Image

Comment traiter la lymphadénite

La lymphadénite est une pathologie inflammatoire non spécifique ou spécifique qui affecte les ganglions lymphatiques cervicaux, sous-maxillaires et inguinaux. Les manifestations cliniques de la maladie comprennent des sauts de température soudains, des maux de tête, des malaises, de la fatigue.

Le diagnostic de lymphadénite consiste à prendre une anamnèse et à effectuer une série de tests de laboratoire. Avant de commencer à traiter la lymphadénite, il est nécessaire de déterminer le type de micro-organisme ou de virus qui a provoqué le processus inflammatoire. Dans le traitement de la maladie, une antibiothérapie, une physiothérapie et, dans certains cas, une intervention chirurgicale sont indiquées pour les patients.

Les principes de base du traitement

La lymphadénite provoque des virus, des champignons pathogènes, des bactéries pathogènes et des toxines qui pénètrent dans les ganglions lymphatiques. Une variété d'agents pathogènes explique le manque d'efficacité dans le traitement de la pathologie par tous les remèdes populaires. Ils ne présentent pas d'activité antivirale et antibactérienne, sont incapables de créer la concentration maximale nécessaire de substances biologiquement actives dans la circulation systémique.

Une approche intégrée est pratiquée dans le traitement de la lymphadénite de toute genèse. C'est comme suit:

  • thérapie étiotrope visant à éliminer les causes de la lymphadénite - virus, champignons, bactéries;
  • thérapie symptomatique pour réduire la gravité des manifestations cliniques de la maladie;
  • thérapie pathogénique qui aide à éliminer rapidement et efficacement les complications.

Les médecins recommandent aux patients, avant de commencer le traitement, d'éviter toute activité physique, de réduire l'activité physique, afin de ne pas provoquer une propagation accrue des agents pathogènes infectieux. Lors du diagnostic de la lymphadénite purulente, un adulte ou un enfant se voit alité. Un processus inflammatoire puissant nécessite une intervention chirurgicale. Le médecin ouvrira l'abcès et en retirera le contenu. Le traitement ultérieur consiste en une cure d'antibiotiques et un traitement régulier du site de la lésion avec des solutions antiseptiques..

Élimination de la cause

L'utilisation de médicaments antibactériens ou antimycotiques uniquement pour une application locale n'apportera pas le résultat souhaité. Les micro-organismes pathogènes et les virus circulent dans la circulation sanguine, par conséquent, des médicaments systémiques sont nécessaires pour les détruire. Le succès du traitement de la lymphadénite aiguë ou chronique dépend directement du respect des recommandations du médecin concernant les méthodes de soins aux patients et l’utilisation d’agents pharmacologiques. Les antibiotiques, les antifongiques et les antiviraux doivent être pris dans les quelques jours suivant la disparition complète des symptômes. Sinon, après un court laps de temps, les signes pathologiques reviendront et leur gravité deviendra beaucoup plus forte.

L'étiologie bactérienne de la lymphadénite est traitée avec des antibiotiques à large spectre

Thérapie antibiotique

Le plus souvent, les patients reçoivent un diagnostic de lymphadénite bactérienne, qui peut être spécifique et non spécifique. Le premier type comprend les pathologies provoquées par des microbes pathogènes, des agents pathogènes:

Une lymphadénite non spécifique se développe généralement chez l'adulte et l'enfant après une infection respiratoire bactérienne. Les agents pathogènes ont été transférés par le flux sanguin vers les ganglions lymphatiques cervicaux, submandibulaires et inguinaux, où ils ont formé des foyers inflammatoires secondaires. Le choix de l'antibiotique dépend du type d'agent infectieux. Souvent, les résultats des tests de laboratoire doivent être attendus pendant 2-3 jours, de sorte que le médecin traitant effectue une thérapie initiale avec des médicaments à large spectre.

Les antibiotiques couramment prescrits comprennent:

  • pénicillines (sel de sodium de benzylpénicilline, ampicilline, oxacilline, amoxicilline);
  • les macrolides (azithromycine, clarithromycine, josamycine);
  • céphalosporines (céfuroxime, céphalexine, ceftriaxone, céfazoline).

L'utilisation inappropriée de médicaments à activité antibactérienne a contribué à la résistance des bactéries pathogènes aux pénicillines semi-synthétiques. Les médecins après avoir diagnostiqué une lymphadénite préfèrent prescrire des pénicillines protégées aux patients:

La combinaison d'amoxicilline avec de l'acide clavulanique aide à prévenir la production de cellules enzymatiques par les bactéries. Ces composés rendent les micro-organismes insensibles aux antibiotiques, réduisant leur efficacité thérapeutique. L'introduction d'acide clavulanique dans la composition des médicaments évite d'augmenter les doses uniques et quotidiennes, ainsi que le remplacement fréquent d'agents antibactériens.

Quelques jours après la prise d'antibiotiques, l'état d'un adulte ou d'un enfant peut s'aggraver. Ce n'est pas un signe de l'inefficacité de la thérapie, mais bien au contraire. La mort d'un grand nombre de bactéries pathogènes se produit et elles commencent à être excrétées par leurs foyers inflammatoires. Dans la circulation systémique, la concentration de microbes et de produits toxiques de leur activité vitale augmente, provoquant une sensation de malaise.

La Rimantadine est utilisée dans le traitement de la lymphadénite provoquée par les virus de l'herpès ou la grippe.

Agents antiviraux

Ces médicaments sont utilisés dans le diagnostic de la lymphadénite, provoquée par la pénétration du virus de l'herpès, de la grippe, de l'herpès zoster, de la varicelle et du cytomégolovirus dans les ganglions lymphatiques. La durée minimale d'une cure est d'environ deux semaines. En règle générale, des doses élevées d'agents antiviraux sont prescrites immédiatement, variant en fonction du type d'agent pathogène. Comment traiter ce type de lymphadénite:

  • Acyclovir. Cet analogue synthétique des nucléosides puriques a la capacité d'inhiber la réplication des souches virales en s'intégrant dans l'ADN des agents infectieux. Ils perdent la capacité de croître et de se reproduire, ce qui provoque la mort des cellules virales;
  • Remantadine (Rimantadine). Sous l'influence du médicament, la reproduction des virus dans les tissus est supprimée en raison du blocage du gène dans le cytoplasme cellulaire. La remantadine présente également des propriétés immunomodulatrices..

L'efficacité du traitement prescrit est indiquée par la disparition des symptômes du processus inflammatoire au jour 2-3 du traitement. En plus des antiviraux, il est recommandé aux patients un apport supplémentaire d'immunomodulateurs et d'immunostimulants - Immunal, teintures d'échinacée, Viferon dans les suppositoires rectaux, Ribomunyl, Likopid, Cycloferon.

Médicaments antituberculeux

Souvent, les ganglions lymphatiques sous les aisselles ou l'aine deviennent enflammés après la pénétration des mycobactéries de la tuberculose dans la circulation sanguine. Mais le plus souvent, les micro-organismes pathogènes affectent les ganglions lymphatiques situés dans la poitrine. La source des mycobactéries est la tuberculose des poumons, du tractus gastro-intestinal et du tissu osseux. Le traitement de la pathologie dépend de la nature des dommages aux ganglions lymphatiques et de la gravité de la maladie sous-jacente. Si une évolution aiguë de la tuberculose est diagnostiquée, les médicaments suivants sont prescrits:

  • Ethambutol;
  • Tubazide;
  • Streptomycine en association avec l'éthionamide;
  • Pyrazinamide;
  • Protionamide.

Un processus purulent étendu nécessite l'utilisation de médicaments antibactériens à large spectre d'action, par exemple les fluoroquinolones. L'utilisation de pommades à activité antimicrobienne est pratiquée - Tubazidova, Tibonova.

La lymphadénite fongique pathogène est traitée avec des médicaments antimycotiques.

Médicaments antimycotiques

Les ganglions lymphatiques sont parfois affectés par des champignons, qui sont des agents pathogènes infectieux de la cryptococcose, de l'histoplasmose, de la coccidiodomycose. Des médicaments antimycotiques sous forme de comprimés, de capsules ou de solutions injectables sont utilisés pour arrêter l'inflammation. La durée du traitement dépend du type de champignon pathogène, du stade de la maladie sous-jacente et de l'emplacement du ganglion lymphatique enflammé. Les médicaments antimycotiques suivants sont les plus efficaces:

  • Amphotéricine B,
  • Fluconazole,
  • Itraconazole,
  • Kétoconazole.

Sous l'action des ingrédients actifs de ces médicaments, la perméabilité des membranes des cellules fongiques est perturbée et leur croissance et leur reproduction active sont supprimées. Les médicaments antimycotiques sont généralement pris une fois par jour et l'efficacité du traitement est contrôlée par des tests de laboratoire intermédiaires..

Traitement supplémentaire

Les médicaments antiallergiques sont toujours inclus dans le schéma thérapeutique de la lymphadénite de toute étiologie et localisation.

Le médicament de premier choix est la cétirizine, un bloqueur des récepteurs de l'histamine H1. Ils sont situés sur les parois internes des vaisseaux sanguins et des membranes des globules blancs, qui comprennent les neutrophiles, les lymphocytes, les basophiles. Après avoir pénétré dans le tractus gastro-intestinal, la cétirizine est adsorbée dans la circulation systémique et pénètre dans le ganglion lymphatique enflammé, où se manifeste son activité thérapeutique:

  • les vaisseaux sanguins se rétrécissent dans le foyer infectieux;
  • la perméabilité capillaire diminue, empêchant l'élimination des leucocytes et du liquide accumulé des vaisseaux;
  • les globules blancs cessent d'entrer dans le foyer inflammatoire;
  • les composés biologiquement actifs qui contribuent à la propagation de l'inflammation cessent d'être libérés par les globules blancs.

La prise d'antihistaminiques vous permet d'éliminer rapidement le gonflement des tissus situés directement près du foyer infectieux. Un autre effet positif de ces médicaments est le soulagement des réactions allergiques dans le contexte de l'utilisation d'un grand nombre de préparations pharmacologiques..

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés dans le traitement de la lymphadénite pour éliminer la douleur et la chaleur

La lymphadénite cervicale, thoracique, submandibulaire est compliquée par des symptômes d'intoxication générale du corps. Une quantité importante de micro-organismes pathogènes et de produits toxiques de leur activité vitale pénètrent dans la circulation systémique. Un adulte ou un enfant souffre de fièvre élevée, de troubles dyspeptiques, de maux de tête. Dans ces cas, l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens est pertinente. Ils ont un effet complexe sur le corps humain..

Même une seule dose d'AINS élimine la douleur, arrête la propagation du processus inflammatoire et abaisse la température corporelle. Que peut prescrire un médecin:

Selon le stade de la lymphadénite, les AINS sont utilisés sous forme de comprimés, de capsules ou de solutions pour l'administration intramusculaire. Lors de la prescription, le médecin prend en compte l'âge et la santé générale du patient. Si, lors de l'étude de l'histoire, des maladies du tractus gastro-intestinal sont détectées, ces médicaments sont exclus du schéma thérapeutique.

Le principal effet secondaire des AINS est la capacité à endommager la muqueuse digestive. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont pris pendant 7 à 10 jours en association avec des inhibiteurs de la pompe à protons: rabéprazole, oméprazole, esoméprazole, pantoprazole. Pour les patients contre-indiqués lors de la prise d'AINS, pour réduire la gravité de la douleur, il est recommandé de prendre des antispasmodiques ou des analgésiques - Spazmalgon, Baralgin, Spazgan.

Le traitement principal de la lymphadénite virale, bactérienne et fongique est effectué avec des médicaments systémiques. L'utilisation uniquement d'agents locaux n'a aucun effet thérapeutique. Peut-être une légère diminution des symptômes seulement pendant une courte période. Mais une combinaison de fonds locaux et systémiques accélérera la reprise et réduira la durée de la période de réhabilitation. Dans la grande majorité des cas, les médecins prescrivent les médicaments suivants à usage externe:

  • liniment Vishnevsky,
  • Pommade à l'ichtyol.

Ces agents ont des effets locaux antiseptiques, anti-inflammatoires, bactéricides et immunomodulateurs. Une microcirculation améliorée entraîne une guérison rapide des tissus endommagés..

Procédures physiothérapeutiques

L'impact de divers facteurs physiques sur les ganglions lymphatiques enflammés accélère la récupération des tissus affectés par des virus, des bactéries, des champignons ou des toxines. L'utilisation simultanée de procédures physiothérapeutiques et de préparations pharmacologiques améliore rapidement le bien-être du patient, arrête la propagation du processus inflammatoire et réduit la gravité des symptômes. En règle générale, le médecin prescrit une manipulation thérapeutique, en tenant compte de l'état général de l'adulte et de l'enfant, ainsi que de la gravité de la pathologie.

Le traitement échographique de la lymphadénite est indiqué pour les patients présentant une localisation de l'inflammation.

Thérapie UHF

Lorsqu'elle est exposée à un champ électrique pulsé ou constant à ultra-haute fréquence sur le corps humain, la température augmente dans les foyers inflammatoires. Le résultat est une vasodilatation et la transition des globules blancs vers les zones endommagées par l'infection. Le tissu fibreux se développe progressivement, l'immunité anti-infectieuse locale augmente et le gonflement diminue. Le traitement UHF est indiqué pour le processus inflammatoire aigu, à progression rapide dans les ganglions lymphatiques sous-mandibulaires, inguinaux, axillaires, sur le cou.

La procédure physiothérapeutique a également des contre-indications. Il s'agit notamment de la présence des pathologies suivantes chez le patient:

  • suspicion de la formation d'un néoplasme malin dans le ganglion lymphatique;
  • diagnostic de lymphadénite spécifique provoquée par mycobacterium tuberculosis.

Aucune manipulation physiothérapeutique n'est effectuée si une lymphadénite survient dans le contexte de symptômes d'intoxication générale du corps: hyperthermie, frissons, fièvre, accélération du rythme cardiaque et douleurs musculaires.

Thérapie au laser

Pendant la physiothérapie, les ondes lumineuses agissent sur une personne.

En conséquence, la microcirculation s'améliore dans le foyer inflammatoire, l'oxygène moléculaire, les nutriments et les substances biologiquement actives commencent à s'écouler vers les tissus endommagés. Après plusieurs séances de thérapie au laser, la gravité de la douleur est réduite. La procédure a un effet anti-inflammatoire et décongestionnant, favorise la régénération des tissus endommagés. Les médecins prescrivent une thérapie au laser dans les cas suivants:

  • lymphadénite, se déroulant dans le contexte d'un processus inflammatoire aigu;
  • traitement de la lymphadénite chronique.

La manipulation physiothérapeutique n'est pas effectuée tant que les résultats de la biopsie ne sont pas obtenus, ce qui permet de détecter la dégénérescence maligne des cellules. La thérapie au laser n'est pas prescrite aux patients si des grains de beauté ou des taches de vieillesse se trouvent au site des foyers inflammatoires.

La thérapie au laser arrête rapidement le processus inflammatoire avec une lymphadénite d'étiologie bactérienne et virale

Galvanisation

Le principe de la technique physiothérapeutique est d'appliquer simultanément un courant électrique basse fréquence et une tension basse à la zone du corps affectée par l'infection. Cette combinaison de facteurs physiques déclenche une variété de processus biochimiques dans les tissus. Après la galvanisation, les médecins notent les effets positifs suivants:

  • la disparition de la douleur dans les ganglions lymphatiques;
  • amélioration de la circulation sanguine dans les foyers inflammatoires;
  • restauration des tissus endommagés;
  • normalisation de la transmission des impulsions dans les fibres nerveuses affectées.

La procédure physiothérapeutique est indiquée pour les patients pendant la période de rééducation, après la fin du traitement principal. Les médecins recommandent également la galvanisation pour la prévention des rechutes fréquentes de pathologie chronique.

Électrophorèse

Cette physiothérapie est utilisée pour administrer des préparations pharmacologiques aux foyers inflammatoires pour une exposition locale à des virus ou à des bactéries pathogènes, ainsi que pour éliminer les symptômes. Pendant la manipulation appliquer:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • antispasmodiques;
  • analgésiques;
  • complexes de vitamines.

Des cotons-tiges imprégnés de solutions médicamenteuses sont appliqués sur la zone du corps affectée par l'inflammation et des plaques métalliques sont placées sur le dessus. Après avoir traversé de faibles décharges électriques, les ingrédients actifs des médicaments pénètrent directement dans les ganglions lymphatiques de l'aisselle ou de l'aine, sur le cou, sous la mâchoire. Il suffit d'effectuer cinq procédures d'électrophorèse pour arrêter l'inflammation, réduire la gravité de la douleur et accélérer la guérison des tissus endommagés.

Le traitement de la lymphadénite de toute localisation est effectué à domicile, à l'exception des pathologies infectieuses sévères, par exemple la tuberculose. Le patient peut être hospitalisé dans un hôpital où le processus inflammatoire progresse rapidement. Seront traités avec des solutions injectables ou une intervention chirurgicale.

Inflammation des ganglions lymphatiques

Tout le contenu iLive est vérifié par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

Nous avons des règles strictes pour choisir les sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

En médecine, l'inflammation des ganglions lymphatiques (LV) est appelée lymphadénite. Cette maladie se développe lorsqu'une infection pénètre dans le système lymphatique humain. Sur toute la longueur des vaisseaux lymphatiques, des ganglions lymphatiques sont localisés, qui ont des tailles différentes. Le liquide lymphatique s'écoule à travers ces nœuds, dans lesquels il peut y avoir une infection.

Les ganglions lymphatiques sont la principale barrière qui fait obstacle aux microbes pathogènes, ils nettoient le liquide du contenu pathologique. Les ganglions lymphatiques contiennent un grand nombre de lymphocytes, ce qui entraîne la mort du virus. Le liquide lymphatique, après avoir traversé plusieurs nœuds, est complètement nettoyé et ne pénètre alors que dans le système circulatoire. Si le corps a un grand nombre de microbes, les ganglions lymphatiques commencent à travailler plus intensément, ils augmentent la production de lymphocytes, tout en augmentant légèrement en taille et en devenant douloureux.

L'inflammation des ganglions lymphatiques n'est pas une maladie indépendante, c'est une réaction du corps à l'infection qui l'a attaqué. La LV dans une zone ou une autre, vous permet d'identifier la localisation du processus infectieux, car les ganglions lymphatiques locaux (ou comme ils sont aussi appelés régionaux) réagissent aux microbes pathogènes. Par exemple, une inflammation des ganglions lymphatiques sous la mâchoire inférieure peut indiquer une infection de la cavité buccale (carie, parodontite, etc.), inguinale - sur des processus pathologiques dans la cavité abdominale, etc..

Code ICD-10

Causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques

L'inflammation des ganglions lymphatiques peut être due à diverses raisons. Dans la plupart des cas, c'est le résultat d'une maladie du corps.

Il existe deux types de lymphadénite: spécifique et non spécifique.

Avec une inflammation spécifique des ganglions lymphatiques, la cause est une maladie infectieuse très grave, par exemple, le sida, la tuberculose, la syphilis, la mononucléose, la leucémie (cancer du sang), la rougeole, la polyarthrite rhumatoïde, etc..

Dans des cas non spécifiques, la cause est des processus pathologiques résultant de l'ingestion de micro-organismes pathogènes (staphylocoques, streptocoques, etc.), dangereux pour l'homme dans certaines conditions.

La lymphadénite non spécifique est généralement causée par des processus carieux négligés, des abcès, une parodontite, une infection due à des traitements dentaires, une amygdalite, un rhume, une lymphangite, une toxoplasmose, des réactions allergiques, etc., thrombophlébite, érysipèle, etc.).

Les symptômes de l'inflammation des ganglions lymphatiques

L'inflammation des ganglions lymphatiques de nature non spécifique se manifeste principalement par une augmentation et une douleur. Avec une maladie de la forme catarrhale ou hyperplasique, lors du sondage, ils sont facilement détectés à l'examen.

Si la suppuration du ganglion lymphatique a commencé, des signes d'intoxication du corps apparaissent (maux de tête, fièvre, faiblesse, fièvre, manque d'appétit), il devient douloureux, dense et les contours clairs disparaissent. La zone au-dessus du ganglion lymphatique affecté gonfle, rougit, puis un abcès, fluctuation (fluctuation du pus accompagnée d'une douleur lancinante).

Si la lymphadénite purulente n'est pas traitée, au fil du temps, l'abcès commence à éclater ou à pénétrer dans les tissus adjacents, ce qui constitue un grand danger. Lorsque le pus pénètre dans les tissus ou organes voisins, l'adénoflegmon commence, qui se manifeste par un infiltrat douloureux dense, avec des zones adoucies. La forme putréfactive du processus inflammatoire s'accompagne d'un léger crépitement lors de la palpation du nœud affecté. Une destruction supplémentaire des cellules et des tissus entraîne de la fièvre, une tachycardie, une intoxication grave du corps commence. Entre autres, la température du patient augmente, parfois à des niveaux critiques, l'appétit disparaît.

L'inflammation des ganglions lymphatiques commence, tout d'abord, par leur douleur et leur augmentation. Selon la forme de la maladie, l'intensité de la douleur se manifeste..

La douleur sous forme aiguë de lymphadénite dans la zone touchée est aiguë et assez sévère, tandis que la personne se sent faible, malaise général, maux de tête, fièvre. Assez souvent, la maladie se développe avec la lymphangite.

Dans un processus inflammatoire non purulent, le patient est généralement relativement normal. Les nœuds élargis deviennent denses, lorsqu'ils sont pressés, des douleurs apparaissent, ils sont mobiles, la peau sur la zone affectée ne change pas.

L'adénoflegmon est caractérisé par une rougeur de la peau sur la zone touchée, une tumeur dense apparaît qui n'a pas de limites claires, parfois ramollie. La douleur est lancinante, sévère. La température monte à des niveaux très élevés. La forme purulente de la lymphadénite peut se propager aux tissus et cellules plus profonds, entraînant une intoxication sanguine.

La forme chronique de la lymphadénite est presque indolore, avec seulement une augmentation des ganglions lymphatiques.

Les conséquences de l'inflammation des ganglions lymphatiques

L'inflammation des ganglions lymphatiques est une réaction naturelle de notre corps à divers micro-organismes nuisibles qui pénètrent dans le système circulatoire. Les maladies qui ont provoqué le processus pathologique doivent être traitées en temps opportun, dans ce cas, après la récupération, les ganglions lymphatiques retournent indépendamment à leur état normal. Dans les infections sévères, lorsqu'un processus inflammatoire aigu ou purulent commence, ainsi que le traitement de la maladie sous-jacente, l'état du patient peut être atténué. Dans l'inflammation aiguë, purulente ou chronique des ganglions lymphatiques, le processus de remplacement du tissu lymphoïde du tissu conjonctif commence, ce qui entraîne une interruption de leur travail, et ils ne sont pas en mesure de remplir pleinement leurs fonctions à l'avenir.

Où est-ce que ça fait mal?

Quels soucis?

Diagnostic de l'inflammation des ganglions lymphatiques

Dans le processus inflammatoire des ganglions lymphatiques, tout d'abord, un examen visuel du patient est effectué, une anamnèse (une maladie dans le passé) est clarifiée. Après une enquête et un examen, un test sanguin est prescrit pour aider à déterminer les causes de la pathologie.

Pour exclure les pathologies cancéreuses ou déterminer la source de l'infection, une radiographie pulmonaire ou une tomodensitométrie est prescrite. La tomodensitométrie vous permet de considérer plus clairement l'image de la maladie, cependant, cette procédure est assez coûteuse.

Si les méthodes précédentes n'ont pas aidé à déterminer la cause du processus pathologique, une biopsie des ganglions lymphatiques est prescrite. La procédure consiste en une étude en laboratoire d'échantillons de tissus d'un ganglion lymphatique enflammé, le contenu de sa capsule. Cette méthode de diagnostic augmente considérablement les chances d'établir un diagnostic précis..

Pour établir la cause qui a provoqué la pathologie, le médecin prescrit plusieurs tests.

Avec une augmentation des ganglions lymphatiques dans la région inguinale, cela peut indiquer des maladies du système génito-urinaire ou des maladies sexuellement transmissibles. Dans ce cas, des tests sanguins et urinaires, des tests pour l'hépatite, la syphilis et le VIH sont prescrits. Après les résultats et la détermination de la cause de la maladie, un traitement approprié est prescrit.

L'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires peut indiquer des processus pathologiques dans le haut de l'abdomen et la poitrine, dans ce cas, un test sanguin standard, un test d'urine, une radiographie de la poitrine.

Les ganglions lymphatiques parotides, submandibulaires et cervicaux indiquent une infection dans la cavité buccale, les voies respiratoires supérieures, les organes auditifs, la muqueuse nasale, etc. Dans ce cas, en plus des analyses d'urine et de sang standard, vous devrez consulter d'autres spécialistes (oto-rhino-laryngologiste).

Ce que vous devez examiner?

Comment sonder?

Quels tests sont nécessaires?

Qui contacter?

Que faire avec une inflammation des ganglions lymphatiques?

Si un ganglion lymphatique enflammé est détecté, vous devez d'abord demander l'avis d'un médecin. Si le processus inflammatoire s'accompagne d'une température élevée, vous pouvez prendre un antipyrétique, si vous vous sentez mal, étourdi ou avez mal à la tête, vous devez observer le repos au lit et inviter un médecin à votre domicile.

Il faut se rappeler que les ganglions lymphatiques enflammés ne peuvent en aucun cas être réchauffés ou appliqués sur la zone affectée avec des compresses chauffantes. Pour soulager les douleurs, vous pouvez leur appliquer une compresse fraîche. Si la peau sur la zone pathologique a commencé à rougir, une douleur pulsatoire est apparue, cela indique qu'un processus purulent a commencé. Dans ce cas, vous devez appeler immédiatement une ambulance, car le pus peut éclater non seulement vers l'extérieur, mais également dans les tissus ou organes adjacents, ce qui menace la propagation de l'infection dans tout le corps. Avec une forme purulente, un traitement chirurgical est nécessaire, dans lequel le ganglion lymphatique affecté est ouvert et débarrassé du pus accumulé.

Si vous constatez une inflammation des ganglions lymphatiques, vous devez tout d'abord demander l'avis d'un thérapeute. Le médecin procédera à un examen visuel, les ressentira. Si le processus inflammatoire s'est produit dans le contexte d'un rhume, le médecin prescrira un traitement approprié pour la maladie sous-jacente, dont les ganglions lymphatiques devraient prendre leur taille habituelle. S'il n'est pas possible d'établir la cause, le thérapeute prescrira un examen supplémentaire, selon les résultats, qui pourra être envoyé à d'autres spécialistes (endocrinologue, chirurgien, oncologue).

Étant donné que l'inflammation des ganglions lymphatiques est une maladie secondaire qui se développe dans le contexte du développement de la principale. Le traitement consiste à éliminer la source de l'infection, qui doit être traitée par un spécialiste approprié, par exemple, un rhume, un thérapeute traite la grippe, un oncologue s'occupe des maladies oncologiques, un vénéréologue s'occupe des maladies sexuellement transmissibles, etc. Une fois le foyer d'infection détruit, les ganglions lymphatiques reviennent à la normale.

Si le processus pathologique a acquis une forme purulente, il est urgent de contacter un chirurgien.

Traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques

Le traitement des seuls ganglions lymphatiques enflammés est fondamentalement mauvais. Les ganglions lymphatiques avec leur condition indiquent seulement qu'il existe une source d'infection dans le corps que le corps ne peut pas gérer par lui-même et demande de cette manière d'aider.

La fièvre, la faiblesse, la fatigue, les maux de tête sont des compagnons fréquents du processus inflammatoire. Mais la température est un indicateur que le corps combat activement l'infection. Ce n'est pas très bon lorsque la température est basse avec des nœuds enflammés, cela indique une immunité affaiblie, auquel cas une cure d'antibiotiques peut être nécessaire.

L'inflammation des ganglions lymphatiques s'accompagne de douleur, de gonflement, de sorte que presque tout le monde cherche à éliminer la douleur, cependant, l'essentiel du traitement est l'établissement et le traitement de la cause de la maladie, c'est-à-dire source d'infection. Vous devez prendre de la vitamine C trois fois par jour, ce qui aidera le système immunitaire à faire face à la maladie.

Médicaments pour l'inflammation des ganglions lymphatiques, visant principalement à traiter la maladie sous-jacente.

Pour les infections des voies respiratoires supérieures, l'otite moyenne, le système génito-urinaire, les infections streptococciques, des antibiotiques à large spectre sont utilisés (Vilprafen, Azithromycine, Benzylpénicilline, etc.).

Huile de camphre C'est un remède populaire pour traiter l'inflammation dans les ganglions lymphatiques des aisselles, sur le cou. Pour le traitement, des compresses sont appliquées qui sont appliquées sur les zones touchées pendant dix minutes.

Vous pouvez utiliser diverses pommades anti-inflammatoires qui, pendant un certain temps, se superposent à la zone affectée. Assez souvent utilisé pommade à l'ichtyol, qui a des propriétés antiseptiques et désinfectantes. La pommade peut lubrifier la peau sur les ganglions lymphatiques touchés, si nécessaire, un mince bandage peut être appliqué sur le dessus. Vous pouvez également utiliser une pommade au streptonitol, qui a un effet antibactérien et antiprotozoaire. La pommade est appliquée en couche mince sur la surface de la peau et un pansement stérile est appliqué sur le dessus (1 à 2 fois par jour).

La pommade streptocide, Sinalar K a un bon effet dans la forme aiguë de la lymphadénite.Avant d'utiliser tout médicament, vous devriez consulter votre médecin, car des effets indésirables sont possibles.

Pommade Vishnevsky utilisé pour soulager l'inflammation des ganglions lymphatiques pendant une longue période. Cette pommade a une odeur très spécifique, mais son efficacité n'en est pas moins. Cette pommade est utilisée pour les escarres, les ulcères trophiques, les plaies. Il a de bonnes propriétés désinfectantes, accélère le processus de régénération. Pour éliminer le processus inflammatoire, il est recommandé d'appliquer une compresse sur la zone affectée la nuit, vous pouvez également appliquer une fine couche de pommade sur le ganglion lymphatique enflammé.

Dans la lymphadénite aiguë des pilules peuvent être prescrites, ayant des propriétés antibactériennes et bactéricides: siflox, vilprafen, sumetrolim, solexin-forte, streptocide, septrine.

Anti-inflammatoires avec la lymphadénite, il est nécessaire de soulager l'inflammation. Les ganglions lymphatiques répondent à l'infection dans le corps par une augmentation et une douleur, une inflammation prolongée peut entraîner une suppuration. Par conséquent, lors du traitement de la principale source de la maladie, il est nécessaire de réduire simultanément le processus inflammatoire dans le ganglion lymphatique lui-même. Lympho-gran a de bonnes propriétés anti-inflammatoires, qui peuvent être utilisées par les adultes et les enfants..

Antibiotiques pour l'inflammation des ganglions lymphatiques

Les antibiotiques dans le traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques donnent de bons résultats, malgré l'attitude négative de beaucoup à l'égard de ce traitement. L'utilisation de médicaments est recommandée au stade initial de la maladie afin de prévenir un développement sévère de la maladie.

A un bon effet Amoxicilline, qui appartient au groupe pénicilline. Il a un large spectre d'action et est nocif pour les staphylocoques, les streptocoques, Escherichia coli et d'autres bactéries pathogènes..

Le médicament est destiné à une administration orale, une injection intraveineuse ou intramusculaire. La dose dans chaque cas, le médecin prescrit individuellement, en fonction de la gravité de la maladie. En règle générale, les comprimés sont prescrits à 500 mg 3 fois par jour, mais dans les cas plus graves, la dose peut être augmentée à 1000 mg. Pour les enfants de moins de deux ans, le médicament est disponible sous forme de poudre pour la préparation d'une suspension, la posologie dans ce cas sera de ¼ cuillère à café trois fois par jour. À l'âge de deux à cinq ans, une demi-cuillère à café, de 5 à 10 ans, 1 une cuillère à café trois fois par jour.

Un autre analgésique efficace est amoxiclav, qui est un médicament antibactérien combiné avec un large spectre d'action du groupe pénicilline. Disponible sous forme de poudre pour la préparation de suspensions, comprimés, injections intraveineuses.

La posologie du médicament est individuelle, en fonction de l'état du patient, de son âge, de son poids corporel. Il est recommandé de prendre Amoxiclav avant les repas pour réduire les éventuels effets secondaires. Le cours de traitement se compose de 5-14 jours, qui est déterminé par le médecin traitant. La poursuite du traitement pendant plus de deux semaines sans deuxième examen médical n'est pas recommandée.

Pour les enfants de moins de 12 ans, le médicament est prescrit en fonction du poids corporel, la dose recommandée est de 40 mg pour 1 kg de poids, trois fois par jour.

Pour les enfants dont le poids corporel est supérieur à 40 kg, le médicament est prescrit à la même posologie que les adultes: 375 mg toutes les 8 heures pour les maladies bénignes ou 625 mg toutes les 12 heures pour les conditions modérées. Dans des conditions sévères, 625 mg toutes les 8 heures ou 1000 mg toutes les 12 heures. Avant de prendre les comprimés, vous devez soigneusement mâcher ou dissoudre dans 100 à 150 ml d'eau.

Dimexide C'est un agent anti-inflammatoire, est disponible sous forme de solution à usage externe. Le dimexide améliore le métabolisme dans la zone touchée, a un effet anesthésique local, a des propriétés antimicrobiennes. Pour réduire les signes du processus inflammatoire, une compresse de 30% de dimexide est utilisée..

Tsiprolet - antibiotique à large spectre. Il fait référence à si peu de médicaments auxquels les micro-organismes développent rarement une résistance. Par conséquent, il est souvent prescrit pour les maladies infectieuses et inflammatoires aiguës.

Dans chaque cas, en tenant compte de l'état du patient et de la gravité de la maladie, une posologie individuelle du médicament est prescrite. Habituellement, la dose orale recommandée est de 0,25 mg (ou 0,5-0,75 mg dans les cas plus graves) 2 à 3 fois par jour. La durée du traitement est de 7 à 10 jours. Les comprimés doivent être pris à jeun avec beaucoup d'eau..

Azithromycine il est utilisé en médecine depuis un certain temps, mais ne perd pas sa position de leader. Il a un large spectre d'action, est prescrit pour les maladies infectieuses et inflammatoires..

Avant d'utiliser le médicament, il est recommandé de passer un test de sensibilité des bactéries pathogènes à la substance principale du médicament. L'azithromycine doit être prise une heure avant les repas (ou deux heures après). Il est conseillé de prendre le médicament en même temps. Habituellement, 0,5 mg est prescrit pendant trois jours.

Numérique a un effet antimicrobien, la substance principale du médicament est la ciprofloxacine. Le médicament est disponible sous forme de comprimés, d'injections, de compte-gouttes. Ce médicament est capable de détruire un grand nombre de micro-organismes pathogènes divers. Une caractéristique distinctive de ce médicament est que les microbes n'ont pas le temps de s'y habituer.

La posologie du médicament est déterminée dans chaque cas individuellement, tout dépend du type d'agent pathogène, de la gravité de la maladie, de l'âge, du poids et de la fonction rénale. En règle générale, le médicament est prescrit à 250 - 500 mg toutes les 12 heures. Le médicament est pris à jeun, sans mâcher, vous devez boire beaucoup d'eau.

Biseptol est un antibiotique bactéricide combiné qui détruit les micro-organismes qui causent des maladies du système génito-urinaire, des poumons, des intestins, des oreilles.

Avant d'utiliser le médicament, il est nécessaire de déterminer la sensibilité des micro-organismes qui ont causé la maladie à la substance active. Dans chaque cas, en fonction de la maladie et de l'état du patient, la posologie est déterminée individuellement par le médecin. La dose recommandée pour les adultes et les enfants de plus de 12 ans est de 4 comprimés par jour ou 8 boules de sirop. La durée du traitement est de deux semaines..

Traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques avec des remèdes populaires

Le traitement des ganglions lymphatiques enflammés à l'aide de la médecine traditionnelle peut être combiné avec un traitement traditionnel. Des méthodes alternatives aideront à faire face au processus inflammatoire dans le corps, à améliorer l'état du patient et à contribuer à une récupération rapide..

Une décoction de feuilles séchées et d'écorce de noisetier a un bon effet anti-inflammatoire et calmant. Pour préparer une décoction médicinale, vous devez verser une cuillère à soupe d'un mélange de feuilles et d'écorce avec un verre d'eau bouillante, laisser infuser pendant une demi-heure, puis prendre le médicament trois fois par jour, ¼ tasse avant les repas.

En compresse, vous pouvez utiliser une recette folklorique simple qui aidera à faire face au processus pathologique: il est bon de hacher et de faire bouillir les feuilles de noix, le gui, la camomille. Ensuite, humidifiez une serviette ou un bandage (gaze) dans un bouillon chaud et appliquez sur les ganglions lymphatiques enflammés pendant quelques heures, le cours doit être effectué jusqu'à récupération complète.

Herbe d'échinacée aide efficacement à faire face à l'inflammation, il a un effet antiseptique élevé sur le corps, contribue à une récupération rapide. La façon la plus simple de traiter est de prendre régulièrement des teintures - 10 gouttes par demi-verre d'eau 4 fois par jour.

Dans le traitement des infections qui ont provoqué une augmentation des ganglions lymphatiques, il est nécessaire, tout d'abord, d'éliminer le processus inflammatoire dans le corps. Pour ce faire, il est bon d'utiliser une collection d'herbes anti-inflammatoires:

Herbe de point noir, lin, thym - 1 heure chacun, origan, millepertuis, medunica, racine de valériane, renouée, calamus - 2 heures chacun, absinthe de racine de réglisse - 3 heures chacune, feuille de framboise - 4 heures, feuille de bouleau - 6 heures.

Pour préparer une infusion d'herbes, vous devez verser 2 cuillères à soupe du mélange avec un litre d'eau bouillante et insister la nuit dans un thermos (ou un pot bien enveloppé). Le lendemain, buvez toute l'infusion, préparez le lendemain dans la soirée. Le traitement doit être effectué avec un cours d'au moins 1,5 à 2 mois.

L'inflammation des ganglions lymphatiques est bien éliminée par les compresses, ce qui aide également à réduire la douleur et à améliorer l'état de la maladie.

Les compresses peuvent être différentes: avec des onguents, des herbes, des feuilles, etc. Lorsque vous utilisez des compresses, vous devez toujours vous rappeler qu'avec la lymphadénite, les compresses chauffantes sont strictement interdites, elles peuvent provoquer une inflammation purulente, qui peut pénétrer dans les tissus adjacents.

Une compresse de pommade Vishnevsky, qui peut être faite la nuit, a un bon effet anti-inflammatoire et tirant..

Vous pouvez également utiliser des feuilles de menthe pour des compresses anti-inflammatoires efficaces. Pour ce faire, vous devez broyer les feuilles de menthe afin que la plante commence la sève, puis attacher aux ganglions lymphatiques enflammés, vous pouvez envelopper un foulard sur le dessus. Les feuilles de menthe auront également un effet rafraîchissant, ce qui facilitera l'état du patient.

Prévention de l'inflammation des ganglions lymphatiques

La lymphadénite est toujours une maladie secondaire, par conséquent, à des fins de prévention, il est nécessaire de prévenir le développement d'une pathologie dans le corps. Pour éviter les rhumes et les maladies virales, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire, de bien manger, de faire de l'exercice. Ils peuvent également s'enflammer sur fond de coupures, rayures, furoncles. Cela est particulièrement vrai pour les jeunes enfants, dont les genoux sont souvent cassés et ont des écorchures sur les bras et les jambes. Tout dommage à la peau doit être immédiatement traité avec des solutions antiseptiques, avec des dommages profonds, il est nécessaire d'appliquer un pansement stérile pour éviter l'infection.

Vous devez subir régulièrement des examens préventifs chez le dentiste, car les processus inflammatoires dans la cavité buccale provoquent également une augmentation des ganglions lymphatiques.

Le pronostic de l'inflammation des ganglions lymphatiques

L'inflammation des ganglions lymphatiques, qui n'a pas acquis une forme négligée (purulente, aiguë), a toujours des prévisions de traitement favorables. Dans de tels cas, il est nécessaire d'identifier la cause de l'inflammation et de diriger le traitement principal pour éradiquer l'infection. En règle générale, aucun traitement spécial n'est requis. Depuis que l'inflammation disparaît dans le corps, ils retournent également à leur état normal. Des manifestations plus graves des maladies de la lymphadénite avec un traitement inapproprié ou prématuré peuvent endommager le ganglion lymphatique. Dans la forme aiguë et purulente, il fusionne avec le tissu environnant, il commence le processus de remplacement du tissu lymphoïde par du tissu conjonctif, ce qui perturbe ensuite complètement son fonctionnement normal.

Traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou avec des pilules, des onguents, des compresses

Le système lymphatique est d'une grande importance pour le nettoyage du corps et la mise en œuvre des processus métaboliques. Ses composants comprennent les vaisseaux lymphatiques, les troncs, les conduits, les capillaires et les nœuds. L'emplacement de ce dernier est dû à la nécessité de protéger le corps contre les infections et les tumeurs.

L'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou, dont le traitement dépend de la cause profonde, est un phénomène courant..

L'augmentation des ganglions lymphatiques a été appelée lymphadénite cervicale. La condition survient principalement avec des lésions concentrées dans le cou et la tête. En règle générale, il se réfère aux manifestations symptomatiques de diverses pathologies et n'est pas une maladie distincte. Le traitement des ganglions lymphatiques dans le cou est basé sur la détermination du diagnostic principal.

Méthodes de recherche diagnostique

Ganglions lymphatiques élargis - une occasion de consulter immédiatement un médecin pour un traitement. Dans certains cas, l'inflammation signale le déroulement de processus dangereux dans le corps.

Pour exclure de telles pathologies, les spécialistes recourent à diverses méthodes de diagnostic.

Biopsie des ganglions lymphatiques cervicaux

Cette méthode est basée sur l'échantillonnage intravital d'un échantillon de tissu afin de déterminer la composition cellulaire exacte. Une biopsie des ganglions lymphatiques sur le cou est l'une des études obligatoires effectuées lorsqu'un cancer est suspecté. De plus, les indications suivantes pour cette procédure sont distinguées:

  • nœud adulte de plus de 3 centimètres;
  • la pathogenèse de la lymphadénite cervicale n'est pas définie, malgré toutes les études;
  • le traitement recommandé pour l'inflammation ne s'améliore pas;
  • il y a une seule inflammation du ganglion lymphatique sans formation de composés (les symptômes de la maladie lymphoproliférative n'ont pas été détectés);
  • selon les ultrasons, la formation est de nature liquide.

La façon dont une biopsie du ganglion lymphatique sur le cou est effectuée dépend de la méthode de la procédure. Les méthodes suivantes pour obtenir des échantillons sont les suivantes:

  1. Crevaison. La ponction du ganglion lymphatique sur le cou est réalisée sous anesthésie locale. Pour la procédure, une aiguille de grand diamètre est utilisée..
  2. Ouvert. Représente l'ablation du ganglion lymphatique dans le cou par excision.

Quelle que soit la méthode, les échantillons obtenus sont envoyés pour examen cytologique et histologique. Les données obtenues nous permettent de conclure que la cause sous-jacente de l'inflammation et le traitement recommandé.

L'imagerie par résonance magnétique est l'une des méthodes de recherche les plus précises. Il est considéré comme préférable à l'échographie, car il vous permet d'évaluer l'image en 3D, de visualiser les tissus mous et osseux. IRM des ganglions lymphatiques du cou:

  • donne une compréhension de la taille des nœuds, de leur emplacement, de leur forme et de leur densité;
  • vous permet de détecter une inflammation;
  • identifier les accumulations de pus;
  • diagnostiquer les tumeurs malignes et les tumeurs bénignes;
  • détecter les conditions d'immunodéficience et autres.

Si des anomalies sont détectées lors de l'IRM afin de confirmer le diagnostic, une biopsie supplémentaire ou une ponction des ganglions lymphatiques est réalisée. L'étude est contre-indiquée:

  • les femmes enceintes et allaitantes;
  • patients insuffisants cardiaques décompensés;
  • lors du port de prothèses dentaires non détachables ou d'un stimulateur cardiaque;
  • avec claustrophobie.

La tomodensitométrie est basée sur l'utilisation de rayons X. Contrairement aux rayons X, CT vous permet d'obtenir une image en couches. La TDM des ganglions lymphatiques du cou est utilisée dans un certain nombre de cas et permet:

  • détecter le processus inflammatoire;
  • diagnostiquer le phlegmon;
  • détecter les néoplasmes.

Les tomodensitogrammes nécessitent une certaine préparation. Il y a trois heures avant la procédure, et arrêtez de prendre le liquide pendant une heure. En cas d'intolérance individuelle aux substances radio-opaques, il est interdit de subir une étude.

Qui traite les ganglions lymphatiques chez un adulte?

Un médecin spécialisé dans le traitement du système lymphatique n'existe pas. La réponse à la question de savoir qui traite les ganglions lymphatiques dans le cou dépend de la cause profonde de l'augmentation des masses. La thérapie est effectuée:

  1. Thérapeute. C'est à ce médecin que vous devez contacter en premier. Le traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou peut être effectué par lui (par exemple, avec des infections virales respiratoires aiguës) ou par un spécialiste étroit en direction du thérapeute.
  2. Chirurgien. En cas de suppuration, de traumatisme ou d'inflammation, le traitement des ganglions lymphatiques du cou est effectué par ce spécialiste.
  3. Endocrinologue. Si les ganglions lymphatiques du cou sont élargis en raison d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde, l'endocrinologue prescrit un traitement.
  4. Spécialiste TB. Dans le traitement de la tuberculose détectée.
  5. Un immunologiste. C'est le médecin qui traite les ganglions lymphatiques dans le cou d'un adulte ou d'un enfant, hypertrophiés en raison de maladies du système immunitaire.
  6. Oncologiste. Les ganglions lymphatiques peuvent augmenter en raison de tumeurs malignes ou bénignes. Dans ce cas, le traitement est effectué par un oncologue.

Est-il possible de réchauffer ou de faire une compresse?

Traiter l'inflammation à la maison sans consulter un spécialiste peut être dangereux. C'est le médecin qui détermine s'il est possible de réchauffer les ganglions lymphatiques sur le cou d'un patient particulier. La chaleur entraîne une accélération des processus métaboliques dans la zone chauffée. Cela peut être utile:

  1. Si le cou est grillé. Une compresse chauffante réduit la douleur et accélère la récupération de l'inflammation.
  2. Avec le SRAS. Si la cause de l'inflammation est une infection virale respiratoire aiguë, la chaleur sèche augmentera l'effet du traitement.

Il ne vaut pas la peine de réchauffer les nœuds enflammés si:

  • la cause de la lymphadénite cervicale n'est pas identifiée;
  • du pus s'est accumulé dans la zone affectée;
  • l'inflammation est causée par une tumeur ou des métastases;
  • l'inflammation est aiguë, etc..

À la recherche d'une réponse sur la possibilité de réchauffer les ganglions lymphatiques du cou, le stade de la maladie doit être considéré. Exposition à la chaleur recommandée uniquement dans les premiers stades.

Médicament

Les préparations pour le traitement de l'inflammation sont prescrites après le diagnostic. La thérapie peut être mono ou complexe.

Comprimés

Le traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou peut être effectué à l'aide des comprimés suivants:

  1. Médicaments non stéroïdiens (Nimesil, Ibuprofène, Nise et autres). Ces pilules pour les ganglions lymphatiques sur le cou soulagent efficacement l'inflammation. Réduit l'enflure et les rougeurs.
  2. Médicaments antiviraux (Kagocel, Arbidol, Remantadine). Efficace pour les lésions virales impliquant une lymphadénite cervicale.
  3. Antalgiques (Ketorol, Ketonal, Analgin). Destiné au traitement de la douleur aiguë due à l'inflammation du ganglion lymphatique.

Les pilules pour l'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou sont prescrites exclusivement par un médecin. Un traitement non autorisé peut nuire à la santé du patient.

Antibiotiques

Si une inflammation du cou se produit en raison de dommages bactériens, des antibiotiques peuvent être recommandés pour le traitement:

  1. Les antibiotiques à base de pénicilline sont recommandés pour le traitement des infections staphylococciques / streptococciques. La durée du traitement est en moyenne de 4 à 7 jours.
  2. Dans le processus inflammatoire localisé dans la cavité buccale, la doxycycline, la lincomycine, etc. sont recommandées..
  3. Les céphalosporines (Suprax, Ceforal Solutab, Cefipim) soulagent non seulement efficacement l'inflammation bactérienne, mais provoquent également rarement des effets secondaires.
  4. Les antibiotiques macrolides (Sumamed, Vilprafen) sont également efficaces pour le traitement de la lymphadénite cervicale..

Lors du traitement avec des antibiotiques, il est important de suivre les recommandations de prise et de durée d'utilisation du médicament.

Ces agents sont utilisés dans le traitement des applications topiques. La pommade des ganglions lymphatiques sur le cou résout divers problèmes, par exemple:

  1. Pommade à l'héparine. Soulage l'enflure, réduit l'inflammation, accélère le métabolisme dans la zone touchée.
  2. Ichtyol. Il a un effet anti-inflammatoire prononcé..
  3. Onguents à base de substances non stéroïdiennes (kétoprofène, nise, diclofénac et autres). Réduisez la douleur, réduisez l'enflure, arrêtez l'inflammation.

Traitement à domicile

Le traitement avec des remèdes populaires peut agir comme adjuvant pour le traitement des ganglions lymphatiques enflammés.

Parmi les techniques populaires et efficaces:

  1. Compresse de feuille de noyer. Hacher les feuilles. Versez deux cuillères à soupe de matières premières ½ tasse d'alcool. Régler pendant trois jours, appliquer des compresses 1 à 3 fois par jour pendant 15 minutes.
  2. Pour soulager l'inflammation. Broyer et sécher les feuilles de calendula, de cassis et de sureau. Verser 2 cuillères à soupe du mélange avec de l'eau (1 litre), régler pendant 2-3 heures. Buvez le produit reçu pendant la journée.

Ablation chirurgicale

La chirurgie pour enlever les ganglions lymphatiques est un dernier recours. Ils y recourent après avoir reconnu la thérapie comme inefficace. De plus, le ganglion lymphatique est retiré pour les tumeurs cancéreuses afin de prévenir la survenue de métastases. Par exemple, avec un cancer du sein.

Effets

L'ablation du ganglion lymphatique dans le cou, dont les conséquences peuvent être différentes, peut entraîner:

  1. Gonflement, douleur, nécrose, apparition de défauts cosmétiques. En règle générale, au fil du temps, ces effets disparaissent ou s'atténuent..
  2. Suppurations. Se produit lorsque la stérilité est altérée pendant la chirurgie.
  3. Engourdissement lymphatique. C'est une accumulation de lymphe au site du ganglion lymphatique retiré.

Dans de nombreux cas, après le retrait, le ganglion lymphatique se régénère.

Vidéo utile

Vous pouvez en savoir plus sur l'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou à partir de la vidéo suivante: