études de laboratoire et instrumentales;

2) établir ou clarifier le diagnostic d'une maladie (état);

3) l'évaluation de l'adhésion au traitement et de l'efficacité du traitement précédemment prescrit, la réalisation des indicateurs de santé cibles, la correction nécessaire du traitement, ainsi que l'augmentation de la motivation des patients pour le traitement;

4) mener de brefs conseils préventifs et expliquer à une personne présentant un risque élevé de développer une maladie ou un état mortel (groupe de maladies ou conditions) ou leurs complications, ainsi qu'aux personnes vivant avec lui, les règles d'action de leur développement et la nécessité d'une assistance médicale d'urgence en temps opportun;

5) la nomination pour des indications médicales de mesures préventives, diagnostiques, thérapeutiques et de réadaptation supplémentaires, y compris la référence du patient à une organisation médicale qui fournit des soins médicaux spécialisés, y compris de haute technologie, pour des traitements de sanatorium, au département (cabinet) de prévention médicale ou centre de santé pour un conseil préventif approfondi (individuel ou en groupe).

14. Les informations sur l'observation du dispensaire sont consignées dans la documentation médicale du patient, ainsi que dans le formulaire d'enregistrement N 030 / «Carte de contrôle de l'observation des dispensaires» (ci-après dénommée «carte de contrôle»), à moins que la législation de la Fédération de Russie ne prévoie de remplir des cartes spéciales d'observation du dispensaire pour les personnes. avec des maladies ou affections individuelles (groupes de maladies ou affections).

15. Le médecin visé à l'article 6 de la présente procédure analyse les résultats de l'observation du dispensaire sur la base des informations contenues dans les cartes de contrôle, tandis que le médecin généraliste, le feldsher et l'obstétricien du centre, entre autres, tiennent des registres des personnes sous surveillance médicale chez le médecin. -spécialistes, et forme un plan consolidé pour effectuer l'observation dispensaire pour chaque personne, en tenant compte de toutes les maladies ou conditions (groupes de maladies ou conditions), pour lesquelles il a besoin d'une observation dispensaire.

Application. La liste des maladies ou affections (groupes de maladies ou affections), en présence desquelles une surveillance clinique d'une population adulte est établie par un médecin généraliste

observation des adultes,

du 29 mars 2019 N 173н

La liste des maladies ou affections (groupes de maladies ou affections), en présence desquelles une surveillance clinique d'une population adulte est établie par un médecin généraliste

Maladie ou affection (groupe de maladies ou d'affections) en présence de laquelle un suivi est établi

La fréquence minimale des réceptions dispensaires (examens, consultations)

Indicateurs de santé contrôlés dans le cadre d'un suivi

Durée d'observation clinique

I20.1, I20.8, I20.9, I25.0, I25.1, I25.2, I25.5, I25.6, I25.8, I25.9

Maladie coronarienne stable (à l'exception des maladies ou affections suivantes pour lesquelles un suivi est effectué par un cardiologue:

angine III-IV FC à l'âge actif; l'infarctus du myocarde et ses complications dans les 12 mois suivant la prestation de soins médicaux dans des conditions stationnaires d'organisations médicales;

la période après la fourniture de méthodes de traitement de haute technologie, y compris la chirurgie cardiaque pendant 12 mois après la prestation de soins médicaux dans un cadre hospitalier d'organisations médicales)

Au moins 2 fois par an

Accueil (examen, consultation) d'un cardiologue selon les indications médicales

Examen clinique de la population adulte

Selon le décret du Ministère de la santé de la République du Bélarus du 12 octobre 2007 n ° 92 «sur l'organisation de la surveillance dispensaire de la population adulte de la République du Bélarus», chaque citoyen de la République du Bélarus doit subir un examen médical chaque année.

La réalisation d'un examen médical général est un événement très important visant à maintenir la santé publique, la prévention, le traitement et l'alerte précoce des maladies.

L'examen clinique comprend le montant minimal obligatoire d'examen médical et d'examen préventif du cancer dans le but de détecter précocement les maladies ou les facteurs de risque de leur apparition et de les traiter en temps opportun:

18-29 ans: mesure de la pression artérielle, poids, taille, test sanguin général, analyse d'urine générale, glycémie, ECG, fluorographie, examen par un gynécologue (pour les femmes), examen par un médecin généraliste.

30-39 ans: mesure de la pression artérielle, poids, taille, test sanguin général, test urinaire général, glycémie, cholestérol sanguin selon les indications, ECG, fluorographie, examen par un gynécologue (pour les femmes), examen par un médecin généraliste.

40 ans et plus: mesure de la pression artérielle, poids, taille, numération globulaire complète, test urinaire général, glycémie, cholestérol sanguin indiqué, ECG, fluorographie, mesure de la pression intraoculaire, examen par un gynécologue (pour les femmes), examen de la prostate en examen de médecin de sexe masculin.

Selon les résultats de l'examen par un médecin généraliste ou généraliste, une évaluation de la santé est effectuée, un groupe d'observation du dispensaire est déterminé, ainsi que des tactiques pour un examen plus approfondi et un traitement du patient. Dans le même temps, un mode de vie sain est promu et la responsabilité de leur santé est expliquée aux citoyens.

Groupes d'observation des dispensaires:

D-1 - des citoyens en bonne santé. Observé au moins 1 fois en 2 ans. Les personnes en âge de travailler subissent un examen médical chaque année.

D-2 - citoyens pratiquement en bonne santé ayant des antécédents de facteurs de risque de maladies chroniques ou aiguës pouvant entraîner une chronicité du processus pathologique, ainsi que les citoyens atteints de maladies chroniques en rémission sans altération de la fonction des organes et des systèmes corporels.

D-3 - citoyens atteints de maladies chroniques avec altération de la fonction des organes et des systèmes du corps et (ou) exacerbations périodiques.

D-4 - citoyens ayant un groupe de personnes handicapées.

Les personnes inscrites au dispensaire des groupes D-2, D-3 et D-4 (qui ont besoin d'un suivi dynamique régulier) subissent un examen supplémentaire et un examen par des médecins spécialistes appropriés. La fréquence d'observation au cours de l'année et le volume d'examen, ainsi que le traitement, sont déterminés par le médecin dont le patient figure sur le dossier «D», en fonction de la forme et de la période de la maladie.

Les citoyens en âge de travailler employés dans des conditions de travail nocives et (ou) dangereuses ou dans des emplois nécessitant une sélection professionnelle conformément à la loi, subissent un examen médical conformément au décret du Ministère de la santé de la République du Bélarus du 28 avril 2010. 47 «Lors de l'approbation des instructions sur la procédure à suivre pour les examens médicaux obligatoires des employés».

Le refus d'un citoyen d'un examen clinique ou d'une observation dynamique est inscrit dans le dossier médical de la consultation externe et sur la carte d'enregistrement de l'observation clinique, attestée par sa signature et le sceau du médecin de l'établissement de santé.

Groupes d'observation dynamique de dispensaire

CritèresDurée d'observation dans chaque groupeLa fréquence du miel ordinaire. observations
Saine (D І)
Des personnes en bonne santé sans maladies chroniquesavant les indications de transfert vers le deuxième ou le troisième groupea) lorsque vous contactez indépendamment la clinique pour une raison quelconque, elles sont prises en compte et observées 1 fois en 2-3 ans
Groupes à risque pour certaines maladies (cardiovasculaire, oncologique, pulmonaire)b) individuellement, mais pas moins d'une fois par an
Contingents organisés (travailleurs d'entreprises industrielles, étudiants, sportifs, etc.)c) conformément aux directives actuellement applicables
Pratiquement sain (D II)
Personnes presque en bonne santé ayant des antécédents de maladie chronique qui n'affectent pas les fonctions des organes vitaux et n'affectent pas la capacité de travailavant les indications de transfert vers le premier ou le troisième groupeavec auto-référence à la clinique
Patients D (III)
Après des maladies aiguës (pneumonie, amygdalite, OGN)à partir de 1 mois jusqu'à 6-12 mois et avant l'apparition d'indications de transfert vers le premier ou le deuxième groupe1 fois en 3-6 mois.
Patients chroniques au stade de compensation, sous-compensation (groupe de traitement prophylactique actif), décompensation (groupe de traitement d'entretien)en l'absence d'exacerbations dans les 5 ans sont transférés au deuxième groupe d'observation avec récupération partielle en tant que patients au stade de sous-compensation et de compensation.conformément aux directives élaborées pour la réversibilité et au plan de surveillance des patients chroniques

Un programme individuel de prévention des facteurs de risque de maladies est élaboré pour les citoyens membres du groupe de suivi dynamique D (II), médecin du service de prophylaxie de l'établissement de santé.

Les citoyens qui font partie du groupe du dispensaire d'observation dynamique D (ІІІ), qui ont subi des maladies aiguës, des opérations, des blessures, ont un risque accru de diverses maladies et sont exposés à des conditions de travail dangereuses, sont mis sur le compte du dispensaire pour un suivi dynamique supplémentaire chez les médecins locaux, des médecins spécialistes ayant le profil approprié pour traiter des questions de travail et de repos, de régime alimentaire, de dosage de charge, de thérapie par l'exercice, de respect des mesures médicales.

Le refus du citoyen d'un suivi dynamique est enregistré dans le dossier médical de la consultation externe (formulaire n ° 025 / an), certifié par sa signature et le médecin de l'établissement de santé.

La troisième étape de l'examen clinique - analyse de l'efficacité du travail.

Pour déterminer l'efficacité de l'examen clinique, les critères suivants sont utilisés:

· L'absence de signes d'exacerbation de la maladie;

· L'absence de maladies nouvellement diagnostiquées aux stades ultérieurs;

· Réduction de l'invalidité temporaire;

· La transition de la maladie vers un stade clinique plus facile;

· Diminution de la sortie initiale du handicap;

· Un changement dans le groupe d'incapacité à un moins grave.

Des indicateurs quantitatifs sont également pris en compte:

· Couverture par l'examen clinique de la population du site, exhaustivité de la couverture de l'examen médical par des formes nosologiques individuelles en pourcentage (le rapport entre le nombre de patients atteints de cette maladie conduits au dispensaire et le nombre de tous les patients atteints de cette maladie dans la région);

· Le pourcentage d'exacerbations de la maladie sous-jacente chez les patients des dispensaires; le nombre de jours et de cas d'incapacité temporaire par formes nosologiques dans le groupe dispensaire par an; durée moyenne d'un cas;

· La fréquence d'entrée en invalidité primaire pour 100 dispensés; le pourcentage de personnes handicapées transférées du premier groupe aux deuxième et troisième;

· La gravité du handicap (le rapport entre le nombre de personnes handicapées des groupes I et II et le nombre total de personnes handicapées dans le groupe dispensaire en pourcentage);

· Mortalité parmi les médecins légistes en pourcentage et mortalité pour 1 000 habitants.

D'autres indicateurs peuvent être analysés - la rapidité de la prise dans les dossiers du dispensaire, les examens planifiés du dispensaire et autres.

Pour effectuer les travaux du dispensaire, le médecin dispose d'un temps spécial (1-2 jours par mois), pendant lequel il est totalement dispensé de la prise en charge actuelle des patients.

Pour tenir compte des dispensaires, la documentation suivante est délivrée:

1. Liste des personnes soumises à inspection (formulaire n ° 278)

2. Dossier médical d'un ambulatoire (formulaire 025 / an). Dans le coin supérieur droit est indiqué «D», la date d'enregistrement et le code (ou nom) de la maladie sont indiqués, selon lesquels le patient est mis au dispensaire.

Après avoir décrit l’état et le diagnostic du patient, un plan d’observation médicale pour l’année est introduit dans le «Dossier médical», qui indique la fréquence d’observation du patient, la conduite de certaines études et consultations, ainsi que les mesures médicales et sanitaires. Les mesures thérapeutiques sont la rééducation du patient et comprennent les points suivants:

· Mode de travail et de repos;

· Physiothérapie et thérapie par l'exercice;

Remédiation des foyers d'infection;

· Traitement médicamenteux (anti-rechute);

· Traitement prévu dans un hôpital;

· Enquête dans MREC (selon les indications);

Le «dossier médical» enregistre régulièrement les résultats des études et des examens, les recommandations de traitement et d'emploi, etc..

3. À la fin de chaque année, une épicrisis mise en scène du patient du dispensaire est compilée en 2 exemplaires, l'un sur la fiche ambulatoire et l'autre sur une feuille séparée, qui est ensuite transférée au service de statistique pour un traitement centralisé des résultats et une évaluation de l'efficacité de l'examen clinique.

Les moments suivants se reflètent dans une épicrisis: état initial du patient; mesures thérapeutiques et préventives prises; dynamique de l'évolution de la maladie (modification de l'état subjectif, diminution du nombre d'exacerbations, diminution ou augmentation du nombre de cas et de jours d'incapacité temporaire, sortie initiale ou dynamique d'incapacité); résumant –– l'évaluation de l'état de santé (détérioration, amélioration, aucun changement). Epicrisis est revu et signé par le chef du service thérapeutique.

4. Carte de contrôle observation dispensaire (formulaire n ° 30) et le compte carte de l'examen clinique (formulaire n ° 131 / y-D)

ORIENTATIONS CLÉS DU TRAVAIL DE RÉHABILITATION

Dans l'arrêté du 25 janvier 1993 du Ministère de la santé de la République du Bélarus n ° 13 sur la création d'un système de réadaptation des patients et des personnes handicapées en République du Bélarus le nombre d'enfants handicapés augmente. La raison en est le travail insuffisant des travailleurs médicaux en termes de traitement de réadaptation (réadaptation), qui a conduit à la nécessité de créer et d'améliorer un système de réadaptation pour les patients et les personnes handicapées en République du Bélarus.

Les principaux documents d'orientation relatifs à la réadaptation sont les suivants: arrêté n ° 13, arrêté n ° 28 du 12 février 1993. «Sur les mesures visant à améliorer l'examen médical et la réadaptation en République du Bélarus», arrêté n ° 225 du 10 octobre 1994 (ajout à la commande n ° 13).

L'arrêté n ° 13 approuve les dispositions:

  • À propos du centre de profil pour la réadaptation médicale (MR);
  • sur la séparation de la RM dans un hôpital;
  • sur le département de MR dans la clinique;
  • sur le département d'expertise médicale et sociale (UIT) et de réadaptation au sein du comité de santé dans les départements régionaux de la santé;
  • À propos du dispensaire régional de RM et de médecine du sport (réorganisé à partir d'un dispensaire d'éducation médicale et physique);
  • À propos du centre de réadaptation médicale et professionnelle de l'hôpital régional;
  • À propos du Conseil sur la RM et la réadaptation médicale et professionnelle des patients et des personnes handicapées;
  • sur le chef du service de réadaptation;
  • sur le médecin rééducateur et quelques autres.

Pour l'ordonnance n ° 13, il y a une annexe: «Règlement sur l'examen de l'incapacité temporaire et l'organisation de la réadaptation dans les établissements médicaux». Il indique les tâches de l'examen de l'invalidité temporaire (LV) dans les hôpitaux, les personnes et les institutions qui effectuent l'examen, énumère les responsabilités spécifiques de ces personnes - le médecin traitant, le chef du département, le médecin-chef adjoint de la réadaptation médicale et l'examen de l'invalidité (adjoint au MREC), les chefs d'institutions (médecin-chef, directeur de l'institut). De plus, les types d'HH, l'organisation du travail et les fonctions de la Commission consultative médicale (COE) sur la RM et l'examen (voir la section UIT) sont définis.

En plus de cette ordonnance (pr. N ° 225 de 1994), une liste des principaux documents instructifs qui devraient être guidés par l'examen de la VN et la réadaptation des patients et des personnes handicapées est donnée:

1. Arrêté n ° 13 du Ministère de la santé de la République du Bélarus "portant création d'un système de réadaptation des patients et des personnes handicapées en République du Bélarus" du 01.25.93.

2. Règlement sur l'examen de la VN et l'organisation de la réadaptation en République du Bélarus (annexe à l'ordonnance n ° 13).

3. Le règlement sur le programme individuel de réadaptation pour les patients et les personnes handicapées (approuvé par le ministère de la Santé de la République du Bélarus le 09.04.93)

4. Règlement sur le MREC (approuvé par le Conseil des ministres de la République du Bélarus n ° 801 de 1992)

5. Instructions sur la procédure de délivrance des fiches et certificats d'incapacité de travail (approuvées par le Ministère de la santé et la Caisse de protection sociale de la RBZ le 12/12/93).

6. Instructions pour la détermination de l'invalidité (annexe à l'ordonnance n ° 28).

7. Instructions pour déterminer les causes du handicap (annexe à l'arrêté n ° 28).

Un ensemble de ces documents est disponible dans chaque établissement de santé du médecin-chef adjoint du MREC.

L'ordonnance n ° 225 fournit également du personnel et des qualifications pour divers thérapeutes en réadaptation (médecin généraliste, chirurgien, traumatologue, neuropathologiste, médecin du sport, etc.), ainsi qu'une liste de la littérature recommandée sur la réadaptation.

L'ordonnance n ° 28 est consacrée principalement à l'examen de l'invalidité persistante (invalidité). Par cet arrêté, les anciennes VTEK (commissions médicales d'experts du travail) se voient confier d'autres fonctions, notamment la réadaptation des personnes handicapées (c'est-à-dire l'élaboration d'un programme individuel de réadaptation pour ces personnes). Le nouveau nom de cet organisme est MREC (commission d'experts en réadaptation médicale). Un schéma approximatif de la structure du service MREC est fourni et, sous forme d'annexe à la commande, des instructions pour déterminer le handicap et déterminer les causes du handicap (voir la section UIT).

Grâce à la création et à l'amélioration du système de réadaptation et d'examen de la capacité de travail des patients et des personnes handicapées en République du Bélarus, un certain nombre de structures et de concepts ont été réorganisés et renommés:

• VTE (expertise médicale et professionnelle) à l'UIT (expertise médicale et sociale),

• VTEK (commission d'experts du travail médical) au MREC,

• adjoint médecin en chef pour VTE dans l'adjoint. médecin chef en IRM (rééducation médicale et examen du handicap).

Il existe plusieurs types de réadaptation:

1. La réadaptation sociale prévoit la mise à disposition d'un patient (personne handicapée) avec des moyens de transport spéciaux, un espace de vie supplémentaire paysagé, une assistance matérielle, les services d'un centre de services sociaux (selon les indications).

2. La réadaptation professionnelle implique un emploi rationnel, des recommandations de main-d'œuvre, la fourniture de moyens techniques auxiliaires pour travailler à domicile, etc..

3. La réadaptation médicale, qui est effectuée par des travailleurs médicaux, car les activités sociales et professionnelles ne sont pas directement liées au domaine médical.

La réadaptation médicale implique l'utilisation généralisée et la combinaison d'un certain nombre de méthodes d'exposition à une personne malade:

Ø Psychothérapie (en tenant compte des caractéristiques personnelles et de l'attitude psychologique).

Ø Méthodes physiques (thérapie par l'exercice, massage, exercices de respiration, procédures physiothérapeutiques proprement dites, etc.).

Ø Les méthodes médicales (tout d'abord, ce sont des agents pathogènes et des agents qui activent les défenses de l'organisme).

Ø Opérations de reconstruction et de préservation d'organes.

Ø Prothèses et orthèses (utilisant des appareils orthopédiques pour la correction biomécanique des membres endommagés).

Ø «Ergothérapie» et ergothérapie (pour que le patient se couche et «s'en va» dans la maladie, s'implique plus activement dans une activité professionnelle quotidienne faisable, communique avec les gens, etc.).

Un programme complet de réadaptation, comprenant des aspects sociaux, professionnels et autres, est élaboré par le MREC lors de l'examen des patients et est exécuté localement par les organismes de santé, de protection sociale, les entreprises manufacturières, etc..

Le processus de réhabilitation comprend plusieurs étapes:

I. Évaluation (diagnostic) des conséquences de la maladie à 3 niveaux:

• organe (c.-à-d. Évaluation de l'état fonctionnel d'un organe malade),

• évaluation des fonctions corporelles dans leur ensemble, sa vie,

• sociales (conséquences sociales, c'est-à-dire sociales de la maladie pour le patient).

Pour l'objectivation et la possibilité d'une surveillance dynamique du processus de réhabilitation, le concept d'une classe fonctionnelle (FC) des violations existantes est utilisé.

Il existe 5 classes fonctionnelles:

FC-0 - aucune violation,

FC-1 - altération fonctionnelle mineure,

FC-IV - troubles fonctionnels prononcés et irréversibles.

L'évaluation de la classe fonctionnelle des fonctions vitales du corps se fait selon plusieurs paramètres: capacité à bouger, autosoins, orientation, contrôler son comportement, communiquer, apprendre, travailler.

Ainsi, la première étape de la réadaptation est la détermination des handicaps FC.

II. Évaluation du potentiel de réadaptation du patient, c'est-à-dire les capacités de réserve du corps, largement déterminées par l'état fonctionnel d'autres organes et systèmes.

IV. Préparation et mise en œuvre d'un programme individuel de rééducation, suivi dynamique du patient.

V. Évaluation des résultats de la rééducation, de son efficacité (y compris l'évolution de la FC après le traitement de rééducation).

Comment se déroule pratiquement la réadaptation des patients dans une clinique?

Tous les patients nécessitant une rééducation peuvent être divisés en 3 groupes cliniques et de rééducation:

1. Patients atteints de maladies aiguës et aux premiers stades de la maladie chronique (évolution simple, pronostic favorable).

OBJECTIF: récupération en termes optimaux.

2. Souvent et longtemps malade (BHC) *; les maladies aiguës avec un cours prolongé et compliqué et des blessures pouvant entraîner une invalidité; patients non handicapés atteints de maladies chroniques.

OBJECTIF: Réduire l'incidence et la fréquence de la LV.

3. Handicaps des groupes III et II dans les premières années de handicap. Le traitement réparateur des patients du 1er groupe est effectué par le médecin traitant, les personnes des 2e et 3e groupes leur sont envoyées au service de rééducation du wok (comité de sélection médicale).

OBJECTIF: réadaptation pour surmonter le handicap ou réduire la gravité du handicap.

* Les patients présentant 3 à 4 cas ou plus et 30 à 40 jours ou plus de LV pour la même maladie ou les maladies étiopathogénétiquement liées les unes aux autres sont considérés comme BDS. Le même groupe comprend les patients qui ont eu 5 à 6 cas ou plus au cours de l'année et 50 à 60 jours VN ou plus pour des maladies qui ne sont pas liées à l'étiopathogénèse).

Les patients ne sont admis en réadaptation qu'après la fin de la période aiguë de la maladie (profils thérapeutiques, chirurgicaux, neurologiques et autres). Le traitement de réadaptation des patients atteints de maladie coronarienne (dans la période de cicatrisation de l'infarctus du myocarde, après greffe de pontage coronarien, angine de poitrine stable I - II FC), la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, l'ostéochondrose, la pneumonie aiguë avec résorption du foyer, l'asthme bronchique, les maladies pulmonaires chroniques ulcère peptique de l'estomac et du duodénum après soulagement de la douleur aiguë, les conséquences d'un accident vasculaire cérébral aigu.

Contre-indications générales pour la réadaptation:

1. L'absence de signes de restauration des fonctions altérées au début de la période de récupération, à savoir futilité sociale du traitement de réadaptation.

2. Troubles mentaux graves nécessitant un traitement et un traitement spéciaux, toxicomanie.

3. Maladies infectieuses aiguës sexuellement transmissibles.

4. Maladies purulentes et pustuleuses, ulcères toxiques étendus, plaies postopératoires non cicatrisantes, ostéomyélite chronique.

5. Tous les types d'insuffisance cardiaque, pulmonaire, rénale et hépatique.

6. La phase aiguë du processus principal.

7. Maladies qui empêchent l'utilisation de méthodes physiques de thérapie active.

La sélection des patients à réadapter est effectuée par le comité de sélection médicale (EQA). L'EQA comprend un médecin de réadaptation (chef du service de réadaptation), un médecin de kinésithérapie et un physiothérapeute et, si nécessaire, des médecins de spécialités "étroites". Le patient est examiné, analysé sur le «dossier médical ambulatoire» et compilé un programme de réadaptation individuel, qui est entré dans le wok et dans une carte de réadaptation spéciale d'un échantillon unique pour toutes les installations ambulatoires. Une carte de procédure est délivrée aux mains du patient dans le service de physiothérapie et la salle de physiothérapie, dans laquelle des marques sont faites sur les procédures.

Si le patient a besoin d'un traitement médical supplémentaire, il peut être délivré dans un ODP.

La réadaptation peut être cyclique (un ou plusieurs cycles) et continue (comme requis pour un certain nombre de maladies chroniques - hypertension, diabète sucré, etc.). Un schéma de cycle continu est également possible, lorsque des cycles supplémentaires sont effectués dans le contexte d'un traitement continu.

Les indicateurs de performance en réadaptation sont:

1. Réduire la durée de VN dans ce cas de la maladie et la durée totale de VN pour l'année.

2. Préservation de la capacité de travail, prévention du handicap.

3. Réduire le nombre d'exacerbations de la maladie par an.

4. L'augmentation de la durée des rémissions.

5. Réduire la gravité du handicap, rétablir les soins personnels.

6. Mortalité tardive, espérance de vie accrue. Après la fin du traitement de réadaptation, l'activité de la vie FC est évaluée (et notée dans le programme de réadaptation individuelle et le journal EQA), dont la diminution est un indicateur de l'efficacité de la réadaptation.

VII. Questions de test:

1. Quelles sont les fonctions des principales unités structurelles de la clinique?

2. Selon quels principes un site thérapeutique est-il formé??

3. Énumérer les principales responsabilités fonctionnelles du thérapeute local.

4. Quels documents comptables et de rapports le thérapeute local remplit-il??

5. Quelle est la continuité du travail du thérapeute de district avec les médecins spécialistes, les médecins hospitaliers et les ambulances?

6. Que comprend le travail préventif du thérapeute local??

7. Définir le concept "d'examen clinique", nommer ses buts et objectifs.

8. Énumérer les étapes de l'examen clinique.

9. Décrivez les groupes de dispensaires.

10. Quel est le volume de recherche à l'examen du dispensaire.

11. Comment évaluer l'efficacité de l'examen clinique?

12. Quelle est la composition du service de réadaptation?

13. Quels sont les groupes de réadaptation clinique.

Date de publication: 2014-12-08; Lire: 36200 | Violation du droit d'auteur de la page