Image

Une simple astuce soulagera rapidement la congestion nasale sans médicament.

À l'automne, nous avons de plus en plus de rhumes avec des symptômes comme de la fièvre, de la toux et des éternuements.

Et nous connaissons tous la sensation désagréable de nez bouché avec un rhume.

Heureusement, il existe un moyen de se débarrasser de la congestion sans médicaments..

Nez bouché: que faire?

Tout d'abord, inclinez légèrement la tête en arrière, retenez votre nez et retenez votre souffle.

Retenez votre souffle autant que possible, puis lorsque vous prenez enfin une profonde inspiration, vos sinus se dégageront. Cette méthode fonctionne, car votre cerveau se connecte au mode de survie, réalisant que vous n'obtenez pas assez d'oxygène et nettoie les sinus.

La deuxième méthode est un peu plus compliquée, mais elle peut également être utilisée n'importe où.

Appuyez d'abord le bout de votre langue sur le ciel. Appuyez ensuite deux doigts sur le front dans la zone située entre les sourcils et le nez. Répétez cette séquence plusieurs fois en 20 secondes..

Cette méthode fonctionne en raison du fait que l'os du crâne, appelé le vomer, oscille, favorisant le drainage des sinus.

Congestion nasale: causes

Beaucoup de gens croient à tort que la congestion est causée par un grand nombre d'écoulements du passage nasal, bien qu'en fait elle soit associée à des vaisseaux sanguins enflammés dans les sinus.

Cette irritation peut être causée par un certain nombre de raisons principales:

Rhume, grippe

Sinusite (bactérienne ou virale)

Polypes de la cavité nasale

Rhinite vasomotrice ou nez qui coule

· Abus de vasodilatateurs

En cas de rhume ou de sinusite, la congestion nasale disparaît généralement en une semaine..

La sinusite chronique peut durer des mois, voire des années, sans traitement approprié..

La pollution de l'environnement et les toxines environnementales peuvent également déclencher une sinusite chronique..

De plus, des caractéristiques anatomiques, telles que la courbure de la cloison nasale, peuvent augmenter les risques de congestion nasale et de sinusite chronique..

Nez bouché: que faire à la maison?

Utilisez un humidificateur

L'inhalation d'air humide réduit l'irritation et l'enflure des vaisseaux du nez et des sinus. De plus, il dilue le mucus, aidant à nettoyer le nez..

Une douche à vapeur peut également être un bon moyen de réduire la congestion nasale, au moins pendant un certain temps. Vous pouvez également essayer d'inhaler la vapeur de l'eau chaude en la remplissant d'un évier ou d'une casserole.

Le liquide, y compris l'eau, le thé, la soupe aidera à éviter la déshydratation lorsque vous êtes malade et à diluer les mucosités.

Une solution saline sous forme de spray dilue également les expectorations et réduit l'inflammation dans les vaisseaux sanguins.

Vous pouvez également utiliser un récipient pour vous laver le nez avec une solution saline ou du sel marin. Pour ce faire, vous devez incliner la tête au-dessus de l'évier et verser la solution dans une narine jusqu'à ce qu'elle sorte de l'autre narine. Puis changez de côté.

Faites tremper une serviette dans de l'eau tiède et pressez-la. Mettez une serviette sur le nez et le front. La chaleur réduit la douleur et l'inflammation dans les voies nasales.

Ces médicaments peuvent se présenter sous forme de spray ou de comprimés. Cependant, ils ne peuvent pas être utilisés pendant plus de trois jours, car ils ne peuvent qu'augmenter la congestion nasale..

Si la congestion nasale est causée par des allergies, les antihistaminiques peuvent aider..

Si le soulagement ne survient pas après trois jours de traitement, consultez un médecin pour obtenir des conseils.

Nez encombré

Si le bébé est trop petit, un aspirateur ou une poire en caoutchouc peut être utilisé pour nettoyer le nez du bébé de l'accumulation de mucus..

Avant cela, il vaut la peine d'utiliser une solution saline pour fluidifier les expectorations. Vous pouvez utiliser des sprays prêts à l'emploi ou faire une solution à la maison en ajoutant une cuillère à café de sel dans un verre d'eau et se rincer le nez en le tapant dans une seringue sans aiguille.

N'oubliez pas de vous hydrater. Utilisez un humidificateur si la maison a de l'air sec. Vous pouvez également vous asseoir dans la salle de bain pendant que l'eau chaude est allumée, aidant votre enfant à respirer la vapeur.

Congestion nasale sans nez qui coule

Si le nez est bouché sans nez qui coule, les raisons de cette condition peuvent être quelconques. Cette condition désagréable est appelée rhinite. Elle se présente sous diverses formes et peut s'accompagner d'un nez qui coule ou, inversement, de muqueuses sèches. Dans tous les cas, si la condition est observée depuis longtemps, alors il est nécessaire de la traiter, en utilisant une approche intégrée.

Causes de congestion nasale: physiologiques et pathologiques

Pour l'apparition d'une congestion nasale sans rhume, les causes sont très différentes:

  • Maladies respiratoires et autres infections. Habituellement, l'état d'œdème muqueux est observé dès les premiers stades, accompagné d'une intoxication générale du corps. Un "vrai" nez qui coule viendra plus tard. Souvent, la congestion nasale chronique sans morve chez les enfants et les adultes subsiste après une rhinite ou une sinusite.
  • Une allergie saisonnière ou toute l'année. Peut-être que l'un des symptômes les plus courants des allergies est précisément le gonflement de la muqueuse nasale. Si nous parlons d'allergies au pollen végétal, une congestion nasale sans rhume chez un enfant et un adulte sera observée lors de l'activation de l'allergène. Si l'allergène est de la poussière domestique, des poils d'animaux et d'autres choses que l'on trouve dans la vie quotidienne, l'allergie se prolongera toute l'année..
  • Troubles hormonaux. De nombreuses femmes qui ont subi une grossesse connaissent bien la situation où un nez est bouché sans écoulement nasal pendant cette période. Habituellement, ce genre de problème disparaît quelque temps après l'accouchement. Mais la grossesse n'est pas la seule période où une femme peut souffrir de congestion nasale. La ménopause, certains jours du cycle ou le début des contraceptifs oraux provoquent également un gonflement de la muqueuse.
  • Humidité insuffisante. Avec le début de la saison de chauffage, l'air dans l'appartement peut devenir chaud et sec, ce qui provoque un dessèchement des surfaces internes du nez avec la formation de croûtes à sa surface.
  • Mauvaises conditions environnementales. L'air contaminé entrant dans le nez est nettoyé dans la cavité nasale et les sinus paranasaux. Mais, comme avec tout filtre, des charges trop importantes provoquent des dysfonctionnements dans l'ensemble du système. Ensuite, vous pouvez utiliser un remède contre la congestion nasale sans rhume, appelé Aqualor.
  • Immaturité des muqueuses. De nombreuses mères ont connu un dessèchement de la cavité nasale chez les jeunes enfants. Tout cela est provoqué par l'immaturité de la muqueuse. Le corps du bébé n'est pas encore suffisamment adapté aux conditions de vie des adultes, il y a donc des difficultés de respiration nasale.
  • Polypes dans le nez ou le nasopharynx. Les polypes qui se développent progressivement peuvent remplir toute la cavité nasale, ce qui rend la respiration nasale complètement impossible..
  • Effets secondaires des médicaments. Ainsi, l'utilisation prolongée de vasoconstricteurs provoque un syndrome de dépendance. Et puis un gonflement sur la muqueuse est observé en permanence, ne disparaissant pas même après avoir changé de médicament.
  • Courbure du septum nasal. Ce phénomène peut être à la fois acquis et congénital. Et la congestion dans de tels cas ne diminue pas, mais progresse seulement..

Que se passe-t-il dans le nez et quelles peuvent être les conséquences?

La congestion nasale sans morve signifie que la muqueuse qui recouvre les voies nasales de l'intérieur est dans un état enflammé et trop sec. Les récepteurs peuvent être irrités en raison de divers facteurs. L'inflammation provoque une circulation sanguine vers la muqueuse, provoquant un gonflement et une congestion nasale.

Si vous ne faites pas attention au problème pendant une longue période, une rhinite atrophique peut survenir lorsque la muqueuse s'assèche et cesse d'exercer ses fonctions clés..

Diagnostic et traitement

L'utilisation de médicaments vasoconstricteurs traditionnels ne peut soulager la maladie que pendant un certain temps. En outre, ces drogues provoquent facilement une dépendance. La première étape consiste à visiter le cabinet du médecin pour savoir pourquoi le nez est bloqué sans rhume. Seul un spécialiste expérimenté prescrira les examens nécessaires afin de pouvoir identifier la véritable cause profonde de la congestion. Et seulement après cela, nous pouvons parler de la nomination du traitement.

S'il s'agit d'une congestion nasale avec des allergies, des antihistaminiques sont prescrits. Ne faites pas sans outils qui aident à hydrater les muqueuses et sans médicaments qui rétrécissent les vaisseaux sanguins. Souvent, le complexe de médicaments nécessaire ne peut pas être sélectionné la première fois. Dans ce cas, le médecin examine le schéma thérapeutique.

Traitement Aqualore

Aqualor est un médicament qui peut être utilisé dès les premiers maux. Mais il convient de rappeler que dans certains cas, il ne peut pas remplacer d'autres médicaments, mais agit en conjonction avec eux.

Aqualor hydrate les muqueuses sèches et, grâce aux sels qu'elle contient, soulage l'inflammation et la congestion nasale.

Le médicament aide la muqueuse à remplir sa tâche principale - laver les bactéries et micro-organismes pathogènes des voies respiratoires, ainsi que les particules de poussière. Dans l'état normal de la muqueuse, cela n'est pas nécessaire.

Indépendamment de ce qui cause une congestion nasale constante sans écoulement nasal, ce malaise ne semble insignifiant qu'à première vue. De nombreuses complications peuvent aggraver considérablement la situation. Si vous ignorez la nécessité d'un traitement et laissez la maladie dériver, vous pouvez facilement contracter une rhinite atrophique, des maux de tête chroniques et d'autres troubles. Le lavage de la cavité nasale sera une excellente prévention et aidera à faire face au gonflement de la muqueuse à tous les stades de la maladie. Mais il est important de se rappeler que le traitement doit être complet et être effectué sous la supervision d'un médecin.

Congestion nasale sans nez qui coule et morve

La congestion nasale sèche se caractérise par une difficulté à respirer et un gonflement de la muqueuse sans formation de mucus nasal. Cette condition est considérée comme plus dangereuse que le nez qui coule classique avec des pertes abondantes, car elle indique de graves maladies inflammatoires des organes ORL.

Parmi les causes courantes de congestion nasale sèche, on trouve les lésions infectieuses de la muqueuse, ses lésions mécaniques et une réaction allergique.

Pour la rhinite infectieuse causée par l'activité vitale des bactéries et des virus, une réaction inflammatoire et la formation d'un œdème des voies nasales sont caractéristiques. L'inflammation est un signe de la lutte contre l'immunité contre les agents pathogènes de la maladie, l'activation des défenses contre l'infection. À ce stade, une congestion nasale apparaît, car les muqueuses gonflées en raison d'un œdème interfèrent avec la respiration et créent une pression excessive.

L'isolement du mucus est la deuxième étape du développement de la maladie. Le mucus contient des cellules de bactéries mortes et des parties de virions. À ce stade, un nez qui coule ou une rhinorrhée apparaît - une grande quantité de mucus s'écoule du nez. Ce processus peut s'accompagner d'une congestion et d'un gonflement de la muqueuse. Voir aussi: gonflement de la muqueuse nasale.

Causes de la congestion nasale sèche:

La maladie n'est pas de nature infectieuse, par conséquent, l'élimination des particules de microbes avec du mucus n'est pas nécessaire. Dans ce cas, la cause de la congestion nasale sèche peut être une maladie chronique, un traumatisme mécanique, un corps étranger dans la cavité nasale;

Violation du processus d'excrétion et de sortie de mucus. Se développe le plus souvent avec une rhinite infectieuse, lorsque le patient respire un air trop sec.

Une congestion nasale sèche sans rhume se développe dans un contexte de maladies chroniques des organes ORL, de dysfonctionnement endocrinien et de déséquilibre hormonal. La congestion nasale causée par une infection ne dure généralement pas plus de trois semaines, qu'un nez qui coule soit observé ou non.

Causes de congestion nasale sans nez qui coule

Courbure de la cloison nasale, qui peut résulter d'un traumatisme ou être congénitale. Les crêtes longitudinales se sont formées lors de ce contact avec la muqueuse interne de la cavité nasale, provoquant son gonflement.

Air intérieur trop sec. En soi, cette caractéristique du microclimat ne peut pas provoquer la maladie, mais si l'immunité locale de la muqueuse est altérée et qu'une rhinite allergique, virale ou bactérienne se produit, l'air draine la muqueuse, conduisant à une congestion nasale sèche. La sinusite et la sinusite lors de l'écoulement dans des conditions d'air sec donnent également des symptômes de congestion nasale sèche. L'humidité dans l'air intérieur en hiver avec des appareils de chauffage constamment allumés peut atteindre des valeurs extrêmement basses de 15 à 30%. A titre de comparaison, le taux d'humidité dans le désert du Sahara pendant la journée est d'environ 25%.

En l'absence de maladies chroniques des organes ORL, de pathologies systémiques et de lésions infectieuses, la congestion nasale sans écoulement nasal et morve peut être un signe de la présence d'un corps étranger dans la cavité nasale. La présence d'objets étrangers dans le nez peut passer inaperçue chez les jeunes enfants, qui peuvent y coller de petites pièces de jouets, des perles, de petits objets. Cependant, les adultes ne connaissent pas toujours la présence de corps étrangers dans leur nez - il peut s'agir de particules d'un coton-tige, qui est inséré dans les narines pour arrêter les saignements. Un objet situé dans la cavité nasale irrite la muqueuse, ce qui entraîne un gonflement.

La rhinite vasomotrice est une conséquence d'un déséquilibre hormonal ou de changements hormonaux dans le corps. Ce phénomène se rencontre souvent chez les femmes enceintes en raison des fluctuations du niveau d'hormones stéroïdes et n'est pas dangereux pour la santé. La cause de la rhinite vasomotrice est des troubles circulatoires de la membrane muqueuse de la cavité nasale, qui peuvent provoquer une congestion nasale constante sans nez qui coule et morve. La rhinite vasomotrice survient non seulement chez les femmes enceintes, mais aussi chez les femmes à la veille de la ménopause, ainsi que chez les adolescents.

La rhinite médicamenteuse est une congestion nasale causée par une mauvaise utilisation des vasoconstricteurs. Il peut être observé après une utilisation prolongée et fréquente de gouttes vasoconstricteurs ou comme une réaction spécifique du corps.

Rhinite arrière - la congestion nasale est un symptôme d'un rhume, dans lequel des sections éloignées de la muqueuse nasale s'enflamment, le mucus formé s'écoule le long de la paroi arrière de la gorge, raison pour laquelle le patient n'a pas de morve.

La congestion nasale et la rhinite peuvent être parmi les effets secondaires de divers médicaments..

Les polypes dans le nez, qui peuvent se développer en raison d'une adénoïdite, d'une inflammation du nasopharynx, de l'abus d'alcool et de cigarettes, de maladies du système cardiovasculaire, provoquent également une congestion nasale sèche. Les polypes se forment souvent après des blessures au nez et au septum nasal..

La congestion nasale sèche est l'une des étapes des infections respiratoires aiguës - elle survient généralement un jour avant que la rhinite ne prenne une forme aiguë et peut être observée pendant deux à trois jours supplémentaires jusqu'à guérison complète.

Diagnostic de la congestion nasale sans nez qui coule

Diagnostic à domicile

L'une des situations courantes dans lesquelles une congestion nasale sèche sans morve et nez qui coule apparaît est un traitement à long terme d'un rhume ou du SRAS avec l'utilisation de gouttes vasoconstrictives. Dans ce cas, une rhinite médicamenteuse associée à une dépendance aux vasoconstricteurs (tachyphylaxie) et à un effet rebond est diagnostiquée. Les décongestionnants, qui font partie des vasoconstricteurs, avec une utilisation prolongée produisent l'effet inverse, détruisant la muqueuse et provoquant une congestion nasale. Pour vérifier si la congestion nasale est réellement provoquée par la rhinite médicamenteuse est simple: après instillation du nez avec des vasoconstricteurs, le soulagement respiratoire ne se produit pas dans les 15 minutes, ou l'effet est faible (dans les premiers stades de la toxicomanie). La congestion nasale et l'état général du patient après l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs peuvent même s'aggraver - c'est un signe clair de rhinite médicamenteuse.

Avec la congestion nasale causée par la polypose, l'utilisation de gouttes vasoconstrictives ne donne même pas d'effet à court terme, la difficulté à respirer s'accompagne souvent de maux de tête. Dans ce cas, consultez un médecin.

Un autre symptôme important par lequel vous pouvez diagnostiquer la cause de la rhinite à la maison est la congestion d'une seule des narines. Cela indique clairement la cause traumatique de la maladie, la présence de corps étrangers dans la narine, à travers lesquels la respiration est difficile. Vous pouvez le déterminer en vous allongeant pendant 10 à 15 minutes de chaque côté à tour de rôle. Si en même temps la respiration de l'une des narines (celle qui est la plus haute) n'est pas facilitée et qu'une congestion nasale strictement unilatérale est observée, alors la question est la présence de corps étrangers, la courbure du septum ou une blessure.

La rhinite vasomotrice est plus ou moins caractéristique de la plupart des femmes pendant la grossesse, au moins un tiers d'entre elles souffrent de congestion nasale sans symptômes du SRAS et d'un nez qui coule. Cette condition ne nécessite pas de traitement et disparaît d'elle-même après quelques semaines, mais parfois elle peut se poursuivre jusqu'à la naissance.

Un autre ensemble de symptômes - congestion nasale, œdème nasopharyngé, faiblesse et fièvre sans rhume - parlent du développement d'une infection, l'absence de sécrétions muqueuses est associée à un air trop sec. Dans ce cas, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente, d'assurer un apport suffisant de fluides dans le corps et le microclimat optimal dans la pièce, d'utiliser des humidificateurs d'air. Dans la rhinite infectieuse, la sécrétion de mucus est nécessaire; les parties mortes des agents pathogènes infectieux sont excrétées avec elle..

Si les crises de rhinite se produisent naturellement dans certaines circonstances - lorsqu'une personne entre dans la même pièce, entre en contact avec certaines substances - la cause est très probablement une réaction allergique. Les allergènes peuvent être très divers: par exemple, une congestion nasale chronique est observée chez les personnes dormant sur des oreillers en plumes, car ils contiennent des excréments d'acariens. Les peluches et les plumes elles-mêmes peuvent être des allergènes. Une réaction négative se manifeste dans la craie, l'amiante, les matériaux à partir desquels les meubles et la papeterie sont fabriqués au bureau, les vernis et les peintures, les détergents. Dans une pièce sèche et chaude, le mucus se dessèche et la rhinite allergique se manifeste par un nez bouché, des éternuements, des yeux endoloris.

La rhinorrhée est facultative, mais l'un des signes les plus frappants de la rhinite allergique. La présence de morve indique une évolution sûre de la maladie. Avec la rhinite allergique avec un mucus abondant, le risque de développer une réaction allergique généralisée et ses complications est réduit.

Si la congestion nasale s'accompagne de maux de gorge et de toux sèche, la cause peut être une pharyngite, une amygdalite ou une rhinite postérieure.

La rhinite postérieure ou rhinopharyngite est une inflammation des sections éloignées de la muqueuse, dans les premiers stades, elle passe avec une congestion nasale et un nez qui coule, et pendant qu'elle guérit, le mucus cesse de se démarquer, mais la congestion nasale et l'essoufflement restent.

Une congestion nasale sans nez qui coule et morve peut être observée après la prise de certains médicaments (rhinite médicamenteuse). Les médicaments à base de stéroïdes, les antihistaminiques, les antibiotiques et les comprimés antiviraux provoquent une réaction sous la forme d'un œdème muqueux sans formation de mucus. De même, il faut être prudent avec les médicaments à base de matières végétales, en particulier avec une tendance aux réactions allergiques..

Une cause assez rare de congestion nasale sèche est une violation du système cardiovasculaire, généralement accompagnée de maux de tête. Un diagnostic précis est nécessaire en milieu hospitalier, car cette condition peut être mortelle..

La congestion nasale chez les nouveau-nés n'est pas un signe dangereux et est souvent observée chez les enfants dans les premiers mois de la vie. Leur système respiratoire s'adapte à de nouvelles conditions, la muqueuse nasale s'adapte à l'environnement, au cours de laquelle il peut y avoir des difficultés de respiration nasale, de congestion nasale, d'accumulation de mucus et de sa sécrétion - un nez qui coule physiologique. Les bébés respirent souvent par la bouche, et non par le nez, reniflent bruyamment. Cette condition ne nécessite pas de traitement, mais juste au cas où, vous devez montrer l'enfant au médecin. Dans la plupart des cas, tous les symptômes disparaissent d'eux-mêmes dans les deux mois..

D'autres méthodes de diagnostic nécessitent un certain nombre de tests, ils sont donc effectués sous la supervision d'un médecin. Même si la cause de la congestion nasale sèche a été établie à la maison, il est préférable de confirmer les suppositions avec un spécialiste, car les erreurs de diagnostic et de traitement peuvent entraîner de graves complications du nasopharynx et des voies respiratoires.

Diagnostics à l'hôpital

L'examen initial du patient dans le diagnostic de congestion nasale est effectué à l'aide d'un endoscope, qui vous permet de déterminer la présence de corps étrangers dans les voies nasales.

Le cas suivant peut être cité à titre d'exemple: une femme a souffert d'une congestion nasale constante et d'un gonflement du nasopharynx pendant deux ans, alors qu'il n'y avait pas de nez qui coule parce que du mucus s'est écoulé dans la gorge. Le lavage thérapeutique du nez, la prise de médicaments et l'instillation de gouttes n'ont pas donné de résultat. Un examen endoscopique a révélé des fragments de gaze de la turunda, qui a été placée il y a deux ans, dans les voies nasales. L'enlèvement d'un corps étranger a pris plusieurs minutes, après quoi les effets négatifs ont cessé.

Un test sanguin pour la présence d'anticorps et une étude du mucus pour le contenu des cellules immunitaires et du pus suggèrent une rhinite infectieuse ou allergique, même si la maladie se poursuit sans écoulement nasal et autres symptômes associés.

À la suite du diagnostic, les maladies suivantes sont détectées:

Rhinite vasomotrice causée par un déséquilibre hormonal;

Adénoïdite et polypose, qui s'accompagnent d'une congestion nasale sèche;

Troubles circulatoires de la tête, ce qui provoque un gonflement de la muqueuse et une congestion nasale;

Sinusite, sinusite, inflammation de la muqueuse nasale;

Malformations congénitales du nasopharynx.

Parfois, la congestion nasale ne se produit pas pour une seule raison, mais pour plusieurs raisons. Pour un traitement de haute qualité, il est nécessaire de déterminer tous les facteurs qui provoquent la maladie et de les éliminer. Un diagnostic à part entière, qui vous permet de déterminer avec précision la cause de la maladie, n'est possible qu'avec un spécialiste ORL.

Le danger de congestion nasale sèche sans rhume?

En l'absence de traitement, la congestion nasale peut entraîner de graves complications sous la forme de modifications atrophiques de la muqueuse et d'une altération des processus respiratoires. Dans le contexte de la congestion nasale sèche, des maladies chroniques secondaires du nasopharynx se développent, des changements irréversibles apparaissent dans les tissus voisins.

Ainsi, un gonflement chronique de la muqueuse nasale entraîne une aggravation de l'odorat, une violation des sensations gustatives. Si l'inflammation s'étend à l'oreille moyenne, l'otite moyenne et la déficience auditive sont identifiées comme des complications de la congestion nasale sèche..

La rhinite allergique pendant le passage au stade chronique peut devenir un facteur de risque d'asthme bronchique. Voir aussi: une crise d'asthme bronchique.

La congestion nasale, en plus des conséquences pathologiques pour les organes ORL, peut devenir un problème pour tous les organes et systèmes d'une personne, principalement parce que le processus de respiration nasale et de sommeil est perturbé. Insomnie, fatigue chronique, dépression, apathie, déplétion du système nerveux.

Maladies inflammatoires des oreilles, du nez et de la gorge, provoquées par une congestion nasale sèche chronique: pharyngite, otite moyenne, amygdalite, laryngite, inflammation des trompes d'Eustache.

La congestion nasale chez les enfants entraîne de graves complications sous forme de perte auditive et d'olfaction, de retard mental. Ainsi, en raison d'une déficience auditive, l'enfant ne peut pas pleinement percevoir le matériel éducatif, à la traîne de ses pairs dans le développement. Et cela peut se produire en raison d'un corps étranger non détecté à temps dans les voies nasales.

L'une des complications les plus dangereuses que la congestion nasale chronique peut provoquer est une violation de la circulation cérébrale, qui menace gravement la vie. Ainsi, les maladies vasculaires, les anomalies cardiaques, l'athérosclérose peuvent se manifester avec un certain nombre de symptômes, notamment une congestion nasale sans écoulement nasal, qui s'accompagne de maux de tête. Si vous ne les détectez pas à temps, le risque de complications mortelles augmente.

Traitement de la congestion nasale sans écoulement nasal

Le traitement de la congestion nasale implique un ensemble de mesures thérapeutiques qui peuvent temporairement améliorer le bien-être du patient et faciliter sa respiration. Pour cela, des vasoconstricteurs sont utilisés - Galazolin, Sanorin, Naftizin et autres. Il n'existe pas de méthode de traitement universelle - dans chaque cas individuel de congestion nasale sèche, il est nécessaire de découvrir sa cause et d'élaborer un ensemble de mesures thérapeutiques qui élimineront définitivement la maladie. Sinon, une amélioration à court terme sera observée, mais le gonflement de la muqueuse reprendra dès que les médicaments cesseront de fonctionner.

Dans chaque cas individuel, qu'il s'agisse de rhinite vasomotrice, infectieuse, allergique ou d'autres pathologies des organes ORL, un certain type de traitement est nécessaire.

Respirer de l'air trop sec

Le traitement dans ce cas comprend deux étapes. Tout d'abord, il est nécessaire d'humidifier la muqueuse nasale jusqu'à l'apparition de morve. Après cela, vous pouvez procéder au traitement du rhume, après avoir découvert sa cause. Dans tous les cas, l'inflammation et l'enflure sans sécrétions muqueuses sont plus dangereuses et plus difficiles à traiter que la congestion nasale, accompagnée de rhinorrhée..

L'hydratation de la muqueuse nasale est réalisée par de telles méthodes:

Augmentation de l'apport hydrique - cela aide à rétablir le déséquilibre du corps et le flux d'eau dans la muqueuse à travers les vaisseaux sanguins;

Instillation du nez avec une solution saline physiologique, qui peut être achetée en pharmacie ou préparée à partir d'eau avec l'ajout de sel marin;

Normaliser le taux d'humidité dans la pièce à 50-70%, le plus souvent pour être à l'air frais afin de restaurer l'immunité locale de la muqueuse et ses capacités d'adaptation.

Si vous avez le nez qui coule, le traitement de la congestion nasale est plus facile. Tout d'abord, ils déterminent la cause et le type de rhinite - infectieuse, vasomotrice ou allergique. La rhinite bactérienne est traitée avec des antibiotiques, la rhinite virale nécessite un traitement symptomatique, le lavage du nez avec des antiseptiques et des immunomodulateurs et des antihistaminiques sont utilisés dans le traitement de la rhinite allergique. Si la cause de la congestion nasale chronique est la sinusite (plus d'informations sur la sinusite dans l'article: sinusite chez l'adulte - causes, signes et symptômes), le médecin traite avec des antibiotiques et fait une ponction dans les cas graves de la maladie.

Rhinite vasomotrice

La cause de la congestion nasale dans ce cas est la restructuration hormonale du corps, donc le traitement de la rhinite vasomotrice est une tâche difficile. Dans certains cas, le traitement aux corticostéroïdes est efficace, mais il n'est souvent pas possible de se débarrasser complètement de la maladie avec des médicaments. La rhinite vasomotrice disparaît d'elle-même après rétablissement de l'équilibre hormonal.

Courbure du septum nasal et anomalies du nez

Si un gonflement de la muqueuse et une congestion constante sont provoqués par la structure anormale du septum nasal, la formation d'une crête, le traitement symptomatique est inefficace. Dans ce cas, une opération chirurgicale pour aligner le septum nasal est recommandée. Toutes les manipulations sont effectuées sous anesthésie générale, la période de récupération après la chirurgie est de deux semaines..

Les médicaments sont pratiquement inutiles, car un septum incurvé provoque constamment une irritation mécanique de la muqueuse nasale et provoque son inflammation et son gonflement. Le lavage du nez avec une solution saline physiologique et l'hydratation de l'air dans la pièce où se trouve le patient aident à soulager la condition pendant une courte période à un niveau de 50 à 70%. Pendant le sommeil, la tête doit s'élever de cinq à dix centimètres au-dessus de la surface du lit pour réduire la congestion nasale. Vous pouvez également utiliser des dilatateurs nasaux spéciaux (dilatateurs) pour faciliter la respiration..

Une légère courbure de la cloison nasale se retrouve dans de nombreuses personnes et ne présente pas de risque pour la santé, la congestion nasale est un phénomène statistiquement rare. Par conséquent, dans la plupart des cas, la situation ne nécessite pas d'intervention chirurgicale et les gens peuvent vivre toute leur vie sans soupçonner la structure anormale de la cloison nasale et sans ressentir d'inconfort.

Rhinite médicamenteuse

Si après la prise de vasoconstricteurs, la congestion nasale ne disparaît pas, mais s'intensifie, le traitement médicamenteux doit être abandonné. En cas de dépendance au médicament et aux difficultés associées de respiration nasale, il devient plus difficile de refuser des vasoconstricteurs contenant des décongestionnants. Il est nécessaire de réduire progressivement la posologie des gouttes vasoconstricteurs jusqu'à l'arrêt complet de leur utilisation.

Si le médicament est brusquement annulé, la situation s'aggravera pendant une courte période - pendant plusieurs jours, la respiration sera très difficile, mais après elle se rétablira. En une semaine, les symptômes de la rhinite médicamenteuse disparaissent, tandis que l'élimination complète de la congestion nasale avec un refus progressif du médicament est retardée de deux à trois semaines.

Corps étrangers dans le nez

Les corps étrangers dans la cavité nasale peuvent provoquer une congestion nasale chronique, dont la cause ne peut être diagnostiquée pendant de nombreuses années. Souvent, la présence d'objets solides dans le nez provoque une abondance de sécrétions muqueuses, mais c'est un symptôme facultatif. Ainsi, la morve peut ne pas l'être si le patient est dans une pièce sèche et que le mucus sèche rapidement ou s'écoule dans la gorge et est avalé..

Les médecins sont impliqués dans l'élimination des corps étrangers, mais cela ne peut pas être fait à la maison, car il existe un risque d'endommager la cloison nasale et la muqueuse, exacerbant l'état du patient.

Dans la cavité nasale, les petits objets, les morceaux de nourriture et les parties de coton-tige ou de gaze de gaze peuvent passer inaperçus pendant longtemps. L'extraction d'un corps étranger des voies nasales en soi ne prend pas beaucoup de temps et n'est pas difficile, la difficulté réside dans sa détection. Souvent, seul un médecin peut le faire lors d'un examen endoscopique.

Maladies inflammatoires de la gorge

Les processus inflammatoires peuvent provoquer une congestion nasale sans manifestation d'écoulement nasal, car leur développement est caractérisé par la formation d'un œdème de la muqueuse, son apport sanguin excessif. À la fin du processus inflammatoire, la congestion nasale disparaît d'elle-même, sans nécessiter de traitement médical. Cette situation est caractéristique de l'amygdalite, de la pharyngite, de l'adénoïdite et de la laryngite. L'absence de rhume est expliquée par les mêmes facteurs que pour la rhinite infectieuse - le mucus se dessèche simplement dans des conditions d'air trop séché, par conséquent, la morve du patient n'apparaît pas.

Dans ce cas, les mesures thérapeutiques visent la maladie sous-jacente - il est nécessaire d'arrêter l'inflammation à la place de sa localisation et d'empêcher la propagation du processus infectieux. Étant donné que dans la plupart des cas, les maladies inflammatoires de la gorge sont provoquées par l'activité de micro-organismes pathogènes, des antibiotiques sont prescrits pour le traitement.

Si la congestion nasale provoque de graves difficultés respiratoires et douloureuses, il est possible de soulager le bien-être du patient à l'aide de sprays vasoconstricteurs et de gouttes, mais ils ne peuvent être utilisés plus de trois jours d'affilée afin d'éviter la dépendance..

Rhinite postérieure

La rhinite postérieure est caractérisée par une congestion nasale sans manifestation visible d'un nez qui coule - le mucus formé à la suite du processus inflammatoire s'écoule à l'arrière de la gorge et ne coule pas du nez. Un symptôme courant de cette maladie est une toux, déclenchée par un excès de mucus dans la gorge. La rhinopharyngite peut être causée par une infection fongique, virale ou bactérienne. Une mesure thérapeutique importante est l'hydratation constante de la muqueuse par un lavage constant du nez avec une solution saline et en buvant beaucoup de liquides.

Avec la rhinopharyngite de nature virale, le traitement médicamenteux est presque inutile, car le système immunitaire fait face à lui-même à la maladie. Les médicaments aident à éliminer les symptômes de la maladie et à rassurer le patient.

Une infection fongique ou virale ne nécessite une intervention médicale que pendant une longue période de la maladie, si une congestion nasale est observée pendant plus de trois semaines. Dans ce cas, le médecin prescrit des médicaments antifongiques, antiviraux et vasoconstricteurs..

Polypes (rhinosinusite polype)

Une caractéristique distinctive de la rhinosinusite polypeuse est l'absence totale d'amélioration même après la prise de gouttes vasoconstrictives, ce qui n'est pas caractéristique d'autres types de rhinite, y compris les médicaments.

Dans certains cas, il est possible d'éliminer partiellement la congestion nasale avec des médicaments qui soulagent le gonflement de la muqueuse. Dans les cas graves de la maladie, l'ablation chirurgicale des polypes qui interfèrent avec la respiration nasale est nécessaire.

Si la congestion nasale est causée par la formation de polypes, même après la chirurgie, la probabilité de rechute ne peut pas être complètement exclue, car les polypes peuvent réapparaître. Cependant, avec des médicaments appropriés et une bonne intervention chirurgicale, la congestion nasale peut être éliminée pendant longtemps.

Les gouttes vasoconstricteurs (Sanorin, Tizin, Nazol, Naphthyzine, Galazolin et autres) peuvent éliminer les symptômes de la congestion nasale, améliorer à court terme presque tous les types de rhinite. Mais il ne faut pas oublier que ces médicaments sont contre-indiqués chez les personnes souffrant d'hypertension et de glaucome. De plus, le traitement vasoconstricteur ne doit pas être effectué pendant plus de trois jours, de sorte que la dépendance et l'effet de rebond ne se développent pas. Par conséquent, ils ne peuvent pas remplacer un traitement à part entière et sont une mesure temporaire pour soulager l'état du patient avant de consulter un médecin.

Éducation: En 2009, un diplôme a été obtenu dans la spécialité «Médecine générale», à l'Université d'État de Petrozavodsk. Après avoir effectué un stage à l'Hôpital Clinique Régional de Mourmansk, un diplôme dans la spécialité "Oto-rhino-laryngologie" (2010)

Causes et traitement de la congestion nasale sans nez qui coule et morve

Dans la rhinite carotidienne, qui inquiète une personne pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois d'affilée, elle ne parle pas d'un rhume, mais d'une pathologie chronique grave du nasopharynx nécessitant une thérapie complexe.

Si la morve coule constamment du nez, le médecin peut établir un diagnostic préliminaire, évaluer la consistance et la couleur de l'écoulement, ainsi que les symptômes qui l'accompagnent, faire un test de mucus et identifier l'agent causal à l'origine du problème. Et qu'en est-il de la situation où, pendant longtemps, une congestion nasale est observée sans rhume? ?

Aujourd'hui, les causes du symptôme alarmant, les méthodes pour identifier les causes profondes de la congestion sèche et les méthodes pour se débarrasser de la maladie.

Formes de congestion

La condition pendant laquelle le nez est posé sans morve ne peut pas être qualifiée d'agréable - un gonflement constant des muqueuses provoque une insuffisance respiratoire, et ce symptôme peut déjà provoquer des problèmes plus graves.

Il s'agit notamment d'une diminution de la capacité de travail, de la concentration et de l'attention, de la fatigue, de l'incapacité de dormir complètement - une personne se sent fatiguée, se souvient des informations nécessaires et ne peut pas se concentrer sur le travail et les tâches ménagères.

Cela est dû à la privation d'oxygène du cerveau causée par une ventilation insuffisante des poumons. La respiration buccale ne sauve pas la situation, car elle ne crée pas une pression suffisante dans les alvéoles pulmonaires et l'oxygène est pire absorbé dans le sang.

La congestion nasale sans morve s'accompagne des mêmes signes que la rhinite ordinaire, à l'exception des écoulements muqueux du nez:

  • sécheresse, brûlure et démangeaisons dans les voies nasales;
  • éternuements constants;
  • maux de tête, vertiges;
  • larmoiement
  • inconfort des tissus mous.

Les formes de congestion nasale sèche peuvent également être différentes:

L'état de congestion constante sans rhume est l'un des plus désagréables pour une personne, car même un soufflage régulier n'apporte pas de soulagement. Dans la plupart des cas, la symptomatologie dure jusqu'à plusieurs mois d'affilée, jusqu'à ce que le patient consulte finalement un médecin pour examiner et identifier les causes de la maladie. Les facteurs provoquant ici peuvent être la courbure du septum osseux, les excroissances polypes dans les voies nasales et les sinus, les pathologies du système endocrinien, la rhinite vasomotrice chronique.

Avec quelle régularité la congestion nasale se produira - dépend directement du facteur provoquant. Les périodes d'exacerbation sont généralement remplacées par des phases de rémission persistante, c'est pourquoi le patient peut souffrir de congestion périodique pendant une longue période et ne pas aller chez le médecin - cette image est typique de la rhinite allergique et de la sinusite chronique.

Congestion nasale sèche, qui apparaît exclusivement la nuit, ce qui procure à la personne un inconfort maximum. Des causes physiologiques et pathologiques peuvent en être la cause. Elle survient principalement avec une inflammation lente du nasopharynx et un syndrome de goutte postnasale.

Si le nez n'est bloqué que le matin, alors qu'aucune sécrétion muqueuse n'est observée, il est logique de subir un examen pour identifier les causes de cette condition. Les facteurs qui causent la congestion matinale peuvent varier des allergies à la literie ou des oreillers en duvet à la sinusite (inflammation des sinus paranasaux).

Étant donné qu'un état prolongé, lorsque le nez est bouché et qu'il n'y a pas de morve, est le signe d'une pathologie chronique survenant dans le corps, il est recommandé que chaque patient demande une assistance médicale dès que possible.

Raisons physiologiques

La congestion nasale sèche n'est pas nécessairement le signe d'une maladie chronique dangereuse, car dans certains cas, elle a des causes physiologiques (transitoires et non dangereuses pour la santé).

Ceux-ci inclus:

  • Humidité insuffisante dans la pièce. Si l'air est sec, cela se produit souvent pendant la période hivernale, avec une utilisation intensive d'appareils de chauffage, le niveau d'humidité relative peut tomber au niveau de 35 à 40%, ce qui affecte négativement l'état de l'épithélium du nez. La muqueuse devient sèche et mince, ce qui oblige le corps à inclure des mécanismes de protection pour son auto-hydratation - les cellules caliciformes sécrètent une certaine quantité de mucus (cela provoque un gonflement de l'épithélium et une sensation de congestion nasale).
  • Mauvaise nutrition. Si une personne abuse des aliments gras, mange beaucoup de farine et d'aliments sucrés, en particulier avec une augmentation du poids corporel, un excès de sucre est observé dans le sang. En raison d'un déséquilibre hormonal, un gonflement de l'épithélium nasal apparaît et, en conséquence, le nez cesse partiellement de respirer.
  • Un effet secondaire de la prise de médicaments. Si un patient subit un traitement à long terme d'une maladie chronique, et surtout s'il s'accompagne de l'utilisation de préparations nasales à effet systémique, un nez sec peut devenir un effet secondaire. Habituellement, cette condition disparaît après la fin du traitement et ne nécessite pas de traitement.
  • Circulation sanguine insuffisante dans la tête et le cou. On peut l'observer si une personne est rarement au grand air, ne mange pas bien, fume trop et abuse de l'alcool. Habituellement, pour normaliser la condition, il suffit de corriger le mode de vie, de marcher plus souvent, d'abandonner les mauvaises habitudes et de faire du sport.

Une congestion nasale inattendue chez une personne en bonne santé peut déclencher une hypothermie.

En entrant du froid, une personne peut ressentir l'accumulation de mucus dans le nez, qui est causée par un rétrécissement marqué des vaisseaux. Cette condition peut durer toute la nuit, mais le matin, le nez à bout de souffle pose.

Causes pathologiques

Outre les causes physiologiques qui ne menacent pas la santé humaine, il existe diverses pathologies, y compris chroniques, qui peuvent provoquer une congestion nasale sèche prolongée.

Que se passe-t-il dans le nez?

Le thymus (glande thymus) produit des cellules immunitaires, et elles se déplacent dans le corps avec le flux sanguin et le flux lymphatique.

Si des bactéries ou des virus se multiplient dans le nez, la réponse de notre système de défense est très simple: le corps dilate les vaisseaux sanguins, ce qui augmente le flux sanguin vers le foyer de l'inflammation et avec le sang, le flux des cellules immunitaires. C'est ainsi que commence la lutte contre les agents pathogènes..

La membrane muqueuse du nez est percée d'un grand nombre de capillaires. En raison de leur expansion et de leur gonflement, la membrane muqueuse devient plus épaisse et bloque partiellement ou complètement le canal nasal - c'est pourquoi le nez est bloqué sans rhume.

Cet algorithme de protection est plus visible au stade initial de la maladie, lorsque le mucus n'est pas encore développé et que la réponse immunitaire a déjà commencé.

Au cours de l'évolution chronique de la maladie, un tel cycle se répète encore et encore, car il n'est pas toujours possible de détruire les micro-organismes pathogènes jusqu'au bout uniquement par les forces de votre immunité (sans traitement). Dès que ses défenses sont affaiblies, les bactéries commencent une reproduction active et une nouvelle réponse immunitaire se produit..

Maladies infectieuses

La cause la plus fréquente de difficultés respiratoires nasales est considérée comme un processus inflammatoire diffus dans la cavité des sinus paranasaux - sinusite ou sinusite.

Lorsque les sinus sont complètement obstrués par un contenu séreux-purulent, la muqueuse nasale devient enflammée et enflée, bloquant les anastomoses (ouvertures reliant les sinus aux voies nasales).

De par la nature du flux, le processus peut être:

  1. aiguë, avec un tableau clinique vif: maux de tête, fièvre et congestion nasale constante, sans sécrétions muqueuses;
  2. chronique. Les symptômes ci-dessus seront absents et le nez sera bloqué périodiquement lorsque le système immunitaire s'affaiblira. Par exemple, en raison de l'hypothermie, lorsque les vaisseaux se rétrécissent et que le flux sanguin ralentit, ce qui réduit la concentration de cellules immunitaires et donne aux bactéries une nouvelle chance de se multiplier.

Une autre raison de la nature infectieuse est Ozena - c'est le soi-disant nez qui coule fétide provoqué par la multiplication des bactéries pathogènes dans la cavité nasale. Dans le même temps, le mucus fuit rarement, formant des croûtes séchées dans les voies nasales avec une forte odeur désagréable.

La raison pour laquelle le nez est bloqué sans rhume est souvent les lésions bactériennes du larynx. Si une personne a mal à la gorge à la suite d'une amygdalite, d'une pharyngite, d'une laryngite, ces maladies peuvent provoquer un gonflement des tissus du nasopharynx, sans écoulement muqueux du nez.

Réactions allergiques

La deuxième cause la plus fréquente de congestion nasale prolongée diagnostiquée chez les patients est l'allergie. Elle peut être causée par différents facteurs - pollen des plantes à fleurs, poussière domestique et poussière de livres, matière synthétique à partir de laquelle la litière est cousue, la laine des animaux domestiques vivant à la maison, l'odeur des fleurs, de la nourriture, des produits chimiques ménagers, des médicaments et autres irritants.

La raison pour laquelle le nez est bloqué la nuit peut être des spores de moisissures, qui sont dans des endroits qui ne sont pas visibles à l'œil humain - sous le sol, sur les murs et le plafond. Même la fumée de cigarette, si l'un des résidents de la maison fume, peut provoquer des larmoiements, des éternuements et une congestion nasale sans morve. Pour confirmer ce diagnostic, vous devez passer un test d'allergène chez l'allergologue.

Syndrome de fuite postnasale

Les signes de ce syndrome sont particulièrement prononcés le matin - il est difficile pour une personne de respirer avec son nez, car en position horizontale du corps le mucus s'écoule mal et colle les choanas (ouvertures internes du nez), il sent une boule dans la gorge, il est perturbé par une toux irritante sèche. La fuite postnasale (syndrome de goutte à goutte goutte à goutte postnasale en anglais) se produit à la suite de processus inflammatoires dans les voies respiratoires supérieures.

Dans ce cas, des écoulements muqueux et purulents des voies nasales et des sinus pendant le sommeil nocturne s'accumulent à l'arrière de la paroi du larynx, et la personne n'est pas consciente de la présence de morve.

Une telle manifestation est particulièrement caractéristique dans l'otite moyenne (inflammation de l'oreille moyenne), lorsque le mucus de la trompe d'Eustache s'écoule directement dans le larynx, en contournant le nez. Et avec l'ethmoïdite (inflammation dans les cellules du labyrinthe ethmoïde) en raison de leur localisation anatomique, le mucus ne coule pas dans la cavité nasale, mais dans la gorge.

En plus de la congestion nasale nocturne, un patient adulte peut être dérangé par des maux de tête (signes d'intoxication avec des dommages aux sinus purulents), de la fièvre, des rougeurs de la paroi laryngée postérieure, une faiblesse générale.

Le syndrome de goutte à goutte est dangereux car les sécrétions muqueuses drainantes en grande quantité pénètrent dans l'estomac, ce qui peut provoquer des troubles digestifs.

Tumeurs nasopharynx

La croissance des polypes et des végétations adénoïdes dans le nasopharynx peut également empêcher le nez de respirer, mais il n'y a pas de morve. Les adénoïdes sont des amygdales palatines élargies qui se développent en raison d'infections chroniques des voies respiratoires supérieures. Leur croissance est due à des rhumes fréquents, à une immunité réduite, à une altération du système lymphatique.

Les polypes sont une maladie légèrement différente. Ces excroissances sont des formations bénignes qui peuvent apparaître à la surface de l'épithélium des voies nasales et des sinus en raison de sinusites fréquentes et de perturbations du fonctionnement du système immunitaire.

Ainsi, la muqueuse tente de rattraper les fonctions perdues en épaississant l'épithélium conjonctif. La pathologie s'accompagne toujours d'une violation de la fonction olfactive, d'une congestion nasale (partielle ou complète), d'éternuements, de maux de tête et de l'apparition d'une voix nasale.

Diagnostique

Afin de choisir la façon la plus appropriée de traiter la congestion nasale, il est nécessaire de subir un examen complet pour déterminer la véritable cause du syndrome désagréable.

La procédure de diagnostic comprend les étapes suivantes:

  • Examen d'un médecin ORL, interroger un patient sur la limitation d'un symptôme et sa nature - la congestion peut être unidirectionnelle ou bidirectionnelle, apparaître périodiquement ou perturber constamment. Le médecin précisera également si une personne souffre de maladies chroniques, ce qui est traité et y a-t-il un effet de la thérapie.
  • Examen du nez avec un rhinoscope. Au cours de la procédure, des défauts de la cloison nasale, un œdème de l'épithélium, la présence de sécrétions muqueuses sont détectés.
  • Endoscopie Vous permet d'examiner le nasopharynx plus en détail, d'identifier les symptômes de l'inflammation des sinus, de voir les néoplasmes et les défauts anatomiques.
  • Imagerie par résonance magnétique ou calculée. Vous permet d'établir la localisation exacte des excroissances polypes, leur taille et leur nature.

Une alternative à l'IRM et à la TDM peut être une radiographie de la cavité nasale en deux projections, ce qui vous permet de détecter la sinusite, les polypes et les végétations adénoïdes. Si vous soupçonnez la nature allergique du syndrome, une consultation allergologue est nécessaire.

Traitement médical

Le traitement de la congestion nasale sans morve ne se fait qu'après un diagnostic, car chacun des facteurs provoquant nécessite sa propre thérapie individuelle.

La nature allergique de la congestion est traitée comme suit:

  • des antihistaminiques sont prescrits au patient - Zyrtec, Claritin, Suprastin, Tavegil;
  • L'utilisation de sprays à action systémique contenant des hormones ou des antihistaminiques est montrée - Flixonase, Nasobek, Rinofluimucil, Vibrocil, Isofra, Polydex;
  • il est recommandé de limiter le contact avec les irritants (substances ou facteurs provoquant une réaction allergique, qu'il s'agisse de médicaments, de poussières, de laine, de nourriture ou de pollen végétal).

Toutes ces mesures sont sélectionnées individuellement, après des tests cutanés qui révèlent le type d'irritant..

En cas de congestion due à une inflammation aiguë ou chronique des sinus paranasaux, tout d'abord, un traitement antibiotique est proposé au patient. Le médecin sélectionne les médicaments en tenant compte du type d'agent pathogène et de sa résistance aux médicaments (pour cela, un prélèvement nasal est effectué). Médicaments les plus souvent utilisés dans les groupes de céphalosporines, pénicillines ou macrolides.

Pour réduire le niveau de poches et d'inflammation, le patient prend des antihistaminiques et des pulvérisations systémiques avec des effets anti-inflammatoires et vasoconstricteurs - Protargol, Isofra, Polydex, Bioparox, Rinofluimucil, Sinuforte.

Avant d'injecter des médicaments locaux dans le nez, rincer avec une solution saline ou une préparation isotonique de la série Dolphin ou Marimer. Cela aidera à prélaver le mucus des voies nasales et à augmenter l'efficacité des médicaments ultérieurs.

Avec une grande quantité d'exsudat épais ou purulent, le patient est lavé avec un cathéter RMN, lavé avec un coucou ou une ponction du sinus paranasal, suivi d'un traitement interne avec une solution antiseptique.

Après cela, le patient peut effectuer la procédure à la maison à l'aide d'une solution de soude saline, d'une décoction d'herbes médicinales ou de médicaments antiseptiques, par exemple, la furaciline.

Les néoplasmes du nasopharynx, surtout s'ils ont atteint la taille maximale, ne peuvent être enlevés que chirurgicalement - il existe plusieurs méthodes pour cela, telles que la thérapie au laser, la cryothérapie, l'ablation de l'anse et d'autres méthodes de traitement..

Pour prévenir la reformation des polypes, le médecin prescrit localement un traitement antibactérien et une administration interne des médicaments du groupe des immunomodulateurs.

Médecine douce

Les recettes de médecine traditionnelle peuvent être utilisées en complément du traitement prescrit par le médecin, mais il n'est pas recommandé de les utiliser comme méthode de monothérapie. Leur efficacité ne peut être comparée aux médicaments synthétiques et la cause profonde des problèmes respiratoires ne peut pas être guérie. Les produits faits maison ne peuvent éclaircir la carte SIM que pendant une courte période.

Quelles méthodes non conventionnelles sont les plus efficaces:

  • Jus de feuilles d'aloès ou de Kalanchoe. Jus d'aloès ou de feuilles de Kalanchoe. Ces plantes sont réputées pour leurs propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes; le jus fraîchement pressé des feuilles aide à faciliter la respiration, à rétrécir les capillaires dans le nez, à arrêter la croissance des microbes pathogènes et à dégager le nez bouché. Il est nécessaire de presser le jus, de le diluer avec de l'eau 1: 3 et d'effectuer l'instillation de 3-4 gouttes plusieurs fois par jour.
  • Ail. Cette plante-racine contient un entrepôt de substances volatiles et bénéfiques qui peuvent lutter contre les micro-organismes nuisibles. Il faut prendre une gousse d'ail, la hacher et la placer dans un verre. Placer la vaisselle au bain-marie, puis préparer un entonnoir en carton. Couvrir l'ail avec le côté large de l'entonnoir et inhaler les vapeurs à travers l'entonnoir étroit pendant environ 5 minutes.
  • Mon chéri. Ce puissant anti-inflammatoire aidera à se débarrasser de la congestion nasale prolongée si vous faites de petits cotons-tiges, les trempez dans du miel liquide frais et les gardez dans votre nez pendant environ 15 minutes..
  • Composition de betterave et de carotte. Vous devez râper un fruit de taille moyenne, presser le jus obtenu et instiller plusieurs gouttes trois fois par jour. Vous pouvez le diluer en deux avec de l'eau.
  • Feuilles de plantain. 1 cuillère à soupe. l verser les matières premières 250 ml d'eau bouillante et laisser infuser. La composition refroidie à 35-38 degrés est instillée dans le nez avec une congestion nasale causée par des allergies ou des infections bactériennes..

Un bon effet est l'inhalation de vapeurs d'huiles essentielles d'eucalyptus, de sapin, de pin, de menthe, de lavande. Vous pouvez mélanger quelques gouttes de votre éther préféré dans de l'eau chaude et respirer 10-15 minutes au-dessus de la vapeur. Vous pouvez faire une inhalation sèche - appliquez quelques gouttes sur un mouchoir ou une serviette, posez sur une table ou une table de chevet et inhalez les fumées.

Complications possibles

Dans la liste des conséquences désagréables possibles figurent des modifications atrophiques de la muqueuse nasale. Lorsque le tissu ne peut pas remplir pleinement ses fonctions (nettoyer et hydrater l'air inhalé), cela conduit à une pénétration facile des infections dans le corps par le nez. En raison d'une rhinite atrophique, le nasopharynx devient sans défense contre une attaque de virus, d'allergènes et de bactéries, qui affecte la fréquence des rhumes et des réactions allergiques.

La deuxième complication est un changement pathologique de la structure de la concha nasale. Pour compenser le manque d'air et l'augmentation de la charge sur les narines, les cavités deviennent plus larges, une intervention chirurgicale est parfois nécessaire pour résoudre ce problème.

Une complication de la rhinite allergique persistante peut être le développement de l'asthme bronchique, qui ne sera pas facile à éliminer. L'inflammation à long terme dans les sinus paranasaux peut provoquer le développement d'une méningite, d'une amygdalite fréquente, d'une sinusite et d'autres processus inflammatoires, qui finissent par devenir chroniques.

Résumer

Comme vous pouvez le voir, la congestion nasale qui est apparue, il semblerait, sans raison apparente, peut être un élan pour le développement de complications graves et d'infections bactériennes chroniques. Si le nez est bloqué périodiquement, mais que la sensation disparaît après quelques procédures de lavage ou d'inhalation, ne vous inquiétez pas. Vous devez sonner l'alarme lorsque la capacité de respirer ne revient pas avant plusieurs semaines ou mois - cette condition nécessite une visite urgente chez le médecin ORL et un examen.