Image

Symptômes et traitement de l'asthme allergique (atopique)

L'asthme allergique est une maladie dans laquelle des crises d'asthme se produisent en raison de collisions avec divers allergènes. Poussière, pollen, nourriture et même poils d'animaux - toutes les petites particules qui irritent les bronches peuvent provoquer des spasmes bronchiques.
Si l'asthme allergique a été diagnostiqué chez un enfant, les parents doivent planifier des promenades à une certaine heure de la journée, surveiller indépendamment l'état des lieux résidentiels et éducatifs, enseigner au bébé les précautions de sécurité. Les adultes s'adaptent beaucoup plus rapidement aux nouvelles restrictions, mais les cas de diagnostic de cette forme de la maladie sont moins nombreux chez les générations plus âgées que chez les enfants et les jeunes de moins de 20-25 ans..

Qu'est-ce que l'asthme allergique??

L'asthme, compliqué d'allergies, est le plus courant et demeure avec le patient toute sa vie. Le système respiratoire des asthmatiques est particulièrement sensible à une variété d'irritants sûrs. Même un léger contact avec un allergène entraîne un spasme bronchique immédiat. En quelques minutes, une personne perd la possibilité de respirer l'air à fond, le processus inflammatoire dans les muscles commence, accompagné de la libération de mucus épais et visqueux.
Malgré le fait que les symptômes de cette maladie soient complètement stoppables, elle est chronique. Un traitement complet de l'asthme allergique n'est pas possible, car la cause de la toux et des crises d'asthme réside dans les paramètres renversés du système immunitaire. Le corps ne perçoit pas correctement les petites particules, les composants actifs et certains micro-organismes. Au lieu de les ignorer, l'immunité essaie de les combattre. Le niveau d'immunoglobine dans le sang augmente fortement et la production accrue d'histamine commence. La sensibilité aux allergènes devient encore plus élevée, l'essoufflement commence, puis - suffocation.
Le pourcentage de patients asthmatiques dans les villes augmente régulièrement en raison de conditions environnementales défavorables. Le non-respect des normes sanitaires sur le lieu de travail et dans les écoles accélère le développement de la maladie. Si possible, il est recommandé de changer de lieu de résidence, de passer plus de temps à l'extérieur, sans faute - pour obtenir un nettoyage humide régulier dans les locaux.

Symptômes de la maladie

Aux premiers stades, les symptômes de l'asthme bronchique allergique se confondent facilement avec les manifestations d'un rhume. Toux légère, fatigue, pâleur - signaux qui indiquent le début de la maladie. L'asthme se distingue par la spécificité de la manifestation: le patient tousse à côté des fleurs, des animaux de compagnie, lors d'une promenade printanière. La toux sèche fréquente peut également tourmenter la nuit, ce qui rend le sommeil difficile.
Si la maladie est passée à l'étape suivante, un patient adulte pourra la reconnaître même sans diagnostic préalable. On distingue les symptômes suivants de l'asthme allergique:

  • Toux symptomatique, aggravée tout en maintenant le contact avec l'allergène.
  • Dyspnée sans effort.
  • Alternance accrue de respirations causées par des spasmes bronchiques.
  • Sifflements ou respiration sifflante entendus en essayant d'inhaler.
  • Douleur thoracique et brûlure.
  • La sensation de lourdeur dans la poitrine, l'incapacité à ouvrir la poitrine en pleine force.

Ces signes se manifestent lors d'une collision avec une substance irritante, mais pour les éliminer, l'élimination de la substance ne sera pas suffisante. L'asthme bronchique infectieux-allergique se déroule comme toute autre réaction allergique, de sorte que la réaction qui a commencé dans le corps peut et doit être arrêtée avec certains médicaments. Les médicaments sont sélectionnés en fonction de l'allergène, mais en raison de la nature différente des stimuli, il n'est pas toujours possible de trouver un médicament qui correspond exactement à «l'agresseur».

Types d'allergènes

L'asthme bronchique atopique (il est également allergique) se manifeste sous diverses formes. Le patient peut être extrêmement sensible au type organique d'allergènes, mais insensible aux irritants physiques de l'air et vice versa. Le succès du traitement de l'asthme atopique dépend en grande partie de la rapidité et de la précision avec laquelle le cercle d'allergènes a été identifié..
Les substances organiques suivantes sont de vrais allergènes, provoquant le plus souvent des crises d'asthme:

  • Pollen. Non seulement le pollen des fleurs peut provoquer une attaque, mais aussi les produits des plantes à fleurs, par exemple les peluches de peuplier.
    - Laine, plumes, particules de peau d'animaux et d'oiseaux. Une réaction à la salive est également possible, surtout au contact d'un chat ou d'un chien.
  • Les restes d'un acarien. Il est impossible de les remarquer à l'œil nu, le seul remède anti-allergène est le nettoyage humide régulier, le lavage, la congélation ou la vapeur des oreillers et des couvertures.
  • Spores moisies. La moisissure s'accumule dans les endroits très humides, ainsi que dans les pièces à ventilation irrégulière. Ses particules sont transportées dans toute la pièce, même si elles poussent dans des endroits difficiles d'accès..

Mais supposez que pendant l'examen, vous n'ayez pas eu de réaction aux allergènes. Est-ce à dire que vous souffrez d'asthme non allergique? Pas du tout nécessaire. Ce type de maladie se caractérise par des manifestations répétées d'une collision avec des irritants. Dans ce cas, «l'agresseur» peut être de nature inorganique et ne pas provoquer de réaction allergique s'il pénètre dans la plaie ou à l'intérieur du tube digestif. Voici quelques-uns de ces irritants:

  • Fumée. Des particules de tabac brûlant ou des bougies parfumées fumantes, une couche dense de fumée lors de la fusion d'un poêle ou d'une cheminée, etc..
  • Les fumées de la circulation. Les résidents des grandes villes sont plus à risque en raison de la pollution de l'air dans les endroits à fort trafic.
  • Du froid. L'inhalation d'air froid irrite également les bronches, surtout si la respiration est forte, fréquente et active - comme, par exemple, pendant l'effort physique.
  • Produits chimiques et parfums ménagers. Les odeurs chimiques intenses et les odeurs peuvent provoquer une suffocation.

Même si vous souffrez d'asthme bronchique non allergique, essayez d'éviter ces irritants. Une maladie à long terme peut augmenter la sensibilité des tissus bronchiques et, par conséquent, élargir la liste des menaces potentielles.

Crise d'asthme allergique

L'asthme avec une prédominance de la composante allergique se manifeste sous la forme d'une attaque dont l'intensité augmente progressivement. L'aggravation de la condition se déroule en plusieurs étapes:

  • À la suite d'une collision avec un irritant, un bronchospasme se produit. C'est lui qui est reconnu par les médecins comme une crise d'asthme. La contraction des muscles s'est intensifiée, perdant la capacité de bouger et de se détendre librement.
  • Un contact constant avec l'oxygène en combinaison avec une réponse inadéquate à un allergène provoque une inflammation des tissus, accompagnée d'une sensation de brûlure.
  • Le corps sécrète du mucus pour compenser les processus inflammatoires, en raison desquels la lumière bronchique devient plus étroite. L'accès de l'oxygène aux poumons est presque complètement bloqué.

Si vous ou votre enfant avez reçu un diagnostic d'asthme allergique infectieux, vous devez être prêt à prendre des mesures immédiates pour éliminer l'attaque. Effectuez les actions suivantes:

  • Essayez de vous calmer (ou de calmer le patient). La panique provoque une respiration rapide, provoquant une détérioration accélérée d'une attaque allergique, car l'asthme est une maladie psychosomatique.
  • Utilisez si possible un inhalateur de médicaments. Il soulagera instantanément les spasmes dus à la relaxation forcée des muscles bronchiques, après quoi vous pourrez rétablir la respiration.
  • Rétablir le rythme respiratoire. Comme l'asthme non allergique, cette maladie nécessite la capacité de contrôler le rythme de l'inspiration et de l'expiration. N'essayez pas de respirer profondément - au lieu de cela, augmentez la durée de l'inspiration pour obtenir plus d'oxygène et ralentissez l'expiration afin de ne pas manquer..
  • Essayez de vous allonger ou de prendre une position forcée - de vous asseoir et d'incliner un peu le corps vers l'avant. Une posture forcée n'est nécessaire que pour une attaque de gravité modérée ou élevée. Si la condition reste dans la plage normale - la capacité de parler est préservée, il n'y a pas de bleuissement de la peau - il suffira de mentir.

L'asthme bronchique allergique infectieux peut provoquer un état asthmatique si une attaque allergique dure assez longtemps. Avec cette forme d'étouffement, une personne perd complètement la capacité d'expirer, même très faible. La poitrine est enflée, la capacité de communiquer est perdue, le patient peut tomber dans le coma. Il est impossible de rétablir la respiration à ce stade avec des médicaments anti-allergiques. Soins médicaux d'urgence requis.

Traitement de l'asthme atopique

L'asthme avec une prédominance de la composante allergique est une maladie chronique, il est donc impossible de s'en débarrasser complètement. Néanmoins, avec l'utilisation constante de médicaments et des soins suffisants, il est possible de parvenir à une absence complète d'attaques asthmatiques à grande échelle.
Certains aérosols prescrits peuvent avoir les mêmes composants que les médicaments standard qui soulagent l'asthme. L'asthme atopique et non allergique étant presque identiques dans leurs manifestations, les personnes allergiques peuvent utiliser les mêmes médicaments que les patients insensibles aux allergènes. Cependant, il faut se rappeler que si l'asthme survient dans le contexte d'une allergie, un traitement symptomatique ne sera pas suffisant. Il est également nécessaire de prendre des médicaments anti-allergiques, y compris à des fins préventives..
Avec une forme allergique d'asthme bronchique, les types de médicaments suivants sont prescrits:

  • Antihistaminiques. Ils bloquent la réaction des récepteurs au stimulus, de sorte que la réaction allergique actuelle s'arrête. Ces médicaments sont également pris avant de sortir à l'extérieur pendant la saison de floraison et dans d'autres situations potentiellement dangereuses..
  • Glucocorticoïdes sous forme d'aérosol. Indispensable pour le traitement à long terme de l'asthme bronchique avec un composant allergique. Vous permettent de contrôler les manifestations de la maladie avec un apport régulier.
  • Cromons. Réduit considérablement la sensibilité aux allergènes chez les enfants, prévient l'aggravation de la nature de la maladie. Ils ne sont pas prescrits à la génération plus âgée, car ils ne soulagent pas les symptômes de l'asthme allergique chez l'adulte.
  • Méthylxanthines. Ils sont utilisés pour l'exacerbation. Ils arrêtent l'activité des adrénorécepteurs, de sorte que le soulagement arrive presque instantanément. Parmi les substances actives se trouve l'hormone adrénaline. Ils n'affectent pas l'équilibre hormonal, car ils sont pulvérisés directement sur les tissus stressés.

Si vous avez reçu un diagnostic d'asthme avec une prédominance d'un composant allergique, les exercices de respiration vous aideront dans une moindre mesure que les patients souffrant d'une forme non allergique de la maladie. Néanmoins, les médecins recommandent de maîtriser les exercices et de les effectuer régulièrement. Le renforcement du système respiratoire n'empêchera pas une réaction allergique, mais facilitera la récupération après une crise d'asthme, aidera à maintenir la maîtrise de soi même en cas d'urgence.
Aussi, ne sous-estimez pas l'importance de l'alimentation avec l'asthme bronchique allergique. Une alimentation équilibrée normalise l'activité du système immunitaire, de sorte que la probabilité d'une attaque ultérieure est quelque peu réduite.
Le traitement avec des remèdes populaires pour l'asthme allergique n'est pas recommandé. De nombreuses méthodes de médecine traditionnelle (évaporation, infusions, etc.) impliquent le contact avec des particules de plantes et de fleurs, ce qui peut provoquer une autre attaque. Consultez votre médecin avant d'utiliser une méthode non testée..

Conclusion

La forme allergique de l'asthme bronchique cause beaucoup de problèmes à son porteur, mais ses manifestations peuvent être contrôlées. Souffrez-vous d'asthme atopique - ou peut-être qu'un de vos amis en est malade? Êtes-vous capable de bloquer complètement les réactions allergiques - ou est-il impossible d'obtenir un tel résultat dans votre situation? Partagez vos histoires dans les commentaires.

Comment guérir une allergie

Signes d'asthme bronchique chez les enfants

Signes d'asthme bronchique chez les enfants

Tout sur la santé respiratoire

La dégradation de l'environnement dans le monde moderne a entraîné une augmentation des maladies allergiques chez les enfants, le plus souvent, même ceux qui sont allaités, les nourrissons souffrent de diathèses diverses, d'infections virales respiratoires aiguës fréquentes, de bronchite et d'autres maladies bronchopulmonaires.

L'une des pathologies allergiques les plus courantes et les plus graves chez les enfants est l'asthme bronchique, aujourd'hui les enfants dès les premières années de vie, et même les bébés, souffrent de cette maladie. Parfois, les premiers signes d'asthme chez les jeunes enfants passent inaperçus et l'enfant n'est pas examiné et traité à temps. Cela peut entraîner une aggravation de l'état de l'enfant et le développement de complications du système bronchopulmonaire.

L'asthme bronchique est l'un des plus courants chez les enfants, une maladie chronique de nature allergique, au cours de laquelle des périodes d'exacerbation se produisent - convulsions et périodes de rémission. Lors d'une crise d'asthme, le patient tousse, commence à suffoquer, il n'a pas assez d'air, sa peau pâlit, l'échange normal de gaz et l'apport d'oxygène au corps sont perturbés.

L'asthme bronchique se développe dans le contexte de rhumes fréquents et de maladies allergiques, les enfants souffrant d'éruptions cutanées, de diathèse, de rhinite allergique, souffrant souvent d'amygdalite, de SRAS et d'autres infections virales sont à risque..

Chez les jeunes enfants, la maladie se développe beaucoup plus rapidement et plus facilement que chez les adultes - cela est dû à l'instabilité et au développement insuffisant de l'immunité et à la caractéristique anatomique du système respiratoire - une lumière étroite des bronches. Dans le contexte d'une inflammation constante, les parois des bronches s'épaississent progressivement, le tube respiratoire se rétrécit et l'air pénètre à peine dans les poumons. Et une réactivité accrue du corps entraîne le développement d'un bronchospasme - un rétrécissement réflexe des bronches et le développement d'une crise d'asthme en réponse à tout effet irritant: ingestion d'un allergène avec de la nourriture, inhalation d'air ou de particules de poussière contaminés, surmenage physique ou émotionnel.

Symptômes caractéristiques de l'asthme

  1. Épisodes de difficultés respiratoires - si un enfant éprouve périodiquement des crises d'essoufflement, des difficultés respiratoires sont notées, surtout la nuit, il est nécessaire de se soumettre à un examen par un spécialiste et de rechercher la cause de leur apparition.
  2. Toux sèche fréquente, aggravée la nuit ou le matin, avec séparation d'une petite quantité de crachats en "verre" transparent, sans autres signes d'une maladie infectieuse.
  3. Respiration sifflante et sifflante - avec un effort physique ou un stress émotionnel, la respiration de l'enfant peut changer, il respire "tendu", avec un sifflement, avec une respiration sifflante.
  4. L'apparition de tous les signes ci-dessus dans une situation spécifique ou en contact avec un allergène, par exemple, après avoir mangé certains aliments, pendant la floraison des plantes, lors de la montée des escaliers et dans d'autres situations similaires.
  5. Chez les enfants plus âgés, avant l'attaque, une diminution de l'humeur, un sentiment de peur, une oppression thoracique, une perte d'appétit, des maux de tête et d'autres signes peuvent survenir..
  6. Tous ces symptômes sont arrêtés par la prise d'antihistaminiques..

Crise d'asthme bronchique

Une crise d'asthme bronchique peut se développer de manière inattendue ou être accompagnée de précurseurs - une condition similaire aux signes d'une maladie du froid se produit. L'enfant a une augmentation de la température corporelle, une léthargie, des larmoiements, un écoulement nasal et d'autres symptômes similaires. Après cela, un certain temps passe, de 30 à 40 minutes à plusieurs heures ou jours, et l'attaque elle-même commence. L'enfant a un essoufflement sévère, la respiration devient bruyante, une respiration sifflante, avec difficulté à expirer, une toux sèche ou une toux apparaît avec la séparation d'une petite quantité de crachats. La peau du visage pâlit, la transpiration apparaît, la cyanose du triangle nasolabial apparaît, l'augmentation du rythme cardiaque et du rythme cardiaque. La durée de l'attaque varie de quelques minutes à des heures et même des jours.

Pendant l'attaque, vous devez essayer de rassurer le patient, détacher les vêtements serrés, ouvrir la fenêtre et humidifier l'air de la pièce. Vous pouvez essayer de baisser les bras et les jambes de l'enfant dans un bain chaud, lui donner de l'eau ou utiliser des médicaments spéciaux - inhalateurs ou aérosols.

Après l'attaque, le bien-être de l'enfant s'améliore progressivement, mais la léthargie, la faiblesse, la conscience déprimée et d'autres signes demeurent.

S'il y a une crise d'asthme bronchique chez un enfant ou l'apparition des autres signes décrits ci-dessus, le patient doit être immédiatement envoyé pour examen et traitement chez un spécialiste, seul un médecin qualifié sera en mesure de diagnostiquer avec précision cette maladie et de prescrire le traitement approprié. Il est impossible de se soigner soi-même ou de différer la recherche d'une aide médicale - plus le patient ne reçoit pas de traitement, plus il sera difficile de se débarrasser des crises d'asthme et de stabiliser l'état du patient, et dans l'enfance, un diagnostic et un traitement rapides sont cruciaux.

Signes d'asthme bronchique chez les enfants

grandir bébé en bonne santé!

L'asthme bronchique chez les enfants est la maladie chronique du système respiratoire la plus courante. Le diagnostic d'asthme bronchique avant l'âge de cinq ans chez l'enfant est plus souvent posé aux garçons. Il est difficile pour les parents de reconnaître les premiers symptômes alarmants; une visite chez le médecin a plusieurs années de retard. Souvent, le handicap prend immédiatement forme.

L'étiologie de la maladie est vaste. Raisons possibles:

  • acariens;
  • Poils d'animaux;
  • champignons de moisissure;
  • pollen végétal;
  • fumée de tabac;
  • antibiotiques (pénicilline).

Tabagisme maternel pendant la grossesse - le risque d'asthme chez un enfant.

Parmi les raisons, un rôle particulier est joué par les psychosomatiques: les enfants qui sont fortement attachés à leur mère émotionnellement sont plus susceptibles de tomber malades. Un mode de vie sain pendant la grossesse consiste à prévenir l'asthme pour le bébé. Sinon, l'enfant peut avoir besoin d'un handicap..

La prise d'aspirine peut déclencher une crise d'asthme à l'aspirine, qui se réfère à une forme non allergique.

La pathogenèse se compose d'étapes qui se produisent séquentiellement:

  1. La sensibilisation est la première rencontre avec un allergène. Les cellules du système immunitaire produisent de l'immunoglobuline E en réponse à la pénétration d'un allergène. Il se dépose sur les mastocytes qui se trouvent dans les bronches. Les cellules immunitaires du système respiratoire se souviennent de l'allergène et sont prêtes à le combattre.
  2. Pathochimique. Il se développe lors de contacts répétés avec un allergène. Il se lie aux immunoglobulines à la surface des mastocytes. Ces derniers, en réponse à l'exposition, sécrètent des médiateurs inflammatoires qui interagissent avec les cellules de la paroi bronchique.
  3. Physiopathologique. Les médiateurs inflammatoires provoquent une réponse cellulaire. Le bronchospasme, le gonflement de la paroi bronchique et la production de crachats visqueux se développent. La lumière de la bronche est considérablement réduite et l'air la traverse difficilement. Une attaque se développe. La clinique est basée sur des changements dans les bronches.

L'exacerbation de l'asthme bronchique, dans la plupart des cas, chez les enfants est remplacée par une rémission. L'étiologie de la maladie nous permet de distinguer les formes atopiques (allergiques) et non allergiques. Leur pathogenèse varie, mais la clinique est la même.

L'invalidité est délivrée sous n'importe lequel des formulaires et vous permet de recevoir des prestations.

Un sujet

La forme atopique est établie si une étiologie allergique de la maladie est détectée. Ceux-ci inclus:

  • histoire d'allergie chez un enfant;
  • une attaque au contact d'un allergène;
  • augmentation de l'immunoglobuline E dans un test sanguin;
  • maladies allergiques chez les frères, sœurs, parents et autres proches parents.

Non allergique

Il procède de la même manière qu'un allergique, mais avec un examen approfondi, il est impossible de détecter les causes. Les facteurs qui déclenchent une attaque peuvent être l'effort physique, l'inhalation d'air froid, les odeurs piquantes. Le niveau d'immunoglobuline E et le nombre d'éosinophiles restent normaux. Pathogenèse non étudiée.

Les principaux symptômes sont une suffocation et une sensation de manque d'air. Chez les enfants, les seuls signes sont parfois des rhumes fréquents du système respiratoire et une toux prolongée, surtout la nuit. Les infections virales respiratoires aiguës fréquentes qui se produisent sans température devraient alerter les parents. L'asthme atopique se développe au contact d'un déclencheur.

Autres symptômes caractéristiques:

  • essoufflement, en particulier l'expiration;
  • une respiration sifflante sèche entendue au loin;
  • l'enfant est en retard de croissance ou de développement par rapport à ses pairs;
  • cyanose de la peau.

L'attaque se développe le plus souvent la nuit ou le matin. Les psychosomatiques jouent un rôle important: une attaque se développe avec le stress. La pathogenèse (en cas d'asthme atopique) est basée sur le fait que les acariens vivent dans le matelas et la nuit, il y a un contact étroit avec l'allergène.

Les symptômes suivants se développent:

  • suffocation;
  • l'enfant a peur, est excité;
  • expire avec difficulté;
  • une respiration sifflante se fait entendre;
  • sa peau devient bleue.

L'attaque est supprimée à l'aide d'un inhalateur prescrit par un médecin. Si l'attaque n'est pas arrêtée, des complications se développeront.

Diagnostique

Le diagnostic d'asthme jusqu'à cinq ans chez l'enfant est posé, en tenant compte des symptômes et des tests d'immunoglobuline E, de sensibilité aux allergènes. Le diagnostic de l'asthme bronchique est posé chez les enfants de plus de cinq ans à l'aide d'une étude instrumentale. Le diagnostic de l'asthme bronchique chez les enfants est effectué dans un hôpital.

La méthode la plus simple et la plus courante est la mesure du débit de pointe..

Un petit appareil détermine le débit expiratoire du bébé. Signes d'asthme bronchique - une diminution de cet indicateur de 20% ou plus. L'attaque provoque une diminution plus prononcée de la force et de la vitesse de respiration.

Gravité

L'asthme bronchique chez les enfants est de gravité variable. Les éléments suivants sont évalués: la clinique, la fréquence de l'attaque, la gravité des exacerbations, les signes de complication et les résultats de débitmétrie de pointe. Classification:

  • Lumière intermittente (intermittente). Les exacerbations sont de courte durée. Les indicateurs de débitmétrie de pointe représentent 80% de la norme et plus. La prévision est favorable. Le handicap n'est pas formalisé.
  • Léger persistant (permanent). Symptômes diurnes plusieurs fois par semaine. Les exacerbations perturbent l'activité et le sommeil de l'enfant. Taux d'expiration de 80% ou plus. La prévision est favorable.
  • Moyenne persistante. Symptômes diurnes quotidiens, attaques nocturnes plusieurs fois par semaine. Au débitmètre de pointe, 60 à 80% de la norme. Invalidité 3 groupes, en présence de maladies concomitantes sévères. La prévision est douteuse.
  • Lourd persistant. Souvent impliqué des psychosomatiques. Attaques tous les soirs, symptômes quotidiens tous les jours. Le sommeil et l'activité de l'enfant sont considérablement altérés. Le taux d'expiration est inférieur à 60% de la normale. La prévision est défavorable. Avec une telle gravité, le handicap est donné dans les groupes 2-3.

La classification vous permet de changer la gravité lors du changement de l'état de l'enfant.

Premiers secours

L'enfant doit d'abord être rassuré. La psychosomatique joue un rôle important dans le développement d'une attaque..

  1. Retirez les vêtements contraints, ouvrez la fenêtre pour que l'air frais pénètre dans la pièce (évitez le froid).
  2. Donnez à l'enfant un inhalateur ou un nébuliseur, peut être complété par un comprimé d'aminophylline.
  3. Il est conseillé de faire un bain chaud pour les mains et les pieds.

Si ces mesures n'arrêtent pas l'attaque dans la demi-heure, appelez une ambulance. Une attente supplémentaire peut provoquer un arrêt respiratoire!

Le traitement de l'asthme bronchique chez les enfants dépend de la forme, de la cause et du degré de la maladie. Une hospitalisation est nécessaire en cas d'exacerbations sévères et en cas de complications graves - état asthmatique, emphysème. Dans d'autres cas, l'enfant est traité à domicile, sous la surveillance des parents.

La prévention est basée sur l'élimination de l'allergène de l'environnement de l'enfant. Pour ce faire, un nettoyage humide quotidien est effectué, une housse impénétrable peut être mise sur le matelas. Cela facilite l'état de l'enfant s'il est allergique..

Appliquer des formes inhalées de médicaments. La plupart d'entre eux contiennent des glucocorticoïdes en combinaison avec un agoniste bêta-adrénergique. Cette combinaison donne un effet anti-inflammatoire prononcé et facilite la respiration. Les enfants peuvent utiliser l'inhalateur à partir de cinq ans. Avant cela, les médicaments sont administrés à l'aide d'un nébuliseur ou d'une entretoise..

Les inhalateurs sont prescrits par un médecin. Peut-être leur utilisation uniquement en cas d'attaque ou sur une base continue. Le salbutamol est le plus couramment utilisé pour soulager les symptômes d'une attaque..

Les médicaments antiallergiques zafirlukast, montelukast, cromolyne sodique sont prescrits sous forme de comprimés. Utilisé comme prévention et traitement des exacerbations. Parfois prescrit pour une utilisation continue si l'effet de l'inhalation est insuffisant.

Il y a des avantages pour les médicaments si l'invalidité est enregistrée.

Remèdes populaires

Il peut être utilisé comme méthode auxiliaire ou comme prévention. Le traitement est effectué en utilisant des infusions d'herbes, de gingembre, de préparations de propolis. Parmi les herbes, les plus efficaces sont la récolte des seins, la racine de réglisse, le bouillon de camomille.

Le traitement avec des méthodes alternatives est contre-indiqué en présence d'une allergie aux composants du médicament. Cela peut provoquer une crise d'asthme très grave, une exacerbation grave et une invalidité ultérieure..

Aggravation

Les cas d'exacerbation de l'asthme bronchique surviennent souvent chez les enfants lors d'infections respiratoires aiguës. Pathogenèse - augmentation de l'inflammation dans les voies respiratoires. Si l'étiologie est le pollen des plantes, l'asthme atopique s'aggrave lors de leur floraison. La classification des exacerbations prend en compte de nombreux facteurs. Symptômes d'exacerbation:

  • problèmes d'alimentation dus à un essoufflement;
  • l'enfant est moins actif, préfère s'asseoir ou se coucher;
  • dans une exacerbation sévère, ne parle que dans des mots séparés;
  • le bébé est excité;
  • la respiration sifflante devient plus forte, la respiration est fréquente et peu profonde.

La pathogenèse des périodes d'exacerbation nécessite une augmentation de la dose de médicaments. La prévention des exacerbations comprend la vaccination contre la grippe, le pneumocoque et Haemophilus influenzae. Exacerbations graves - une occasion de formaliser l'invalidité et les prestations.

Réhabilitation

La réadaptation des enfants souffrant d'asthme bronchique comprend la physiothérapie, le durcissement, le massage drainant et les cures thermales. Elle est réalisée lorsqu'il n'y a pas de clinique. Améliore considérablement le pronostic, prévient les complications.

Air pur, eaux minérales, soins de bien-être, climat - une prévention efficace des exacerbations avec un diagnostic d'asthme chez les enfants. Les bons sont possibles si un handicap est émis. Avant le voyage, il est impératif de guérir les maladies aiguës et les complications des maladies chroniques.

Il est recommandé de visiter le sanatorium dans la zone de l'enfant. Il s'agit de la prévention de l'exacerbation de l'asthme, car il n'a pas à s'adapter à un nouveau climat. La durée du séjour est idéalement d'au moins un mois.

Exercices respiratoires

Il vise à augmenter l'élasticité du tissu pulmonaire, entraînant les muscles respiratoires. Efficace comme prévention des attaques, prévient les complications. Une méthode simple consiste à expirer avec résistance: gonfler des ballons, expirer dans un tube placé dans l'eau. Gymnastique efficace selon Strelnikova.

Signes d'asthme bronchique chez les enfants

L'asthme bronchique est une maladie chronique qui se caractérise par l'apparition d'un processus inflammatoire dans les voies respiratoires à la suite de l'influence de facteurs externes nocifs. Cette maladie est assez courante chez les enfants en raison de l'immunité non formée. Qu'est-ce que l'asthme bronchique chez les enfants, ses symptômes et son traitement doivent être examinés en détail.

Causes de la maladie chez les enfants

La principale cause d'asthme chez un enfant est une prédisposition génétique. Les facteurs contribuant à l'apparition de la maladie peuvent être:

  • les produits alimentaires qui provoquent une réaction allergique;
  • un excès de poids ou l'obésité empêche l'enfant de respirer librement;
  • poils d'animaux;
  • allergie au pollen;
  • humidité dans la pièce;
  • médicaments excessifs.

En outre, le bronchospasme peut être provoqué par des produits chimiques ménagers ayant une odeur âcre, des gaz d'échappement, des parfums puissants. Le plus souvent, la maladie est observée chez les garçons. Cela est dû à la structure spécifique du système respiratoire..

Important à retenir! Vous ne devez en aucun cas fumer avec un enfant! La fumée de tabac affecte non seulement négativement le corps, mais peut également déclencher l'asthme bronchique.

Symptômes de la maladie

Le principal signe qu'un enfant développe cette maladie est une toux sèche, qui est chronique. De plus, il existe de tels signes d'asthme bronchique:

  • fatigabilité rapide;
  • respiration périodique fréquente;
  • passivité;
  • manque d'air, difficulté à respirer;
  • dyspnée.

Si ces symptômes se produisent, vous devez contacter un spécialiste qui vous prescrira une série d'études pour établir un diagnostic et un traitement ultérieur.

Important à retenir! Avec cette maladie, vous ne devez pas traiter l'enfant vous-même! Après tout, les crises d'asthme sont très similaires à une maladie froide ou virale.

Premiers secours lors d'une agression chez un enfant

Un aspect très important de la maladie chez les enfants est l'identification en temps opportun et les premiers soins à l'enfant au moment de l'attaque. Habituellement, les parents qui ne sont pas les premiers à rencontrer cela fournissent rapidement de l'aide. Assurez-vous de surveiller attentivement le comportement de l'enfant et de répondre à chaque plainte. Le plus souvent, l'enfant se plaint de douleurs à la poitrine. Vous devez analyser la fréquence respiratoire, si elle est atypique, vous devez immédiatement consulter un médecin. Avant d'examiner un spécialiste avec un enfant, les manipulations suivantes doivent être effectuées:

  1. Si l'attaque de la maladie ne se produit pas pour la première fois, chaque parent est prêt pour cela. Dans l'armoire à pharmacie, il y a toujours un inhalateur spécial, dont l'utilisation localise un bronchospasme.
  2. Lors de l'attaque initiale, un examen médical est requis, à qui sont prescrits les médicaments nécessaires.
  3. Une crise grave nécessite une hospitalisation immédiate de l'enfant.

Important à retenir! Les plaintes des enfants ne peuvent être ignorées! Cela peut entraîner des conséquences dangereuses..

Traitement des maladies

Comment traiter l'asthme bronchique chez les enfants? La thérapie combinée vise à éliminer ces problèmes:

  • élimination ou minimisation du bronchospasme;
  • prévention des manifestations qui menacent la vie de l'enfant;
  • récupération de l'activité physique;
  • élimination de la nécessité d'une utilisation continue de médicaments spéciaux.

Si la maladie est une réaction allergique, l'allergène doit être éliminé. Le traitement de l'asthme bronchique chez les enfants est divisé en 2 types: thérapie symptomatique et de base.

Traitement symptomatique

Il vise à prendre des médicaments qui dilatent les bronches. Les plus courants sont: Ventolin, Salbutamol, Berotek. Un remède très efficace est un inhalateur pour l'asthme. Il s'agit d'un moyen pratique et efficace d'éliminer une toux suffocante chez un enfant. De plus, certains parents utilisent un nébuliseur - un appareil qui convertit un médicament en aérosol. Sa particularité est la possibilité d'utilisation à long terme..

Thérapie de base

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour le traitement:

  1. Antihistaminiques. Exemples de tels médicaments: Suprastin, Loratadin, Tavegil et leurs analogues.
  2. Antibiotiques. Aide à éliminer les foyers chroniques d'infection.
  3. Corticostéroïdes - stabilisent la membrane cellulaire.
  4. Médicaments hormonaux. Attribué comme prophylaxie d'une attaque lors de l'apparition de processus inflammatoires dans les bronches.

Afin de se débarrasser de l'asthme aussi rapidement et efficacement que possible, le médecin peut prescrire non seulement des médicaments, mais également de telles procédures:

  • exercices de respiration;
  • un voyage dans des sanatoriums spéciaux;
  • aromathérapie;
  • phytothérapie.

En outre, l'une des méthodes d'exposition efficaces est le traitement de l'homéopathie. Il peut être associé à la prise de médicaments dont la quantité peut être considérablement réduite..

Connu chez les parents modernes, le pédiatre Komarovsky ne considère pas l'asthme bronchique comme une maladie dangereuse. Il exhorte les parents à traiter leurs enfants en temps opportun. Après tout, chaque enfant souffrant d'asthme bronchique peut devenir champion olympique.

Important à retenir! Vous ne devez pas modifier indépendamment la posologie des médicaments, même s'il y a une amélioration significative!

Traitement avec des remèdes populaires

En plus des méthodes de traitement offertes par la médecine moderne, des recettes alternatives peuvent être utilisées pour améliorer la condition. L'avantage est qu'ils sont tous basés sur des ingrédients naturels..

Pour préparer le médicament, vous devez prendre de l'aloe vera, des pommes de terre et du radis noir. Extrayez le jus dans des proportions égales de ces fruits. Mélanger tous les ingrédients et ajouter 1 c. miel liquide. Boucher le liquide résultant hermétiquement avec un couvercle et laisser dans un endroit sombre et frais pendant 3 jours. Après le temps, le médicament fini pour prendre 1 cuillère à soupe. l 3 fois par jour. Si vous êtes allergique au miel, vous pouvez le remplacer par du sucre.

Cette recette résiste efficacement aux crises d'asthme. Pour préparer le produit doit prendre 2 cuillères à café. origan haché, dont vous avez besoin de verser 1 tasse d'eau bouillante. Insistez 30 minutes. Consommez 50 ml 3 fois par jour.

30 ml de jus doivent être extraits de la racine de gingembre frais, ajouter 1 pincée de sel et 1 c. mon chéri. Profitez d'une période d'attaques graves avant le coucher.

Vous devrez moudre 5 gousses d'ail, ajouter un peu de sel et 100 g de beurre non salé. Le produit résultant doit être consommé: il peut être étalé sur du pain ou ajouté à des plats prêts à l'emploi. Huile d'ail - prévention efficace de l'asthme.

Important à retenir! Lors du choix d'une recette spécifique, l'intolérance individuelle à certains composants doit être prise en compte!

Complications de la maladie

L'asthme bronchique est une maladie assez dangereuse. Un traitement intempestif ou son ignorance peut entraîner des conséquences dangereuses, à savoir:

Par conséquent, il est très important de traiter et de prévenir les crises en temps opportun..

Informations fournies à titre informatif uniquement..

26 février. L'Institut d'allergologie et d'immunologie clinique, en collaboration avec le ministère de la Santé, mène un programme «sans allergies». Dans le cadre duquel le médicament Histanol Neo est disponible pour seulement 149 roubles, pour tous les habitants de la ville et de la région!

Forme infectieuse et allergique de l'asthme bronchique

La dégradation de l'environnement et les progrès technologiques ont entraîné une augmentation de l'incidence des maladies allergiques. L'un d'eux est l'asthme bronchique. Récemment, le nombre de cas est de 5 à 10% de la population totale du globe.

L'asthme bronchique est une maladie chronique récurrente du système respiratoire, caractérisée par une réponse altérée des bronches aux irritants exogènes et endogènes.

Elle se déroule sous une forme atopique ou infectieuse-dépendante. L'asthme infectieux allergique se développe après une infection (le plus souvent une bronchite de nature infectieuse), et les bactéries elles-mêmes et leurs produits métaboliques sont allergènes. Cette forme d'asthme bronchique est très courante chez les enfants allergiques ou les adultes âgés de 30 à 40 ans..

Les causes de l'apparition, les conditions de développement et les symptômes de la maladie

Une forme allergique de la maladie apparaît après une exposition à des facteurs externes (poussières, aliments, médicaments, laine, pollen). L'asthme infectieux a un mécanisme de développement plus complexe et son apparence est influencée par de tels facteurs:

  1. Infection. Les attaques sont observées après une infection bactérienne ou virale aiguë. La réaction survient aux micro-organismes et à leurs produits métaboliques. Pendant la période de la maladie, la perméabilité des tissus des bronches est augmentée, des attaques de suffocation sont donc également possibles sous l'influence de facteurs exogènes.
  2. Hérédité. L'asthme bronchique chez les enfants dont les parents sont allergiques, survient dans 50% des cas.
  3. Situation écologique. Dans les grandes villes industrielles, le risque de maladie est beaucoup plus élevé, car l'inhalation constante d'air lourd réduit la résistance du corps aux infections et pollue les poumons.
  4. Activité physique et hypothermie. Très souvent, les attaques commencent après une activité physique excessive ou un long séjour dans le froid, car à ce moment le système respiratoire cède à de lourdes charges et est plus sujet aux lésions infectieuses.

C'est important de savoir! L'infection dépendante et l'asthme d'effort physique sont similaires dans leurs manifestations, sauf qu'avec une forme allergique infectieuse, les symptômes sont constamment observés, et pas seulement après un effort physique.

L'asthme bronchique dépendant des infections se manifeste pendant ou immédiatement après une maladie, de sorte que les symptômes de l'asthme sont complétés par les symptômes habituels des infections respiratoires aiguës:

  • fièvre,
  • frissons, surtout le soir,
  • transpirer la nuit,
  • toux, souvent avec expectorations mucopurulentes.

Les manifestations cliniques d'une crise d'asthme bronchique sont divisées en plusieurs périodes:

  • Des signes avant-coureurs. Au premier stade, des éternuements fréquents, un nez qui coule allergique, une toux persistante, des démangeaisons dans le nez et des maux de gorge sont observés. Le plus souvent, les précurseurs surviennent la nuit ou tôt le matin. Chez les adultes, cette étape peut être floue, sans signes prononcés, et chez les enfants, elle ne peut se manifester que par une toux. Tous les symptômes se développent progressivement sur plusieurs heures ou jours. L'enfant devient léthargique et somnolent, ou vice versa, excessivement mobile et surexcité. Si le traitement n'est pas commencé à ce stade, une crise d'asthme bronchique commencera.
  • La hauteur de l'attaque. Cette étape se caractérise par une forte détérioration de l'état du patient et s'accompagne des symptômes suivants:
    • étouffement expiratoire,
    • toux continue paroxystique,
    • expiration laborieuse accompagnée d'une respiration sifflante de râles secs,
    • oppression thoracique,
    • pâleur de la peau,
    • le patient prend une position forcée - à moitié assis, appuyé sur ses coudes,
    • cyanose autour de la bouche,
    • pupilles dilatées,
    • la poitrine est enflée, les épaules sont relevées,
    • rythme cardiaque,
    • chez les jeunes enfants - des râles bouillonnants et humides sur l'inspiration.
  • Stade de développement inverse. La dyspnée s'arrête progressivement, une décharge expectorative abondante commence, tous les systèmes reviennent à la normale.

Une crise d'asthme peut s'arrêter d'elle-même, mais le plus souvent, un traitement médicamenteux est nécessaire. Si le patient n'est pas aidé à temps, une issue létale est possible pendant l'asphyxie due à l'asphyxie, un choc anaphylactique ou une hypofonction surrénale.

C'est important de savoir! La forme infectieuse-allergique de la maladie entraîne une diminution de la production d'adrénaline, par conséquent, un tel asthme bronchique est souvent accompagné d'une hormonothérapie.

Diagnostic, traitement et prévention de la maladie

L'asthme bronchique dépendant des infections est diagnostiqué assez difficile. Cela est dû au fait qu'au premier stade, son tableau clinique est similaire aux manifestations de la bronchite obstructive chronique ou de la bronchopneumonie. Tout d'abord, un test sanguin et des expectorations du patient.

Un grand nombre d'éosinophiles, marqueurs naturels des allergies, se trouvent dans le sang. En plus des éosinophiles, il y a des cristaux de Charcot-Leiden (formés après la destruction des éosinophiles), des spirales de Kurshman (jets de mucus dus au bronchospasme) dans les expectorations.

Lors des tests chez les enfants, seuls les éosinophiles peuvent se trouver dans les expectorations. Après avoir effectué des tests cliniques et sur la base des plaintes du patient, le pneumologue peut établir un diagnostic d’asthme bronchique allergique infectieux, mais pour clarifier la gravité de la maladie, des études supplémentaires sont nécessaires:

  • Débitmétrie de pointe - mesure de l'activité expiratoire maximale, qui est effectuée par le patient lui-même le matin et le soir et vous permet de surveiller l'état du patient et l'efficacité du traitement,
  • Spirométrie - détermine le volume et la force de la respiration, le degré d'obstruction bronchique, le plus souvent effectué chez les enfants,
  • Radiographie et bronchoscopie - détermine l'état des poumons et vous permet d'identifier les complications.

C'est important de savoir! Dans la période interictale, la radiographie peut ne montrer aucun changement dans les poumons, elle est donc effectuée au cours de l'évolution sévère de la maladie pour déterminer les complications..

Le traitement de l'asthme bronchique diffère selon le stade de la maladie:

Traitement lors d'une attaque. Au stade aigu de la maladie, la principale tâche thérapeutique consiste à arrêter l'attaque. Pour cela, les bronchodilatateurs sont largement utilisés sous forme d'inhalations (Ventolin) ou de comprimés (Eufillin, Teofedrin).

Un effet plus fort est exercé par une solution d'adrénaline à 0,1% avec une solution d'éphédrine à 5% sous forme d'injection sous-cutanée ou intraveineuse d'Eufilline avec du glucose. Si toutes les mesures pour arrêter l'attaque ont été inefficaces, une condition asthmatique se produit, dont le traitement est effectué en soins intensifs.

  • Traitement pendant la période interictale. Dans la période entre les crises, un traitement étiologique, pathogénique et symptomatique est effectué..
  • L'asthme de type allergique-infectieux implique principalement un traitement étiologique, qui vise à éliminer l'infection. Pour cela, une antibiothérapie est réalisée avec l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires, ainsi que l'assainissement des bronches, de la cavité buccale et des sinus.

    C'est important de savoir! Lors du choix d'un antibiotique pour le traitement, il est nécessaire de savoir si le patient est allergique à ce médicament, sinon le traitement ne peut qu'aggraver la situation.

    La thérapie pathogénique comprend l'utilisation de méthodes de désensibilisation pendant la rémission. Le traitement est effectué par une série d'injections d'autolysat d'expectoration, qui contient des antigènes. Cette procédure dans 80% des cas augmente la résistance du corps aux allergènes.

    Pour éliminer les principaux symptômes de la maladie, des bronchodilatateurs (Salbutamol), des expectorants (ACC, Ambroxol), des mucolytiques (Mukaltin) sont utilisés, avec une condition plus grave du patient - les corticostéroïdes (Dexamethasone, Prednisolone). En tant que procédure supplémentaire, un massage thoracique est effectué. Il favorise la décharge des expectorations et améliore l'état du système respiratoire..

    Parallèlement au traitement médicamenteux, la physiothérapie est effectuée:

    • Électrophorèse,
    • Aéroionothérapie
    • Thérapie par ultrasons.

    Ces mesures visent à restaurer la fonction de drainage et de ventilation du système broncho-pulmonaire.

    Les mesures préventives comprennent:

    • Amélioration des conditions de vie,
    • Durcissement du corps,
    • Une bonne organisation du travail et du repos.

    Pour prévenir l'asthme infectieux, il est important de traiter correctement les maladies du système respiratoire et d'éviter les complications. Des mesures préventives pour l'asthme infectieux et allergique, en particulier chez les enfants, peuvent réduire considérablement le nombre de crises et améliorer considérablement la vie du patient.

    Asthme bronchique allergique chez les enfants

    L'asthme bronchique allergique est une maladie chronique caractérisée par une inflammation des voies respiratoires supérieures. L'asthme allergique est causé par des micro-organismes qui, pénétrant dans le corps, exacerbent les symptômes des maladies et provoquent une crise d'asthme. Le plus souvent, la maladie chez les enfants se développe après un an. Les enfants héréditaires sont à risque, par conséquent, la surveillance d'un allergologue est nécessaire. La surveillance de l'état de l'enfant par un spécialiste est indiquée pour les bronchites obstructives fréquentes. Obligatoire si 4 cas ou plus d'obstruction bronchique se sont produits au cours de l'année.

    Les causes

    Le développement et l'évolution de la maladie sont affectés par des facteurs externes et internes. Les facteurs externes sont divers allergènes, infections, irritants de nature mécanique et chimique, composants physiques et émotionnels. Les facteurs internes sont des troubles des systèmes immunitaire et endocrinien, l'hérédité.

    Les causes de l'asthme bronchique allergique sont:

    • Infection respiratoire chronique et rhume.
    • Mauvaises conditions environnementales.
    • La fumée secondaire.
    • Médicaments.
    • Un changement brusque de température.

    Symptômes

    Les symptômes de l'asthme allergique dans chaque cas peuvent varier. Il existe certains symptômes identiques qui sont observés le plus souvent. Il s'agit notamment des symptômes suivants:

    • Difficulté à respirer.
    • Il y a des douleurs à la poitrine.
    • Respiration fréquente associée à un sifflement et une respiration sifflante.
    • Toux paroxystique.
    • Essoufflement.

    Les premiers signes apparaissent lorsqu'un allergène pénètre dans les voies respiratoires ou sur la peau du corps. Il s'agit généralement d'une forte toux ou d'une rougeur de la peau. La toux se produit dans les crises après une certaine période de temps. Il est sec ou avec des crachats légers..

    Diagnostic de l'asthme bronchique allergique chez un enfant

    Le diagnostic de l'asthme commence par des antécédents. Après examen et consultation, le médecin-allergologue fait un choix en faveur de certaines méthodes de recherche. Le plus souvent, des tests cutanés sont prescrits, qui sont une introduction sous la peau d'extraits des agents pathogènes les plus courants. Cela se fait afin de voir une réaction allergique ou son absence. Une radiographie du thorax est prise pour diagnostiquer l'asthme. Dans l'image, vous pouvez voir une légère augmentation des poumons, qui se produit en raison de la capacité réduite à libérer de l'air.

    Complications

    Avec un traitement rapide, l'asthme est traité avec succès. L'efficacité du traitement dépend de l'âge de l'enfant, de la gravité de la maladie et des méthodes choisies. L'absence de traitement conduit au développement de processus pathologiques dans le corps. Dans les cas graves, la mort est possible. L'asthme grave peut entraîner une invalidité.

    Traitement

    Que peut faire un médecin

    Le traitement de l'asthme allergique chez un enfant doit être effectué par un médecin. L'objectif principal du traitement est de soulager les crises, de réduire leur gravité et de minimiser les symptômes. Les médicaments contre l'asthme sont divisés en plusieurs groupes. La durée d'utilisation, la posologie et la compatibilité des médicaments entre eux dépendent de la gravité de la maladie. La médecine moderne estime que le médecin devrait ajuster la prescription complexe de médicaments après trois mois de traitement.

    Le traitement de l'asthme est impossible sans médicaments qui éliminent les spasmes musculaires et élargissent la lumière des bronches - bronchodilatateurs inhalés à courte durée d'action, agonistes β2. Leur utilisation permet de respirer sans difficulté, c'est-à-dire asphyxie. Ils ne traitent pas, mais éliminent seulement les symptômes caractéristiques. Ces médicaments peuvent se présenter sous forme d'aérosols ou d'ampoules avec un liquide pour inhalation à travers un nébuliseur. Un nébuliseur est un appareil d'inhalation. Il transforme le liquide en vapeur, augmentant ainsi la capacité du médicament à atteindre les bronches. L'utilisation fréquente de ces fonds n'est pas recommandée, pas plus de quatre fois par jour.

    Ensuite, des médicaments consistant en un dérivé d'acide cromoglique sont utilisés. Ces médicaments ont des propriétés anti-inflammatoires. Leur forme de libération est diverse: aérosols, poudre et capsules avec liquide pour inhalation. L'efficacité de ces médicaments est considérée comme insuffisante, ils sont donc utilisés pour les formes bénignes de la maladie chez les enfants.

    Les glucocorticostéroïdes sous forme inhalée sont utilisés pour traiter l'asthme en permanence. Ces médicaments sont prescrits pendant une longue période, réduisent considérablement l'inflammation, mais présentent un certain nombre de contre-indications. Les brochodilatateurs inhalés à longue durée d'action sont utilisés de manière globale. Ils augmentent les effets des glucocorticostéroïdes.

    Les médicaments combinés sont une combinaison de glucocorticostéroïdes et de bronchodilatateurs à action prolongée. Utilisé dans les cas extrêmement graves de la maladie.

    Les corticostéroïdes en comprimés sont indiqués en l'absence de l'effet de la thérapie par inhalation. Complications de leur utilisation:

    • hypertension artérielle,
    • en surpoids,
    • augmentation de la glycémie.

    Les antihistaminiques dans le traitement de l'asthme chez les enfants ont fait leurs preuves avec une utilisation prolongée..

    La prévention

    La prévention de l'asthme bronchique allergique consiste à éliminer les allergènes. La minimisation du contact avec les agents pathogènes améliore considérablement la condition de l'enfant. Pour ce faire, vous devez:

    • Refuser les animaux.
    • Nettoyer et aérer régulièrement les pièces humides..
    • Utilisez des charges synthétiques pour les oreillers et les couvertures.
    • Arrêtez de manger de la malbouffe en faveur d'une alimentation saine et équilibrée.
    • Privilégiez les vêtements en tissus naturels.

    Allergie asthme bronchique chez les enfants

    L'asthme bronchique est une maladie inflammatoire courante des bronches, chez les enfants, elle est le plus souvent de nature allergique. Les premiers signes d'asthme bronchique apparaissent généralement chez les enfants de moins de 5 ans et avec l'âge ne disparaissent pas toujours, mais se manifestent par des symptômes d'intensité variable périodiquement tout au long de la vie.

    Statistiques

    Chez 34% de tous les patients asthmatiques, cette maladie apparaît avant 10 ans. Mais à 80% de ce nombre à l'adolescence, toutes les manifestations de la maladie disparaissent. Chez 1/5 des patients depuis l'enfance, l'asthme bronchique revient après 45 ans.

    Jusqu'à 10 ans, la probabilité d'une crise d'asthme dépend en grande partie de l'hérédité:

    • si 1 parent est malade - le risque est de 30%;
    • lorsque les deux parents sont malades, le risque de maladie est de 75%.

    Pour l'asthme bronchique, la saisonnalité est importante. Jusqu'à 40% des exacerbations sont causées par le pollen des plantes à fleurs. 2-3 fois plus susceptibles de contracter cette maladie, les garçons que les filles.

    Les causes

    La probabilité de tomber malade augmente si:

    • la prédisposition génétique est le facteur le plus important, y compris la régulation de la réponse immunitaire (synthèse d'IgE), ainsi que la régulation de la synthèse d'une enzyme qui déclenche des médiateurs inflammatoires;
    • hypersensibilité (sensibilisation) du corps aux allergènes - allergisation à un âge précoce, par exemple, acarien, médicaments, tabagisme passif;
    • l'action de facteurs externes déclenchant l'hyperréactivité bronchique - les inducteurs d'inflammation comprennent:
      1. infections respiratoires;
      2. forte inhalation d'air froid;
      3. stress physique ou émotionnel;
      4. troubles hormonaux;
      5. moment de la journée - les exacerbations sont plus souvent notées tôt le matin ou la nuit;
      6. les effets irritants du reflux des aliments de l'œsophage avec reflux gastro-œsophagien;
      7. fumée secondaire pendant le développement fœtal et après la naissance;
      8. changement des conditions météorologiques.

    L'inflammation des bronches, déclenchant une violation de la conduction de l'arbre bronchique et des spasmes des fibres musculaires lisses des bronches (bronchospasme) sont les causes de l'asthme chez les enfants.

    Formes de la maladie

    Toutes les formes d'asthme se manifestent chez les enfants par une respiration sifflante (stridor), et l'apparition de ce symptôme doit être considérée comme une excuse à examiner par un pneumologue.

    1. Forme atopique (allergique) - se développe à la suite d'un contact par inhalation avec des allergènes.
    2. Forme non atopique - l'attaque est déclenchée par le bronchospasme, un facteur provoqué d'origine non allergique - stress, air froid, effort physique, stress.
    3. Mixte - dans lequel les signes d'une forme allergique et non allergique de la maladie sont combinés.
    4. État asthmatique - ou état menaçant le pronostic vital, forme aiguë, accompagné d'une obstruction des petites bronches, «poumon muet».

    La gravité de la maladie chez les enfants et les adultes est classée également. La classification de l'asthme chez les enfants, ainsi que la façon de traiter l'exacerbation, peuvent être trouvées dans l'article "L'asthme bronchique - qu'est-ce que c'est?".

    Une caractéristique des crises d'asthme pendant l'enfance est que la gravité de la maladie n'est pas déterminée par la durée de l'attaque ou de la maladie. Une maladie mortelle peut se développer dans l'enfance en très peu de temps..

    Cela est dû au fait que chez les enfants, en particulier jusqu'à 3 ans, des signes d'asthme apparaissent avec un œdème bronchique et sont associés au fait que le diamètre des bronches à cet âge est inférieur à celui des adultes.

    Même un léger gonflement des voies respiratoires provoque un rétrécissement persistant. Chez l'adulte, l'obstruction bronchique est davantage causée par un bronchospasme que par un gonflement de la paroi interne des bronches.

    Symptômes

    L'asthme bronchique chez les enfants se développe rapidement, les premiers signes peuvent se produire dans le contexte d'une santé complète. Mais le plus souvent, les symptômes d'une obstruction bronchique naissante sont associés à une rhinite chronique ou allergique, une dermatite atopique, un eczéma.

    Chez les enfants, une forme atopique d'asthme bronchique est plus courante et une forme non allergique peut se développer en réponse à la prise d'aspirine. Avec le traitement par l'aspirine, les symptômes de l'asthme induit par l'aspirine, une maladie difficile à traiter, peuvent se développer en peu de temps..

    La prédisposition à l'asthme à l'aspirine est héréditaire. Si la famille a des patients atteints de cette maladie, des symptômes d'intolérance à l'aspirine doivent être attendus chez un enfant.

    Signes externes de la maladie

    L'enfant développe progressivement certains signes externes de la maladie - la poitrine se déforme avec la formation d'une saillie du sternum, la soi-disant poitrine carénée est créée.

    Un signe d'asthme est des expectorations rares, qui ne sont séparées que dans de rares cas sans exacerbations. Ce symptôme se produit dans 70% des cas uniquement avec une attaque..

    Le symptôme diagnostique de l'asthme bronchique chez les enfants est la respiration sifflante fréquente (plus de 50 respirations / minute), l'oppression, la lourdeur de la poitrine.

    Une crise d'asthme modérée s'accompagne de symptômes:

    • déjà au cours d'une conversation normale, les bébés sont essoufflés, les bébés refusent de manger;
    • il est difficile pour le patient de parler en longues phrases, il parle en phrases, mots séparés;
    • il est excité, tout en respirant, on voit comment la fosse supraclaviculaire s'enfonce, les muscles intercostaux sont tendus;
    • fréquence cardiaque supérieure à 120 battements par minute;
    • la respiration fréquente du stridor atteint 30 à 50 respirations par minute.

    Si l'état du patient s'aggrave, d'un état excité il devient inhibé, le pouls diminue fortement, alors ces signes signifient qu'une condition mortelle est apparue.

    Avec de tels symptômes, les parents doivent être prudents. Si le patient se calme brusquement, ce calme peut être une manifestation d'une altération de la conscience due à un manque d'oxygène.

    L'asthme atopique

    La forme la plus courante d'asthme bronchique chez l'enfant est allergique, associée à l'atopie (synthèse accrue d'IgE en réponse à un allergène), à ​​une réactivité bronchique accrue, qui s'exprime par une prédisposition au bronchospasme, une hypersécrétion de mucus, un œdème - une obstruction bronchique.

    Les signes d'asthme bronchique chez les enfants apparaissent généralement la nuit. Un bébé se réveille d'un manque d'air avec une sensation de lourdeur dans la poitrine.

    1. L'enfant veut se lever, il a besoin d'air frais. Il adopte une posture caractéristique, pose ses mains sur ses genoux, une table, toute surface à proximité, ce qui l'aide, en se penchant, à expulser l'air de leurs poumons, car cela demande un effort considérable. En même temps, les épaules se lèvent, la poitrine se dilate sensiblement.
    2. Les veines du cou gonflent, tout en respirant, on voit comment les muscles respiratoires sont connectés, l'expiration est difficile et allongée.
    3. La peau pâlit.
    4. Acrocyanose se développe - cyanose de la peau due à un mauvais apport sanguin, le symptôme le plus prononcé se situe dans la zone du triangle nasolabial, des doigts, des pieds.
    5. Une attaque nocturne dure jusqu'à 3-4 heures, après quoi le patient s'endort.

    Aura avant une attaque

    Avant une attaque, une condition appelée aura peut se produire. Par l'apparition de symptômes chez l'enfant, tels que des éternuements soudains, de l'urticaire sur la peau, un écoulement nasal, il est capable de comprendre qu'il a une crise d'asthme bronchique et que les enfants de plus de 7 ans peuvent utiliser l'inhalateur par eux-mêmes..

    • L'aura s'accompagne parfois de démangeaisons cutanées, de maux de gorge, de maux de tête, d'une peur sans cause, de panique.
    • Les signes d'un début d'exacerbation sont parfois limités à une toux avec des crachats vitreux rares, et les tremblements de la toux eux-mêmes sont accompagnés d'une respiration sifflante sèche.

    S'il y a des signes d'aura, un enfant de plus de 6 à 7 ans peut indépendamment prendre des mesures pour prévenir ou réduire l'exacerbation de l'asthme bronchique.

    Sinon, l'attaque se développe:

    • la respiration devient difficile;
    • les palpitations augmentent;
    • la peau acquiert une teinte bleutée.

    Si le discours d'un enfant ralentit, une somnolence se produit, une cyanose et une suffocation augmentent, vous devez consulter immédiatement un médecin..

    Forme non atopique

    L'asthme bronchique d'origine non allergique peut se développer comme une réaction de toux réflexe au bronchospasme. L'air froid peut provoquer un bronchospasme, qu'il a fortement inhalé lors d'une promenade, une forte excitation inattendue joyeuse ou provoquant la peur.

    Dans ces cas, vous devez essayer de le calmer, de le distraire, car le bronchospasme, ainsi que la panique, la peur du début d'une exacerbation, déclenchent le mécanisme de la maladie. Les manœuvres distrayantes peuvent être un enduit de moutarde pour le caviar, quelques gorgées d'eau tiède.

    Quand peut-on suggérer l'asthme

    Les parents doivent montrer l'enfant à un pneumologue s'ils remarquent que:

    • lors d'une promenade par temps frais, le bébé a du mal à respirer, l'essoufflement apparaît lors de la conversation avec l'étape de marche habituelle;
    • pendant le jeu avec les animaux, il commence à tousser, il a du mal à parler;
    • réagit en éternuant violemment, toussant au nettoyage à sec dans l'appartement.

    L'asthme bronchique est une maladie qui est soigneusement traitée avec soin. Mais, afin d'éviter la détérioration de l'état de l'enfant, il ne faut pas sous-estimer le danger de la maladie. Les parents doivent suivre les recommandations du pneumologue, ne pas surestimer leur propre expérience, demander de l'aide en temps opportun dans les situations d'urgence.

    Est-il possible de traiter l'asthme bronchique chez les enfants avec des remèdes populaires et ce que chaque parent devrait savoir - lire dans notre article Remèdes populaires pour l'asthme bronchique.

    L'hypersensibilité du système respiratoire aux réactions allergiques se manifeste par une forme d'asthme. La dynamique de croissance du nombre de patients diagnostiqués avec un asthme bronchique allergique est décevante. Aujourd'hui, avec différents degrés de gravité, plus de 6% des habitants de la planète en souffrent..

    L'asthme bronchique est une maladie très courante.

    Cette maladie de notre temps, qui touche la plupart des habitants des villes. Ceux-ci comprennent jusqu'à 90% des enfants et la moitié de la population adulte. Traduite, la maladie signifie «suffocation», qui est le principal symptôme de la maladie. Une réaction au stimulus s'exprime par une forte contraction des muscles qui se trouvent dans la zone du système respiratoire - bronchospasme.

    Inflammation des muscles, libération de mucus épais et visqueux en réponse à l'action des allergènes. La prévalence des allergènes est élevée, il est donc important de voir les signes d'asthme à temps, afin de prévenir une exacerbation de la maladie, sa transition vers une forme sévère.

    L'asthme atopique a 3 stades de développement. Dans une phase facile, il se rappelle de lui-même avec des attaques rares - 1 fois par semaine ou par jour. Avec une gravité modérée, la maladie se manifeste quotidiennement et une attaque nocturne - jusqu'à 1 fois par semaine. L'asthme sévère se caractérise par des convulsions pendant la journée (jusqu'à 3 fois) et la nuit..

    Le statut asthmatique est considéré comme le plus dangereux lorsque, pendant le traitement, le patient n'est plus affecté par les médicaments. Cela entraîne une suffocation respiratoire, une incapacité à expirer, une perte de conscience, un état grave.

    Un facteur héréditaire est considéré comme une cause importante d'asthme allergique.

    Une cause importante du développement de l'asthme allergique est considérée comme un facteur héréditaire. Dans les familles avec l'un des parents, sujettes aux allergies, la moitié des enfants tombent malades, si les deux souffrent, alors à risque ils deviennent 80%. Et seulement un cinquième des enfants sont malades sans prédisposition innée.

    Les causes externes de l'asthme par les médecins s'expliquent par les allergènes suivants:

    • particules de moisissure;
    • pollen de fleurs de plantes, d'arbres (duvet de peuplier);
    • poussière domestique;
    • laine, salive animale, plumes d'oiseaux;
    • excréments d'acariens;
    • infections virales;
    • certaines plantes médicinales (souvent l'aspirine, certains antibiotiques);
    • les gaz d'échappement;
    • irritants chimiques.

    Le stress, les conditions de travail dangereuses, l'exposition à la fumée de tabac et les infections affectent la santé. L'air est pollué par des émissions nocives. Les parfums de parfumerie provoquent souvent des allergies..

    L'asthme bronchique chez les enfants survient pour diverses raisons. Mais le principal est l'hyperactivité de leurs bronches, qui réagissent fortement aux allergènes. D'autres causes du développement de la maladie comprennent le facteur héréditaire, le surpoids, le sexe de l'enfant (les garçons sont plus souvent malades).

    Il existe une maladie due à la sensibilité du corps à l'action des allergènes de type instantané. Les symptômes de l'asthme bronchique sont observés presque immédiatement lorsqu'un irritant pénètre dans le corps. Par exemple, une personne sujette aux allergies aux poils d'animaux ressentira immédiatement une gêne respiratoire si elle visite une pièce où il y a des chats, des chiens.

    La maladie commence généralement à se développer à un âge précoce.

    La maladie commence généralement à se développer à un âge précoce (de 1 à 10 ans). Les signes d'asthme chez les enfants coïncident souvent avec les symptômes d'un rhume, une infection virale. Il se distingue par son manque de température avec une toux sèche et fréquente. L'asthme commence chez les enfants avec la libération de mucus aqueux par le nez, les éternuements. Quelques heures plus tard, une toux sèche légère est notée. Ces précurseurs de l'asthme se terminent en une journée.

    Les symptômes de l'asthme bronchique chez les enfants peuvent se manifester par de tels signes:

    • forte toux sèche avant ou après le sommeil (diminue si l'enfant est mis ou planté);
    • l'apparition d'un essoufflement;
    • respiration intermittente, avec respirations fréquentes et courtes avec bruit, sifflement.

    Des attaques sont observées s'il y a des irritants à proximité, par exemple un animal de compagnie, un bouquet frais. Important! Les parents doivent surveiller la température corporelle de leur enfant afin de ne pas confondre l'asthme avec un rhume.

    Les symptômes de l'asthme chez un adulte sont les suivants:

    • l'apparition d'une toux paroxystique, souvent sèche, parfois avec des crachats légers;
    • une sensation de constriction de la poitrine avec douleur;
    • difficulté à respirer, accompagnée d'un sifflement;
    • inhalations fréquentes, expirations, crises d'asthme avec respiration sifflante sèche, éternuements, démangeaisons.

    Dans un état grave, les principaux symptômes de l'asthme chez l'adulte et l'enfant sont un essoufflement au moindre effort, une forte réaction aux odeurs, des changements de température.

    Souvent, la maladie se cache sous une bronchite obstructive. S'ils deviennent plus fréquents, vous devriez alors consulter un allergologue.

    Les médecins traitent l'asthme atopique avec les mêmes médicaments que d'habitude, mais en tenant compte de la nature allergique de la maladie. Les médicaments modernes contre l'asthme sont symptomatiques et basiques. Le premier type de médicaments comprend les bronchodilatateurs, qui soulagent instantanément les spasmes, qui ne sont utilisés qu'en cas d'urgence lors des crises d'asthme.

    Si le patient prend des antihistaminiques à temps, les symptômes de l'asthme sont atténués en bloquant les récepteurs. Par conséquent, l'adoption précoce par les patients d'un tel médicament lors de la rencontre inévitable avec des allergènes réduit la gravité de la réaction à leur égard.

    Le deuxième type de médicament est destiné à la prévention et au traitement de la maladie. Ils sont représentés par des cromons, des médicaments anticholinergiques, des hormones glucocortioïdes. Les fonds de base ne soulagent pas le bronchospasme et la suffocation, leur action vise à réduire (arrêter) le nombre d'attaques, à supprimer l'inflammation.

    Le traitement de l'asthme bronchique chez l'adulte est effectué à l'aide de tous ces médicaments, à l'exception des cromons, qui sont prescrits aux enfants. Les hormones glucocortoïdes sont connues pour leurs effets secondaires - diminution de l'immunité, gain de poids, maladies gastro-intestinales.

    Les nouvelles technologies ont permis la création de glucocorticoïdes inhalés, bloquants avec un minimum d'effets secondaires. Désormais, tout médicament de cette série est plus efficace que les médicaments précédents. Ils sont disponibles en inhalateurs et nébuliseurs, efficaces pour le traitement des.

    Les méthodes non médicinales de traitement de l'asthme comprennent:

    • exercices de respiration;
    • acupuncture;
    • exercices physiques spéciaux;
    • homéopathie, psychothérapie;
    • physiothérapie.

    Dans la période d'exacerbation de la maladie, le traitement est effectué par une combinaison de prise de médicaments et de procédures non médicales avec une diminution de la première méthode de traitement et une augmentation de la seconde. Une approche intégrée conduit au refus progressif des patients des inhalateurs, améliorant leur qualité de vie.

    La maladie est connue depuis longtemps, par conséquent, les gens ont acquis une expérience dans la réduction des crises.

    Traitez efficacement l'asthme par inhalation, car les substances bénéfiques pénètrent directement dans le système respiratoire. Il existe des appareils spéciaux, mais à la maison, beaucoup de gens utilisent des pots remplis d'eau chaude avec la bonne décoction. Il est utile d'inhaler les vapeurs de décoctions médicinales sous la serviette.

    Traiter efficacement l'asthme par inhalation

    Le traitement de l'asthme avec des remèdes populaires est inacceptable sans consulter des allergologues.

    Les recettes suivantes sont considérées comme efficaces:

    1. Mélanger une cuillère à soupe de rhizome sec et haché de curcuma et de miel. Faites un pas pour arrêter l'attaque.
    1. Utilisez du miel pur à l'intérieur, vous pouvez le porter au nez, inspirez. La nuit, buvez un verre de lait avec du miel.
    1. Préparez une décoction: 4 parts de thym, 1 part de racine de réglisse, des violettes tricolores versez de l'eau bouillante. Laissez infuser, filtrer, portionner, boire un jour. Dans le même rapport, une décoction de bourgeons de pin, de thym, de fenouil est préparée et utilisée..

    La prévention des conséquences graves aidera à prévenir l'asthme. Elle consiste à organiser de tels événements:

    • tempérer le corps depuis l'enfance;
    • ne gardez pas les animaux de compagnie, les poissons d'aquarium (allergènes dans leur nourriture sèche);
    • ventiler souvent la pièce, effectuer un nettoyage humide;
    • pour se débarrasser des objets qui ramassent la poussière et pour garder les livres dans les armoires sous verre;
    • utiliser des oreillers, des couvertures avec rembourrage hypoallergénique.

    Le traitement intempestif de l'asthme bronchique peut se terminer pour un patient handicapé et même mort. Aujourd'hui, il n'existe aucune mesure efficace de prévention de la maladie. Le traitement commence après ses manifestations et consiste à stabiliser l'asthme, à réduire les complications. Mais une thérapie adéquate, l'observation d'un médecin expérimenté rend le pronostic de vie favorable.

    L'asthme bronchique chez les enfants est une maladie multifactorielle, la plus courante dans la zone de climat tempéré et chaud chez les enfants d'âges différents, dont la base morphologique est une version chronique d'une réaction inflammatoire allergique et une réactivité bronchique altérée. Cette maladie est la plus typique pour les enfants scolarisés et adolescents, chez les jeunes enfants, en particulier les nouveau-nés, elle n'est pratiquement pas enregistrée.

    L'asthme bronchique à tout âge se caractérise par des crises d'asthme (jusqu'au statut asthmatique), qui peuvent se répéter à différents intervalles (d'un épisode sur plusieurs mois au quotidien), le développement possible de complications sévères, un handicap de l'enfant et même la mort. Un diagnostic rapide et un traitement adéquat sont la clé d'un évolution favorable de la maladie jusqu'à la possibilité de sa pleine compensation.

    Les causes de l'asthme infantile

    L'asthme bronchique chez un enfant de tout âge est le résultat d'un effet complexe de plusieurs facteurs. Il est possible d'identifier les facteurs causaux réels, les moments qui les exacerbent et les facteurs (déclencheurs) qui provoquent le début d'une crise d'asthme.

    L'action de ces facteurs environnementaux et les caractéristiques internes du corps sont les mêmes à tout âge. Un point important est leur identification rapide et la prévention de toute influence supplémentaire..

    Cette maladie est héréditaire. Si l'un des parents a une maladie atopique, le risque de cette maladie chez l'enfant est de 8 à 25%. Si de telles maladies (dermatite atopique, rhume des foins) sont notées chez les deux parents, la probabilité d'asthme chez un tel enfant approche de 100%.

    L'asthme est une maladie causée par l'environnement. Elle affecte plus de résidents des villes polluées que des zones rurales. Les personnes vivant dans les régions du nord sont moins sensibles à cette maladie que celles vivant dans les latitudes moyennes et méridionales..

    En fait, les causes de l'asthme chez les enfants sont les suivantes:

    • allergènes divers
      • les allergènes industriels (aérosolutants), c'est-à-dire les composants du smog industriel et photochimique, les composés de concentrés protéino-vitaminiques;
      • allergènes des locaux d'habitation, à savoir:
        • produits vitaux pour l'homme (oxydes d'azote et de carbone, sulfure d'hydrogène, ammoniac);
        • les composés chimiques qui se forment à la suite du fonctionnement des foyers domestiques, des poêles, des poêles;
        • composants de matériaux de construction (papier peint synthétique, vernis et colles, linoléum);
        • une variété d'insecticides et de détergents;
      • produits alimentaires soumis à un traitement chimique industriel ou contenant des xénobiotiques (colorants, épaississants, arômes);
    • une augmentation du nombre de cas de pathologie périnatale de grossesse pathologique;
    • la prédominance d'une alimentation artificielle précoce par rapport à la nature;
    • antibiothérapie irrationnelle et violation des règles de vaccination.

    Les facteurs contribuant au développement de l'asthme, c'est-à-dire améliorant l'action des moments causatifs, comprennent:

    • infections virales des voies respiratoires (en particulier les rhinovirus);
    • la dermatite atopique;
    • la fumée de tabac, même en petite quantité, dans l'environnement où l'enfant vit;
    • une autre pathologie du corps (en particulier une petite) qui n'est pas traitée correctement, par exemple, la dysbiose chez un enfant.

    Déclencher, c'est-à-dire provoquer une attaque, les moments sont:

    • contact répété avec certains allergènes (individuels pour chaque enfant);
    • stress physique ou émotionnel excessif;
    • changement météorologique;
    • présence d'odeurs piquantes dans l'air ambiant.

    La présence d'un ou de deux des facteurs ci-dessus n'a pas d'effet cardinal dommageable, c'est leur effet complexe sur un enfant de tout âge qui est décisif.

    Le mécanisme du développement de la maladie

    Pour comprendre ce qu'est l'asthme bronchique, il faut en général connaître les mécanismes de sa formation, les bases de la pathogenèse de cette maladie.

    Les symptômes de l'asthme sont dus à:

    • un spasme des muscles lisses des petites bronches (c'est-à-dire un bronchospasme proprement dit);
    • poches, hyperémie et infiltration cellulaire de la muqueuse des bronches spasmodiques;
    • blocage total ou partiel de la sécrétion visqueuse et épaisse des bronches spasmodiques.

    La plupart des enfants ont une combinaison de tous les points ci-dessus. Chez les enfants d'âge préscolaire, le gonflement de la muqueuse et l'obstruction bronchique avec une sécrétion visqueuse sont plus marqués. Chez les enfants plus âgés (écoliers), le bronchospasme prédomine.

    Dans la formation de l'asthme, 4 types de défauts sont observés:

    • réactions immunopathologiques;
    • défaut anatomique et fonctionnel dans la paroi de l'arbre bronchique;
    • hyperréactivité bronchique;
    • déséquilibre du système neuroendocrinien.

    Types d'asthme bronchique

    Il existe plusieurs variantes de cette maladie, la classification est basée sur le facteur provocateur dominant. On distingue les formes d'asthme suivantes:

    • atopique, provoqué par divers allergènes;
    • non atopique
      • pathoreceptor - causé par une réaction pathologique des tissus à des stimuli non allergiques;
      • Irritant, déclenché par certaines pollutions atmosphériques;
      • dysmétabolique (forme rare), associée à la formation de composés d'asthme dans le corps de l'enfant;
      • aspirine - dans le contexte de l'asthme lui-même, des polypes dans le nez, de la sinusite et de la rhinite - la prise de divers AINS provoque le début d'une attaque;
      • faire de l'asthme;
      • asthme par reflux gastro-œsophagien (reflux des aliments gastriques dans l'œsophage).

    Le développement d'une variante spécifique de cette maladie est un moment strictement individuel et ne dépend pas de l'âge de l'enfant.

    Symptômes et signes de la maladie

    Les signes cliniques de l'asthme sont presque identiques chez les enfants d'âges différents..

    Chez les jeunes enfants, les symptômes généraux prédominent (excitation et anxiété), un enfant plus âgé peut décrire de manière suffisamment cohérente ses propres sentiments de manque d'air et d'expiration très difficile.

    Une clinique pour une crise d'asthme commence avec les soi-disant précurseurs, dont la durée varie de plusieurs heures à plusieurs jours. Ils sont plus prononcés chez les enfants d'âge préscolaire. Parmi eux, les plus typiques sont:

    • faiblesse, somnolence, dépression, peur non motivée;
    • parfois vice versa - excitation excessive, euphorie, rires et chants forts;
    • réactions autonomes (pâleur ou visage rouge, symptôme de tachycardie ou d'arythmie, bradycardie, nausées et vomissements, douleurs abdominales sont moins fréquentes);
    • signes de rhume des foins (mal de gorge et de nez, larmoiement, congestion nasale, sensation de lourdeur dans la poitrine).

    De plus, une crise d'asthme se développe. Il est caractéristique de lui:

    • commencer la nuit;
    • l'enfant est agité, se précipitant constamment dans son lit;
    • une rétraction de tous les endroits pliables de la poitrine (fosse jugulaire, espaces intercostaux) est notée, un petit patient fixe la poitrine avec des poignées (repose sur les genoux ou le lit), ce qui facilite quelque peu la respiration;
    • à distance, vous pouvez entendre une respiration bruyante forte avec difficulté à expirer;
    • lors de l'application de l'oreille sur la poitrine, une respiration sifflante sèche (la soi-disant musicale) est très clairement entendue de calibre différent.

    Les symptômes d'une attaque sous l'influence du traitement, moins souvent - spontanément, diminuent progressivement, la respiration est progressivement rétablie. Dans les situations défavorables, l'attaque se transforme en état asthmatique.

    Complications de l'asthme bronchique

    Avec un traitement rapide, ils surviennent rarement. Les éléments suivants sont les plus courants:

    • état asthmatique;
    • insuffisance respiratoire et / ou cardiaque aiguë;
    • atélectasie du poumon;
    • pneumothorax;
    • emphysème sous-cutané ou médiastinal;
    • conséquences neurologiques d'une hypoxie sévère;
    • déformation thoracique caractéristique.

    Le statut asthmatique se caractérise par trois étapes:

    • la première se caractérise par une augmentation de l'intensité des signes d'une crise d'asthme (respiration bruyante, essoufflement avec difficulté à expirer; une respiration sifflante entendue à distance est beaucoup plus forte que les bruits auscultatoires que le médecin entend); l'enfant peut devenir agité et de mauvaise humeur, les enfants plus âgés, au contraire, s'adaptent au sentiment de manque d'air et ne se plaignent pas;
    • le deuxième stade diffère de la première insuffisance respiratoire croissante (l'excitation de l'enfant est remplacée par la léthargie, la peau est nettement pâle avec une teinte bleuâtre, l'enflure et l'essoufflement augmentent, le bronchospasme total se manifeste par l'absence de respiration et de toux bruyantes, le pouls est faible et fréquent, la pression artérielle est nettement réduite);
    • la troisième étape est caractérisée par une insuffisance totale d'organes multiples, l'hypoxie cérébrale augmente, le traitement à ce stade peut ne pas apporter le résultat souhaité.

    L'atélectasie est un blocage complet d'une partie du poumon ou de toute sa surface à la suite d'un blocage de la lumière des bronches avec un épais secret. L'enfant est bleu, la respiration est extrêmement difficile, il y a un manque de mouvements respiratoires du côté de la lésion. Le diagnostic final est basé sur des données radiographiques..

    Le pneumothorax est l'entrée d'air dans la cavité thoracique et la compression du poumon. Une radiographie et une intervention chirurgicale urgentes sont nécessaires.

    La bronchite asthmatique est la complication la plus courante de l'asthme. Elle se caractérise par une prédominance de réactions inflammatoires, une évolution prolongée et peu traitable, et le développement possible d'une pneumonie..

    L'évolution la plus sévère de l'asthme peut être observée chez les adolescents. Cela est dû à des changements dans la régulation hormonale et nerveuse, au non-respect de toutes les règles médicales, ainsi qu'à un ajustement de la dose pas toujours effectué des médicaments.

    Diagnostic et dépistage de l'asthme

    Chez les jeunes enfants, le diagnostic de la maladie est basé uniquement sur des données cliniques et des antécédents de développement de tous les symptômes. Chez les enfants d'âge scolaire et les adolescents, ces méthodes de recherche spécifiques sont utilisées comme:

    • spirographie (étude du degré d'obstruction bronchique);
    • débitmétrie de pointe (mesure du débit respiratoire dans diverses conditions, permet de prendre en compte l'efficacité de la thérapie);
    • examen en laboratoire des expectorations et détection de cristaux spécifiques de Charcot-Leiden;
    • tests de scarification et panel d'allergies pour identifier un déclencheur spécifique.

    Instructions générales pour le traitement de l'asthme

    Un tel enfant est pris en charge par un pneumologue ou un allergologue, moins souvent un pédiatre. Le traitement à tout âge doit être complet, y compris l'arrêt de l'attaque (premiers soins), une thérapie de base visant à prévenir la survenue d'une attaque. Comment guérir complètement l'asthme bronchique n'est pas entièrement connu, mais avec un traitement régulier, vous pouvez obtenir une rémission à long terme, c'est-à-dire l'absence de convulsions.

    Pour arrêter l'attaque, des bêta-agonistes à courte durée d'action sont utilisés, des substances qui éliminent le spasme des muscles de l'arbre bronchique. Le moyen le plus pratique, rapide et efficace de leur introduction est un nébuliseur (un compresseur sous pression délivre une suspension du médicament directement aux bronches à travers un masque à oxygène). De cette façon, vous entrez:

    • berotek;
    • Berodual;
    • nébuleuse de la ventoline;
    • atrovent;
    • Intal (acide cromoglicique);
    • pulmicort.

    Avec une attaque légère, des méthylxanthines à courte durée d'action (aminophylline, théophylline) peuvent être utilisées à la place des bêta-agonistes. Dans les crises graves, l'oxygénothérapie et les glucocorticostéroïdes systémiques (prednisone, dexaméthasone) sont introduits dans le complexe de mesures thérapeutiques.

    C’est une composante constamment nécessaire de la vie de l’enfant pendant la période interictale. Comprend:

    • limiter l'influence des facteurs déclenchants (y compris un régime hypoallergénique);
    • immunothérapie spécifique;
    • le traitement d'autres maladies (par exemple, le traitement de la pancréatite);
    • pharmacothérapie utilisant:
      • bêta-agonistes à longue durée d'action (Serevent),
      • cromolyn sodium,
      • kétotifène,
      • corticostéroïdes inhalés,
      • antagonistes des récepteurs des leucotriènes,
      • théophylline à action prolongée (theotard, theopec);
    • thérapie de sensibilisation spécifique;
    • facteurs physiothérapeutiques (spéléothérapie, thérapie par l'exercice, barothérapie, exercices de respiration selon la méthode Buteyko, massage général et local).

    Prévention de l'asthme chez les enfants

    La prévention primaire consiste à éliminer les effets négatifs de divers facteurs sur le corps de la mère pendant la grossesse (antigènes domestiques et industriels) et à prévenir les SRAS répétés chez l'enfant.

    La prévention de nature secondaire vise à créer un environnement favorable autour d'un enfant malade afin de prévenir les agressions:

    • nettoyage quotidien en profondeur de la salle;
    • élimination de tous les allergènes domestiques (meubles rembourrés, jouets, tapis, etc.);
    • humidification de l'air;
    • dosage approprié de l'activité physique (groupe spécial à l'école pour l'éducation physique);
    • manque d'animaux.

    Le docteur fait attention

    La visite d'un sanatorium dans une zone de montagne ou de forêt a un effet bénéfique sur l'asthme chez un enfant de tout âge..

    L'asthme bronchique nécessite une attention constante et un traitement soigneux, il est alors possible d'élever un enfant sans restrictions de nature physique et morale.

    Vous n'avez pas encore aimé?

    • Caractéristiques générales de la maladie
    • Facteurs de risque clés
    • Traitement efficace de l'asthme bronchique
    • Actions préventives

    L'asthme allergique est une forme de maladie des voies respiratoires supérieures et est la forme d'asthme la plus courante..

    De plus, cette forme de la maladie affecte non seulement l'adulte, mais aussi la population des enfants. L'asthme bronchique ordinaire peut également se produire avec des allergies, ce qui aggrave considérablement la situation et aggrave les symptômes..

    Retour au sommaire

    Caractéristiques générales de la maladie

    En soi, l'asthme bronchique se manifeste sous la forme d'attaques d'asthme qui interfèrent avec le mode de vie normal. L'amélioration ne se produit qu'avec l'utilisation régulière de médicaments et une surveillance constante par des spécialistes. Bien sûr, la forme de la maladie affecte les symptômes, un traitement rapide peut améliorer considérablement l'état du patient.

    L'asthme infectieux allergique ou bronchique commence à se développer lorsque l'allergène pénètre dans les voies respiratoires. La défense immunitaire du corps est assez sensible à diverses substances étrangères, ce qui provoque une contraction brutale des tissus musculaires. Ce phénomène a obtenu son nom - bronchospasme. À ce stade, le processus inflammatoire commence et remplit les voies avec un mucus suffisamment épais. Cela conduit au fait que les symptômes les plus courants et les plus courants apparaissent: éternuements, larmoiement, sensation de congestion nasale, légère décharge des voies nasales est possible.

    Il existe plusieurs groupes d'allergènes qui provoquent des réactions désagréables. Les allergènes non infectieux sont le pollen végétal, la poussière, les peluches, divers insectes, les aliments et les produits chimiques dans l'atmosphère. Le même groupe comprend les médicaments qui, lorsqu'ils sont pris, provoquent des symptômes désagréables. Les allergies les plus courantes sont les médicaments contenant de l'iode, l'analgine, l'acide acétylsalicylique, les antibiotiques, la novocaïne, les vaccins antiviraux, les antispasmodiques, le sérum et d'autres substances. Les allergènes infectieux incluent les infections chroniques fréquentes et les processus inflammatoires dans le corps.

    L'asthme (allergique ou bronchique) est souvent exacerbé par un facteur héréditaire. En règle générale, le risque qu'un enfant développe une maladie augmente de 40% si au moins un parent souffre d'allergies et d'asthme. De plus, l'asthme bronchique allergique non infectieux lui-même est hérité, mais la vulnérabilité du corps et sa défense immunitaire à l'apparition de réactions allergiques de divers types. Il est conseillé de prendre des mesures préventives et de commencer le traitement à temps si les premiers symptômes apparaissent.

    Retour au sommaire

    Facteurs de risque clés

    Pour commencer le traitement correct, il est nécessaire de déterminer non seulement les symptômes de la maladie, mais également la forme de l'asthme, ses caractéristiques, ses causes et d'autres facteurs. En règle générale, les principaux facteurs de risque sont considérés comme les maladies respiratoires chroniques, les maladies infectieuses, les conditions environnementales défavorables, les mauvaises habitudes (en particulier, le tabagisme), la nocivité de la profession, l'utilisation à long terme de certains types de médicaments. Et souvent, la cause peut être la fumée secondaire. Les allergies et l'asthme sont étroitement liés..

    Il convient de noter que les symptômes initiaux de diverses formes de la maladie sont assez différents les uns des autres, mais un processus plus avancé se développe selon un mécanisme similaire. Dans l'asthme atopique, le principal catalyseur est un allergène ou un groupe d'allergènes spécifique. Un seul contact avec une telle substance provoque une réaction allergique assez forte. Les contacts répétés sont encore compliqués par le rétrécissement des bronches et la difficulté de la fonction respiratoire. Ce sont les symptômes les plus courants et les plus évidents dans lesquels vous devez sélectionner immédiatement un traitement efficace et de haute qualité..

    L'asthme allergique avec un contact supplémentaire avec l'allergène apparaît presque instantanément, et hors de contact, l'état de la personne se stabilise. C'est au moment de l'asphyxie que des médicaments spéciaux sont nécessaires (traitement principal de l'asthme), sinon l'attaque peut être fatale.

    Si vous ne commencez pas à traiter l'asthme en temps opportun dans le contexte d'une immunité affaiblie, la forme de la maladie devient plus grave, des changements pathogènes dans les organes respiratoires se produisent souvent, le mécanisme de travail est perturbé et une grande variété de maladies infectieuses se joignent.

    La forme d'asthme allergique infectieuse est caractéristique des personnes âgées, elle n'est donc pratiquement pas trouvée chez les enfants. Les infections chroniques rendent le système respiratoire sensible aux facteurs irritants. Au moindre contact, les fonctions des bronches sont altérées, ce qui conduit à un état assez grave d'une personne. Seul un traitement efficace permet d'atténuer les symptômes et de restaurer progressivement le corps..

    Retour au sommaire

    Traitement efficace de l'asthme bronchique

    Pour traiter correctement l'asthme, vous devez d'abord déterminer le groupe d'allergènes qui provoquent ces réactions. En règle générale, un traitement efficace consiste à utiliser des méthodes médicales, qui doivent être combinées avec des procédures pour améliorer le corps et augmenter la défense immunitaire. Si une allergie survient dans un contexte d'asthme bronchique, la première chose à faire est d'éliminer ces conséquences désagréables. Pour cela, on utilise des antihistaminiques qui n'ont pas d'effet sédatif. Pour améliorer la fonction respiratoire, des pulvérisations nasales spéciales sont utilisées pour élargir les voies..

    Bien sûr, le traitement n'est sélectionné que par un immunologiste expérimenté qui doit examiner attentivement le patient, étudier la nature de l'évolution de la maladie, identifier les principaux facteurs et caractéristiques du corps. En aucun cas, vous ne devez prendre des stéroïdes ou des inhalateurs sans ordonnance, car certaines substances entraînent l'apparition d'une réaction encore plus vive du corps, ce qui entraîne souvent une suffocation et la mort du patient..

    Les personnes prédisposées à ce type de maladie, il est conseillé de se protéger du contact avec des personnes malades et d'éventuels allergènes. Cela empêchera la survenue de crises et l'aggravation de l'état. Sans aucun doute, une augmentation de l'immunité a un effet positif sur l'évolution de la maladie et la durée du traitement. Certaines cliniques proposent des traitements modernes, développés en plusieurs étapes. Au premier stade, l'exposition de l'allergène identifié cesse, au deuxième stade, un traitement complexe est effectué, ce qui conduit à la formation d'anticorps bloquants dans le corps pour augmenter la fonction protectrice.

    L'asthme et les allergies sont des concepts liés. Dans la poche de chaque personne atteinte de maladies des voies respiratoires supérieures, des médicaments spécialement sélectionnés peuvent être nécessaires à tout moment. Cela est dû au fait qu'il est impossible d'empêcher constamment le contact avec l'allergène et de mener une vie normale.

    Retour au sommaire

    Actions préventives

    Si l'agent causal à l'origine de l'allergie est la poussière, il est conseillé d'effectuer un nettoyage humide fréquent dans la pièce pour éliminer la source de la réaction. Une réaction au pollen végétal nécessite l'exclusion de toute fleur d'intérieur dans la maison. Le patient doit moins souvent ouvrir les fenêtres pendant la période de floraison, éviter les lieux publics avec une abondance de plantations et de plantes diverses, lors de l'inhalation des arômes dont l'asthme apparaît. Les allergies provoquent des changements spectaculaires et des effets négatifs.

    Bien sûr, un traitement efficace n'est possible que si toutes les exigences du médecin sont respectées. Mais il est plus sage de prévenir l'apparition de la maladie que de sélectionner des médicaments pour éliminer les symptômes à l'avenir. L'accent doit être mis principalement sur le renforcement de l'immunité. Pour ce faire, une personne doit être au grand air, effectuer régulièrement des exercices physiques, manger équilibré, prendre des complexes de vitamines pendant une carence en vitamines (printemps, automne), traiter à temps diverses maladies (infectieuses, rhumes).

    Avec une exacerbation saisonnière (par exemple, pendant la période de floraison des plantes), qui s'accompagne d'asthme bronchique allergique, il est conseillé de ventiler régulièrement la pièce, d'utiliser des filtres à air, des climatiseurs et d'éviter un séjour prolongé avec une source d'allergie..

    En règle générale, dans la pièce, vous devez retirer les objets qui accumulent de la poussière en eux-mêmes. Il peut s'agir de tapis, de peluches. Il est recommandé de laver les vêtements et le linge de lit plus souvent à l'aide de détergents hypoallergéniques..

    L'intérieur doit adhérer à un certain niveau d'humidité. Un air trop sec et trop humide ne convient pas aux personnes allergiques. Pour optimiser le microclimat, des climatiseurs, humidificateurs, ioniseurs sont installés qui éliminent les particules nocives (poussières, poils d'animaux, pollen végétal) et enrichissent l'air de substances utiles.

    Le salon doit être maintenu propre. Cela est particulièrement vrai pour la salle de bain et la cuisine, où avec une humidité accrue et un nettoyage occasionnel, des moisissures apparaissent, ce qui provoque des réactions allergiques assez fortes et est très dangereux pour le corps humain.