Image

Difficulté à respirer chez un nouveau-né: que faire?

La difficulté à respirer chez les nouveau-nés provient de diverses causes.

Raison 1: stridor congénital

Certains enfants dès le jour de la naissance peuvent éprouver une respiration bruyante rapide avec une difficulté respiratoire soulignée, rappelant le chant d'un coq. Le souffle est généralement entendu à distance! En entrant dans la pièce où l'enfant est couché, sans le voir encore, on peut soupçonner le soi-disant stridor congénital par l'ombre caractéristique de la respiration. Le son est entendu à tout moment et s'amplifie en position couchée. Si vous déshabillez l'enfant, vous pouvez voir comment, pendant l'inspiration, les endroits souples de la poitrine sont dessinés; parfois il y a un léger bleuissement de la peau du nez et des lèvres.
L'état général de l'enfant ne souffre pas en même temps: il sourit, suce sa poitrine, la température corporelle est normale.

Traitement du stridor congénital

Pas besoin d'avoir peur d'un tel phénomène, cela dépend de la faiblesse des muscles entourant la gorge respiratoire, et passe progressivement de 1 à 1 1/2 ans sans aucun traitement.

Raison 2: nez qui coule

L'essoufflement aigu avec difficulté à respirer chez un bébé en bonne santé est le plus souvent causé par un nez qui coule, ce qui peut s'avérer loin d'une maladie inoffensive chez le nouveau-né et provoquer des difficultés et même un arrêt respiratoire.

Traitement de la rhinite

Après avoir nettoyé les voies nasales des croûtes avec un flagelle de coton fermement tordu humidifié dans de l'eau tiède, pas plus profond que 1 cm (un flagelle séparé est placé chaque jour de narine), quelques gouttes (3-4) de solution de peroxyde d'hydrogène sont instillées dans le nez (1 cuillère à café de solution de peroxyde à 2% hydrogène dans 2 à 3 cuillères à café d'eau) ou une solution d'acide borique (1 cuillère à café d'acide borique sec dans un verre d'eau), ou des gouttes spéciales. Les enfants de moins d'un an ne doivent pas utiliser de gouttes de menthol destinées aux adultes. Habituellement, le médecin prescrit une solution à 1% de protargol ou une solution à 1 à 2% d'éphédrine. Une solution de pénicilline ou de streptomycine ne doit pas être utilisée pour traiter l'écoulement nasal, car l'utilisation trop fréquente de ces agents peut contribuer à l'apparition de muguet, d'hypersensibilité.

Raison 3: Traiter un nouveau-né différent d'un adulte

Les nouveau-nés ont une peau très délicate et facilement irritable, et nous déconseillons de frotter et de frotter la pommade à la térébenthine, la vodka avec du vinaigre et d'autres remèdes maison faits par les parents. Il n'est pas nécessaire de faire des compresses de réchauffement général, car cela provoque la transpiration facilement et un enveloppement dense et prolongé interfère avec une bonne respiration et la circulation sanguine.

Raison 4: pneumonie

La difficulté à respirer peut être associée à une pneumonie, qui nécessite une visite précoce chez le médecin et l'hospitalisation d'un nouveau-né à l'hôpital. Les mères doivent être conscientes des premiers signes de cette maladie. Cela commence imperceptiblement: dans les premières heures, il ne peut y avoir d'augmentation de la température et de la toux. Mais l'état général de l'enfant empire. Il devient pâle, des écoulements mousseux apparaissent parfois aux coins de la bouche, les narines gonflent largement, le triangle nasolabial devient bleu, surtout lors de la succion et des cris. La respiration s'accélère d'abord d'abord, puis de plus en plus. Chez les nourrissons prématurés, le bleuissement général de la peau et l'essoufflement augmentent particulièrement rapidement. Le bébé refuse de téter, devient agité par la famine en oxygène.

Traitement de la pneumonie

Avant l'arrivée du médecin, la mère fait ce qui doit être fait lorsque la température monte d'origine inconnue. En aucun cas, vous ne devez envelopper étroitement la poitrine de l'enfant. Il devrait pouvoir bouger ses mains et ainsi s'aider à respirer. La consommation fréquente d'une cuillère réduit la sécheresse de la bouche et des lèvres.

Raison 5: Baby Concern

Si l'enfant est inquiet, vous devez l'envelopper dans une couverture chaude (comme pour une promenade) et aller à la fenêtre ouverte ou sortir. Si l'enfant s'endort calmement dans la rue, vous pouvez rester avec lui en plein air pendant une longue période (30 - 40 minutes), seulement vous devez garder l'enfant non pas dans la poussette, mais dans ses bras en position relevée. Avant l'arrivée du médecin, vous pouvez verser des gouttes dans le nez et faire un enveloppement à la moutarde. Il n'est pas nécessaire de donner de médicament. Si l'enfant a des ballonnements, vous devez mettre un tube de ventilation ou faire un lavement.

Causes de la respiration fréquente des bébés dans leur sommeil

Les nouveau-nés s’adaptent depuis longtemps à la vie en dehors du ventre de leur mère. Leurs organes et systèmes ne sont pas complètement développés et continuent de se former, car dans certains cas, les parents remarquent des changements dans la condition des enfants et commencent à paniquer. En particulier, le souffle des nourrissons peut provoquer de l'anxiété. Les mamans remarquent que c'est radicalement différent de leur propre respiration et elles soupçonnent que quelque chose ne va pas. Cependant, ne sonnez pas immédiatement l'alarme, pour commencer, il vaut la peine de comprendre pourquoi les miettes ne respirent pas comme nous.

Caractéristiques du système respiratoire

Les seins ne savent pas contrôler complètement les instincts même innés, car ils commencent tout juste à les maîtriser. De plus, les organes ne sont pas complètement formés et continuent de se développer. Sur le souffle, il est également affiché. Un nouveau-né peut respirer très profondément - comme si l'enfant essayait de capter autant d'oxygène que possible. En effet, les miettes n'ont pas encore pleinement développé les organes du système respiratoire. Ils ont de telles fonctionnalités:

  • trop petites voies aériennes supérieures et inférieures, ce qui empêche la respiration profonde;
  • passages nasaux étroits et nasopharynx;
  • lumière étroite du larynx.

Toutes ces caractéristiques rendent les bébés vulnérables même aux bagatelles telles que la poussière domestique. Des particules microscopiques peuvent se déposer sur les muqueuses, provoquant leur gonflement et leur hypersécrétion, ce qui entraîne une perturbation de la respiration normale.

Les seins ne peuvent pas respirer complètement, mais l'aide parentale établira rapidement ce processus. La meilleure prévention contre les maladies et un moyen de stabiliser la respiration seront le massage et la gymnastique..

Comment les bébés respirent

Si le nouveau-né respire souvent dans un rêve et qu'aucun symptôme de pathologie n'apparaît, c'est la norme absolue. Cela est dû à l'immaturité physiologique des voies respiratoires supérieures et inférieures. Le corps du bébé doit être entièrement saturé d'oxygène, mais le bébé ne peut pas respirer profondément. La respiration fréquente est une fonction compensatoire utilisée par les nouveau-nés. En raison du fait que l'alimentation en air n'est pas encore complètement déboguée, les petits enfants peuvent respirer de manière inégale.

Le rythme respiratoire est également différent d'un adulte. Le plus souvent, les miettes prennent deux ou trois respirations courtes, puis une longue. Un tel processus est la norme pour les enfants de la naissance à un an, au fil du temps, le rythme d'inspiration et d'expiration deviendra plus uniforme.

L'absence de signes tels que respiration sifflante, bouche ouverte, tension musculaire et gémissements dans un rêve est le signe d'un état complètement normal du bébé.

Découvrez la fréquence respiratoire

Un nouveau-né peut respirer dans un état de calme assez souvent. Il est difficile pour les parents de déterminer si un tel état est dans la norme ou au-delà de ses limites. Pour confirmer ou réfuter les dysfonctionnements de la fréquence respiratoire de l'enfant, celle-ci doit être mesurée. Faites-le avec un phonendoscope. Sa membrane est préchauffée avec les mains et appliquée sur la poitrine du bébé. Si vous n'avez pas d'appareil spécial, vous pouvez simplement mettre votre main sur la poitrine du bébé et surveiller le nombre de levées pendant une minute.

En pédiatrie, il existe des indicateurs de fréquence respiratoire réglementés pour les enfants d'âges différents:

  • du moment de la naissance à l'âge de deux semaines - la norme est de 40 à 60 respirations par minute;
  • à l'âge de deux semaines à trois mois, la norme est de 40 à 45 respirations;
  • de quatre à six mois - 35 à 40 respirations;
  • de sept mois à un an - 30-36 respirations.

Si les indicateurs correspondent à la norme, l'enfant n'a aucun signe de maladies infectieuses et inflammatoires, il prend régulièrement du poids, vous ne pouvez pas vous soucier de sa respiration. Au fil du temps, tous les organes et systèmes commencent à fonctionner correctement, la respiration devient uniforme et moins fréquente.

Apprendre à déterminer le type

Non seulement la fréquence des inspirations et des expirations peut être un indicateur de la santé du bébé, mais aussi du type de respiration. Cela dépend de la qualité de la ventilation des poumons et des voies respiratoires supérieures, de la qualité des échanges gazeux dans les tissus et de la vitesse à laquelle les cellules du cerveau seront saturées en oxygène..

Pour connaître le rythme respiratoire de votre enfant, regardez simplement quelles parties de son corps sont mobiles pendant l'inspiration et l'expiration.

Au total, il est d'usage de distinguer trois types principaux:

  • La première est la poitrine, on peut en parler si, tout en respirant l’air, la poitrine du bébé travaille activement, elle monte et descend en rythme. Ce type conduit à une ventilation inadéquate des poumons inférieurs..
  • S'il y a un mouvement de la paroi abdominale et du diaphragme, l'enfant a une respiration abdominale. Avec lui, un manque d'oxygène est ressenti par les organes respiratoires supérieurs.
  • Si le diaphragme et la poitrine fonctionnent en même temps, cela indique une respiration mixte. Ce type est le plus utile et vous permet de saturer complètement le corps en oxygène.

Apprendre à reconnaître les pathologies

La respiration rapide d'un bébé dans un rêve peut être le signe de nombreuses pathologies graves, il est donc important que les parents soient capables de les reconnaître correctement. Si vous remarquez que les miettes ont des écarts par rapport à la norme, vous devez les surveiller attentivement. Le problème peut indiquer de telles pathologies:

  1. Du froid. C'est la maladie la plus courante chez les bébés, elle s'accompagne de toux et d'écoulement nasal. Dans ce cas, vous devez absolument appeler un pédiatre qui vous prescrira un traitement efficace.
  2. Contact avec un corps étranger. Si une respiration sifflante, des gémissements ou des sifflements se font entendre pendant la respiration, il est probable qu'il y ait un corps étranger dans les voies respiratoires. Dans de tels cas, la muqueuse gonfle et les voies respiratoires se rétrécissent. Pour résoudre le problème, un examen par un oto-rhino-laryngologiste est nécessaire.
  3. Pathologie cardiaque. Un gonflement du visage, des lèvres bleues et de la peau autour des yeux ainsi qu'une respiration rapide peuvent indiquer des problèmes dans le système cardiovasculaire. Appeler une ambulance sera la meilleure solution dans cette situation..
  4. Maladies infectieuses des bronches. Une respiration rapide, une irritabilité accrue, un manque d'appétit et une augmentation de la température corporelle sont des signes de pathologies bronchiques. Appelez immédiatement votre pédiatre local pour éviter de graves conséquences.
  5. Rhinite. Si le bébé respire très souvent et ouvre en même temps la bouche, il est possible qu'il souffre de rhinite. Les nourrissons ne savent toujours pas se moucher seuls, car les parents doivent nettoyer leurs voies nasales du mucus à l'aide de dispositifs spéciaux.
  6. Une augmentation des végétations adénoïdes. L'inflammation des amygdales est également courante chez les bébés, car leur système immunitaire n'est pas complètement formé. Cette violation peut être reconnue par la bouche ouverte du bébé, sa mâchoire s'affaisse, les traits du visage sont déformés et des ronflements nocturnes apparaissent. Avec une visite à l'oto-rhino-laryngologiste dans une telle situation.
  7. Apnée du sommeil. La maladie la plus dangereuse qui mène à la mort de nourrissons dans un rêve. Si la respiration de votre bébé s'arrête pendant 10 secondes ou plus, puis reprend, mais devient trop rapide et intermittente, consultez immédiatement un médecin, cela aidera à prévenir la mort et d'autres troubles.

Norme pour les bébés

Le souffle des nouveau-nés peut devenir plus fréquent pour des raisons totalement inoffensives. Si vous ne voyez aucun changement dans l'état de l'enfant, il n'y a aucune raison de paniquer. Parfois, une défaillance du rythme respiratoire peut survenir du fait que le bébé s'est étouffé avec quelque chose. De plus, souvent les mères peuvent entendre le bouillonnement dans la gorge du bébé, cela se produit s'il n'a pas le temps d'avaler la salive. Cette condition disparaît avec le temps et ne devrait pas être trop inquiétante..

Un arrêt respiratoire temporaire survient également souvent chez les nouveau-nés. Si elle ne dépasse pas 10 secondes, l'état du bébé est normal. La violation disparaît d'elle-même lorsque le bébé atteint l'âge de six mois.

L'environnement peut également affecter la fréquence respiratoire, essayez d'installer un humidificateur dans l'humidificateur d'un enfant et de maintenir l'humidité à 60-70% et la température de l'air à 18-21 ° C, cela réduira considérablement la charge sur le système respiratoire de l'enfant et contribuera à une saturation normale en oxygène du corps..

En conclusion

Le système respiratoire d'un nourrisson est un mécanisme imparfait et très vulnérable qui ne peut pas fonctionner normalement. La respiration rapide pendant le sommeil est la norme pour les nouveau-nés et ne devrait pas inquiéter les parents. Cependant, si l'état des miettes s'aggrave fortement et qu'il présente d'autres symptômes, vous devriez consulter un médecin.

Il est important de noter les violations à temps, car chez les enfants, elles progressent très rapidement. Gardez une trace de vos enfants et obtenez de l'aide professionnelle à temps.

Asphyxie du nouveau-né

Arrêtez de respirer un enfant. Et si l'enfant étouffe? Les causes de l'asphyxie et sa prévention.

Irina Kiryanova pédiatre, candidate aux sciences médicales

Il semblerait que ce qui pourrait menacer un nouveau-né dans les murs de sa maison? Après tout, il ne sait toujours pas vraiment comment bouger. Néanmoins, les enfants du premier mois de leur vie sont souvent victimes d'accidents tragiques. L'un d'eux est l'asphyxie ou, comme les médecins l'appellent, l'asphyxie. Que faire dans une telle situation et si cela peut être évité?

Causes de suffocation chez les enfants

Asphyxie - suffocation causée par la compression des voies respiratoires, la fermeture de sa lumière par le mucus, la nourriture, la compression du cou, de la poitrine et de l'abdomen et conduisant à une privation d'oxygène et à une accumulation excessive de dioxyde de carbone dans les tissus et les cellules du corps, ce qui menace de graves troubles du système nerveux, de la respiration et de la circulation sanguine.

Chez un nouveau-né, cette condition peut être causée principalement par deux raisons:

  1. La présence d'un obstacle extérieur pour respirer librement: une couche accrochée à la balustrade du berceau ou au coin de la couverture peut tomber sur le visage de l'enfant; le bébé peut s'enfouir ou «ramper» sous la couverture lorsqu'il est éveillé sans repos ou lorsqu'il se réveille. Je dois dire que les nouveau-nés ont un réflexe de ramper inconditionné: l'enfant est couché sur le ventre et, si quelque chose de solide tombe sous ses pieds (côté du berceau, table à langer), le bébé est capable de pousser l'objet avec ses jambes et de faire des mouvements de ramper, soulever et déplacer les fesses vers l'avant. Dans ce cas, la tête, les épaules et les bras se déplacent passivement le long de la surface. L'enchevêtrement de la housse de couette, le pare-chocs, les hochets bas sur le lit peuvent également provoquer une suffocation. De longs lacets de bonnets, des sucettes factices, des chaînes de bijoux peuvent s'enrouler autour du cou d'un enfant, provoquant sa suffocation, compliquée par les efforts du bébé pour s'en libérer. Le sommeil commun dans un lit du bébé et des parents, et plus encore - le sommeil commun des miettes dans le même lit avec les frères et sœurs aînés est également dangereux en raison de l'étouffement possible du nouveau-né. Il peut être accidentellement recouvert de la tête, pressé le visage du bébé contre son corps. Il est également dangereux de coucher le bébé sur un lit avec une hydre. La mie peut apparaître entre ses parties immobiles et un matelas mobile. Ne faites pas trop confiance aux enfants plus âgés pour prendre soin d'un nouveau-né. Ils peuvent prendre trop soin du plus jeune: l'enrouler trop, le couvrir d'une couverture ou nourrir l'enfant avec de la nourriture qui ne lui convient pas selon l'âge, par exemple, partager des biscuits avec lui, surtout si le bébé pleure.
  2. La pénétration de corps étrangers dans les voies respiratoires (il s'agit le plus souvent de masses alimentaires lors de régurgitations, de vomissements) est à l'origine d'accidents. Cela est particulièrement dangereux pour les enfants prématurés et affaiblis, chez lesquels tous les réflexes protecteurs ne sont pas encore suffisamment développés. Ces bébés peuvent cesser de respirer dans un rêve, sans l'apparition d'une toux caractéristique comme réaction protectrice, lorsque le corps essaie de se libérer d'un corps étranger.

Signes externes d'asphyxie

Le bébé souffre d'anxiété motrice, d'étouffement, l'enfant halète, il peut y avoir un cri étouffé (mais il arrive que les enfants ne pleurent pas et n'attirent donc pas l'attention). Une respiration sifflante et des sifflements inaccessibles peuvent apparaître - la respiration dite stridor, une voix rauque ou son absence totale, une toux paroxystique inattendue, un essoufflement, une rétraction de la fosse supraclaviculaire, des espaces intercostaux, de l'abdomen, des yeux effrayés, la formation d'une grande quantité de salive, rapide, puis rythme cardiaque lent, respiration affaiblie. La suffocation est une cyanose (coloration bleuâtre) du visage, des membres, du corps, une perte de conscience, des crampes, une relaxation musculaire complète, un manque de réflexes.

Que faire si un enfant s'étouffe?

Dans une situation aussi critique, il n'y a pas de temps à attendre pour obtenir des soins médicaux et il faut se fier principalement à soi-même.

  1. Demandez aux gens à proximité d'appeler une ambulance et ne perdez pas votre précieux temps avec. Libérez les voies respiratoires de l'enfant: retirez la couche, la couverture du visage, retirez les objets qui pressent le cou, essuyez les masses alimentaires que l'enfant a rotées du visage. Essayez un bulbe de lavement en caoutchouc pour aspirer le contenu (masses alimentaires) de votre bouche et de votre nez. La cavité buccale peut être libérée d'éventuels objets étrangers avec un doigt, enveloppée dans une serviette, un foulard. Si l'enfant pleure, siffle, tousse, les voies respiratoires sont partiellement passables. Il faut aider le bébé à tousser, à renverser l'enfant, à tapoter entre les omoplates ou à pousser une cuillère sur la racine de la langue, ce qui provoque un réflexe nauséeux. Vous pouvez même prendre l'enfant par les jambes, le renverser et le gifler plusieurs fois de plus. Vous pouvez également imiter une toux par une forte compression avec des brosses sur les côtés de la partie inférieure de la poitrine et ainsi essayer de pousser l'objet. Dans la plupart des cas, ces mesures suffisent à pousser un corps étranger.

Mais n'essayez pas de saisir vos doigts avec un objet coincé dans la gorge, car vous pouvez le pousser encore plus loin et provoquer un arrêt respiratoire réflexe.

  1. Si ces mesures n'ont pas porté leurs fruits, l'enfant ne pleure pas, ne respire pas, la couleur de la peau reste cyanotique, le pouls et le rythme cardiaque ne sont pas détectés, il est nécessaire de commencer des mesures de réanimation: respiration artificielle et massage cardiaque indirect, qui sont effectués simultanément. Marquez le moment où vous les avez commencés.

Le bébé ne respire-t-il pas? Commencez la réanimation!

Tout d'abord, vous devez mettre l'enfant sur le dos sur une surface plane et dure (table, sol, sol) et mettre une couche, des vêtements enroulés sous la forme d'un rouleau sous les omoplates. La tête de la victime sera alors rejetée en arrière et la langue ne coulera pas, obstruant le passage de l’air dans les voies respiratoires. Après que cet enfant doit être déshabillé, en retirant tous les vêtements serrés.

La réanimation commence par la respiration artificielle. Chez les nouveau-nés, elle est réalisée à la fois dans le nez et la bouche. Après avoir respiré peu profondément, saisissez fermement la bouche ou le nez du bébé avec votre bouche et expirez brièvement avec environ la quantité d'air qui peut entrer dans votre bouche, mais pas plus, car l'inhalation de tout le volume pulmonaire «adulte» peut entraîner la rupture des poumons du bébé. Il existe un critère d'efficacité de la respiration artificielle - une excursion (mouvement) de la poitrine de la victime, semblable à la respiration. Mais assurez-vous que lorsque l'enfant respire de l'air, les joues ne gonflent pas: cela indique que l'air ne pénètre pas dans les poumons et que l'aide est inefficace. Vérifiez si vos lèvres sont bien enroulées autour du nez ou de la bouche de la victime, si votre tête est suffisamment inclinée vers l'arrière, si votre langue est bouchée ou si des corps étrangers sont retirés de votre bouche. Appuyez les lèvres sur le visage de l'enfant plus fermement, inclinez à nouveau la tête en arrière ou libérez en outre la cavité buccale des corps étrangers. Chez les enfants de moins d'un an, la fréquence de soufflage est d'environ 20 en 1 minute.

Remarque. La pulsation chez un nouveau-né est plus facilement détectable sur la grande fontanelle, ainsi que sur l'artère brachiale: éloignez la main de l'enfant du corps et retournez-la. Dans le tiers médian de l'épaule à l'intérieur, l'index et le majeur ressentent le pouls entre les deux muscles. Il est difficile de contrôler le pouls sur l'artère carotide, sur le cou des nouveau-nés car le cou est encore court et la peau présente de nombreux plis.

Afin de contrôler le rythme cardiaque, vous devez placer votre main sur la poitrine du bébé, sur le sein gauche. Si vous parvenez à ressentir un rythme cardiaque, mais qu'il n'y a pas de pouls sur les artères, l'activité cardiaque est considérée comme insuffisante et des mesures de réanimation sont nécessaires. De telles mesures sont nécessaires en l'absence de rythme cardiaque..

Un massage cardiaque indirect est nécessaire après chaque respiration..

Sur la poitrine du bébé, vous devez trouver le point sur lequel vous devez cliquer. Le point de repère est qu'il est un doigt large sous la ligne tracée mentalement entre les mamelons le long du bord gauche du sternum (environ dans son tiers inférieur).

Les enfants jusqu'à un an doivent appuyer fortement sur ce point avec deux doigts - l'index et le majeur, tandis que les mains doivent être tenues strictement perpendiculaires au corps de la victime, pas pliées aux coudes, les efforts doivent être faits uniquement avec les mains et non avec tout le corps, c'est-à-dire que vous ne pouvez pas transférer le poids de votre corps à mains pour ne pas endommager les côtes de l'enfant.

La poitrine de l'enfant doit être serrée avec les deux mains (les pouces sont sur la zone indiquée) et serrée vigoureusement. La fréquence de la pression sur la poitrine chez les nouveau-nés est de 120 fois par minute. N'oubliez pas que lors de la respiration artificielle, le massage cardiaque est interrompu afin qu'il n'interfère pas avec les mouvements respiratoires de la poitrine.

Le critère d'efficacité du massage cardiaque indirect est l'apparition d'une impulsion sur la grande fontanelle et les gros vaisseaux (voir ci-dessus). Par conséquent, pendant la réanimation, environ une fois par minute, vérifiez la pulsation. Si la pulsation s'est rétablie, le massage indirect doit être arrêté et la respiration artificielle doit être poursuivie jusqu'à ce que la récupération spontanée soit rétablie. S'il n'y a pas de pouls, continuez la réanimation et surveillez le pouls toutes les minutes. Parfois, il est difficile de déterminer le pouls en raison du petit remplissage des vaisseaux ou à la suite d'une erreur dans la recherche du point de sensation du pouls. Par conséquent, après 3-5 minutes, il est recommandé d'interrompre le massage cardiaque indirect et la respiration artificielle et, selon les signes externes, d'établir la présence d'un rythme cardiaque indépendant, d'une respiration spontanée et de la taille de la pupille. Les pupilles étroites sont un signe de récupération du cerveau.

Que devez-vous réaliser à la suite de toutes les mesures de réanimation? Récupération du corps, c'est-à-dire l'apparition d'une respiration indépendante, de pulsations, de palpitations, d'un rétrécissement des pupilles et de leur réaction à la lumière, des changements de couleur de la peau de pâle, bleuâtre à rose.

Ensuite, l'enfant doit être emmené à l'hôpital pour un examen complet, en particulier si un arrêt respiratoire s'est développé avec des régurgitations ou des vomissements. Les masses alimentaires qui pénètrent dans les bronches par l'estomac sont acides en raison du suc gastrique et sont donc un milieu agressif pour la membrane muqueuse délicate des voies respiratoires, entraînant des dommages et une inflammation. Le plus probable, dans ce cas, une bronchoscopie de rééducation sera effectuée (l'introduction d'un appareil optique dans les bronches, qui vous permet d'examiner les bronches et, si nécessaire, de les laver), une radiographie et des antibiotiques sont prescrits.

Si pendant la prestation de soins de réanimation, le rythme cardiaque et la respiration ne sont pas rétablis et que les pupilles restent larges, le massage cardiaque indirect et la respiration artificielle doivent être poursuivis jusqu'à l'arrivée de l'ambulance ou jusqu'à l'activité cardiaque et respiratoire. La décision d'arrêter la réanimation est prise par le médecin.

Pour augmenter la durée de vie du cortex cérébral en cas de perturbation de la vie, dans les tout premiers instants après avoir perdu connaissance, couvrez la tête de l'enfant avec quelque chose de froid (coussin chauffant, bouteilles d'eau froide, glace du réfrigérateur, sac de légumes surgelés, viande congelée, etc.).

Si à un stade quelconque de la réanimation, l'enfant commence à vomir, tournez-le sur le côté, nettoyez la bouche du vomi avec votre doigt, posez-le à nouveau sur votre dos et continuez de revitaliser.

Prévention de l'étouffement chez un nouveau-né

  1. Après chaque tétée, le bébé devrait avoir la possibilité d'éclater de l'air avalé avec de la nourriture. Pour ce faire, vous devez le tenir debout pendant un certain temps et en aucun cas le mettre immédiatement après la tétée. Certains bébés (surtout prématurés ou affaiblis) peuvent cracher à plusieurs reprises alors qu'ils sont déjà dans le berceau. Pour éviter l'inhalation du contenu, tournez toujours la tête du bébé d'un côté. Si la régurgitation est fréquente et abondante, c'est l'occasion de voir un médecin.
  2. Lors du choix de la literie et des vêtements pour bébé, la préférence doit être accordée aux produits sans toutes sortes de liens, de rubans, etc. Au lieu d'une couverture pour bébé, vous pouvez utiliser une enveloppe spéciale pour dormir, n'utilisez pas de couvertures "adultes" trop grandes. Des couvertures en maille spéciales pour les bébés peuvent être utilisées..
  3. Ne laissez pas les enfants plus âgés seuls pendant longtemps près du nouveau-né, en espérant leur maturité et leur prudence, et mettez également le bébé dans le même lit que lui. Oui, et partager un rêve dans le même lit avec les parents n'est pas sûr du point de vue d'une asphyxie possible..

Les scientifiques ont identifié une relation définitive entre le sommeil d'un enfant sur l'abdomen et une augmentation de l'incidence du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN). C'est le nom de la mort subite d'un enfant de la première année de vie (en particulier du premier au quatrième mois) pour des raisons inexpliquées, dans le contexte de la pleine santé, plus souvent la nuit et le matin. Ni une étude détaillée des antécédents médicaux du bébé, ni les résultats de l'étude pathologique ne permettent d'expliquer les causes de ce phénomène. Jusqu'à présent, seuls les facteurs influençant la mort subite ont été spécifiés par lesquels il est possible d'identifier les enfants à risque et de prendre des mesures préventives à leur égard. Cependant, dans la position sur l'abdomen, les gaz s'échappent plus facilement de l'abdomen gonflé du bébé, les muscles du dos sont renforcés et la position correcte des articulations de la hanche est formée. Et si vous ne risquez pas d'endormir le bébé la nuit, vous pouvez le faire pendant la journée lorsque le bébé est sous votre contrôle. Mais dans la position à l'arrière, il y a des inconvénients. Dans cette position, les enfants souffrant de régurgitation et de vomissements peuvent être étouffés par des vomissements. Et avec une bride sous-développée, la langue peut également couler facilement.

En conclusion, nous notons qu'il faut toujours penser à la sécurité du bébé. Il est très sans défense et peut s'aider, sauf en appelant les autres à pleurer.

Pour les questions médicales, assurez-vous de consulter d'abord votre médecin.

Taux de respiration du nouveau-né

Les nouveau-nés respirent plus souvent que les enfants plus âgés et les adultes. Un nouveau-né peut respirer lentement pendant son sommeil, mais sa fréquence respiratoire doit toujours être dans la plage saine. Une respiration très rapide ou lente peut indiquer une infection ou une autre maladie..

L'essoufflement ou la détresse respiratoire est un problème grave qui survient chez environ 7% des nouveau-nés. Certains signes de détresse respiratoire chez les enfants comprennent une respiration bruyante, des narines gonflées et une décoloration de la peau ou des ongles. Si un enfant ayant des difficultés respiratoires ne reçoit pas de traitement en temps opportun, il existe un risque de complications graves..

Taux de respiration saine

Un nouveau-né peut avoir une infection s'il respire très souvent ou lentement. Un nouveau-né devrait prendre 40 à 60 respirations par minute. Une étude portant sur 953 nouveau-nés nés à terme et en bonne santé a montré que la fréquence respiratoire des nouveau-nés varie considérablement. La fréquence respiratoire moyenne était de 46 respirations par minute 2 heures après la naissance. Cependant, environ 5% des enfants ont pris plus de 65 respirations par minute. Cela suggère qu'un rythme respiratoire rapide peut être normal et sain dans certains cas..

Le rythme respiratoire ralentit à mesure que l'enfant grandit. Un rythme respiratoire typique pour un bébé âgé de 1 à 3 ans est de 24 à 40 mouvements respiratoires par minute. La respiration fréquente, ou tachypnée, est plus courante que la fréquence lente - la bradypnée. La tachypnée signifie généralement que l'enfant ne reçoit pas suffisamment d'oxygène et le compense par une respiration fréquente. De nombreuses conditions peuvent entraîner des difficultés à respirer chez les nouveau-nés. Voici certains facteurs de risque courants de détresse respiratoire:

  • naissance prématurée
  • accoucher par césarienne
  • avaler du méconium pendant l'accouchement
  • bas liquide amniotique, qui est une condition appelée oligochidramniosis
  • infection des membranes ou du liquide amniotique appelée chorioamnionite
  • diabète gestationnel chez la mère

La raison de la respiration fréquente chez les nouveau-nés

Les nouveau-nés ont un risque plus élevé de problèmes respiratoires que les enfants plus âgés. Certaines causes et facteurs contributifs comprennent:

  1. Tachypnée transitoire: cela est dû au fait que le nouveau-né respire plus rapidement que d'habitude. Cela n'indique pas de problèmes graves et disparaît dans les 72 heures. Souvent trouvé chez les enfants nés avec une césarienne.
  2. Pneumonie: les nourrissons ont un risque élevé de développer une pneumonie car leur système immunitaire n'est pas encore complètement développé. Les nouveau-nés peuvent ne présenter aucun symptôme, mais ils peuvent avoir des vomissements, de la fièvre, une respiration lourde et rapide et un certain nombre d'autres conditions..
  3. L'hypertension pulmonaire persistante du nouveau-né (PLHN) se manifeste par le fait que le système circulatoire du bébé, qui fonctionne toujours de la même manière que dans l'utérus, dirige trop de sang des poumons. Le PLHN peut provoquer une respiration rapide et des palpitations, un teint bleu.
  4. Malformations congénitales: Ce sont les différences d'anatomie présentes à la naissance. Certains d'entre eux peuvent faire respirer votre bébé plus rapidement que le corps n'en a besoin. Il s'agit notamment d'anomalies des poumons, du cœur, du nez et des voies respiratoires..
  5. Effondrement pulmonaire: une condition dans laquelle l'air est collecté entre le poumon et la paroi thoracique, ce qui rend difficile le gonflement des poumons, ce qui rend la respiration difficile. L'effondrement pulmonaire peut survenir chez les enfants atteints d'anomalies pulmonaires ou chez ceux qui ont subi des blessures traumatiques, comme une chute ou un accident de voiture..

Comment mesurer la fréquence respiratoire chez les nouveau-nés

Le moyen le plus fiable de mesurer le rythme respiratoire d'un nouveau-né est de compter le nombre de respirations en 60 secondes. Les méthodes suivantes peuvent aider à mesurer l'haleine d'un nouveau-né:

Placez doucement votre main sur le ventre ou la poitrine du bébé. Chaque soulèvement de la poitrine ou de l'abdomen compte en une seule respiration.

Placez votre main à quelques centimètres des narines du bébé. Chaque respiration nasale compte comme une respiration..

Les enfants endormis respirent plus lentement à raison de 30 respirations par minute. Pendant le sommeil, le bébé peut respirer irrégulièrement ou la respiration peut s'arrêter pendant quelques secondes. Si l'enfant ne présente aucun autre signe de détresse respiratoire, une respiration légèrement lente ou irrégulière pendant le sommeil ne provoque généralement pas d'anxiété..

Signes d'insuffisance respiratoire

Les nouveau-nés atteints d'infections respiratoires et de maladies cardiaques ou pulmonaires ont un risque plus élevé de problèmes respiratoires nocturnes..

La détresse respiratoire est le terme médical désignant l'essoufflement. Une détresse respiratoire prolongée peut être un signe d'hypoxie, un faible niveau d'oxygène dans le sang. La privation d'oxygène peut causer des dommages au cerveau et aux organes, ainsi que la mort. Un enfant qui respire plus souvent ou moins que d'habitude et montre des signes de détresse respiratoire a besoin de soins médicaux immédiats. Certains signes de détresse respiratoire chez les nouveau-nés comprennent:

Respiration forte - les enfants qui essaient de respirer peuvent grogner, siffler ou grincer.

Ballonnement des narines - le bébé peut gonfler les narines pour gagner plus d'air.

Tirer - Cela implique de tirer la poitrine, soit entre les côtes, sous le sternum ou au-dessus de la clavicule. La rétraction indique que le bébé respire plus difficilement pour obtenir plus d'oxygène.

Changements de couleur de peau - les enfants qui souffrent d'une grave privation d'oxygène peuvent changer de couleur de peau Leur peau peut être pâle ou blanche, et leurs lèvres, leur langue, leurs doigts ou leurs ongles sont blancs ou bleus..

Quand consulter un médecin

Gardez un œil sur les bébés qui respirent très rapidement ou lentement. Si un enfant développe les symptômes suivants, consultez un médecin:

  • signes de détresse respiratoire
  • respiration irrégulière
  • la respiration s'accompagne de fièvre
  • respiration inhabituelle après le bain ou après avoir été dans l'eau
  • crises d'asthme

La détresse respiratoire peut survenir soudainement chez les nouveau-nés et est plus dangereuse chez les nourrissons que chez les enfants plus âgés. Si un enfant cesse de respirer ou s'évanouit, contactez immédiatement les services d'urgence.

Conclusion

Les problèmes respiratoires du nouveau-né peuvent effrayer les parents. Cependant, les causes profondes sont souvent traitables. Un traitement rapide réduit le risque de complications graves..

Nous vous invitons à vous abonner à notre chaîne en Yandex Zen

Respiration difficile et rapide chez un nouveau-né

L'haleine des nouveau-nés est d'une grande importance comme indicateur de santé. Un système d'alimentation en oxygène est une fonction vitale. Surtout chez les enfants dans les premiers jours de la vie. La structure des voies respiratoires des bébés est particulière: elles sont encore courtes, donc les respirations profondes ne sont toujours pas réalisables. Un nasopharynx étroit aggrave le processus, il est donc extrêmement important d'assurer les conditions de sommeil les plus confortables. Il sera utile de savoir pourquoi le nouveau-né respire souvent dans un rêve, quand est la norme et quels signes indiquent des écarts.

Système respiratoire dans les premières semaines après la naissance

Un nouveau-né se développe très rapidement. Les systèmes et les organes d'un homme se développent en mode accéléré. Par conséquent, le pouls, la respiration et la pression sont toujours plus élevés que chez un adulte. En particulier, le pouls d'un enfant peut atteindre 140 battements par minute. La respiration du bébé est encore superficielle, fréquente, inégale. Mais cela ne devrait pas effrayer les parents s'il n'y a pas de signes supplémentaires de maladie..


À l'âge de 6-7 ans, les systèmes de survie reviennent à la normale, l'immunité augmente et toutes les maladies ne sont pas si sévèrement tolérées.

Mouvements respiratoires rapides du bébé: norme ou pathologie

La fréquence des inspirations-expirations du premier jour est très élevée, jusqu'à 60 mouvements. Ceci est appelé hyperventilation transitoire et aide le bébé à s'adapter à la vie en dehors de l'utérus.

Différents types de respiration

Pour que maman et papa ne s'inquiètent pas de la fréquence des mouvements du système d'alimentation en oxygène chez un enfant, vous devez être conscient de certains types de respiration. Il y en a trois au total. Nous analyserons en détail chacun d'eux:

  1. Sein. Avec de tels mouvements, la section supérieure fonctionne activement. Le bébé dans ce cas peut souffrir d'une mauvaise ventilation du poumon inférieur.
  2. Abdominal. Il est mis en évidence par le mouvement de la paroi abdominale, du diaphragme. Et avec une respiration prolongée de ce type, les parties supérieures des poumons souffrent.
  3. Mixte. Le type le plus optimal, dans lequel l'estomac (diaphragme) et la poitrine s'élèvent de façon rythmique.

Fréquence standard et écart

Si le tout-petit n'a pas de nez, tous les systèmes fonctionnent normalement, il doit inhaler brièvement 2-3 fois, puis respirer longuement. Tous sont superficiels, mais c'est la norme. Avec l'augmentation des semaines vécues, le système respiratoire est restauré et devient rythmique, profond.

Vous pouvez déterminer le nombre de mouvements en soulevant / abaissant la poitrine du bébé au repos:

  • jusqu'à 21 jours de vie, fait 40-60 respirations;
  • en 22-90 jours de vie - déjà 40-45 mouvements par minute;
  • de 3 à 6 mois leur nombre est réduit à 35-40.

Respiration fréquente: causes

Que le bébé inhale fréquemment est normal. Mais si un nouveau-né respire fortement dans son sommeil, alors que le processus est accompagné de sons et de mouvements étranges, il peut développer une maladie. Si le bébé tressaute, la respiration est extrêmement difficile, avec une respiration sifflante et des symptômes supplémentaires, c'est l'occasion de contacter immédiatement un médecin. Appelle une ambulance.

Les difficultés respiratoires peuvent être diverses: rhume, nez bouché, corps étranger ou mucus dans le nasopharynx, réaction allergique, etc..

Pathologies dangereuses et leurs conséquences

L'apnée (retenir votre souffle) chez un bébé est souvent un processus naturel. Cependant, certaines pathologies nécessitent une intervention spécialisée immédiate:

  • SRAS. Malgré la simplicité de la maladie, un nourrisson a beaucoup de problèmes. L'infection se propage à une vitesse d'ouragan, peut rapidement se déplacer vers d'autres parties du corps et provoquer des processus inflammatoires. Symptômes supplémentaires: respiration sifflante, respiration sifflante, arrêt sévère du souffle.
  • Carence en oxygène. Signes supplémentaires: cyanose du tégument, hypoxie évidente. Ce n'est pas seulement difficile de respirer, c'est impossible, le bébé commence à haleter, peut perdre conscience.
  • L'augmentation de la température corporelle. Peut se produire en raison du rhume et de la dentition.
  • Faux croup. Une pathologie dangereuse dans laquelle le retard à appeler le médecin menace la mort. L'enfant étouffe, ne bouge pas. Une ambulance est vitale ici..
  • L'asthme bronchique. Il menace de graves complications, d'étouffement.

Attention! L'ambulance doit être appelée dans de tels cas:

  • gémissements, sifflements, respiration sifflante;
  • toux et nez qui coule, accompagné d'une respiration sifflante dans la poitrine;
  • gargouillis dans la gorge, le nez, ne passant pas longtemps.

Et, bien sûr, vous ne devriez pas tarder à faire appel à des spécialistes si l'enfant ne respire tout simplement pas pendant plus de 20 secondes. Un tel arrêt pourrait se terminer par la mort.

Quand ne pas paniquer

Après avoir traité les signes de pathologies graves, vous devez savoir que l'apnée et d'autres facteurs ne sont pas toujours causés par des maladies. Dans quels cas vaut-il mieux que les parents se calment et aident le bébé à respirer normalement? Considérez toutes les options de respiration fréquente d'un enfant sans menace pour la santé et la vie:

  • activité physique;
  • excitation;
  • pleurer;
  • sous-développement temporaire du système respiratoire;
  • accumulation de salive que le bébé n'avale pas à temps.

Si le sommeil du bébé est interrompu en arrêtant de respirer pendant quelques secondes, vous pouvez prendre le bébé dans vos bras, le bercer et lui tapoter doucement le dos, le cul - tout passera.

Problèmes respiratoires chez les bébés prématurés

Les enfants nés avant la 37e semaine de gestation sont appelés prématurés. En raison de l'infériorité de tous les systèmes de survie, ces miettes ont divers problèmes. Plus la naissance du bébé aura lieu tôt, plus la maman devra être soigneusement.

Causes de détresse respiratoire:

  1. Sous-développement des poumons. Les dysfonctionnements d'organes menacent l'ouverture incomplète des tissus et le bébé fait beaucoup plus d'efforts pour respirer. Pour ces enfants, il est nécessaire de maintenir en permanence un système de ventilation.
  2. Apnée. Ici, le principal facteur est un centre cérébral respiratoire insuffisamment formé. Mais si chez un adulte, une telle limitation est compensée par des respirations profondes, l'enfant ne peut toujours pas respirer profondément physiquement, il n'y a donc pas de compensation. C'est la principale raison expliquant pourquoi une apnée prolongée se produit, ce qui nécessite également une surveillance vigilante..

À mesure que le bébé grandit, tous les problèmes sont résolus naturellement, le bébé commence à respirer calmement et uniformément.

Conditions qui aident votre enfant à respirer normalement dans son sommeil

Pour s'assurer que le nouveau-né a une respiration normale et un sommeil sain, le Dr Komarovsky conseille de ne pas oublier les règles de préparation standard:

  1. Choisissez les bons sous-vêtements. Dessous de caisse et lit. Dans les premiers jours de la vie, l'enfant respire non seulement les poumons, mais utilise également activement la peau à cette fin. Par conséquent, il ne devrait pas y avoir de matière synthétique, de dentelle ou d'autres volants qui ne permettent pas à l'air de bien passer. Seuls les tissus mous absorbants naturels, les miettes corporelles agréables au corps, aideront à bien dormir..
  2. Comme un adulte, l'enfant ne fermera pas les yeux avec étouffement. L'air frais et l'humidité normale sont les principaux indicateurs de confort. Le deuxième paramètre optimal est considéré à des valeurs de 45 à 60%. Ce niveau aide à l'hydratation naturelle des voies nasales et constitue une bonne défense contre les bactéries et les virus. Vous pouvez ouvrir les fenêtres plusieurs fois pendant la nuit, surtout si le sommeil du bébé est lourd, il commence souvent à gémir. L'aération pendant l'alimentation est également normale..
  3. Il est important de choisir des accessoires de qualité pour vos vacances. Étant donné que les systèmes squelettiques et musculaires du petit corps ne sont pas formés, vous devez abandonner les lits de plumes mous, les oreillers en plumes, qui peuvent également causer des difficultés à respirer. Le nouveau-né doit dormir sur un matelas dur.

La pose du sommeil est également importante pour une respiration normale. Parfois, le bébé commence à siffler s'il reste allongé sur le ventre pendant longtemps. Il peut enfouir son nez dans les plis d'une couverture ou d'un oreiller moelleux et suffoquer, car il ne sait toujours pas comment lever et tourner la tête.

Conclusion

Sachant quels sont les signes de la maladie et quand ne pas s'inquiéter, tout parent doit également savoir quoi faire si l'enfant ne respire pas. Si l'apnée est retardée, le bébé doit être réveillé très soigneusement. Cela doit être fait très soigneusement afin que l'enfant n'ait pas peur. Si, après quelques secondes, le bébé ne commence pas à inhaler, appeler immédiatement une ambulance!

Un bébé en bonne santé devrait dormir paisiblement, se réveiller uniquement pour se nourrir. Il y a peu de causes de respiration sifflante et d'arrêt respiratoire dans un rêve sans pathologies, tout le reste entraîne des écarts importants dans la croissance et le développement de l'enfant, et peut également menacer sa vie.

Comment un nouveau-né doit respirer: problèmes de respiration rapide dans un rêve, retards et respiration sifflante chez un enfant sans fièvre

La respiration est le processus le plus important dans le corps humain de tout âge avec la contraction du muscle cardiaque. La respiration élimine le dioxyde de carbone du corps et sature les cellules d'oxygène. Sans elle, aucune créature vivante sur la planète ne peut exister. La personne maximale peut passer 5 minutes sans oxygène. Le record du monde, enregistré après une longue période de préparation d'une personne à vivre dans un espace sans air, à savoir sous l'eau, est de 18 minutes.

La respiration d'un nouveau-né est plus fréquente que chez l'adulte, du fait que le système respiratoire lui-même n'est pas encore complètement formé

Le processus lui-même est divisé en deux étapes. Lors de l'inhalation par les voies respiratoires, l'air pénètre dans les poumons humains, qui sont divisés en oxygène et en dioxyde de carbone, en passant par le système circulatoire. Lorsque vous expirez, le dioxyde de carbone est éliminé du corps. L'oxygène est distribué à tous les tissus et organes par les artères, et le dioxyde de carbone est libéré par le sang veineux dans les poumons. Si sagement et fonctionnellement ordonné la nature elle-même. La respiration de tout nouveau-né, comme un adulte, est un processus rythmique important, dont les échecs peuvent indiquer des dysfonctionnements dans le corps et entraîner des conséquences graves.

Respiration du nouveau-né

La respiration des nourrissons est d'une grande importance à la fois comme indicateur de la santé du bébé et comme principal processus de survie d'un nouveau-né, qui a ses propres caractéristiques d'âge, en particulier, des voies respiratoires très étroites. Les voies respiratoires de l'enfant sont courtes, donc une respiration profonde et expiratoire ne sont pas effectuées. Le nasopharynx est étroit, et le plus petit objet étranger qui y pénètre peut provoquer des éternuements et de la toux, et l'accumulation de mucus et de poussière - ronflement, reniflement et suffocation. Même un nez qui coule légèrement est dangereux pour le bébé en raison de l'hyperémie de la muqueuse et du rétrécissement de la lumière.

Les jeunes parents doivent s'efforcer de faire tout leur possible pour que le bébé n'attrape pas une maladie virale et n'attrape pas de rhume, car la rhinite et la bronchite pendant la petite enfance sont très dangereuses, elles doivent être traitées longtemps et durement, car les parasites ne peuvent toujours pas prendre la plupart des médicaments. Maintenir la température dans la pépinière, faire des massages et de la gymnastique pour le bébé, doser la fréquence des invités et la durée des promenades.

Les promenades fréquentes, l'air frais ont un effet bénéfique sur la santé et la respiration du bébé

Les particularités de la respiration du bébé

Le corps du bébé se développe littéralement à l'heure. Tous les organes et systèmes fonctionnent dans un mode amélioré, donc le pouls et la pression artérielle du bébé sont beaucoup plus élevés que chez un adulte. Ainsi, le pouls atteint 140 battements par minute. Le corps d'une petite personne est réglé physiologiquement pour une respiration rapide afin de compenser l'impossibilité d'inspirations-expirations profondes et à part entière dues à des imperfections du système respiratoire, des passages étroits, des muscles faibles et des petites côtes.

La respiration des bébés est superficielle, souvent ils respirent de façon intermittente et inégale, ce qui peut effrayer les parents. Même une insuffisance respiratoire est possible. À l'âge de 7 ans, le système respiratoire de l'enfant est complètement formé, le bébé grandit, cesse d'être très malade. La respiration devient la même que chez l'adulte, et la rhinite, la bronchite et la pneumonie sont plus faciles à transporter.

Allure, fréquence et types de respiration

Si votre petit n'a pas le nez bouché et que son corps fonctionne normalement, alors le bébé prend deux ou trois poumons courts, puis une profonde respiration, tandis que les exhalations restent tout aussi superficielles. Il s'agit de la respiration spécifique de tout nouveau-né. L'enfant respire souvent rapidement. En une minute, pour fournir au corps de l'oxygène, le bébé fait environ 40 à 60 respirations. Un bébé de 9 mois devrait respirer de façon plus rythmée, profonde et uniforme. Les bruits, la respiration sifflante, le gonflement des ailes du nez devraient déranger les parents et les faire montrer à un pédiatre.

Le nombre de mouvements respiratoires est généralement calculé par les mouvements de la poitrine du bébé, qui est au repos. Les normes de fréquence respiratoire sont répertoriées:

  • jusqu'à la troisième semaine de vie - 40 à 60 respirations;
  • de la troisième semaine de vie à trois mois - 40 à 45 respirations-expirations par minute;
  • de 4 mois à six mois - 35-40;
  • de six mois à 1 an - 30-36 respirations-expirations par minute.

Pour rendre les données plus visuelles, nous indiquons que la norme de la fréquence respiratoire d'un adulte est jusqu'à 20 respirations-expirations par minute, et à l'état de sommeil, l'indicateur diminue de 5 unités supplémentaires. Les lignes directrices aident les pédiatres à déterminer leur état de santé. Dans le cas où la fréquence des mouvements respiratoires, en abrégé NPV, s'écarte des positions généralement acceptées, nous pouvons parler d'une maladie des voies respiratoires ou d'un autre système dans le corps d'un nouveau-né. Les parents eux-mêmes ne peuvent pas manquer l'apparition de la maladie, calculant périodiquement la VAN à la maison, selon le Dr Komarovsky.

Chaque maman peut vérifier indépendamment la fréquence et le type de respiration

Au cours de la vie, le nourrisson peut respirer de trois manières différentes, ce qui est physiologiquement prescrit par la nature, à savoir:

  • Type de poitrine. Il est prédéterminé par les mouvements caractéristiques de la poitrine et ne ventile pas correctement les parties inférieures des poumons..
  • Type abdominal. Avec lui, le diaphragme et la paroi abdominale bougent et les parties supérieures des poumons ne sont pas correctement ventilées.
  • Type mixte. Le type de respiration le plus complet, les voies respiratoires supérieures et inférieures sont ventilées.

Écarts par rapport à la norme

Les paramètres du développement physiologique ne répondent pas toujours aux normes généralement acceptées en raison de la mauvaise santé humaine. Causes d'anomalies respiratoires non pathologiques:

  • le bébé peut respirer trop rapidement pendant une période d'activité physique, jouer, dans un état excité de nature positive ou négative, en quelques minutes de pleurs;
  • dans un rêve, les nouveau-nés peuvent siffler, siffler et même siffler mélodieusement, si ce phénomène est peu fréquent, il est uniquement dû au sous-développement du système respiratoire et ne nécessite pas l'intervention de médecins.
Le rythme respiratoire du bébé peut varier en fonction de son état, par exemple lors des pleurs

Pourquoi les enfants peuvent-ils retenir leur souffle??

Jusqu'au début du sixième mois de la vie du bébé, il peut subir un arrêt respiratoire (apnée), et ce n'est pas une pathologie. Dans un rêve, les retenues de souffle représentent jusqu'à 10% du temps total. Une respiration inégale peut avoir les causes suivantes:

  • SRAS. Avec les rhumes et les maladies virales, la fréquence respiratoire augmente, il peut y avoir des retards, une respiration sifflante, des reniflements.
  • Carence en oxygène. Il se manifeste non seulement en retenant votre souffle, mais aussi par le bleuissement de la peau, l'opacification de la conscience. L'enfant halète. Dans ce cas, l'intervention de médecins est nécessaire..
  • Température corporelle élevée. Une perte de rythme et un essoufflement indiquent le plus souvent une augmentation de la température, ce qui peut non seulement dans le contexte du SRAS, mais aussi avec la dentition.
  • Faux croup. La maladie d'asphyxie la plus grave nécessite un appel d'urgence immédiat.

Si nous parlons d'enfants de moins de 7 ans et surtout de l'âge Sadik, la cause de l'apnée peut être les végétations adénoïdes, en raison de la grande taille dont l'enfant retient son souffle. L'adénoïdite est une maladie courante qui survient chez les enfants fréquentant les jardins d'enfants, s'habillant dans des chambres froides et souffrant très souvent du SRAS. Il caractérise l'essoufflement, surtout la nuit, car les végétations adénoïdes envahies empêchent le bébé de respirer complètement par le nez.

L'adénoïdite est traitée avec des sprays antiseptiques et une goutte dans le nez, l'homéopathie est assez populaire, un long séjour à la maison dans des conditions chaudes. Médicaments efficaces pour les ganglions lymphatiques enflés. Le traitement est nécessaire long et continu, en cas d'échec, l'élimination des végétations adénoïdes peut être recommandée..

Qu'est-ce que la respiration sifflante?

Idéalement, la respiration du nouveau-né s'effectue sans difficulté ni respiration sifflante. L'apparition de bruit indique un dysfonctionnement du corps. La respiration sifflante est une inhalation-expiration difficile par les voies respiratoires rétrécies, elles peuvent survenir avec une infection, un bronchospasme, un œdème ou un corps étranger. Le symptôme d'un faux croup est une respiration sifflante lors de l'inhalation de stridor (nous recommandons de lire: comment et comment traiter le stridor chez les nouveau-nés?).

Lorsque des soins médicaux sont requis?

Si vous entendez une respiration sifflante, analysez l'état général du bébé. Appelez une ambulance si vous remarquez l'un des symptômes suivants: peau bleue autour des lèvres; l'enfant est inhibé et somnolent, la conscience est trouble; bébé ne peut pas parler.

Une respiration sifflante chez un bébé peut signifier qu'une maladie catarrhale a commencé. Dans ce cas, maman doit appeler le pédiatre à la maison

Résumons dans un tableau les situations où la respiration sifflante, les causes possibles et vos actions sont perceptibles dans la respiration de l'enfant (nous vous recommandons de lire: le nouveau-né éternue souvent: causes et traitement).

SituationCauseActions
Chez un nourrisson, une respiration sifflante se produit périodiquement à l'improviste, en particulier pendant le sommeil (nous recommandons de lire: que dois-je faire si le bébé grogne?). Il se développe normalement, un examen de routine d'un pédiatre ne montre aucune pathologie.Imperfection physiologique des voies respiratoires du bébé. Pas de pathologies.Prenez calmement ce phénomène, la situation changera en fonction de l'âge d'un an de votre enfant. Consultez votre médecin si votre respiration sifflante est trop forte ou trop fréquente, ou si cela semble inhabituel à votre oreille lorsque votre bébé respire et expire. L'essentiel est de fournir des conditions confortables pour le développement du corps de l'enfant, d'humidifier l'air, de maintenir la température dans la chambre des enfants à moins de 21 degrés Celsius, de ventiler la crèche 2 fois par jour (voir aussi: norme de température chez un nouveau-né).
Respiration sifflante sur fond d'infections virales respiratoires aiguës ou de rhumes. L'arachide a une toux et un nez qui coule.Maladie virale.Consultez un pédiatre et un médecin ORL. Boire beaucoup et des conditions confortables pour le bébé avant l'arrivée du médecin.
L'enfant développe périodiquement une toux ou un nez qui coule, qui ne passe pas par les médicaments anti-ARVI, dure plus de 2 jours (voir aussi: pourquoi l'enfant ronfle-t-il en dormant et comment le guérir?). Parents diagnostiqués avec des allergies ou de l'asthme.Toux allergique ou asthme.Analysez ce qui peut provoquer des allergies. Tout d'abord, assurez-vous qu'il n'y a pas d'allergènes dans l'alimentation de la mère si le bébé est sous HB. Pendant l'alimentation, des substances indésirables peuvent lui être transmises. La période de floraison de l'herbe à poux et d'autres plantes allergiques, la poussière dans la pièce, les vêtements de l'enfant jouent un rôle. Contactez votre allergologue, faites des tests d'allergènes.

Quand appeler une ambulance?

Il y a des situations où votre enfant a un besoin urgent d'appeler un médecin ou une ambulance. Indiquons dans quels cas une respiration sifflante est un signe avant-coureur de la maladie grave d'un bébé. Cela pourrait être le début d'une maladie grave, d'une condition critique ou d'un corps étranger pénétrant dans les voies respiratoires, provoquant une suffocation et un gonflement..

Il est possible de soulager la respiration laborieuse de l'enfant avec une bronchite à l'aide d'un sirop, que le médecin vous prescrira

Respiration sifflante sur fond de toux atroce fréquente, qui dure plus d'une journée.La bronchiolite est une infection des bronchioles des poumons, les plus petites branches des bronches. Plus fréquent chez les bébés.Cette maladie grave nécessite des soins médicaux d'urgence. Hospitalisation possible.
Le bébé d'un âge sadikovsky parle dans le nez, ronfle et siffle pendant le sommeil, avale, est sujet à des rhumes fréquents. L'enfant se fatigue rapidement et respire par la bouche.Adénoïdite.Consultez votre médecin ORL. Gardez votre bébé au chaud, limitez les randonnées, nettoyez plus souvent à l'eau, humidifiez la pièce.
Respiration sifflante et toux sévère contre la fièvre.Bronchite. Pneumonie.Consultez votre médecin dès que possible. Si l'enfant n'est plus en bas âge et que vous avez l'expérience du traitement contre le SRAS, vous pouvez lui donner un sirop contre la toux et un anti-allergique appropriés pour soulager la maladie. La bronchite et, surtout, la pneumonie peuvent nécessiter une hospitalisation.
Respiration sifflante sur fond de toux aboyante sèche, fièvre, enrouement, pleurs étranges.Faux croup.Appelle une ambulance. Avant l'arrivée des médecins, humidifiez la pièce, assurez la circulation de l'air frais.
Une forte respiration sifflante est apparue brusquement, surtout après que le bébé a été laissé seul pendant un certain temps, et qu'il y avait de petits objets à proximité, des jouets aux boutons. Le bébé pleure d'une voix rauque.Un corps étranger pénètre dans les voies respiratoires.Appelez une ambulance, seul un professionnel de la santé vous aidera à dégager les voies respiratoires d'un corps étranger.

Pourquoi la respiration sifflante est plus fréquente chez les bébés?

Le plus souvent, une respiration sifflante est diagnostiquée chez les enfants de moins de 3 ans. Cela est dû à une formation insuffisante des voies respiratoires. Ils sont étroits et plus faciles à obstruer le mucus, la poussière, sujets à l'enflure. Il est plus difficile de traiter les enfants, car ils ne peuvent pas utiliser de nombreux médicaments fabriqués par l'industrie pharmaceutique, les ARVI et les rhumes sont donc plus difficiles et plus longs. Pourquoi la respiration est-elle parfois lourde et bruyante? Il s'agit d'air sec et poussiéreux, selon le Dr Komarovsky. Il est nécessaire d'humidifier l'air et de tempérer les enfants pour éviter les problèmes respiratoires, le rhume, l'adénoïdite précoce et les complications.