Image

Douleur après extraction dentaire: combien de jours durent

Douleur après extraction dentaire: combien de jours durent

A propos du retrait d'une dent de sagesse

La dent de sagesse présente des caractéristiques structurelles du système racinaire. La densité du tissu de l'os mandibulaire est 3-4 fois supérieure à celle de l'os maxillaire. L'extraction des «huit» de la dentition inférieure peut entraîner de telles complications:

  • dégâts nerveux;
  • saignement suivi d'une anémie;
  • infection de la plaie.


Retirer une dent de sagesse peut entraîner des complications

Les dents de sagesse de la mâchoire supérieure, qui ont grandi avec une inclinaison ou qui ont éclaté partiellement, peuvent créer de tels problèmes lorsqu'elles sont retirées:

  • inflammation du trou;
  • perforation du sinus maxillaire.


Extraction des dents de sagesse

Luxation de l'articulation temporo-mandibulaire

Un tel traumatisme se produit dans la plupart des cas lorsque les molaires sont retirées, lorsque le patient doit ouvrir très fortement la bouche et faire des efforts.

Sinon, le chirurgien ne pourra tout simplement pas accéder à la partie souhaitée de la mâchoire.

Avec une luxation de la mâchoire inférieure, le patient ressentira une douleur assez forte, ce qui permet de déterminer immédiatement la présence d'un problème.

Je dois dire que pour certaines personnes dont l'appareil ligamentaire est affaibli à cause de diverses maladies, le risque de luxation est accru.

Le traitement consiste dans le fait que le spécialiste doit ajuster l'articulation en utilisant l'une des méthodes appropriées pour cela..

Dans ce cas, une anesthésie par conduction ou infiltration est généralement utilisée, car le processus est plutôt douloureux.

Douleur après extraction dentaire

Après la chirurgie, le processus de réparation tissulaire est lancé. Une étape obligatoire est l'inflammation aseptique, qui s'accompagne de douleur.

La douleur après une ablation complexe (localisation atypique, incision de la muqueuse, système racinaire prononcé) est la réponse du corps au traumatisme chirurgical. Sur recommandation du dentiste, l'analgésie est réalisée par différents moyens. Cela vous permet d'accélérer les processus de régénération tissulaire..


Une douleur peut survenir en raison d'une inflammation.

Comment éliminer la douleur et l'inflammation?

Le corps subit du stress pendant l'opération, il est donc recommandé de prendre une journée de repos pendant quelques jours pour se reposer. Les passe-temps actifs et les activités sont strictement interdits..

Pour réduire la douleur et soulager l'enflure, appliquez périodiquement une compresse froide sur la joue pendant 15 à 20 minutes. L'essentiel est de ne pas en faire trop avec le froid, pour ne pas provoquer d'inflammation.

En cas de douleur intense, il est nécessaire de prendre un anesthésique. Si la douleur s'intensifie le deuxième jour et que le médicament utilisé n'a pas l'effet souhaité, vous devez contacter la clinique.

Si une rougeur apparaît près du trou, la température augmente, alors le processus inflammatoire a commencé. Les médicaments anti-inflammatoires aideront à l'enlever..

Causes de la douleur lors de complications

Un «trou sec» indique un état de plaie - un caillot de sang est manquant ou est en décomposition.

Normalement, il agit comme une barrière protectrice sous laquelle se produit la guérison. En l'absence de caillot, la surface de la plaie s'infecte, une alvéolite se développe.

La douleur est un signe d'inflammation de diverses étiologies. Si la douleur ne disparaît pas, s'intensifie, malgré la mise en œuvre des recommandations du médecin, une visite de retour à l'établissement médical doit être effectuée.

Important! L'utilisation incontrôlée d'analgésiques compliquera le diagnostic, aggravera le pronostic de la maladie.

Certains cas nécessitent un nettoyage chirurgical du puits, la mise en place d'une thérapie conservatrice, un suivi dynamique jusqu'à guérison complète.


Parfois, le trou doit être nettoyé chirurgicalement

Une douleur à l'ouverture de la bouche peut être observée avec l'extraction d'une dent de sagesse de la mâchoire inférieure. L'ajout de symptômes locaux d'inflammation, une aggravation de l'état général nécessitent une deuxième consultation avec un médecin.

Dommages à la muqueuse buccale

Le plus souvent, de telles complications sont observées avec une position inconfortable de la dent nécessitant un retrait, ou avec une opération longue et complexe. Un grand nombre d'outils différents sont utilisés..

Pendant l'opération, avec des mouvements maladroits du patient causés par la peur ou le rejet de ce qui se passe, les instruments peuvent glisser, causant des blessures de gravité variable aux tissus mous environnants.


Les instruments peuvent endommager la gencive ou la joue

Cela peut également arriver si le médecin n'a pas effectué suffisamment d'étapes préparatoires - séparation des gencives, etc..

Paresthésie

Paresthésie - un changement de sensibilité le long du nerf. Une complication potentielle de l'extraction dentaire est la dénervation des branches de la cinquième paire de nerfs crâniens (nerf trijumeau).


Paresthésie du trijumeau

Les principales causes: dommages mécaniques, compression par les tissus enflammés locaux.

Les symptômes de la paresthésie trijumeau:

  • manque de sensibilité dans les lèvres, la langue, le cou;
  • inconfort sous forme de brûlures, de démangeaisons, de picotements.


Une personne peut ressentir une sensation de brûlure, une sensation de picotement

Les modalités de la deuxième visite chez le médecin sont déterminées par l'intensité des sensations, le temps après extraction dentaire. Dans la plupart des cas, la récupération peut durer jusqu'à 1 à 2 semaines. En cas de déménagements complexes, le médecin peut faire des recommandations et déterminer la date de la deuxième consultation. Il faut se rappeler que le traitement de chaque patient individuellement.

Important! Les réponses exactes aux questions émergentes ne peuvent être données que par un médecin qui connaît tous les détails.

Le traitement conservateur comprend l'utilisation de médicaments qui améliorent la microcirculation, les vitamines, la physiothérapie.


Il est important de prendre des médicaments qui améliorent la microcirculation

La chirurgie est extrêmement rare pour restaurer l'innervation.

Les étapes de la guérison

Le processus de guérison des tissus mous dans la zone de l'alvéole dure normalement environ 2 semaines. Le tissu osseux n'est restauré qu'après 4-5 mois.

La période de réadaptation est conditionnellement divisée en les étapes suivantes:

  1. 2-4 heures après l'opération, la formation d'un caillot sanglant se produit. Pour le moment, il est important de ne pas blesser la zone opérée..
  2. Après 2-3 jours, les manifestations symptomatiques diminuent: l'enflure diminue en taille, la température corporelle est dans les limites normales, la douleur n'est pas très prononcée.
  3. Après 3-4 jours, le tissu de granulation se forme à partir du caillot sanguin, qui est le principal pour la croissance d'une nouvelle couche épithéliale.
  4. Après 5-7 jours, des changements significatifs sont observés dans la zone du caillot, le tissu de granulation recouvre la majeure partie du puits. La douleur et l'enflure passent complètement.
  5. Après 7 à 8 jours, le trou après la croissance de la dent extraite, les restes du caillot ne sont observés que dans la profondeur du trou.
  6. Après 1-2 semaines, le tissu osseux se forme activement dans la cavité, le trou est complètement recouvert d'une couche épithéliale.
  7. Après 1-2 mois, le tissu osseux nouvellement formé remplit le trou des bords au centre, qui est rempli d'épithélium mature.
  8. Après 2-3 mois, le tissu osseux du trou est saturé de minéraux. En l'absence de complications, le processus de récupération est considéré comme presque terminé, mais certaines parties du processus alvéolaire ont encore des zones focales d'ostéoporose, ce qui est confirmé par les rayons X.
  9. Après 5-6 mois, le patient peut être implanté. Le tissu osseux est complètement restauré à ce moment et est prêt pour l'implantation de la broche.

Complications infectieuses après extraction dentaire

L'infection d'une plaie postopératoire entraîne la propagation de l'inflammation aux tissus sains. L'infection peut être endogène (dents carieuses, maladie parodontale) et exogène (violation des règles aseptiques pendant la chirurgie). La prévention des complications infectieuses est obtenue en observant les normes du régime sanitaire et épidémiologique d'une organisation médicale par le personnel et les patients. Avant l'extraction dentaire, le médecin envisage la possibilité d'une réhabilitation de la cavité buccale.


Parfois, une infection de la plaie peut survenir.

  • alvéolite;
  • périostite;
  • l'ostéomyélite;
  • abcès ou phlegmon de la cavité buccale.

Après extraction dentaire, les symptômes de l'inflammation augmentent. Dans la zone de la plaie postopératoire, la gencive est rouge, enflée, douloureuse lorsqu'elle est pressée. Inflammés, les ganglions lymphatiques du cou deviennent douloureux à la palpation. Il est difficile pour le patient de mâcher, d'avaler, d'ouvrir la bouche. Il y a une mauvaise haleine. La faiblesse augmente, la température corporelle augmente, des frissons apparaissent.


Les symptômes de l'inflammation sont la fièvre, les frissons

Des foyers purulents peuvent s'ouvrir dans la cavité buccale. Le contenu fétide proviendra du site de l'inflammation. Le pus peut se former sous une forme limitée (abcès) ou capturer l'espace cellulaire (phlegmon du fond de la cavité buccale).

Important! Une condition potentiellement mortelle peut survenir - septicémie odontogène.

Écaillage des tissus durs adjacents

Pendant l'opération, le chirurgien peut toucher les dents situées à côté de la dent à retirer. La raison en est des dents trop proches ou l'inaccessibilité de la place opérée, lorsque le médecin n'y a pratiquement pas d'accès normal..

Pour éviter que cela ne se produise, le médecin doit étudier attentivement les images préliminaires et réfléchir au plan d'opération.

De plus, le bon choix d'instruments que le chirurgien utilisera dans le processus de retrait est très important.

Malocclusion après extraction dentaire

L'extraction des dents fait une différence dans l'état de la dentition. La nature, la gravité, les conséquences des changements dépendent des fonctions de la dent, de l'âge du patient, de l'état de la cavité buccale.

Malgré d'éventuelles différences, l'essence du processus consiste à redistribuer la charge de mastication sur les dents restantes. Comment l'équilibre est-il atteint? Dans quelle mesure le patient comprend-il le problème? Que peut-il faire dans un avenir proche?


Parfois, après une extraction dentaire, une malocclusion peut survenir.

Les réponses à ces questions décrivent une série de problèmes:

  • la dentition est déformée, les autres dents sont détruites;
  • la morsure est cassée, la charge sur la colonne vertébrale change;
  • le processus d'atrophie du corps de la mâchoire commence;
  • les conditions préalables aux maladies de l'ATM sont créées.

Important! Après et de préférence avant l'extraction dentaire, il est nécessaire de prévoir un système prothétique.


Il est important d'installer la prothèse à la place de la dent extraite afin qu'un tel problème ne se produise pas

Facteurs affectant le taux de guérison

Le temps de guérison peut être plus long, en raison de l'influence des facteurs suivants:

  • l'âge du patient (le processus de régénération est plus lent, le métabolisme est altéré), le processus de guérison des plaies chez les personnes après 40 ans est retardé de 1 à 2 semaines;
  • immunité (les fonctions protectrices affaiblies du corps provoquent une infection, une multiplication rapide des micro-organismes);
  • caractère invasif de la procédure (lésion des tissus mous en combinaison avec des actions de chirurgien incompétents et des caractéristiques anatomiques des racines conduit à une guérison plus longue du trou);
  • l'infection du trou après le retrait d'une dent à racine unique retarde le processus de guérison d'une semaine, unités à plusieurs racines - pendant 2-3 semaines;
  • l'emplacement de la dent extraite affecte la qualité des traitements antiseptiques, les molaires latérales sont plus difficiles à nettoyer des particules alimentaires, ce qui provoque la formation de microflore pathogène;
  • hygiène bucco-dentaire (avec une hygiène insuffisante, le risque d'inflammation et d'infection secondaire augmente).

Quelles complications peuvent survenir lors de l'extraction dentaire??

Dommages aux dents adjacentes

Dans des conditions d'extraction difficile, les dents adjacentes peuvent être endommagées. Il y a des cas de fracture de la couronne, du bridge, de l'implant. Les blessures peuvent affecter la couronne ou le système racinaire de la dent..


Lorsque les dents sont retirées, les dents adjacentes peuvent être endommagées.

Fracture dentaire

Une fracture d'une couronne ou d'une racine d'une dent lors de l'extraction se produit pour les raisons suivantes:

  • processus carieux dans les tissus dentaires;
  • caractéristiques de la structure anatomique;
  • erreurs techniques pendant l'opération.


Une fracture dentaire peut survenir en raison d'une carie dentaire

Important! S'il n'est pas possible de terminer l'opération, elle est retardée jusqu'à ce que la plaie guérisse..

Fracture de la mâchoire

Cette complication est associée aux particularités de l'état somatique du patient (ostéoporose due à des changements liés à l'âge), de la structure anatomique (dent de sagesse sur la mâchoire inférieure).

Fracture du processus alvéolaire de la mâchoire

Il se développe lorsque l'instrument est mal utilisé. Nécessite une réparation ultérieure des défauts.


Fracture du processus alvéolaire de la mâchoire

Dommages aux gencives, aux tissus mous

Le non-respect de la technique de manipulation peut s'accompagner de lésions des tissus mous, des vaisseaux sanguins, d'une infection ultérieure.

Les patients âgés avec une forte ouverture de la bouche peuvent développer une luxation de l'articulation temporo-mandibulaire.

Perforation du sinus maxillaire

Une telle pathologie se produit lors de l'ablation des dents de la mâchoire supérieure, en particulier souvent - "huit". Causes:

  • amincissement de l'os (inflammation prolongée de la racine de la dent);
  • emplacement proche des racines;
  • violation de la technique chirurgicale.


La perforation du sinus maxillaire peut se produire

Important! Les tactiques thérapeutiques sont sélectionnées individuellement. En l'absence d'inflammation du sinus maxillaire et de capacités techniques, la perforation est suturée.

Lorsqu'une dent de lait est retirée, des dommages ou l'enlèvement du germe d'une dent permanente peuvent se produire. Pour une telle opération, vous devez contacter un dentiste pédiatrique. Avec des symptômes alarmants dans la période postopératoire, vous ne devez pas reporter une deuxième visite chez le médecin.


Lorsqu'une dent à feuilles caduques est retirée, la partie antérieure de la molaire peut être endommagée.

Réaction allergique

La réaction aux médicaments et aux antiseptiques peut survenir pendant et après la chirurgie. L'intensité, la forme des manifestations sont individuelles.

L'urticaire est une réaction allergique de nature locale. Les éruptions cutanées apparaissent sous forme d'acné, qui sont converties en cloques de différentes formes et tailles. Les manifestations cutanées s'accompagnent de démangeaisons..

Important! Des réactions allergiques peuvent survenir avec difficulté à respirer par le nez, écoulement abondant des voies nasales, larmoiement, rougeur, démangeaisons dans les yeux, les paupières.

Une réaction allergique dangereuse est un choc anaphylactique, dans lequel de tels problèmes surviennent:

  • abaisser la pression artérielle;
  • oppression de la conscience;
  • difficulté à respirer ou à expirer;
  • développement des crises.

En préparation de l'extraction dentaire, le médecin recueille soigneusement une anamnèse, dont une allergologique. En cas d'urgence, la thérapie est effectuée avec des médicaments contre les allergies, les hormones. Dans chaque clinique dentaire pour ce cas, il y a un kit spécial contenant tout l'équipement nécessaire.

Blessure de la crête alvéolaire

Il y a des cas où une partie de la crête alvéolaire est enlevée, ce qui sert directement à maintenir la dent..


À quoi ressemble la crête alvéolaire?

Avec une disposition dentaire difficile et une visibilité insuffisante, le chirurgien peut appliquer une pince, en plus de la dent elle-même, également sur une partie de l'os. Cela provoque un fort défaut cosmétique et esthétique, perçu comme une déformation..

Particulièrement visible lorsque vous travaillez avec des dents de devant. De plus, le patient lui-même ne peut normalement pas fermer sa mâchoire et ressent de la douleur.

Le traitement implique uniquement une greffe osseuse (alvéoplastie) en utilisant, le plus souvent, du tissu osseux artificiel. Pour qu'il ne bouge pas, des membranes de protection spéciales sont utilisées, se chevauchant au dernier stade de l'opération avant de suturer.

Le coût d'une telle opération peut être de 30 mille roubles, et l'utilisation d'une membrane, selon le type et le fabricant, est toujours d'environ 3-9 mille.

Questions fréquemment posées

QuestionRéponse
Le tabagisme et l'alcool sont-ils nocifs après l'extraction d'une dent?Le tabagisme au début de la période postopératoire conduit à la formation d'un caillot inférieur. Le sang coagulé remplit la fonction d'un pansement protecteur sous lequel la plaie guérit. Le «trou sec» est à l'origine de complications purulentes avec la capture de tissus sains. L'alcool au début de la période postopératoire a un effet irritant sur la muqueuse, empêche la formation d'un caillot. Selon la complexité de l'opération, le médecin peut tabou de boire de l'alcool de quelques jours à quelques semaines..
Puis-je me rincer la bouche si le médecin a suturé après une extraction dentaire?Dans chaque cas individuel, vous devez suivre les recommandations du médecin. En général, le rinçage après suture ne menace pas la destruction du caillot. Pour prévenir l'infection, le médecin peut prescrire des solutions antiseptiques..
Une infection peut-elle survenir après l'extraction d'une dent de bébé?Une telle opportunité existe. Il est nécessaire d'écouter attentivement les recommandations du médecin et de suivre leur mise en œuvre.
Est-il possible de toucher la langue après le retrait?Un caillot de sang au bas de la plaie la protège de l'infection, favorise une guérison rapide. Par conséquent, il n'est pas recommandé de le «déranger» avec la langue, les doigts.
Le lendemain de l'extraction dentaire, j'ai vu / vu un gonflement et des ecchymoses sur le côté de l'opération. Y a-t-il un besoin urgent de consulter un médecin?Les patients en période postopératoire peuvent avoir peur d'un gonflement des tissus mous, d'une hémorragie sous la peau (ecchymose) sur le côté de la dent extraite. De tels phénomènes accompagnent des interventions volumétriques et complexes. En l'absence de symptômes d'inflammation locale, de modifications de l'état général, il est nécessaire de suivre les recommandations du médecin. Les manifestations de blessures d'exploitation devraient être réduites. Si l'enflure s'accompagne de fièvre, de difficultés à ouvrir la bouche ou de faiblesse, vous devez immédiatement consulter un médecin.
Trois jours se sont écoulés depuis l'extraction de la molaire. La condition s'est aggravée en raison de la température élevée. Avaler, mâcher est douloureux. Mal de tête. Quels médicaments puis-je prendre?Avant de prendre le médicament, il est nécessaire de rechercher la cause de la détérioration. Les symptômes décrits peuvent correspondre à des complications infectieuses de la plaie. Les complications purulentes aiguës s'accompagnent de symptômes locaux et généraux. Ce dernier peut gravement perturber les fonctions vitales du corps. Une augmentation de la température corporelle, une faiblesse générale, des frissons, la soif, des maux de tête, des troubles du sommeil, une respiration rapide, la fréquence cardiaque sont des raisons de demander d'urgence une aide médicale. Sans attendre le développement d'une condition critique, vous devez consulter à nouveau un médecin.


Il est important de consulter un médecin avant d'effectuer cette procédure.

Diagnostique

Il est impossible de déterminer indépendamment le diagnostic, nous ne pouvons que supposer le développement d'une inflammation dans le trou. Afin de diagnostiquer la maladie le plus rapidement possible et de commencer son traitement, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Le dentiste découvre au patient combien de temps s'est écoulé depuis l'inflammation de la gencive, combien cela fait mal. Examine la plaie, vérifie la présence d'un caillot sanguin, d'une plaque, d'une odeur purulente. Par des signes extérieurs, un spécialiste qualifié peut établir un diagnostic approximatif, mais pour déterminer le type exact de la maladie, il peut avoir besoin d'examens supplémentaires, par exemple, radiographie et tomodensitométrie.

commentaires

Je souhaitais répondre à la question de savoir combien de temps les gencives étaient douloureuses après une extraction dentaire, et je suis tombé sur votre article. Merci d'avoir répondu. Maintenant, je me suis rendu compte que je n'allais pas bien et je dois aller chez le médecin, la gencive est douloureuse. Mais la possibilité d'obtenir un rendez-vous ne sera que dans quelques jours. Que pouvez-vous faire vous-même?

Makar (10/05/2019 à 21:08) Répondre au commentaire

    Cher Makar! Avant de vous rendre chez le médecin, essayez de désinfecter en profondeur votre cavité buccale. Vous pouvez faire des décoctions de camomille et de sauge - ce sont des antiseptiques naturels, mais refusez la soude et le peroxyde d'hydrogène, car leur environnement agressif peut irriter encore plus la muqueuse enflammée. Il est préférable de garder la solution en bouche sous forme de bains buccaux, mais ne pas rincer.

Comité de rédaction UltraSmile.ru (10/07/2019 à 09:17) Répondre au commentaire

Pourquoi la gencive fait-elle mal après une extraction dentaire, un peu plus d'une semaine s'est écoulée? Il n'y a pas de pus, les sensations sont désagréables, douloureuses, tiraillantes, comme si une plaie se brisait. J'ai lu l'article, il y a beaucoup de raisons, je pense qu'il est temps de voir un médecin.

Irina (14/10/2019 à 14:36) Répondre au commentaire

Dites-moi quoi faire dans cette situation. Une dent est tombée malade avant le week-end, a souffert, lundi, aujourd'hui, a été retirée, le médecin n'a pas prescrit d'antibiotiques, et la gencive fait mal après l'extraction dentaire et semble enflée.?

Ekaterina (14/10/2019 à 16:53) Répondre au commentaire

Le gars a mal aux gencives après une extraction dentaire, que faire dans ce cas pour éliminer les fortes sensations douloureuses? Que pouvez-vous conseiller à un jeune homme de boire?

Seily (14/10/2019 à 17:40) Répondre au commentaire

Est-il possible de prendre des aliments chauds ou froids si la gencive fait mal après une extraction dentaire? Comment éliminer les sensations désagréables pour pouvoir manger normalement et arrêter les saignements mineurs.

Kira (14/10/2019 à 17:42) Répondre au commentaire

Pourquoi la gencive fait-elle vraiment mal après l'extraction dentaire, si cela a déjà été plus d'une semaine après l'extraction elle-même. De quoi de telles douleurs peuvent-elles parler ici? Peut avoir infecté lorsque la dent a été retirée?

Nadia (14/10/2019 à 17:54) Répondre au commentaire

Une femme se plaint de douleurs intenses du côté droit des gencives pendant plusieurs jours. Le fait est que 2 dents ont été immédiatement retirées et pour cette raison, la gencive fait mal. Pourquoi la gencive peut-elle faire mal après l'extraction d'une dent?

Ira (14/10/2019 à 17:57) Répondre au commentaire

La gencive supérieure fait mal à un adolescent après le retrait d'une dent. Que conseillez-vous de faire pour soulager la douleur et combien durera une telle douleur?

Ksyusha (14/10/2019 à 18:00) Répondre au commentaire

Et si la douleur dans la gencive est observée depuis longtemps, bien que lors de l'examen le médecin n'ait rien trouvé de suspect. Une telle douleur s'est produite immédiatement après l'extraction dentaire, mais pourquoi la gencive peut-elle être douloureuse après l'extraction dentaire??

Katerina (14/10/2019 à 18:04) Répondre au commentaire

Il a enlevé une dent de sagesse il y a quelques jours, maintenant la gencive fait vraiment mal après l'extraction dentaire et guérit mal, dans l'article, j'ai vu que c'est possible avec le diabète sucré, j'ai une résistance à l'insuline, cela peut-il vraiment affecter la guérison? Comment éviter les conséquences, très effrayé, gencive enflée et rougie..

Alexey (11/01/2019 à 13:55) Répondre au commentaire

Comment éviter la douleur des gencives après le retrait de la dent inférieure? Quelle méthode est la plus efficace si les gencives font vraiment mal après l'extraction des dents, quel médicament est le mieux pris?

Gilena (11/01/2019 à 22:39) Répondre au commentaire

Il y a quelques jours, une femme s'est fait enlever deux dents, c'est pourquoi sa gencive est actuellement très douloureuse après une extraction dentaire. Comment peut-il soulager la douleur et éliminer un fort gonflement des gencives?

Nadezhda Ikova (11/01/2019 à 22:41) Répondre au commentaire

Pourquoi la gencive peut-elle faire mal longtemps après l'extraction d'une dent? Serait-ce un processus inflammatoire près des gencives ou dans la cavité buccale? Qu'est-ce qui vaut la peine d'être pris et quels médicaments boire?

Vadim (11/01/2019 à 22:45) Répondre au commentaire

salut! J'ai cherché la réponse à la question de savoir combien de temps les gencives seront douloureuses après une extraction dentaire, et j'ai trouvé tout ce qui m'intéressait dans votre article. Merci beaucoup! Pouvez-vous suggérer des moyens efficaces pour aider à éliminer la douleur?

Irina (11.11.2019 à 16:49) Répondre au commentaire

J'ai également rencontré ce problème, la gencive fait mal après l'extraction dentaire. Déjà environ deux semaines se sont écoulées après l'extraction, mais la douleur douloureuse ne recule toujours pas. Est-ce que cela vaut la peine d'essayer dans mon cas des méthodes folkloriques ou de ne pas retarder et prendre rendez-vous avec le médecin pour un examen?

Anton (11.11.2019 à 16:59) Répondre au commentaire

Son mari souffre de douleurs aux gencives après une extraction dentaire depuis déjà une semaine. Est-il possible d'utiliser de la propolis pour se débarrasser de cette douleur (j'ai entendu que les dentistes le recommandent souvent dans de tels cas) ou est-il préférable d'opter pour des décoctions à base de plantes?

Regina (11/11/2019 à 20:08) Répondre au commentaire

La gencive fait mal après l'extraction d'une dent, c'est peut-être la fumée de cigarette qui a causé une irritation des plaies. J'ai enlevé ma dent il y a 4 jours. D'une part, je comprends qu'il est trop tôt pour sonner l'alarme, mais comment déterminer avec certitude que c'est la «bonne» douleur?

Roma (11.11.2019 à 20:45) Répondre au commentaire

La gencive fait mal après une extraction dentaire et donne à la gorge. Aujourd'hui, j'ai remarqué que le ganglion lymphatique est agrandi. J'ai besoin de consulter un médecin après 1 jour. Quelle est la gravité de mes symptômes et à quelle fréquence cela se produit-il après l'ablation?

Igor (11.11.2019 à 21:11) Répondre au commentaire

Quelle préparation spéciale pourrait être recommandée si les gencives font vraiment mal après l'extraction de la dent inférieure? À quelle vitesse il est possible de se débarrasser de la douleur intense et désagréable dans ce cas?

Taissa (11/11/2019 à 22:54) Répondre au commentaire

Bonjour. Il y a une semaine, la dent de sagesse a été retirée parce qu'elle a grandi et s'est appuyée contre la gencive. Le dentiste a prescrit des rinçages et des antibiotiques. Je fais tout, mais la gencive fait aussi mal après une extraction dentaire. Le médecin dit que c'est normal. Dis-moi, ça pourrait être?

Ekaterina (27/11/2019 à 21:12) Répondre au commentaire

Après l'extraction des dents, les gencives me faisaient mal, je considérais cela comme un phénomène normal. Comme il s'est avéré après avoir lu l'article, il y a beaucoup de facteurs dangereux et de causes de cette douleur. J'ai bu un comprimé de médicament contre la douleur, si ça fait encore mal, je le répète. Il est heureux que ce soit une telle sensibilité. Et comment comprendre cette ligne, quand ça fait mal est normal, et à quel moment vous devez courir chez le médecin??

Ksenia (11.28.2019 à 08:31) Répondre au commentaire

douleur des gencives après extraction dentaire

Anna (11.28.2019 à 12:00) Répondre au commentaire

Ma gencive me fait mal après une extraction dentaire pour le troisième jour. La dent de sagesse a été retirée, à l'exception des analgésiques que le médecin n'a prescrits. Est-ce normal? Combien plus de médicaments contre la douleur?

Anna (11.28.2019 à 12:01) Répondre au commentaire

La gencive doit-elle faire mal après une extraction dentaire, si je bois un antibiotique le deuxième jour? Je sens que ça ne devient pas plus facile. Par rapport à la douleur d'hier, peu de choses ont changé; périodiquement, elle saigne également.

Alexander (11.28.2019 à 21:27) Répondre au commentaire

Écrivez votre commentaire Annuler la réponse

Raison n ° 3 - Flux

Pensez-vous que le flux ne peut se former qu'à côté de dents malades et non encore déchirées? En fait, une infection du périoste avec un gonflement prononcé caractéristique des tissus mous de la cavité buccale et du visage peut se produire à l'endroit où la dent a été récemment retirée. Naturellement, non seulement la gencive est déjà douloureuse et enflammée, l'infection pénètre dans le périoste, à la suite de quoi la périostite se développe.

Le flux peut également se former après le retrait.

Lire l'article correspondant: flux ou périostite - un aperçu complet de la pathologie.

Si la pathologie n'est pas traitée, l'infection ira plus loin et affectera le système circulatoire, qui est même lourd de décès.

Comment éviter les problèmes après la chirurgie

Très souvent, les actions du patient entraînent des complications. La principale recommandation avant l'opération de retrait de la dent est sa mise en œuvre en temps opportun.

S'il est resserré, il peut entraîner des conséquences très graves qui, en plus de l'opération elle-même, nécessiteront un traitement long et difficile.

Il est impératif de se conformer à toutes les recommandations du médecin, non seulement après la procédure, mais également en préparation.

Quels sont les critères pour choisir un médecin fiable

  • ses qualifications, confirmées par des certificats, diplômes et autres documents;
  • expérience;
  • demande - à quel point le calendrier est chargé;
  • réponses honnêtes et complètes aux questions lors de la communication avec le patient, y compris un avertissement de risque;
  • n'oubliez pas non plus les recommandations personnelles d'amis, de collègues, de parents et d'autres patients.

Avant la chirurgie

  • ne buvez pas d'alcool avant la chirurgie;
  • le médecin doit connaître tous les médicaments pris la veille;
  • quelques heures avant l'heure fixée, vous devez satisfaire votre faim;
  • il est impossible d'éliminer dans un état de stress sévère, d'exacerbation de maladies chroniques, de présence d'infections virales (par exemple, l'herpès) et de maladies infectieuses ORL aiguës;
  • il est hautement indésirable d'effectuer de telles manipulations pendant les 3 premiers mois après une crise cardiaque;
  • une pression accrue le jour de la chirurgie est également une raison pour la reporter.

Après l'opération

  • assurez-vous de retirer l'écouvillon du trou 15-25 minutes après la fin de la procédure;
  • éviter les aliments solides et les aliments chauds le même jour et plusieurs suivants;
  • ne mangez pas dans les 3-5 heures après avoir quitté le chirurgien;
  • ne pas rincer fréquemment, surtout avec un liquide chaud ou très froid;
  • ne touchez pas le trou formé avec votre doigt, un cure-dent, une brosse;
  • visiter les bains publics ou suivre des procédures de «chauffage» similaires, notamment visiter la plage par une chaude journée;
  • ne faites pas de sport dans les prochains jours et évitez tout effort physique.

Nous vous suggérons de regarder une vidéo dans laquelle le spécialiste parle des complications et de ce qui doit être fait.

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Tags complications alvéolite Ostéomyélite Paresthésie température extraction dentaire

Aimez-vous l'article? garder pour les mises à jour

Que faire si une dent fait très mal

Les dentistes disent qu'un tel symptôme est la norme lors du retrait d'une unité. Cependant, dans certains cas, la douleur signale le développement de divers changements pathologiques qui doivent être surveillés par un médecin.

Comment accélérer la guérison, comment se comporter avec une personne si ça fait mal

L'essentiel est que le patient ne panique pas. Vous devez vous ajuster mentalement à la douleur dans les 2-3 prochains jours.

Pour accélérer la guérison du trou, le patient doit suivre quelques règles:

  • Ne vous brossez pas les dents au site de la plaie.
  • Mangez des aliments chauds et mous.
  • Exclure l'alcool pendant quatre jours après la chirurgie.
  • Ne pas laver à l'eau chaude. Se désinscrire du sauna ou du bain.
  • Faire des bains de bouche avec des solutions antiseptiques après chaque repas.
  • Essayez de ne pas endommager l'intégrité du «trou». Ne prenez pas de caillot de sang!
  • Ne chauffez en aucun cas la zone opérée.

Réception d'analgésiques - Ketanov, Nise

Si le patient souffre de douleurs ou de souffrances intenses, des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être utilisés. Ils arrêtent le symptôme et soulagent également l'inflammation et l'enflure..

Ketanov est un analgésique puissant à effet prolongé (environ 8 heures). Le patient peut utiliser le médicament jusqu'à 4 fois par jour.

Nise: la substance active est le nimésulide. Prendre 2 comprimés par jour.

Attention! L'administration incontrôlée d'analgésiques peut entraîner de graves complications. Il est nécessaire de prendre des fonds uniquement selon les directives d'un médecin!

Utilisation de méthodes traditionnelles de soulagement de la douleur

Les prescriptions de médecine alternative peuvent être utilisées pour réduire la gravité du symptôme et réduire l'enflure et l'inflammation. À ces fins, bien adapté:

  • Décoctions à base de plantes de camomille, calendula, écorce de chêne, millepertuis et sauge. Vous devez prendre 1 cuillère à soupe. l matières premières et versez un verre d'eau bouillante. Laissez infuser et filtrer. Refroidir le bouillon et se rincer la bouche 4 à 6 fois par jour.
  • Bon effet sur les feuilles enroulées d'une moustache dorée. Il est nécessaire de pétrir des folioles jusqu'à ce que le jus apparaisse. Versez ensuite de l'eau bouillante dessus et laissez infuser. Les bains de bouche doivent être effectués environ trois fois par jour..
  • La teinture d'eucalyptus a un bon effet anti-inflammatoire et antiseptique. Il est nécessaire de prendre 1 cuillère à café. fonds et le diluer dans 1/2 tasse d'eau bouillie. Rincer la bouche avec une solution trois fois par jour.

Caractéristiques des manipulations en présence d'un kyste

Un kyste se forme au sommet d'une racine dentaire. C'est une formation dans laquelle se trouve le pus..

La complexité et la caractéristique des opérations pour retirer de telles dents sont que le médecin devra nettoyer complètement le trou et le vide supplémentaire qui y est formé. Il est nécessaire d'éliminer très soigneusement le pus et les infections..


Photo d'une extraction dentaire avec kyste

Sinon, il peut y avoir une rechute de l'apparence du kyste, ainsi que certaines des complications qui ont été discutées précédemment - alvéolite et ostéomyélite.

Trou sec

L'absence de caillot sanguin dans le puits, accompagnée d'une douleur et d'une inflammation sévères, est également une complication qui survient après l'extraction d'une dent.

Le plus souvent, la cause de la formation d'un trou sec est les actions incorrectes du patient - rinçage fréquent de la zone de la mâchoire opérée, manger des aliments solides et autres violations des règles de soins de la cavité buccale.

Si cette pathologie est détectée, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour la sélection des anti-inflammatoires ou de nettoyer le trou si nécessaire.

Température

Une légère augmentation de la température corporelle après la chirurgie, qui est une extraction dentaire, est souvent observée pendant 2-3 jours.

En règle générale, le thermomètre atteint 37 à 37,5 degrés pendant la journée et le soir, il peut atteindre 38 degrés.

Un facteur dangereux est une élévation de la température à 39 degrés ou sa conservation pendant plus de trois jours. Dans ce cas, vous devez contacter un spécialiste pour connaître la raison.

Conditions dans lesquelles vous devez consulter d'urgence un médecin

Dans certains cas, la douleur ne peut être tolérée. Il indique le développement de changements pathologiques dans le corps..

Saignement abondant

La complication peut survenir immédiatement après l'extraction ou après plusieurs heures. Normalement, le sang dans le trou s'arrête en 10-15 minutes.

Si le patient remarque qu'il change un coton-tige toutes les 10 ou même 5 minutes, il est urgent de consulter un médecin. Causes courantes de saignements abondants après extraction dentaire:

  • Hypertension.
  • Troubles de la coagulation.
  • Prendre des anticoagulants.
  • Diabète.

Mauvaise sensation dans la bouche avec mauvaise haleine

Cette condition est observée avec des dommages au caillot de sang. Si vous ignorez la violation, elle peut conduire au développement d'une alvéolite..

Douleur aiguë au milieu de la fièvre

Ces symptômes peuvent indiquer une inflammation de la dent. Assistance médicale nécessaire. Sinon, le processus infectieux ira au périoste et provoquera une périostite ou une ostéomyélite.

Engourdissement imperméable de la mâchoire

Si la branche du nerf trijumeau est endommagée, une paresthésie se développe. Le patient se plaint d'engourdissement du menton, des lèvres, de la langue, de la joue, qui ne disparaissent pas dans les 3-4 jours. Dans cette condition, l'aide du chirurgien maxillo-facial est nécessaire.

Mobilité des dents adjacentes

S'il y a eu un retrait difficile d'une unité, le médecin peut accidentellement endommager les unités voisines. Avec leur luxation, mobilité et douleur sont observées. Dans ce cas, un pneu doit être appliqué pour fixer la position de la dent déplacée..

Écoulement liquide de la cavité nasale

Observé avec des dommages au maxillaire ou au sinus. Causes:

  • Extraction dentaire difficile.
  • Pousser la racine plus profondément.
  • Le processus inflammatoire dans le reste d'une racine non effacée.

Le patient remarque des symptômes supplémentaires: nez qui coule, douleur dans le nez. Le médecin doit suturer pour éliminer la maladie.

Alvéolite de la cavité dentaire

Le développement d'une réaction inflammatoire au site d'une dent extraite dans la pratique dentaire est défini par le terme alvéolite du trou. Les conditions préalables à la formation d'un foyer pathologique sont la pénétration d'agents pathogènes dans le champ chirurgical. En l'absence de soins spécialisés, l'intensité du processus inflammatoire augmente avec le temps et peut entraîner des complications pour le patient qui menacent non seulement sa santé mais aussi sa vie.

Vues générales

Les caractéristiques anatomiques de la structure de la mâchoire inférieure sont causées par le fait que l'alvéolite dentaire se produit après le retrait des molaires inférieures. Cette complication se développe relativement rarement, la fréquence de sa détection ne dépasse pas 15%.

2-3 jours après la chirurgie, le patient note l'apparition d'une douleur intense dans cette zone et une violation de la fonction de mastication. Un signe supplémentaire de l'apparition du processus inflammatoire est l'apparition d'une halitose.

Les causes

Une alvéolite après extraction dentaire chez un patient peut survenir pour diverses raisons. La maladie se développe toujours dans le contexte d'une reproduction accrue dans ce domaine de la microflore pathogène, dont l'entrée dans le domaine chirurgical est due à un comportement inapproprié du personnel médical et du patient lui-même. Les spécialistes identifient les facteurs suivants prédisposant au développement d'une inflammation dans le tissu gingival entourant le site chirurgical:

  1. L'absence de caillot de sang dans le trou. Un caillot de sang formé à l'emplacement de la dent extraite empêche la pénétration de la microflore pathogène dans cette zone. Un apport sanguin insuffisant aux vaisseaux dans cette zone peut provoquer des saignements légers et courts après le retrait de la dent. En outre, l'absence de caillot sanguin peut être due à un comportement inapproprié du patient - lavage systématique du caillot formé du trou à la suite du rinçage.
  2. Modification des propriétés rhéologiques du sang. Dans certains cas cliniques, l’absence de caillot sanguin dans le trou est causée par une violation dans le corps du patient des processus de coagulation sanguine résultant de la prise de certains types de médicaments (aspirine, warfarine, anticoagulants).
  3. Élimination complexe, en raison de laquelle il y a un traumatisme excessif sur les parois du trou - non seulement leur fracture, mais aussi leur rupture complète de la masse osseuse.
  4. La présence de granulomes au sommet des racines de la dent extraite.
  5. Particules de tartre tombant dans le champ opératoire.
  6. Affaiblir l'immunité du patient. Une infection secondaire du champ chirurgical après l'ablation d'une dent cariée peut se produire lors d'une exacerbation de tout processus pathologique chez un patient - maladies de l'oropharynx d'une étiologie virale ou bactérienne, infections intestinales, en cas de récurrence de maladies chroniques. En outre, l'affaiblissement des facteurs de protection du corps peut provoquer une antibiothérapie..
  7. Hygiène buccale inadéquate et non-respect des recommandations médicales en période postopératoire.

Parfois, la violation des processus de guérison du trou postopératoire est due à l'âge du patient ou à un changement du fond hormonal de son corps. Il est extrêmement rare que le processus inflammatoire soit provoqué par le non-respect des normes sanitaires pendant la procédure, en particulier, l'utilisation par un médecin d'équipements contaminés.

Symptômes

Lorsque l'alvéolite se développe, les symptômes du processus pathologique apparaissent 2-3 jours après l'extraction de la dent détruite. Les principaux signes de l'apparition de cette maladie sont les suivants:

  • apparition spontanée de douleur dans la zone de la dent extraite, dont l'intensité augmente avec le temps. À mesure que le processus pathologique se développe, la douleur se propage à d'autres parties de la mâchoire;
  • hyperémie prononcée des muqueuses et formation d'un œdème local dans la zone de la dent extraite;
  • l'apparition d'un film jaune grisâtre dans l'alvéole, la libération de contenu purulent par en dessous;
  • mauvaise haleine;
  • gonflement du visage et hypertrophie des ganglions lymphatiques du côté de la dent extraite;
  • signes d'intoxication générale du corps - une augmentation de la température corporelle à 39 0, une diminution des performances.

Formes cliniques de la maladie

En fonction des symptômes et des changements pathologiques dans la zone de la dent extraite, les spécialistes distinguent plusieurs types d'alvéolite:

  1. Séreux - formé au cours des 3 premiers jours après l'opération. Son développement est mis en évidence par l'apparition de douleurs constantes et aggravantes au cours des repas. Dans le même temps, l'état général du patient n'est pas perturbé, les ganglions lymphatiques régionaux n'augmentent pas. Lors de l'inspection visuelle du champ chirurgical, le médecin y révèle la présence de particules d'un caillot sanguin détruit (ou l'absence complète d'un caillot sanguin), de débris alimentaires et de liquide salivaire. En l'absence de traitement spécifique, une lésion infectieuse se forme après 7 jours.
  2. Purulent - se forme dans un contexte de forte détérioration de l'état général du patient. Une augmentation rapide de la température corporelle à des niveaux critiques est observée, des signes d'intoxication du corps (manque d'appétit altéré ou complet, faiblesse croissante, somnolence, pâleur de la peau) sont prononcés. Lors d'un examen visuel de la cavité buccale, le médecin détermine la présence d'un revêtement jaune-gris dans le trou, une rougeur et un gonflement des tissus environnants. Le patient se plaint de mauvaise haleine et de la douleur lancinante constante qui irradie vers l'oreille. La douleur est si intense que la capacité d'ouvrir la bouche est limitée. À mesure que le processus d'infection se développe, les ganglions lymphatiques régionaux augmentent, un œdème prononcé du visage du côté de la dent enlevée apparaît.
  3. Alvéolite chronique - pendant les périodes de rémission de la maladie, l'intensité des symptômes pathologiques diminue progressivement, la taille des ganglions lymphatiques régionaux diminue, l'état général du patient se normalise. Lors de l'examen du trou, le médecin découvre une forte prolifération de tissus mous avec une structure modifiée. Dans ce cas, un espace se forme entre les granulations et le tissu osseux. Les muqueuses des gencives dans la zone du foyer pathologique sont gonflées, hyperémiques, ont une teinte bleuâtre. Avec la pression sur la granulation, le contenu purulent est libéré.

La présence d'un réseau ramifié de vaisseaux sanguins et lymphatiques dans la région des molaires inférieures entraîne un risque accru d'introduire des agents pathogènes du foyer pathologique dans la circulation sanguine générale et le développement d'une septicémie. Par conséquent, lors de l'identification des premiers signes d'une réaction inflammatoire, le patient a besoin d'un traitement spécifique.

Diagnostique

La présence de douleur dans les premiers jours après l'extraction dentaire est la norme dans la pratique dentaire. Un signe du développement du processus pathologique est la préservation du syndrome douloureux pendant plus de 3 jours et une augmentation progressive de son intensité.

Seul un dentiste peut déterminer les causes des symptômes pathologiques et différencier le processus pathologique. Le diagnostic final est établi sur la base des plaintes des patients, d'un examen objectif de la cavité buccale et des caractéristiques du tableau clinique de l'évolution de la maladie. Le dentiste développe individuellement des tactiques thérapeutiques pour chaque patient.

Alvéolite après extraction dentaire: traitement

La durée et l'efficacité d'une thérapie spécifique en cas de foyers d'inflammation au niveau du site de la dent extraite dépendent, tout d'abord, de la visite opportune d'un patient chez un médecin. Le traitement de l'alvéolite comprend plusieurs étapes. Lors de la première visite chez le dentiste, le médecin réalise les activités suivantes dans la zone du trou enflammé:

  1. Anesthésie locale d'un site pathologique.
  2. Lavage du puits avec des solutions antiseptiques chaudes de contenu purulent, de particules alimentaires, de salive.
  3. Enlèvement des tissus mous nécrotiques, fragments d'os, granulations pathologiques du trou à l'aide d'instruments chirurgicaux.
  4. Lavage répété des alvéoles avec une solution antiseptique.
  5. Imposition d'un pansement de gaze imprégné d'un médicament sur le site pathologique (iodoforme, gentamicine, kanamycine et autres).

Avec les formes avancées d'alvéolite, la durée du traitement augmente. Dans le même temps, le dentiste est contraint de prescrire l'utilisation de médicaments puissants et une série de procédures physiothérapeutiques (en utilisant un laser hélium-néon, un rayonnement ultraviolet, une thérapie par micro-ondes, une fluctuation, etc.).

La prévention

Pour éviter l'apparition d'une réaction inflammatoire dans la zone de la dent extraite, le dentiste respecte strictement les règles aseptiques pendant l'opération. Une fois la procédure terminée, le médecin surveille la bonne alimentation en sang du trou résultant. La prévention de l'alvéolite à domicile est la suivante:

  • le premier jour après le retrait, ne pas rincer la cavité buccale pour éviter la lixiviation du caillot formé du trou;
  • il est interdit de manger de la nourriture ou des boissons chaudes le jour de l'opération;
  • vous ne pouvez vous brosser les dents que le lendemain de l'extraction dentaire;
  • quelques jours après la procédure, il est recommandé d'éviter de manger des aliments solides;
  • ne pas aspirer un caillot de sang formé dans le trou ou l'enlever avec un cure-dent.

Le respect de ces recommandations permettra au patient d'éviter le développement de complications au cours de la période de récupération.

Symptômes et traitement de l'alvéolite après extraction dentaire

L'extraction des dents est considérée comme une opération assez compliquée, ce qui entraîne parfois des complications. Ainsi, l'alvéolite est le plus souvent trouvée. Nous parlons d'une inflammation des parois du trou où la dent a été retirée. Vous devez vous rappeler des symptômes possibles de cette maladie afin de commencer le traitement à temps.

Les causes

  • Dans la plupart des cas, une alvéolite apparaît en raison de blessures aux parois du trou. Ils sont assez minces, donc s'ils sont manipulés incorrectement, ils peuvent être endommagés ou complètement cassés. De plus, lorsque le tissu osseux est détruit, des débris peuvent pénétrer dans la plaie, ce qui provoquera une infection. Le risque d'alvéolite augmente considérablement avec l'ablation d'une dent de sagesse.
  • Une cause fréquente de la maladie est le manque de stérilité de la dent, des gencives et des tissus mous. Il convient de noter que même avec l'utilisation d'antiseptiques graves, la stérilité absolue ne peut pas être atteinte. En effet, l'extraction dentaire est souvent prescrite en présence de complications purulentes.
  • Avec une immunité affaiblie, le corps peut ne pas être en mesure de faire face aux bactéries, même si des antibiotiques sont pris. Pour cette raison, il n'est pas recommandé de retirer les dents lors d'infections aiguës de la bouche et du nasopharynx, ainsi que d'exacerbation de maladies chroniques. Après la procédure de retrait, il est nécessaire d'éviter tout contact avec des patients souffrant de maux de gorge, de rhume ou d'autres maladies infectieuses. De plus, dans certains cas, une cure d'antibiotiques préventive est prescrite. Cela s'applique aux personnes âgées, aux patients atteints de diabète, de cancer et de sida..
  • Après extraction dentaire, un caillot de sang se forme dans le trou. Si cela ne se produit pas, des particules de nourriture resteront ici, ce qui entraînera la multiplication des micro-organismes qui causent l'alvéolite. Par conséquent, avant l'opération, il est nécessaire de vérifier la coagulabilité du sang, et également d'avertir le dentiste-chirurgien que vous prenez de la warfarine, de l'aspirine ou des anticoagulants..
  • Une autre cause d'alvéolite est la négligence de leur propre santé. Ainsi, certains patients après le retrait ne suivent pas les recommandations du médecin. Ils ne se rincent pas la bouche, utilisent des cure-dents et utilisent leurs doigts pour vérifier si la zone guérit..

Symptômes principaux

En règle générale, au stade initial, l'alvéolite est presque invisible, mais elle progresse progressivement, c'est-à-dire qu'elle s'étale en largeur et en profondeur. Les premiers symptômes sont observés 2 à 3 jours après l'extraction dentaire.

  • Tout d'abord, en mangeant, on note une douleur légère et douloureuse. Au fil du temps, il grandit et acquiert un personnage de tir. Une sensation désagréable se produit près du trou, mais progressivement la douleur capture presque toute la mâchoire et la donne au temple et à l'oreille.
  • Le patient peut ressentir une gêne lors de l'ouverture de la bouche..
  • La température corporelle reste le plus souvent normale, mais avec le développement actif de l'alvéolite, elle monte à 38-39º C.
  • En règle générale, une intoxication sévère est observée. Cela peut être un mal de tête permanent, des douleurs musculaires et articulaires, ainsi que des douleurs tiraillantes. Les patients se plaignent d'un état brisé et de la fatigue.
  • Les tissus mous gonflent et la gencive elle-même est considérablement enflée et rouge, ce qui peut être vu sur la photo. Si, à ce stade, vous ne commencez pas le traitement de l'alvéolite, la zone affectée acquiert une teinte bleuâtre. Dans le cas avancé, la nécrose n'est pas exclue.
  • Un signe important est l'absence totale ou partielle d'un caillot de sang dans le trou.
  • L'ostéomyélite, dont un symptôme est un foyer purulent dans l'os, aidera à détecter la présence d'alvéolite..

Formes de la maladie

  1. L'alvéolite séreuse se manifeste par des douleurs constantes et douloureuses, aggravées par l'absorption de nourriture. En général, l'état du corps est satisfaisant, mais la température n'augmente pas. Après un examen minutieux dans la cavité buccale, vous pouvez remarquer l'absence ou la quantité insuffisante d'un caillot de sang dans le trou. De plus, des débris alimentaires sont visibles ici. La forme séreuse se développe dans les 3 jours suivant l'extraction dentaire. Si le traitement n'est pas commencé dans la semaine, des complications apparaîtront..
  2. L'alvéolite purulente se caractérise par une douleur intense, une odeur putréfactive désagréable, une faiblesse, de la fièvre jusqu'à 38 ° C et une pâleur de la peau. En raison de la douleur, il est difficile pour le patient de manger. Les tissus mous gonflent progressivement, tandis qu'une asymétrie du visage est observée. Les ganglions lymphatiques grossissent souvent. À l'examen, une plaque de teinte grise et une hyperémie sont visibles et à la palpation, le patient se plaint de douleur.
  3. L'alvéolite purulente chronique se caractérise par une diminution de l'inflammation et une stabilisation partielle de l'état du patient. Si vous examinez attentivement la cavité buccale, vous pouvez remarquer la prolifération des tissus mous près du trou endommagé. De plus, de petits espaces apparaissent entre les tissus et la paroi osseuse. Le pus sort du trou, la muqueuse gonfle et peut devenir cyanotique.

Diagnostique

Vous pouvez déterminer la présence d'alvéolite à la maison. Cette maladie est indiquée par des douleurs dans la région de l'orbite, de la fièvre, des rougeurs et des gonflements, ainsi qu'une faiblesse générale.

Avec un examen approfondi, le dentiste diagnostiquera et sélectionnera les médicaments, ainsi que prescrira les procédures appropriées. Pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de faire un test sanguin.

Pour le diagnostic à domicile, vous pouvez utiliser un imageur thermique, avec lequel la température de certaines parties du corps est mesurée, à savoir dans la région buccale où la dent a été retirée.

Traitement

Le traitement de l'alvéolite commence immédiatement après la détection des premiers signes.

Traitement conservateur

La plupart des dentistes optent pour une thérapie conservatrice, qui consiste à prendre des antibiotiques, des AINS et des antiseptiques.

Pour choisir un antibiotique, il faut partir du fait que la substance active doit pénétrer rapidement dans les tissus mous, ainsi que dans les os. Les médicaments suivants répondent à ces exigences: josamycine, sumamed, lévofloxacine, sparfloxacine, lincomycine et amikacine.

Les antiseptiques sont utilisés pour rincer la bouche et rincer directement le trou. Il peut s'agir de chlorhexidine, de corsodil, de furatsiline, de stomatidine ou d'hexoral.

Les anti-inflammatoires sont prescrits pour soulager la douleur. Il est préférable de privilégier l'ibuprofène, le voltarène, le diclofénac ou le kétorol. Si la prise d'un tel médicament dure plusieurs jours, vous devez également prendre de l'oméprazole.

Étant donné que la douleur dans l'alvéolite est le résultat d'une irritation constante du nerf trijumeau, les spécialistes prescrivent la finlepsine. Ce médicament combat la douleur d'origine neurologique.

Des anesthésiques locaux sont souvent prescrits. Il s'agit d'utiliser de la lidocaïne ou de la novocaïne.

Intervention chirurgicale

Dans les cas avancés, un traitement chirurgical de l'alvéolite est recommandé. Un spécialiste expérimenté nettoie en profondeur le trou et les tissus mous des débris alimentaires, des couches nécrotiques et du pus.

La prévention

Pour éviter la formation d'alvéolite et les complications possibles, vous devez suivre ces recommandations:

  • Abordez le choix d'un chirurgien-dentiste de façon très responsable. Avant de retirer la dent, assurez-vous de lui parler des médicaments que vous prenez ou buvez constamment l'autre jour..
  • Avant le retrait, brossez-vous soigneusement les dents et rincez-vous la bouche..
  • Après l'opération, vous ne devez pas boire d'alcool et de boissons gazeuses pendant la journée. Mangez prudemment afin qu'il n'entre pas dans le trou..
  • Dans la période postopératoire, les aliments solides et les noix sont interdits..
  • Après une extraction dentaire pendant la journée, il est nécessaire d'appliquer une compresse froide sur la mâchoire.
  • Pour éviter l'alvéolite, il est nécessaire de s'assurer qu'après la chirurgie, un thrombus se forme au niveau du site de la dent extraite. Il est important de se moucher doucement et d'éternuer..
  • Un coton-tige est retiré du trou 30 minutes après la chirurgie. Si la coagulation sanguine est altérée, le tampon est laissé à la place de la dent extraite pendant une heure.
  • Pour éviter les saignements, il est nécessaire d'abandonner le bain chaud et de faire de l'exercice. Assurez-vous également que la pression n'augmente pas..
  • La zone où la dent a été retirée ne doit pas être touchée avec la langue ou tout autre objet dur..
  • Après la procédure, vous ne pouvez pas fumer, car lorsque l'air est aspiré, le caillot de sang peut se détacher.
  • Le brossage des dents n'est autorisé que le lendemain de la chirurgie.

Pour éviter d'éventuelles complications, il est nécessaire de respecter toutes les recommandations dans la période postopératoire. Si des symptômes désagréables apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin pour commencer en temps opportun le traitement de l'alvéolite.