Image

Médicament contre l'asthme

L'asthme bronchique est une pathologie chronique dont le développement peut être provoqué par divers facteurs, externes et internes. Les personnes qui ont été diagnostiquées avec cette maladie devraient suivre un traitement médicamenteux complet, qui éliminera les symptômes qui l'accompagnent. Tout médicament contre l'asthme ne doit être prescrit que par un spécialiste de profil étroit qui a effectué un diagnostic complet et identifié la cause de cette pathologie..

Méthodes de traitement

Chaque spécialiste du traitement de l'asthme bronchique utilise divers médicaments, en particulier des médicaments de nouvelle génération qui n'ont pas d'effets secondaires trop graves, sont plus efficaces et mieux tolérés par les patients. Pour chaque patient, un allergologue sélectionne individuellement un schéma thérapeutique comprenant non seulement des comprimés contre l'asthme, mais également des médicaments destinés à un usage externe.

Les experts adhèrent aux principes suivants de la pharmacothérapie de l'asthme bronchique:

  1. L'élimination la plus rapide de l'état pathologique accompagnant les symptômes.
  2. Prévention des attaques.
  3. Aider le patient à normaliser les fonctions respiratoires.
  4. Minimiser la quantité de médicaments que vous devez prendre pour normaliser votre état.
  5. Mesures préventives opportunes visant à prévenir les rechutes.

Médicaments de base contre l'asthme

Un tel groupe de médicaments est utilisé par les patients pour un usage quotidien afin de stopper les symptômes accompagnant l'asthme bronchique et de prévenir de nouvelles crises. Les patients ressentent un soulagement important grâce à la thérapie de base..

Les médicaments de base qui peuvent arrêter les processus inflammatoires, éliminer les poches et autres manifestations allergiques comprennent:

  1. Inhalateurs.
  2. Antihistaminiques.
  3. Bronchodilatateurs.
  4. Corticostéroïdes.
  5. Médicaments antileucotriènes.
  6. Théophyllines à effet thérapeutique prolongé.
  7. Cromones.

Groupe d'anticholinergiques

Ces médicaments ont un grand nombre d'effets secondaires, ils sont donc principalement utilisés dans le soulagement des crises asthmatiques aiguës. Les spécialistes prescrivent les médicaments suivants aux patients lors d'une exacerbation:

  1. Ammonium, non adsorbé, quaternaire.
  2. Sulfate d'atropine.

Groupe de médicaments contenant des hormones

Les asthmatiques prescrivent souvent les médicaments suivants, qui contiennent des hormones:

  1. Bekotid, Ingakort, Berotek, Salbutamol.
  2. «Intal», «Aldetsin», «Tiled», «Beklazon».
  3. Pulmicort, Budésonide.

Groupe Cronon

Ces médicaments sont prescrits aux patients qui ont développé des processus inflammatoires dans le contexte de l'asthme bronchique. Les composants présents en eux sont capables d'inhiber le processus de production de mastocytes, ce qui réduit la taille des bronches et provoque une inflammation. Ils ne sont pas impliqués dans le soulagement des crises d'asthme, ni dans le traitement des enfants de moins de six ans.

Les médicaments suivants du groupe des cronons sont prescrits aux asthmatiques:

  1. Intal.
  2. "Undercropped".
  3. Kétoprofène.
  4. Ketotifen.
  5. Cromglycate ou nédocromil sodique.
  6. Carrelé.
  7. Cromhexal.
  8. Cromoline.

Groupe de médicaments non hormonaux

Lors d'une thérapie complexe de l'asthme bronchique, les médecins prescrivent des médicaments non hormonaux aux patients, par exemple des comprimés:

Groupe de médicaments anti-leucotriènes

Ces médicaments sont utilisés dans les processus inflammatoires accompagnés de spasmes dans les bronches. Les experts prescrivent les types de médicaments suivants aux asthmatiques comme traitement supplémentaire (peuvent être utilisés pour arrêter les crises d'asthme chez les enfants):

  1. Comprimés de formotérol.
  2. Comprimés de Zafirlukast.
  3. Comprimés de salmétérol.
  4. Comprimés de Montelukast.

Groupe de glucocorticoïdes systémiques

Lors de la thérapie complexe de l'asthme bronchique, les spécialistes prescrivent de tels médicaments aux patients extrêmement rarement, car ils ont de nombreux effets secondaires. Chaque médicament contre l'asthme de ce groupe peut avoir un puissant effet antihistaminique et anti-inflammatoire. Les composants présents en eux inhibent le processus de production d'expectorations, réduisent au maximum la sensibilité aux allergènes..

Ce groupe de médicaments comprend:

  1. Injections et comprimés de Metipred, Dexamethasone, Celeston, Prednisolone.
  2. Inhalations de Pulmicort, Beklazon, Budesonide, Aldecin.

Groupe agoniste bêta-2-adrénergique

Les médicaments appartenant à ce groupe, les experts utilisent, en règle générale, pour arrêter les crises d'asthme, en particulier l'asphyxie. Ils sont capables de soulager les processus inflammatoires, ainsi que de neutraliser les spasmes dans les bronches. Il est recommandé d'utiliser les patients (une liste complète des patients peut être obtenue auprès du médecin traitant):

Groupe de médicaments expectorants

Si une personne a une exacerbation de la pathologie, ses voies bronchiques sont remplies de masses qui ont une consistance épaisse qui interfèrent avec les processus respiratoires normaux. Dans ce cas, les médecins prescrivent des médicaments qui peuvent éliminer rapidement et efficacement les expectorations:

Inhalation

Lors du traitement de l'asthme bronchique, des dispositifs spéciaux destinés à l'inhalation sont souvent utilisés:

  1. Un inhalateur est un appareil aux dimensions compactes. Presque tous les asthmatiques l'emportent avec eux, car avec lui, vous pouvez rapidement arrêter l'attaque. Avant utilisation, l'inhalateur doit être retourné pour que l'embout buccal soit par le bas. Son patient doit insérer dans la cavité buccale et ensuite appuyer sur la valve spéciale qui distribue le médicament. Dès que le médicament pénètre dans le système respiratoire du patient, une crise d'asthme est arrêtée.
  2. Une entretoise est une chambre spéciale qui doit être placée sur un flacon pulvérisateur de médicament avant utilisation. Le patient doit initialement injecter le médicament dans l'entretoise, puis respirer profondément. Si nécessaire, le patient peut mettre un masque sur l'appareil photo à travers lequel il inhalera le médicament.

Groupe de médicaments par inhalation

Actuellement, le soulagement des crises d'asthme par inhalation est considéré comme la technique de traitement la plus efficace. Cela est dû au fait qu'immédiatement après l'inhalation, tous les composants thérapeutiques pénètrent directement dans le système respiratoire, ce qui se traduit par un effet thérapeutique meilleur et plus rapide. La vitesse des premiers secours est extrêmement importante pour les asthmatiques, car en son absence tout peut se terminer fatalement pour eux.

De nombreux experts prescrivent des inhalations à leurs patients, au cours desquelles des médicaments du groupe des glucocorticostéroïdes doivent être utilisés. Ce choix est dû au fait que les composants présents dans le médicament sont capables d'avoir un effet positif sur les muqueuses du système respiratoire, grâce à "l'adrénaline". Utilisation la plus souvent recommandée:

Les spécialistes utilisent activement les médicaments de ce groupe lors de l'arrêt des crises aiguës d'asthme bronchique. En raison du fait que le médicament est administré au patient dosé, sous forme d'inhalation, la possibilité d'un surdosage est exclue. De cette façon, une thérapie et des enfants asthmatiques, qui n'ont pas encore 3 ans, peuvent être suivis..

Lors du traitement de jeunes patients, les médecins doivent déterminer plus soigneusement la posologie et surveiller le déroulement du traitement. Les spécialistes peuvent prescrire aux bébés les mêmes groupes de médicaments que les patients adultes. Ils sont chargés d'arrêter l'inflammation et d'éliminer les symptômes asthmatiques. Malgré le fait que l'asthme soit une pathologie incurable, grâce à un schéma thérapeutique bien choisi, les patients peuvent considérablement soulager leur état et mettre la maladie dans un état de rémission persistante.

Médicaments contre l'asthme

Articles d'experts médicaux

Les principaux objectifs du traitement des patients asthmatiques:

  • établir et maintenir un contrôle sur les manifestations de l'asthme bronchique;
  • prévention des exacerbations de la maladie;
  • maintenir la fonction respiratoire au niveau le plus proche de la normale;
  • maintien d'une vie normale;
  • prévention des effets secondaires pendant le traitement;
  • prévenir le développement d'une composante irréversible de l'obstruction bronchique;
  • prévention des décès.

Critères de contrôle (évolution contrôlée) de l'asthme bronchique:

  • symptômes minimes (idéalement absents), y compris l'asthme nocturne;
  • exacerbations minimes (extrêmement rares);
  • absence de visites d'urgence chez le médecin;
  • besoin minimal d'inhalation de bêta2-agonistes;
  • absence de restrictions d'activité, y compris l'activité physique;
  • fluctuations quotidiennes PSV

Copyright © 2011-2020 iLive. Tous les droits sont réservés.

Médicaments contre l'allergie à l'asthme

Les antihistaminiques sont des médicaments qui aident à réduire les effets négatifs des allergènes sur le corps. Depuis plus de cinquante ans, les antihistaminiques font partie du parcours thérapeutique prescrit par les patients asthmatiques bronchiques. Ces médicaments sont prescrits à la fois pour soulager les symptômes aggravés et comme prophylaxie..

Les crises d'asthme bronchique s'accompagnent d'une suffocation, qui se produit à la suite d'une inflammation et d'un rétrécissement ultérieur des voies respiratoires. Il est difficile pour le patient de respirer; une toux commence à le tourmenter. Pour soulager l'état du patient, les médecins prescrivent des antihistaminiques, dont l'effet est de bloquer l'histamine qui est libérée des mastocytes en raison des effets de l'allergène..

L'histamine complique les processus inflammatoires qui se forment dans les bronches, elle provoque des symptômes associés à la pathologie bronchique et à la suffocation. Les antihistaminiques arrêtent les récepteurs de l'histamine, ce qui entraîne une diminution du bronchospasme et de l'œdème, tandis que l'hyperréaction bronchique à l'histamine est considérablement réduite.

Les antihistaminiques ne traitent pas l'asthme, ils aident seulement à faire face à l'exacerbation et à soulager l'état du patient.

  • Médicaments de première génération
  • Médicaments de deuxième génération
  • Médicaments anti-allergiques de troisième génération

Types d'antihistaminiques

Les antihistaminiques, en fonction de la présence / absence d'effets secondaires, sont divisés en trois types principaux:

  1. Première génération: Tavegil, Suprastin, Diphenhydramine, Pipolfen, Diazolin.
  2. Deuxième génération: Semprex, Claritin, Tsetrin, Zirtek.
  3. Troisième génération: Telfast, Sepracor.

Chaque type de médicament a ses avantages et ses inconvénients. Le traitement doit être prescrit exclusivement par le médecin traitant.

Médicaments de première génération

Ce qui unit ces fonds, c'est qu'ils ont un effet sédatif prononcé. Leur exposition dure environ cinq heures. Ils aident bien en présence de réactions allergiques, mais présentent des inconvénients. Tous les antihistaminiques de première génération ont de nombreux effets secondaires..

  • somnolence accrue,
  • bouche sèche,
  • effet rapide mais à court terme,
  • diminution du tonus musculaire,
  • addictif après deux semaines d'utilisation.

Dans de nombreux pays, ces médicaments ne sont plus utilisés. En Russie, les médicaments de cette catégorie sont encore utilisés et constituent un outil assez populaire dans la lutte contre les allergies. Mais pour soulager l'exacerbation de l'asthme bronchique, leur administration n'est pas souhaitable. Les muqueuses sèches, qui surviennent à la suite de la prise de ces médicaments, compliquent l'évolution de la maladie et empêchent la décharge des expectorations.

Médicaments de deuxième génération

Les médicaments antiallergiques de deuxième génération ne sont pas considérés comme des sédatifs. Ils ont une quantité beaucoup plus faible d'effets secondaires. Lors de la prise de ces médicaments, la somnolence ne se produit pas, l'activité cérébrale ne diminue pas. Ces médicaments présentent un certain nombre d'avantages:

  • longue durée de l'effet thérapeutique, pouvant atteindre plusieurs jours,
  • vous pouvez les prendre longtemps sans crainte de dépendance,
  • ne provoquent pas de drainage muqueux,
  • adapté à un usage prophylactique,
  • après le traitement, l'effet persiste encore une semaine.

Avec toute la variété de facteurs positifs, ces médicaments anti-allergiques ont des effets secondaires.

Les antihistaminiques de ce type peuvent affecter les canaux cardiaques et avoir un effet cardiotoxique, qui ne fera qu'augmenter avec l'utilisation simultanée de médicaments antifongiques, l'utilisation d'antidépresseurs, ainsi que dans les cas où le patient asthmatique a encore d'autres maladies associées à la fonction hépatique..

De plus, certains anti-allergiques de deuxième génération peuvent déclencher une arythmie ventriculaire..

Avec l'asthme bronchique:

  1. Astemisan. Le médicament est efficace dans tous les types de réactions allergiques. Son action débute trois heures après l'administration. Avec une utilisation prolongée, l'effet thérapeutique est observé tout au long de la journée, et après l'arrêt du médicament, il persiste encore 5-6 jours. Pour les maladies cardiaques, un cardiologue aura besoin d'une consultation.
  2. Gismanal. Un antihistaminique très efficace qui convient même aux jeunes enfants.

Histalong. Le médicament n'a pas d'effet sédatif, mais peut provoquer des arythmies, de l'insomnie, des troubles nerveux, exprimés par des sautes d'humeur..

Indiqué pour les enfants à partir de 2 ans.

  • Zirtek. Le médicament a un double effet, en plus de l'effet antihistaminique, réduit l'inflammation causée par l'histamine. Ce médicament est bien toléré par les enfants à partir de deux ans. Vingt minutes après l'administration, son effet positif se fait sentir.
  • Claritin. C'est le meilleur médicament antiallergique au monde. Le médicament commence à agir une demi-heure après l'administration. Son effet médicinal dure environ une journée. Convient pour une utilisation à long terme comme prophylactique..
  • Semprex. Un agent anti-allergique efficace, dont l'effet se fait sentir 15 minutes après l'administration. Il a un faible effet sédatif. Le principal avantage de ce médicament est son léger effet sur la muqueuse gastrique. Le médicament ne convient pas aux bébés, il est prescrit aux enfants à partir de 12 ans.
  • Médicaments anti-allergiques de troisième génération

    Absolument tous les anti-allergiques de troisième génération n'ont pratiquement pas d'effet sédatif, les effets secondaires sont minimisés.

    Le médicament de la nouvelle génération, qui est prescrit pour le traitement de l'asthme bronchique, est Telfast. Cet outil ne provoque pas de somnolence ou de troubles de l'attention, en plus, n'affecte pas négativement le fonctionnement du cœur. L'action du médicament commence une heure après l'administration et dure une journée.

    Quelques fonctionnalités d'application

    Il convient de noter qu'un traitement complexe est important pour le traitement de l'asthme bronchique. Cela signifie que le problème ne sera pas résolu en prenant des antihistaminiques seuls. Un plan de traitement sera nécessaire, qui comprendra des médicaments d'un spectre d'action différent. Le cours de thérapie est prescrit par le médecin traitant sur la base d'indications diagnostiques.

    Lors de la prescription d'antihistaminiques, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques individuelles du patient: âge, état, etc..

    Ainsi, pour les enfants, les antihistaminiques pour l'asthme sont utilisés sous forme de sirops et de suspensions. Les enfants se voient généralement prescrire de la clémastine, de la loratadine et de l'astémizole pour bloquer l'histamine..

    La loratadine est considérée comme le traitement le plus efficace de l'asthme chez les enfants. Il est capable de prévenir une crise d'asthme chez les enfants et est un excellent outil pour lutter contre les allergies saisonnières..

    La cétirizine a un bon effet, elle aide à dilater les bronches et à arrêter l'étouffement. Le médicament bloque l'histamine et réduit les symptômes de la maladie. Ce nouveau remède contre les allergies convient aux enfants de plus de deux ans..

    Les femmes enceintes dans les premiers stades de la grossesse à utiliser des antihistaminiques sont hautement indésirables. Au deuxième trimestre, les médicaments sont autorisés selon les indications spéciales du médecin traitant. Dans ce cas, généralement prescrit

    De telles méthodes sont très rarement utilisées, car aucun agent anti-allergique n'est absolument sûr..

    Les antihistaminiques naturels peuvent convenir au traitement des crises d'asthme dans l'asthme bronchique. Certaines herbes, en raison de leur composition, ont un effet anti-allergique et peuvent réduire considérablement sa sécrétion..

    Par exemple, la quercétine et la catéchine font partie du thé vert - ces composés ont un effet antihistaminique. Des herbes telles que:

    Les symptômes d'allergies peuvent également être réduits par:

    Les antihistaminiques des deuxième et troisième générations sont inclus dans le traitement de base de l'asthme bronchique et sont utilisés à des fins prophylactiques.

    Médicaments contre l'asthme - liste des médicaments et recommandations

    L'asthme bronchique est une inflammation chronique de la trachée et des bronches. La maladie survient pour trois raisons: un allergène, une infection des voies respiratoires ou une réaction psychosomatique à une situation de vie. Le mécanisme de déclenchement d'une attaque est le même: sous l'influence de facteurs indésirables, la trachée et les bronches sont spasmodiques, gonflées, la production de mucus augmente, le passage respiratoire se rétrécit et il devient difficile pour une personne de respirer. Une caractéristique distinctive de l'attaque est la difficulté à expirer. Les médicaments contre l'asthme sont prescrits par un médecin. Ils préviennent ou arrêtent les manifestations de la maladie..

    Sans traitement, les crises d'asthme deviennent plus fréquentes et peuvent éventuellement devenir asthmatiques: une réaction compliquée dans laquelle la sensibilité aux médicaments pour l'asphyxie est considérablement réduite. Risque accru de décès.

    Formulaire de libération du produit

    La partie principale du médicament contre l'asthme est utilisée sous la forme de:

    • Aérosol distribué à l'aide d'un inhalateur. Cette méthode est considérée comme la plus rapide et la plus efficace, car la substance active est délivrée directement à la trachée et aux bronches en quelques secondes. Il a un effet local, par conséquent, l'effet sur d'autres organes et le risque d'effets secondaires sont considérablement réduits. Plus petites, par rapport à d'autres types, des doses d'une substance médicinale sont utilisées. Les inhalations sont indispensables pour arrêter une attaque..
    • Comprimés et capsules. Ils sont principalement utilisés pour un traitement systématique à long terme..
    Les bronches sont saines et atteintes de bronchite

    Instruments pour inhalation

    Les inhalations se font à l'aide de dispositifs spéciaux:

    1. Inhalateurs. Ce sont des appareils compacts que les asthmatiques emportent avec eux en cas d'attaque. Le spray contient un aérosol médical. Lors d'une attaque, il est tourné avec l'embout buccal vers le bas, inséré dans la bouche et, tout en inspirant, appuyez sur la valve. Le médicament contenant de l'air pénètre dans le système respiratoire. Pour les médicaments en poudre, utilisez un inhalateur spécial - turbuhaler.
    2. Entretoises. Il s'agit d'un appareil photo qui est placé sur une bombe aérosol. L'asthmatique pulvérise le médicament dans l'entretoise, puis prend une respiration. Un tel dispositif élimine la possibilité d'une mauvaise utilisation de l'inhalateur:
    • pas besoin de surveiller la simultanéité de l'injection et de l'inhalation;
    • la vitesse du jet d'aérosol n'entrave pas la respiration;
    • pour plus de commodité, vous pouvez mettre un masque sur l'appareil photo et inspirer à travers;
    • nébuliseurs. Il s'agit d'un inhalateur stationnaire utilisé à la maison..

    Il est préférable d'utiliser une entretoise non seulement pour les enfants, mais aussi pour les adultes.

    Liste des médicaments

    La liste complète des médicaments contre l'asthme peut être divisée en deux grands groupes:

    Les médicaments réduisent la sensibilité des muqueuses aux allergènes

    1. Pour arrêter l'attaque. Appliquer des bronchodilatateurs. Les médicaments asthmatiques de ce groupe sont inutiles pour éliminer la maladie, mais sont indispensables pour une attaque, éliminant instantanément les symptômes potentiellement mortels.
    2. Pour le traitement de la maladie. Le traitement médicamenteux systématique de l'asthme bronchique implique de prendre des médicaments non seulement pendant les exacerbations, mais également pendant les périodes de calme. Les médicaments de ce groupe sont inutiles lors d'une attaque, car ils agissent lentement, réduisant progressivement la sensibilité des muqueuses à l'action des allergènes et des infections. Les médecins prescrivent les remèdes suivants:
    • bronchodilatateurs à longue durée d'action;
    • anti-inflammatoire: stabilisateurs de la membrane des mastocytes et contenant des hormones (glucocorticostéroïdes) dans les cas complexes;
    • antileukotriene;
    • expectorants et mucolytiques;
    • nouvelle génération.

    Les noms de tous les médicaments sont à titre informatif! Ne pas se soigner soi-même.

    Bronchodilatateurs (bronchodilatateurs)

    Les bronchodilatateurs soulagent les spasmes, facilitant la respiration. Appliquer:

    Avec l'utilisation fréquente et non contrôlée de bronchodilatateurs, la sensibilité du système respiratoire à leurs substances actives diminue. Autrement dit, avec la prochaine attaque, le médicament peut ne pas fonctionner et le risque de mourir de suffocation augmente. L'asthme nécessite un traitement systématique.!

    Anti-inflammatoires

    L'inflammation des voies respiratoires est responsable du développement de l'asthme, son élimination est donc l'objectif de la thérapie. Les médicaments anti-inflammatoires sont le principal traitement pour traiter la maladie et prévenir les crises. Des stabilisants non hormonaux de la membrane des mastocytes et des glucocorticostéroïdes sont utilisés..

    Stabilisateurs de membrane de mastocytes

    Les mastocytes sont impliqués dans le développement d'une réaction allergique en libérant de l'histamine et d'autres substances biologiquement actives dans le corps. Les stabilisateurs de la membrane des mastocytes inhibent leur libération, empêchant ainsi une attaque. Le plus souvent utilisé sous forme d'inhalations. Appliquer signifie:

    Zaditen utilisé pour traiter l'asthme chez les enfants

    • avec du kétotifène (Astafen, Zaditen, Ketasma, Ketotifen, Staffen). Utilisé pour traiter l'asthme non compliqué chez les enfants et les adolescents. Ils ont des propriétés antihistaminiques;
    • avec du cromoglycate de sodium (Intal, Cromogen, Kropoz). Pratiquement aucun effet secondaire, pas addictif;
    • avec du Nedocromilum de sodium ("Tyled", "Intal"). Ils ont un fort effet anti-inflammatoire, réduisent la sensibilité des terminaisons nerveuses de la trachée et des bronches aux allergènes..

    Glucocorticostéroïdes

    Glucocorticostéroïdes (médicaments contenant des hormones) - médicaments qui ont un puissant effet anti-inflammatoire et antihistaminique, réduisent la sensibilité des terminaisons nerveuses des voies respiratoires aux substances allergiques, réduisent la production d'expectorations. Cependant, ils ne sont pas utilisés pour arrêter une crise d'asthme..

    Pour le traitement de la maladie, appliquez:

    • inhalation "Aldetsinom", "Budesonide", "Beklazonom", "Pulmicort", "Flixotide." Les fonds tombent sur les zones touchées, donc l'effet sur les autres organes est minimisé. Autorisé à soigner les enfants à partir de trois ans. Pour prévenir les effets secondaires (candidose oropharyngée, enrouement, toux), rincez-vous la bouche et la gorge avec une solution de soude à 2% après les procédures;
    • pilules et injections "Prednisolone", "Celeston", "Dexamethasone", "Metipred". Ces médicaments pour le traitement de l'asthme bronchique affectent l'ensemble du corps, ils sont donc rarement utilisés lorsque le patient refuse l'inhalation ou qu'il n'y a aucun effet d'autres médicaments à statut asthmatique et à crises sévères. Ils ont des effets secondaires graves (de l'obésité à la thromboembolie).

    La particularité de prendre de tels médicaments est une réduction progressive de la dose. L'interruption soudaine de l'administration de glucocorticostéroïdes n'est pas autorisée. Traitement à long terme - à partir de six mois.

    Antileukotriene

    Leukotriènes - substances biologiquement actives impliquées dans le développement de l'inflammation.

    Préparations antileukotriène - une nouvelle classe de médicaments utilisés pour traiter l'asthme bronchique chez les enfants à partir de deux ans et les adultes.

    Le plus souvent, les médecins recommandent de prendre "Singular", "Akolat", "Onon".

    Les médicaments sont disponibles sous forme de pilule.

    Expectorants et mucolytiques

    Pour éliminer les expectorations des bronches et de la trachée, deux types de médicaments sont utilisés:

    • expectorant (thym, thermopsis, racines de réglisse, guimauve, élécampane). Renforce la contraction des muscles des voies respiratoires, les expectorations sont expulsées. Les médicaments expectorants activent la sécrétion des glandes des bronches, en raison de laquelle la densité des expectorations diminue;
    • mucolytique («ACC», «Mukodin», «Mistabron»). Réduisez la production et diluez les expectorations, ce qui facilite la décharge.

    Dépendance des médicaments aux niveaux d'asthme

    La nomination de certains groupes de médicaments dépend de la gravité de la maladie. Attribuer 4 étapes de thérapie.

    Zirtek est utilisé pour l'asthme allergique.

    1. Avec des crises épisodiques faibles, le patient a besoin de bronchodilatateurs pour arrêter l'étouffement. Pas de traitement systématique.
    2. Dans les cas bénins, une thérapie anti-inflammatoire avec stabilisateurs des mastocytes est recommandée..
    3. L'évolution de l'asthme modéré implique la nomination d'un régime de traitement individuel, car les manifestations de la maladie sont différentes. Le plus souvent, il comprend des anti-inflammatoires à action prolongée et des bronchodilatateurs.
    4. Dans les cas graves, les glucocorticostéroïdes doivent être prescrits sous forme d'inhalations ou de comprimés. De plus, des stabilisateurs de membrane de mastocytes sont utilisés..

    Le but de la thérapie est d'arriver progressivement à la première étape, en descendant étape par étape.

    Antihistaminiques

    Les antihistaminiques (pour les allergies) ne sont pas souvent utilisés, avec une forme allergique d'asthme à des fins préventives. Médicaments recommandés des deuxième (Claritin, Semprex, Zirtek) et troisième (Telfast, Seprakor) générations qui ont moins d'effets secondaires.

    Antibiotiques

    Les antibiotiques sont prescrits pour éliminer une infection bactérienne (dans la plupart des cas de pneumocoques) qui se produit dans le contexte d'une infection primaire (le plus souvent ARVI).

    Sumamed élimine les infections bactériennes

    Les caractéristiques de leur objectif dans l'asthme sont les suivantes:

    • les groupes pénicilline, tétracycline et sulfanilamide ne sont pas utilisés, car ils peuvent provoquer une réaction allergique et n'ont pas l'effet approprié;
    • il est nécessaire de déterminer l'agent pathogène par la culture des expectorations. Les antibiotiques sont prescrits en fonction de la sensibilité des bactéries à une substance active particulière.

    Attribuer "Cefaclor", "Abactal", "Sumamed", "Tseclor", "Ciprolet", "Cephalexin" dans les comprimés.

    Nouveaux produits

    Nouveaux médicaments dans le traitement de l'asthme:

    • Groupe antileukotriène.
    • Combiné. Ces agents asthmatiques combinent des propriétés bronchodilatatrices et anti-inflammatoires (hormonales) (aérosol ou poudre Seretide, poudre Symbicort, aérosols Tevacomb et Zenhale). De nouveaux médicaments sont utilisés comme alternative à l'augmentation de la dose de glucocorticostéroïdes dans l'asthme modéré à sévère. Empêchez efficacement les crises.

    Médicaments pour enfants

    Le traitement de l'asthme chez l'enfant comprend les mêmes groupes de médicaments et principes que chez l'adulte. L'objectif principal du traitement est d'éliminer l'inflammation. Les doses et les médicaments conçus pour différents groupes d'âge diffèrent. Appliquer Intal, Carrelé, Singulier, Akolat, Flixotide, Alzedin, Pulmicort, Salbutamol, Eufillin, Berodual, Tevacomb.

    Sommaire

    L'asthme bronchique est une maladie chronique incurable. Avec un traitement approprié, il est réduit à de rares manifestations bénignes. Lors d'une attaque, certains bronchodilatateurs sont pris, avec une thérapie systématique - anti-inflammatoire, bronchodilatateur, antileukotriène et médicaments de nouvelle génération combinés. Assurez-vous de consulter votre médecin si vous présentez des symptômes d'asthme. Le médecin vous dira quels remèdes conviennent à votre cas. Suivez le schéma thérapeutique et l'asthme sera contrôlé.

    Un spécialiste dans le domaine du diagnostic fonctionnel, de la thérapie de réadaptation des patients atteints de maladies respiratoires, compile et dirige des programmes de formation pour les patients souffrant d'asthme bronchique et de MPOC. L'auteur de 17 articles scientifiques sur le traitement des organes respiratoires.

    Médicaments contre l'asthme bronchique

    La présence d'asthme bronchique suggère un certain mode de vie, lorsque vous devez vous rappeler de surveiller votre état, exclure les facteurs provoquant la maladie, le traitement préventif des stades bénins de l'asthme bronchique ou en rémission, le principal traitement anti-inflammatoire médicamenteux en cas d'aggravation et symptomatique lors des crises.

    L'asthme bronchique est une maladie suffisamment grave qui ne tolère pas l'auto-traitement. Chaque médicament pris doit être convenu avec votre médecin..

    Mais le monde moderne développe constamment des médicaments, notamment: il permet désormais aux personnes ayant un diagnostic similaire de passer un minimum de leur temps avec un bénéfice maximal sur l'utilisation de médicaments pour l'asthme bronchique. Ils sont à leur tour divisés en médicaments préventifs contre l'asthme pour la thérapie de base et en bronchodilatateurs pour le traitement symptomatique.

    La liste des médicaments pour la pharmacothérapie

    Pour le traitement des formes légères d'asthme bronchique, des médicaments anti-inflammatoires non hormonaux sous forme d'inhalations sont prescrits:

    • nédocromil sodique (en mosaïque);
    • cromolyne sodique (Intal).

    Pour le traitement des maladies de degré modéré et sévère, une thérapie anti-inflammatoire est réalisée avec l'inhalation d'agents hormonaux. Il s'agit notamment des corticostéroïdes.

    • budésonide (Pulmicort, Benacort);
    • dipropionate de béclométhasone (Clenil, Nasobek, Beklodzhet, Aldetsin, Bekotid, Beklazon eco, Beklomet);
    • pronutine flutinazone (flixotide);
    • flunisolide (Ingacort).

    Dans l'asthme bronchique, une période d'exacerbation peut survenir lorsque l'hormonothérapie par inhalation peut être inefficace. Dans ce cas, une cure de médicaments hormonaux en comprimés est prescrite, conçue pour 7 à 10 jours.

    Glucocorticostéroïdes en comprimés:

    • prednisone;
    • méthylprednisolone (métipred).

    Un groupe distinct comprend les médicaments antileucotriènes, qui sont prescrits pour le traitement de l'asthme bronchique par aspirine. Mais des études modernes montrent que leur utilisation dans d'autres formes de la maladie est assez efficace. Ils ont un effet ciblé sur les leucotriènes, qui resserrent les bronches.

    • zafirlukast (comprimés d'acolate);
    • montélukast (comprimés singuliers).

    Lors du choix de médicaments pour l'asthme bronchique, il est important de connaître le nom de la substance active de ce médicament, car des fabricants de différents pays sont présents sur le marché des médicaments et de nouveaux apparaissent constamment. Par conséquent, le même médicament peut avoir des noms différents..

    Médicaments bronchodilatateurs pour l'asthme

    Les bronchodilatateurs sont des médicaments symptomatiques utilisés lors d'une attaque. Ils aident à soulager les symptômes de l'asthme et à faire face à la toux et à la suffocation. Leur objectif principal est de soulager les spasmes et d'assurer la perméabilité des bronches.

    Les bronchodilatateurs comprennent:

    1. Adrénomimétiques. Utilisé pour le soulagement du bronchospasme et peut être de plusieurs variétés:
    • les médicaments qui affectent les récepteurs α et β-adrénergiques (adrénaline et éphédrine). Leur inconvénient est qu'ils augmentent le rythme cardiaque, l'excitabilité et les maux de tête apparaissent;
    • médicaments qui affectent la β1-récepteurs adrénergiques. Ce sont l'isodrine et l'orcéprénaline, mais ils peuvent provoquer une augmentation du rythme cardiaque et de la tachycardie;
    • médicaments qui affectent la β2-récepteurs adrénergiques. Ils sont à leur tour divisés en β2-adrénomimétiques à action courte et longue. Le bigolterol, le formotérol (Oksis, Atimos, Foradil), le salmétérol (Serevent, Salmeter) ont un effet durable et conviennent à une utilisation lors d'attaques nocturnes. Les bronchodilatateurs tels que le fénotérol (Berotek), le salbutomol (Ventolin), la terbutaline (Brikanil) aident à faire face à la toux diurne ou aux attaques de suffocation pendant une courte période.
    1. Les xanthines ou les inhibiteurs de la phosphodiestérase peuvent également avoir un effet à long terme (Theopec, Theotard, Ventax) ou rapide (Aminophylline, Eufilin, Theofelin).
    2. M-anticholinergiques (ils sont aussi appelés prostaglandines d'une série E). Avec l'asthme, l'atropine et le troventol sont prescrits. Ils réduisent l'enflure des bronches et ont un effet bronchodilatateur. Les effets secondaires incluent: muqueuses sèches, rétention urinaire, capacité à provoquer une tachycardie.

    Un groupe distinct comprend les médicaments combinés, qui comprennent à la fois des effets anti-inflammatoires et bronchodilatateurs. La conduite d'un traitement pour les asthmatiques avec eux est assez pratique, car le nombre d'inhalations par jour est réduit. Les plus célèbres d'entre eux sont Seretide et Symbicort (une combinaison de budésonide et de formotérol), Berodul (budésonide et atrovent).

    Médicaments complémentaires

    Pour des raisons médicales, le traitement par bronchodilatateurs peut être complété par des médicaments favorisant l'élimination des expectorations. Avec l'asthme bronchique, Ambroxol, Lazolvan, Ambrohexal, Halixol sont le plus souvent prescrits, ils sont utilisés sous forme de sirop ou par inhalation.

    Pour la prévention de l'asthme ou d'une thérapie douce, les hormones peuvent être remplacées par des stabilisateurs de membrane des mastocytes, par exemple le cromolyne, le nédocromil, le kétotifène. Pendant l'attaque, ils ne seront pas en mesure d'exercer un effet bronchodilatateur, mais ils sont capables de bloquer les canaux calciques et d'empêcher la libération d'histamine, ce qui facilite grandement l'état du patient.

    La théorie de l'influence significative des leucotriènes sur l'évolution de toute forme d'asthme bronchique, et pas seulement sur l'aspirine, est largement utilisée. Par conséquent, le médecin peut prescrire des médicaments antileukotriènes comme auxiliaire.

    Si le traitement anti-inflammatoire par inhalation n'a pas l'effet nécessaire et que les asthmatiques continuent de s'inquiéter de la manifestation de réactions allergiques, des antihistaminiques supplémentaires sont prescrits. Les plus courants sont:

    • clémastine (Tavegil);
    • chloropyramine (Suprastin);
    • loratadine (Claritin);
    • cétirizine (Zertek).

    De tels antihistaminiques, tels que le phencarol et la diazoline, ne sont pas inférieurs dans leurs propriétés à des analogues plus chers, mais sont contre-indiqués dans les maladies du tractus gastro-intestinal, car ils provoquent une irritation des muqueuses.

    La plupart des antihistaminiques modernes ne provoquent pas de somnolence ou de sécheresse des muqueuses et peuvent être utilisés une fois par jour.

    Appareils pour l'asthme

    L'appareil le plus couramment utilisé pour traiter l'asthme bronchique était l'appareil Aster. Il peut être utilisé à la fois en clinique et à domicile..

    L'appareil Aster complète le traitement médicamenteux et, avec une amélioration significative de son état, peut le remplacer partiellement. Il affecte le "triangle pulmonaire" avec un rayonnement électromagnétique non thermique.

    L'utilisation de l'appareil Aster aide à:

    • augmenter la période entre les attaques;
    • expectorations;
    • prolonger la rémission avec un traitement préventif;
    • soulager les symptômes pendant l'exacerbation.

    Des contre-indications à l'utilisation de l'appareil Aster peuvent survenir pendant la grossesse, le cancer, l'intolérance individuelle, les maladies de la peau, l'hypertension. Dans tous les cas, vous ne devez pas vous soigner vous-même et utiliser l'appareil Aster sans consulter d'abord un médecin..

    Lors d'un traitement pendant une période d'exacerbation lors d'un traitement anti-inflammatoire, l'utilisation de l'appareil Aster pour adultes est prescrite en 3 mois 2 fois par jour - le matin et le soir pendant 10 minutes. Après une semaine de traitement, il est recommandé de réduire la dose de médicaments hormonaux.

    Pour le traitement préventif pendant la rémission, l'appareil Aster est utilisé 1 fois par jour avec un intervalle de 1 à 2 jours pendant 8 minutes en 3 semaines. Cela aide à atténuer les symptômes d'exacerbations, ainsi qu'à prolonger la période sans attaques.

    Pour les asthmatiques, l'appareil Aster peut améliorer considérablement la condition et minimiser la quantité de médicaments anti-inflammatoires et bronchodilatateurs pris. Et contribue également à la décharge des expectorations et à l'élimination complète de la formation de mucus visqueux.

    Aster est utilisé non seulement pour le traitement des adultes, mais aussi pour les enfants.

    Remèdes homéopathiques

    Les moyens utilisés en homéopathie peuvent avoir des propriétés anti-inflammatoires et bronchodilatatrices.

    Pour traiter l'asthme avec l'homéopathie, les médicaments sont sélectionnés individuellement en fonction de la gravité de la maladie..

    Médicaments contre l'homéopathie pris lors d'une attaque:

    1. Sambucus est efficace pour les attaques de suffocation et la nuit.
    2. Grissea Ambergris est pris si l'attaque commence en raison d'une tension nerveuse.
    3. Moskus et Lobelia aident à faire face à l'essoufflement.
    4. Aralia racemosa est utilisé pour les attaques de toux.
    5. L'Arseninum Album est pris en cas d'attaque due à un effort physique excessif.

    Médicaments anti-inflammatoires pris entre les attaques:

    1. Cuprum Arsenicum, Arsenicum Album, Arsenicum Iodatum est utilisé en cas d'attaques nocturnes.
    2. Ipskakuana aide en cas de crachats, d'essoufflement et de respiration sifflante.
    3. Kalium Bichromicum, Amonium Carbonicum, Potassium Bichronicum sont efficaces pour épaissir les expectorations, difficulté à les retirer.
    4. Passiflera, Potassium Bromatum, Zinkum Valerianium, Platinum contribuent à la restauration et à la relaxation du système nerveux, ils sont donc pris si les attaques sont associées à des situations stressantes.
    5. L'huile de capsicum est instillée dans le nez pendant l'exacerbation.
    6. Lauronerasus est utilisé en cas de complications pulmonaires et cardiaques..
    7. L'huile de Rinocenisini a des propriétés antihistaminiques.

    L'efficacité du traitement de l'asthme avec l'homéopathie dépend d'une étude détaillée des symptômes et des causes de la maladie. En homéopathie, il n'existe aucun remède universel qui soulage l'asthme bronchique des adultes ou des enfants, chaque médicament et la dose de sa dilution sont prescrits en fonction des complications et des types d'anxiété qui l'accompagnent. Le médecin homéopathe sélectionne le traitement et les médicaments afin que l'effet soit dirigé sur les causes profondes et puisse soulager de façon permanente les asthmatiques des crises. Par conséquent, l'automédication n'en vaut pas la peine, elle peut ne pas avoir l'effet souhaité.

    Dans le traitement de l'asthme par homéopathie, un facteur tel que les émotions qui déclenchent une attaque, comme la peur, l'irritabilité, la rage, la colère ou le désespoir, est important. Le but de tel ou tel médicament dépendra également de ce.

    Les médicaments prescrits en homéopathie sont pris en grains dans une certaine dose de dilution 3-4 fois par jour, l'huile est enfouie dans le nez.

    Schémas thérapeutiques

    La plupart des médicaments sont prescrits aux asthmatiques sous forme d'inhalations, la forme d'application la plus pratique étant les aérosols à dose mesurée. L'avantage de l'inhalation est que dans ce cas, les médicaments ne sont pas absorbés dans le sang et sont sûrs même pour les femmes enceintes. L'inhalation permet également aux médicaments d'avoir un effet ciblé sur les zones touchées des bronches, et non sur l'ensemble du corps..

    Avec une forme légère d'asthme bronchique, il suffit de prendre des bronchodilatateurs en cas d'attaque, il est possible de prescrire un médicament non hormonal - Intala pour éviter le développement d'un stade plus sévère.

    Avec une forme progressive légère, des bronchodilatateurs sont prescrits pendant l'attaque, entre les attaques - stabilisateurs de la membrane des mastocytes et thérapie non hormonale. Si la condition commence à s'aggraver, alors de faibles doses de glucocorticostéroïdes commencent à être administrées.

    Pour les formes modérées d'asthme bronchique, les médicaments combinés dosés ou l'utilisation séparée de bronchodilatateurs, des médicaments hormonaux de posologie moyenne sont recommandés. Un traitement antileukotriène peut être complété et un traitement avec l'appareil Aster.

    Dans les cas graves de la maladie, l'administration de corticostéroïdes en comprimés ou l'injection est ajoutée au bronchodilatateur et aux inhalations anti-inflammatoires.

    Avec toutes les formes d'asthme bronchique, vous pouvez:

    1. Utiliser l'appareil Aster pour le traitement et à des fins préventives.
    2. Complément de traitement anti-inflammatoire médicamenteux avec traitement de l'asthme avec homéopathie et remèdes populaires.
    3. Selon les indications, inclure les antihistaminiques, les antileucotriènes et les expectorants dans le schéma thérapeutique principal.

    Traitement de l'asthme bronchique - anti-inflammatoires

    Malgré le fait qu'il est impossible de guérir l'asthme bronchique (MA), les méthodes modernes de traitement d'un patient dans la plupart des cas permettent d'atteindre et de maintenir le contrôle de la maladie.

    Un certain nombre d'études cliniques ont montré que la MA persistante, quelle que soit sa gravité, est mieux contrôlée en supprimant l'inflammation des voies respiratoires, plutôt qu'en éliminant uniquement la bronchoconstriction et les symptômes associés.

    Les principaux objectifs de la prise en charge des patients asthmatiques sont les suivants:

    1) la réalisation et le maintien d'un contrôle sur les symptômes de la maladie (rémission complète);

    2) prévention des exacerbations de l'asthme bronchique;

    3) maintenir des indicateurs de la fonction de ventilation et du niveau d'activité du patient, y compris physique, proche de la normale;

    4) l'exclusion des effets secondaires de la thérapie anti-asthmatique;

    5) empêcher le développement d'une obstruction bronchique irréversible;

    6) prévention de la mortalité associée à l'asthme bronchique.

    Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire d'organiser une série d'événements auxquels participent à la fois des médecins, des patients et leurs proches:

    1. Éducation des patients pour la formation de partenariats dans le processus de leur prise en charge. Ce processus est continu. Un patient souffrant de MA et les membres de sa famille devraient recevoir des informations pertinentes sur la maladie et ses caractéristiques de ce patient. Suivez une formation pour développer des compétences pour un contrôle efficace de la maladie, modifiez la dose de médicaments lors du changement de l'évolution de la maladie afin de maintenir une qualité de vie satisfaisante. Cette formation devrait être dispensée selon les programmes collectifs (écoles d'asthme, clubs d'asthme, conférences) et d'éducation individuelle en utilisant la littérature médicale populaire..

    2. Évaluation et suivi de la gravité de l'asthme bronchique en fonction de la gravité des symptômes de la maladie (présence de toux, respiration sifflante, respiration sifflante (suffocation), surtout la nuit, fréquence d'utilisation2-agonistes adrénergiques) et mesures de la fonction respiratoire.

    Les études de la fonction de ventilation des poumons sont très importantes pour le diagnostic, l'évaluation de la gravité et de l'efficacité du traitement chez les patients atteints de MA.

    La spirométrie est recommandée pour l'examen initial de la plupart des patients suspects d'asthme bronchique, ainsi que pour surveiller l'évolution de la maladie en milieu stationnaire et, parfois, en ambulatoire. À la maison, dans la plupart des cas, il suffit de déterminer le débit expiratoire de pointe (PSV), déterminé à l'aide d'un débitmètre de pointe. Le patient et / ou ses proches doivent être formés à la bonne conduite de la procédure de mesure du PSV à l'aide d'un débitmètre de pointe.

    3. Élimination (élimination) des allergènes et, si possible, d'autres facteurs de risque. Le terme élimination signifie exclusion, exil. L'élimination des allergènes (moins souvent que d'autres facteurs de risque), y compris les facteurs professionnels, est une condition préalable au traitement des patients atteints de MA.

    L'allergie alimentaire en tant que facteur d'exacerbation de la MA est peu fréquente et principalement chez les jeunes enfants. L'exclusion d'un produit ne doit pas être recommandée avant de prélever un échantillon alimentaire en double aveugle ou d'effectuer des tests d'allergie spécifiques..

    Les sulfites (souvent utilisés comme conservateurs pour les aliments et les médicaments, qui sont présents dans les aliments tels que les produits semi-finis de pommes de terre, les crevettes, les fruits secs, la bière et le vin) provoquent souvent de graves exacerbations de l'asthme bronchique; par conséquent, ces produits doivent être exclus du régime alimentaire des patients présentant une hypersensibilité à ceux-ci. Vous ne devez pas non plus utiliser de produits qui provoquent la libération d'histamine dans le corps - les soi-disant libéraux d'histamine (agrumes, tomates, chocolat, poisson, etc.).

    4. Élaboration de plans de pharmacothérapie individuels pour la prise en charge à long terme des patients.

    Le but du traitement médicamenteux de l'asthme est de contrôler la maladie, qui peut et doit être atteinte et maintenue chez la plupart des patients et se définit comme:

    • gravité (ou absence) minimale des symptômes chroniques, y compris la nuit;
    • nombre minimum d'exacerbations;
    • manque d'appels d'urgence pour des soins médicaux;
    • besoin minimum (ou absence de besoin) d’utilisation2-agonistes sur demande;
    • absence de restrictions sur les activités quotidiennes, y compris l'exercice;
    • variabilité PSV pendant la journée inférieure à 20%;
    • valeurs PSV (presque) normales;
    • effets secondaires minimes (ou nuls) de la pharmacothérapie.

    5. Élaboration de plans individuels pour soulager les exacerbations.

    6. Assurer une surveillance dynamique régulière du patient.

    Le traitement de la MA exogène doit commencer par éliminer le contact avec les allergènes suspectés (élimination de l'allergène). Avec une allergie aux poils d'animaux et à la daphnie, cela est relativement facile à réaliser en invitant le patient à changer ses conditions de vie. Avec une sensibilité accrue aux facteurs professionnels, un emploi rationnel est recommandé..

    Il est plus difficile de procéder à l'élimination des allergies au pollen végétal. Pendant la période de floraison de la plante, à laquelle le pollen a une sensibilité accrue, il n'est pas recommandé de travailler dans le jardin, de sortir dans la forêt ou le champ, de ventiler la pièce ou de sortir le matin lorsque la concentration maximale de pollen est dans l'air. En cas de pollinose sévère pendant la période de floraison, il est recommandé de voyager dans d'autres régions. Si vous êtes allergique aux plumes, les oreillers et les matelas en duvet et en plumes sont remplacés par du coton ou des matelas et oreillers anti-allergiques spéciaux sont utilisés..

    Les plus grandes difficultés surviennent avec une allergie à la poussière domestique, qui est le plus souvent associée à une sensibilité accrue aux allergènes transmis par les tiques ou les champignons. Avec une forte exacerbation de la maladie, une amélioration temporaire peut entraîner la sortie de la maison, l'hospitalisation dans un hôpital, en particulier dans les chambres anti-allergiques avec des dispositifs de nettoyage pour l'air entrant.

    Cependant, l'accent doit être mis principalement sur la réduction du nombre de tiques et de champignons dans l'appartement. Les tapis, les meubles rembourrés, les rideaux épais, les poils, les couvertures en laine et ouate, les jouets en peluche doivent être retirés de l'appartement. Il est recommandé de recouvrir les matelas de plastique imperméable lavable et d'essuyer avec un chiffon humide au moins 1 fois par semaine. Les livres doivent être sur des étagères vitrées. Dans la chambre du patient, il est nécessaire d'effectuer un nettoyage quotidien à l'aide d'un aspirateur, laver régulièrement le papier peint.

    Une réalisation importante du consensus international est l'élaboration de recommandations spécifiques pour le traitement de l'asthme bronchique, en fonction de la gravité de la maladie. Avant de passer à ces recommandations pratiques, considérez les principaux médicaments utilisés dans la MA.

    Ils sont divisés en agents anti-inflammatoires (basiques) et bronchodilatateurs. Sur la base de la nature inflammatoire de la MA, les anti-inflammatoires reçoivent une importance décisive pour influencer le processus pathologique. Ils suppriment non seulement le processus inflammatoire dans la paroi des bronches, mais empêchent également la soi-disant réaction allergique tardive. Les médicaments anti-inflammatoires doivent être utilisés dès les premiers stades de la maladie. Les praticiens sont souvent en retard avec l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires, ce qui complique grandement le traitement ultérieur de l'asthme bronchique.

    Anti-inflammatoires

    Les inhibiteurs des médiateurs sortent des cellules inflammatoires

    Ce groupe comprend le cromolyne sodique, le nédocromil sodique et le kétotifène (zadit).

    Le cromoglycate de sodium (intal, lomudal, cromoline) a été le premier anti-inflammatoire administré par inhalation directement dans les poumons. Par le mécanisme d'action, il s'est avéré être le pionnier d'une nouvelle classe pharmacologique de médicaments - les stabilisateurs des mastocytes.

    Parallèlement à cela, Intal empêche le bronchospasme après le travail, réduit l'hyperréactivité de l'arbre bronchique. L'efficacité la plus élevée a été notée chez les patients atteints de forme atopique (allergique) de MA, mais le médicament a également un effet positif dans les formes non allergiques de la maladie. Il est important de souligner qu'Intal n'a pas d'effet bronchodilatateur et ne peut pas être utilisé pour arrêter les attaques. L'effet du traitement ne se produit qu'après 2 à 4 semaines après le début du médicament.

    Il est utilisé plus souvent en gélules sous forme de poudre de 20 mg pour inhalation à l'aide d'un turbo-inhibiteur (spinhaler). Il existe d'autres formes posologiques d'Intal: Intal Aerosol - 1 mg, 2 respirations par réception; aérosol intal - 5 mg, 2 respirations par réception; Intal en ampoules pour inhalation - 20 mg du médicament dans 2 ml d'une solution aqueuse, une dose unique - 1 ampoule. Les inhalations de toutes les préparations Intal sont effectuées 3-4 fois par jour..

    Si nécessaire, une dose unique peut être augmentée de 1,5 à 2 fois, et l'intervalle entre les inhalations peut être réduit à 3 à 4 heures, par exemple, 1 capsule 8 fois par jour. À mesure que l'état s'améliore, généralement après 1 à 1,5 mois, ils passent à des doses d'entretien: 3, puis 2 gélules par jour, à l'avenir, en cas de rémission, Intal ne peut être administré qu'avant le contact avec un allergène ou un irritant non spécifique..

    Si des crises d'asthme sont observées la nuit, il est important que le patient prenne Intal avant le coucher. Dans les cas où la maladie s'aggrave avec une diminution de la dose, il est recommandé d'augmenter la dose. Le traitement dure 3-4 mois ou plus.

    En présence de bronchospasme résiduel pour assurer la pénétration du médicament dans les petites bronches 10-15 minutes avant son utilisation, les inhalations sont effectuées dans2-agonistes. Dans ces cas, il est également recommandé d'utiliser des préparations combinées: Ditec - une combinaison de cromoglycate disodique avec du phénotérol (berotek) et Intal plus - une combinaison de cromoglycate de sodium avec du salbutamol. Dans l'asthme avec une évolution plus sévère, une combinaison de glucocorticostéroïdes intaux et inhalés est recommandée.

    Intal n'a pas d'effets secondaires graves. Chez certains patients, lors de la prise intale, il y a un mal de gorge, une toux, très rarement - un bronchospasme (plus souvent avec l'inhalation de poudre sèche) en réaction à une irritation non spécifique. Pour réduire la transpiration et la toux, il est recommandé de se gargariser avec de l'eau tiède, pour la prévention du bronchospasme - inhalation préalable des bronchodilatateurs. Un avantage significatif de l'intal par rapport aux corticostéroïdes est l'absence de syndrome de sevrage. Une contre-indication relative à l'utilisation d'Intal est la grossesse pendant des périodes allant jusqu'à trois mois. Allergie extrêmement rare à l'intal.

    Le nédocromil sodique (en mosaïque) est un médicament anti-inflammatoire relativement nouveau, qui rappelle le mécanisme d'action de l'intal, mais d'une nature chimique complètement différente.

    Malgré le fait que le mécanisme d'action du tayled n'est toujours pas bien compris, il a été possible d'établir certains de ses avantages par rapport à l'intal:

    1) avec la voie d'administration par inhalation, le carrelage est 4 à 10 fois supérieur à l'action de l'intal, à cet égard, il est utilisé à de plus petites doses - 4 mg par inhalation; en raison de la durée plus longue de l'action de l'inhalation, elles sont généralement effectuées 2 fois, dans les cas graves, jusqu'à 4 fois par jour. Un effet anti-inflammatoire plus prononcé est associé à la capacité du tayled à inhiber presque tous les stades de la réaction inflammatoire au niveau cellulaire, c'est-à-dire avec un spectre plus large d'activité anti-inflammatoire;

    2) l'effet du traitement se produit plus tôt, environ une semaine après le début du traitement;

    3) l'effet de la thérapie d'entretien est plus prononcé que celui de l'intal;

    4) avec un bronchospasme induit par des mécanismes neurogènes et des stimuli non spécifiques, une dose de doses adéquates était plus efficace que l'intal. Cela suggère qu'il a d'autres mécanismes d'action (en plus d'inhiber la dégranulation des mastocytes).

    L'efficacité du traitement augmente lorsqu'il est combiné avec2-agonistes, préparations de xanthine (KP) et GCS. Dans la plupart des cas, le carrelage donne la possibilité d'abandonner les bronchodilatateurs, et chez les patients présentant une évolution sévère - réduire la dose de corticostéroïdes, surtout en cas d'inhalation.

    Tylad est disponible en aérosols contenant 112 doses de nédocromil sodique à 2 mg par inhalation. Le traitement est effectué pendant une longue période - jusqu'à 6-12 mois ou plus.

    Le carrelage n'est pas recommandé pour les enfants de moins de 12 ans, les femmes enceintes et les femmes en lactation. Les effets secondaires comprennent une toux ou un bronchospasme pendant l'inhalation, des maux de tête, des nausées, des douleurs abdominales, très rarement des réactions allergiques.

    Le zaditen (kétotifène), selon les participants du consensus, n'est efficace que chez une petite partie des patients souffrant d'asthme bronchique, principalement lorsqu'il est combiné avec des manifestations extrapulmonaires d'allergies (rhinite allergique, conjonctivite, urticaire, dermatite atopique, allergies nutritionnelles).

    Glucocorticostéroïdes

    Les GCS sont les anti-inflammatoires les plus efficaces dans le traitement de la MA.

    Le mécanisme d'action des corticostéroïdes est associé à l'exposition à divers liens dans la pathogenèse de la MA. Ils ont un puissant effet anti-inflammatoire, réduisent la perméabilité vasculaire, inhibent la synthèse et la libération de médiateurs inflammatoires, réduisent la migration des éosinophiles en augmentant le niveau d'adénosine monophosphates cycliques (AMPc) et en abaissant la teneur en guanosine monophosphates cycliques (cGMP), et améliorent l'activité fonctionnelle des terminaisons sympathiques nerveuses. Dans ce cas, l'effet anti-inflammatoire, associé à une diminution de la réactivité bronchique, est primaire.

    GCS dans l'asthme bronchique sont prescrits par voie topique (inhalation), parentérale et vers l'intérieur.

    Les glucocorticostéroïdes inhalés (IGCS) occupent une place extrêmement importante dans le traitement de la MA et sont les médicaments de choix pour les patients souffrant d'asthme persistant de toute gravité.

    Ils ont les effets thérapeutiques suivants:

    • réduire la gravité des symptômes cliniques de la maladie (fréquence des crises d’asthme, besoin de2-agonistes à courte durée d'action, etc.);

    • augmenter la qualité de vie des patients;

    • améliorer la perméabilité bronchique et réduire l'hyperréactivité bronchique aux allergènes (réactions asthmatiques précoces et tardives) et aux irritants non spécifiques (effort physique, air froid, polluants, histamine, méthacholine, adénosine, bradykinine);

    • prévenir les exacerbations de l'asthme et réduire la fréquence d'hospitalisation des patients;

    • réduire la mortalité par asthme;

    • prévenir le développement de changements irréversibles (remodelage) des voies respiratoires.

    L'efficacité du traitement de l'IHC est d'autant plus élevée qu'elle est prescrite tôt. La discussion est la nécessité d'utiliser ces médicaments chez les patients souffrant d'asthme léger persistant. Les documents de conciliation internationale chez ces patients recommandent l'utilisation de glucocorticoïdes inhalés à faible dose ou cronones (avec l'aspirine asthme - médicaments antileukotriène).

    L'avantage de cromon est le nombre minimum d'effets secondaires. Apparemment, les glucocorticoïdes inhalés sont indiqués pour les patients souffrant d'asthme léger avec une efficacité insuffisante d'autres médicaments ayant une activité anti-inflammatoire..

    Contrairement aux glucocorticoïdes oraux, ils présentent les avantages suivants, qui garantissent leur haute efficacité et leur effet systémique minimal:

    • haute affinité pour les récepteurs;
    • activité anti-inflammatoire locale prononcée;
    • des doses thérapeutiques plus faibles (environ 100 fois);
    • faible biodisponibilité.

    Actuellement, le dipropionate de béclométhasone (BDP), le flunisolide (FLU), le budésonide (BUD), le propionate de fluticasone (AF), le furoate de mométasone (MF) et l'acétonide de triamcinolone (TAA) sont utilisés dans la pratique clinique..

    Les corticostéroïdes inhalés existants varient en puissance et en biodisponibilité après l'inhalation, mais lorsqu'ils sont utilisés à des doses équivalentes, leur efficacité est à peu près la même (tableau 4) et, dans une plus large mesure, dépend du choix des véhicules d'administration (inhalateurs à dose mesurée, inhalateurs à poudre, nébuliseurs) et habitudes des patients.

    Tableau 4. Doses équivalentes estimées de glucocorticostéroïdes inhalés (mcg)

    Nom internationalDispositif d'inhalationCommerce
    Titre
    De faibles dosesDoses moyennesDes doses élevées
    Dipropionate de béclométhasoneEntretoise DAI +Becloforte,
    Becotide,
    Beclogget Becklason
    200-500500-1000> 1000
    Budésonide *DAI, PI
    Turbohaler
    Budesonide forte
    Pulmicort Turbohaler
    200-400400-800> 800
    Suspension pour nébuliseurSuspension Pulmicort *
    FlunisolidEntretoise DAI +Ingacort500-10001000-2000> 2000
    Fluticasone
    propionate (FP)
    Entretoise DAI +Flixotide100-250250-500> 500
    PI
    Multidisque
    Flixotide Multi-Disc
    Triamcylon
    acétonide
    MultidisqueAzmacort400-10001000-2000> 2000

    Remarque: Désignations: DAI - inhalateur-doseur d'aérosol, PI - inhalateur de poudre. * Lors de l'utilisation de la suspension pulmicort à travers un nébuliseur, l'administration de 250 μg à 4000 μg de budésonide est possible.

    Le dipropionate de béclométhasone (BDP) est une hormone stéroïde synthétique qui n'a pas d'effet minéralocorticoïde; le niveau d'absorption des hormones lors de l'utilisation de doses thérapeutiques est négligeable, ce qui est associé à l'absence d'effets secondaires systémiques (à des doses allant jusqu'à 800-1000 mcg).

    Attribuer, en règle générale, 100 microgrammes par inhalation (2 inspirations de 50 microgrammes) 4 fois par jour (400 microgrammes par jour), l'introduction d'une dose quotidienne en 2-3 séances est moins fiable; en l'absence d'effet, après une semaine, la dose est augmentée de 1,5 à 2,5 fois. Dans les formes sévères de la maladie, il est recommandé de commencer immédiatement avec une dose quotidienne de 800 mcg (une augmentation de la dose jusqu'à 1500 mcg est autorisée).

    Les formes posologiques suivantes sont disponibles: microaérosol dans un atomiseur au fluorocarbone à 50, 100, ainsi que 200 et 250 μg par 1 respiration, capsules de 50 μg; suspension (dans 1 ml 50 μg); formes de disque (codes arrière de 100 et 200 mcg, inhalés à l'aide de l'inhalateur de disque Diskhaler). Lors de l'utilisation de formes posologiques de 200-250 μg par inhalation, généralement 2 r / jour.

    Le budésonide (pulmicort) est disponible en capsules de 200 mcg pour inhalation 2 fois par jour. Si nécessaire, la dose peut être augmentée de 2, un maximum de 4 fois. La durée moyenne du traitement est de 4 à 8 semaines, généralement avec la transition ultérieure vers un traitement d'entretien. Le traitement peut durer longtemps..

    Flunisolid (ingacort) est utilisé comme aérosol pour inhalation (1 respiration - 250 mcg). La dose quotidienne moyenne est de 1 mg (2 respirations 2 fois par jour, le matin avant le petit déjeuner et le soir avant le dîner); avec un effet insuffisant, après une semaine, la dose quotidienne est augmentée à 1,5-2 mg (2 respirations 3 ou 4 fois par jour). La durée du traitement est de 6 à 8 semaines, suivie d'une transition vers un traitement d'entretien à une dose de 0,25 à 0,5 mg une fois par jour le matin..

    En présence de bronchospasme résiduel pour améliorer la pénétration du médicament dans les petites bronches 10-15 minutes avant la procédure, l'inhalation est effectuée dans2-agoniste.

    Pour un médecin praticien, une évaluation comparative du mécanisme d'action et de l'effet thérapeutique de la béclométhasone, du budésonide et du flunisolide est d'un grand intérêt. Il s'est avéré que selon le mécanisme d'action, les GCS inhalés ne diffèrent pas les uns des autres, les différences résident dans leur activité. Ainsi, selon certains auteurs, le budésonide à des doses thérapeutiques comparables est 2 à 3 fois plus actif que la béclométhasone. Le flunisolid est encore plus actif. Cela est dû à l'effet local plus prononcé du médicament.

    Après inhalation, seulement 39% du flunisolide est absorbé dans les poumons et pénètre dans la circulation sanguine générale; pour la béclométhasone et le budésonide, cette valeur est d'environ 70%. De plus, la béclométhasone est une forme inactive du médicament et, pour atteindre une pleine activité, elle a besoin d'une hydrolyse dans la région C21.

    Dans les poumons, ces réactions n'ont pas le temps de se produire pleinement, mais le médicament absorbé dans les poumons, lors de son passage dans le foie, se transforme en composés actifs. Cela explique l'effet systémique plus prononcé de la béclométhasone. En revanche, lorsqu'il est administré, le flunisolide est sous une forme biologiquement active et a un effet maximal sur l'organe cible et un effet systémique beaucoup moins prononcé.

    Cela vous permet d'administrer du flunisolide à fortes doses et de contrôler de manière plus fiable l'asthme sévère sans utiliser de stéroïdes systémiques. Les caractéristiques ci-dessus de la structure chimique et de la pharmacocinétique expliquent les différences de doses quotidiennes maximales sûres (au sens de manifestations systémiques) de GCS inhalé avec leur utilisation à long terme.

    Pour la béclométhasone et le budésonide, ils sont de 800 à 1 000 mcg, mais une augmentation de la dose allant jusqu'à 1 500-1600 mcg est acceptable, pour le flunisolide 1-2 mg, mais une augmentation de la dose jusqu'à 3-4 mg est acceptable. Seulement avec une augmentation de la dose quotidienne de flunisolide à 4 mg ou plus avec une utilisation prolongée, l'effet inhibiteur du médicament sur la fonction du cortex surrénal commence à apparaître. Le flunisolide est probablement le plus efficace des corticostéroïdes inhalés.

    Les corticostéroïdes inhalés sont utilisés depuis longtemps comme médicaments de deuxième intention, avec l'inefficacité des bronches et bronchodilatateurs internes ou tayled. Actuellement, dans le cadre du développement de nos connaissances sur la pathogenèse de l'asthme bronchique, l'attitude vis-à-vis du GCS inhalé a changé: avec des indications appropriées, ils ont commencé à être utilisés comme médicaments de première intention. Les corticostéroïdes par inhalation sont destinés à une utilisation à long terme.

    Les médicaments ne sont pas utilisés pour le soulagement des crises d'asthme aiguës, car l'effet thérapeutique avec toute méthode d'administration de GCS (inhalation, par la bouche, par voie intraveineuse) n'est prévu qu'après 1-2 heures et atteint un maximum après 6-7 heures. Cela est dû au fait que les corticostéroïdes seuls ne provoquent pas de bronchodilatation, mais n'agissent que sur le processus inflammatoire et entraînent ainsi une bronchodilatation.

    L'effet thérapeutique du traitement commence quelques jours plus tard (généralement au plus tard à la fin de la 1ère semaine) après le début du traitement. L'efficacité du traitement augmente sur plusieurs semaines, atteignant un maximum après 4 à 6 semaines. Après cela, le médicament est pris à la même dose pendant 1 à 1,5 mois supplémentaires, puis ils passent à un traitement d'entretien, qui peut être effectué pendant 4 à 8 ans ou plus..

    Chez les personnes hormono-dépendantes, l'administration de corticostéroïdes inhalés aide à réduire la posologie des hormones prises par voie orale, jusqu'à ce qu'elles soient complètement annulées. Dans ce cas, les corticostéroïdes inhalés sont connectés 7 à 10 jours avant le début de la réduction de la dose de corticostéroïdes pris par voie orale. La réduction de la dose ne commence que dans le contexte d'une phase stable de la MA.

    Les observations cliniques ont montré qu'une réduction de la dose de prednisone orale à 15 mg peut être réalisée relativement rapidement (de 5 mg tous les 3 jours). Après cela, la dose de prednisone est réduite à 2,5 mg par semaine (parfois à 2 semaines). Avec une dose quotidienne de 7,5 mg ou moins, la réduction de la dose doit être effectuée encore plus lentement: 2,5 mg toutes les 3-4 semaines.

    La réduction de la dose de corticostéroïdes oraux dans le contexte de l'administration d'hormones par inhalation est effectuée avec une surveillance clinique attentive de l'état du patient: si la condition s'aggrave, la dose est arrêtée ou la dose est temporairement augmentée d'une étape. Dans la plupart des cas, dans le contexte de l'administration inhalée de corticostéroïdes, il n'est pas possible d'annuler la prednisolone par voie orale, mais chez environ la moitié des patients, il est possible de réduire sa posologie.

    Souvent, lorsque la MA n'est pas contrôlée par les doses prescrites d'IHC, la question se pose: dois-je augmenter la dose d'IHC ou ajouter un autre médicament. Des essais randomisés de grande envergure et bien planifiés ont prouvé que l’ajout de2-agonistes pour IHC chez les patients souffrant d'asthme bronchique persistant de toute gravité est un régime de traitement plus efficace par rapport à l'augmentation de la dose d'IHC, et cette combinaison devient la nouvelle "référence" pour le traitement de l'asthme, en particulier ses formes sévères.

    Haute efficacité dans la thérapie combinée AD dans2-les agonistes à longue durée d'action avec l'IGS ont servi de condition préalable à la création de combinaisons fixes de médicaments, tels que le budésonide / formotérol (symbicort) et le salmétérol / fluticasone (sérétide). La combinaison budésonide / formotérol présente des avantages supplémentaires, car elle offre à la fois un effet anti-inflammatoire et un soulagement rapide des symptômes grâce au formotérol à action rapide qui peut être pris une fois et vous permet de prescrire des schémas thérapeutiques flexibles (de 1 à 4 inhalations par jour) en fonction de l'évolution de la maladie en utilisant un inhalateur.

    Médicaments combinés (MP) pour administration par inhalation, contenant dans leur composition GCS et2-des agonistes à action prolongée sont apparus dans la pratique médicale il y a plusieurs années. Malgré un temps aussi court, ils ont réussi à occuper une place centrale dans la pharmacothérapie de l'asthme et sont l'un des médicaments les plus prometteurs pour optimiser le traitement des patients atteints de BPCO.

    En particulier, l'utilisation généralisée de ces médicaments est soutenue dans la nouvelle édition de la Stratégie mondiale pour la prévention et le traitement de la MA.

    Une méta-analyse d'un certain nombre d'études a montré que chez les patients avec un contrôle inadéquat des symptômes, l'ajout de salmétérol à un traitement à la fois à faible et à haute dose de GCS contribue à une augmentation plus importante de la fonction pulmonaire et à une diminution de la sévérité des symptômes qu'une dose double de GCS. Des données similaires ont été obtenues lors de l'utilisation d'un autre2-agoniste à action prolongée - formotérol, dont l'utilisation permet de réduire la dose de GCS inhalé de plus de 60%.

    L'utilisation de médicaments combinés présente d'autres avantages. Avec la nomination de GCS et2-agonistes sous la forme d'une seule inhalation, les médicaments sont plus efficaces que lorsqu'ils sont utilisés séparément. Avec l'utilisation combinée de ces médicaments, ils tombent sur les mêmes sections de la muqueuse, grâce auxquelles ils interagissent mieux entre eux.

    De plus, les médicaments combinés assurent une meilleure adhérence du patient au traitement, et leur utilisation est moins coûteuse que l'utilisation de 2 médicaments séparément.

    Par rapport à2-agonistes à action prolongée, les corticostéroïdes inhalés ont une activité anti-inflammatoire significativement plus importante, mais n'affectent pas directement le tonus des bronches. D'un autre côté, IGKS augmente la quantité de2-récepteurs adrénergiques dans les bronches, en raison desquels l'effet bronchodilatateur des catécholamines endogènes est amélioré et2-agonistes. L'utilisation de corticostéroïdes inhalés empêche une diminution de la sensibilité jusqu'au développement d'un blocage chez2-récepteurs qui peuvent se produire avec l'utilisation répétée dans2-agonistes.

    Effets anti-inflammatoires de prolongé dans2-les agonistes, par rapport à l'action de l'IGCS, doivent être considérés comme insignifiants. Cependant, l'utilisation de ces médicaments dans le syndrome obstructif bronchique conduit à une amélioration significativement plus rapide de l'obstruction bronchique en raison d'un effet direct sur la couche musculaire des bronches. Une amélioration de la spirométrie est observée quelques minutes après le rendez-vous2-agonistes (formotérol), alors que l'effet positif de l'IHC n'est observé qu'à la fin du premier jour de traitement.

    Dans la MA, la polythérapie peut améliorer considérablement la fonction pulmonaire, réduire le nombre de symptômes nocturnes et réduire le besoin de2-agonistes à courte durée d'action et nombre d'exacerbations. Ces données nous permettent de recommander une thérapie combinée à tous les patients souffrant d'asthme bronchique, en commençant par une variante légère persistante du cours.

    Les médicaments contenant du salmétérol (Seretide) ne doivent être utilisés que comme moyen de thérapie de base (1 ou 2 doses par jour). Cela est dû au fait que l'effet bronchodilatateur du salmétérol ne commence que 20 à 30 minutes après l'inhalation, et par conséquent, le sérotide ne peut pas être utilisé pour arrêter une crise d'asthme. Il convient de rappeler que si, pendant le traitement, il est nécessaire d'augmenter la dose de corticostéroïdes, il faut prescrire au patient un médicament contenant une forte dose de corticostéroïdes. L'augmentation de la dose de corticostéroïdes en raison de l'administration plus fréquente (plus de 2 fois par jour) de sérétide ne devrait pas être due au risque possible d'une surdose de salmétérol.

    Le médicament, qui contient du formotérol (symbicort), peut être utilisé à la fois pour le traitement de base et (si nécessaire) pour le soulagement d'une crise d'asthme. Contrairement aux médicaments contenant du salmétérol, symbicort peut être prescrit plus souvent, 2 fois par jour, tandis que l'augmentation de la dose de corticostéroïdes s'accompagnera d'une augmentation de la dose de formotérol, ce qui améliore l'effet bronchodilatateur de ce médicament. La combinaison de budésonide / formotérol (symbicort) permet également une posologie plus flexible du médicament en utilisant le même inhalateur, augmentant ou diminuant la dose de 1 à 4 respirations par jour, en fonction de l'évolution de la maladie, jusqu'à une dose unique lorsqu'un état stable est atteint.

    Ainsi, lors de l'utilisation de glucocorticoïdes inhalés, les règles suivantes doivent être suivies:

    1. Il est nécessaire de commencer le traitement avec ces agents à partir de la dose maximale (en fonction de la gravité de l'évolution de l'asthme), suivie de sa diminution progressive au minimum nécessaire. Malgré la dynamique positive rapide des symptômes cliniques, l'amélioration de la perméabilité bronchique et de l'hyperréactivité bronchique est plus lente. Il faut généralement au moins 3 mois pour obtenir un effet durable de la thérapie, après quoi la dose du médicament peut être réduite de 25%.

    2. Le traitement par stéroïdes inhalés doit être long (au moins 3 mois) et régulier.

    3. La combinaison de prolongé2-les agonistes adrénergiques, les médicaments antileucotriènes ou les préparations de théophylline à action prolongée avec des stéroïdes inhalés en termes d'efficacité dépassent l'augmentation de la dose de ces derniers. L'utilisation d'une telle thérapie peut réduire la dose de glucocorticoïdes topiques. Ces dernières années, des combinaisons fixes de médicaments ont été introduites dans la pratique clinique: fluticasone / salmétérol (sérétide), budésonide / formotérol (symbicort), qui sont indiqués pour l'asthme bronchique modéré à sévère.

    4. L'utilisation de stéroïdes inhalés peut réduire la dose de glucocorticoïdes en comprimés. Il a été constaté que 400 à 600 μg / jour de dipropionate de béclaméthasone équivalent à 5 à 10 mg de prednisolone pris par voie orale. Il convient de rappeler que l'effet clinique se manifeste clairement au 7-10ème jour d'utilisation des glucocorticoïdes inhalés. Avec leur utilisation simultanée avec des préparations de comprimés, la dose de ces derniers peut commencer à être réduite au plus tôt pendant cette période.

    5. Avec une évolution stable de l'asthme, les glucocorticoïdes inhalés sont utilisés 2 fois par jour. Le budésonide chez les patients atteints de MA légère à modérée en phase de rémission peut être utilisé une fois. Avec l'exacerbation, la fréquence d'administration est augmentée à 2 à 4 fois par jour. Une telle technique permet une meilleure conformité..

    6. Des doses élevées d'IHC peuvent être utilisées à la place des stéroïdes systémiques pour le traitement et la prévention des exacerbations de l'asthme.

    Les effets secondaires de la corticothérapie inhalée sont rares. Ils peuvent être divisés en local et en système. Les effets secondaires dépendent principalement de la dose et de la durée d'utilisation du médicament, cependant, certains patients sont apparemment plus enclins à leur développement.

    Les effets secondaires locaux se produisent en raison de la sédimentation des particules de glucocorticoïdes inhalés dans l'oropharynx et se manifestent par un enrouement (dysphonie), une candidose oropharyngée, une irritation pharyngée et une toux..

    La possibilité de développer une stomatite candidale est due au fait que seule une petite partie du GCS inhalé atteint les poumons. La plupart d'entre eux (environ 90%) s'installent dans la cavité buccale et les voies respiratoires supérieures. Pour prévenir l'infection à candidose, le rinçage de la bouche et du pharynx après l'inhalation est recommandé, ainsi que l'utilisation d'un espaceur qui empêche le médicament de se déposer sur la membrane muqueuse de la cavité buccale, palais mou et dur. Ces mesures simples réduisent également l'apport d'une substance médicamenteuse dans l'estomac par ingestion, ce qui contribue à réduire l'effet systémique..

    L'enrouement est associé à une myopathie réversible des muscles du larynx et disparaît après l'arrêt du médicament. La cause de cette complication est inconnue. Le plus souvent, il se développe chez des personnes dont la profession est associée à une charge vocale accrue (chanteurs, enseignants, enseignants, diffuseurs, etc.). Pour le traitement de la dysphonie, une diminution de la charge vocale est utilisée; remplacement des inhalateurs-doseurs par de la poudre; réduction de la dose de stéroïdes inhalés (en phase de rémission).

    La toux et l'irritation pharyngée sont causées par l'exposition aux impuretés contenues dans les inhalateurs-doseurs; ils sont moins susceptibles de se produire lors de l'utilisation d'inhalateurs de poudre.

    Les effets secondaires systémiques sont dus à l'absorption des glucocorticoïdes inhalés du tractus gastro-intestinal (après ingestion) et des voies respiratoires. La fraction corticostéroïde qui pénètre dans le tractus gastro-intestinal est réduite lors de l'utilisation d'une entretoise et lors du rinçage de la bouche après l'intervention.

    La gravité des effets secondaires systémiques est significativement moindre que lors de l'utilisation de glucocorticostéroïdes systémiques, et ils ne sont pratiquement pas observés lors de l'utilisation de GCS inhalé à une dose inférieure à 400 μg / jour chez l'enfant et 800 μg / jour chez l'adulte. Néanmoins, les effets secondaires possibles peuvent se manifester comme suit: suppression de la fonction du cortex surrénalien, ecchymoses rapides, amincissement de la peau, ostéoporose, cataractes, retard de croissance chez les enfants (bien qu'aucune donnée convaincante sur l'effet des corticostéroïdes inhalés sur le retard de croissance chez les enfants n'ait été reçue à ce jour) et le développement de l'ostéoporose chez l'adulte).

    Une contre-indication relative aux corticostéroïdes inhalés est la tuberculose pulmonaire. Jusqu'à présent, une contre-indication relative inclut l'âge jusqu'à 6 ans, car il n'y a pas suffisamment d'expérience sur l'utilisation du médicament dans l'enfance. Avec une certaine prudence, les femmes enceintes (jusqu'à 3 mois) et les mères allaitantes (transmises avec du lait maternel) sont traitées.

    L'administration régulière de glucocorticoïdes systémiques est indiquée pour les patients souffrant d'asthme bronchique sévère avec l'inefficacité de fortes doses de corticostéroïdes inhalés en combinaison avec l'administration régulière de brochodilatateurs. Pour la thérapie à long terme avec des corticostéroïdes systémiques, il est recommandé d'utiliser des préparations de prednisolone (prednisone, prednisone, méthylprednisolone, metipred) et de groupes triamcinolone (triamcinolone, berlicort, Kenocort, polcortolone). Les schémas de prise en charge des patients sous hormonothérapie varient en fonction de sa durée..

    Dans les formes très graves de la maladie, l'administration intraveineuse de GCS est utilisée. Initialement, des doses élevées (adéquates à la gravité de l'affection) de GCS sont prescrites, suivies de leur réduction, qui est effectuée individuellement, en fonction du degré de sensibilité au médicament, de la gravité de la maladie, de la gravité de l'exacerbation, de la nature des maladies concomitantes.

    La concentration thérapeutique nécessaire est atteinte avec l'introduction de 1 à 2 mg / kg de prednisone (ou une quantité adéquate d'autres hormones) à des intervalles de 4 à 6 heures. À une telle posologie, les GKC sont prescrits pendant 3-4 jours, puis, à mesure que l'exacerbation diminue et que les phénomènes d'obstruction diminuent, progressivement, dans les 5-6 jours, les doses de GCS sont réduites jusqu'à ce qu'elles soient complètement annulées ou que le patient soit transféré à des doses d'entretien administrées par voie orale ou inhalation en combinaison avec d'autres médicaments anti-asthmatiques.

    Dans certains cas, avec une exacerbation sévère de la MA, l'administration orale de GCS à une dose initiale de 30 à 40 mg / jour ou à une dose équivalente d'autres médicaments hormonaux est plus efficace pendant 7 à 10 jours jusqu'à ce que l'effet clinique soit fixe. Le patient prend le médicament en deux doses: le matin après le petit déjeuner 3 /4 dose quotidienne et après le déjeuner 1 /4 dose quotidienne.

    Une fois l'effet clinique atteint, la dose de médicament peut être réduite de 1 /2 comprimés en 3 jours; lorsque la dose est réduite à 10 mg (2 comprimés) de prednisone, la réduction de la posologie du médicament doit être moins active: 1 /4 comprimés en 3 jours jusqu'à l'arrêt complet du médicament ou le maintien d'une dose d'entretien (2,5-10 mg / jour). Avec une diminution de la dose de glucocorticoïdes systémiques, il est recommandé aux patients atteints de MA d'ajouter des glucocorticoïdes inhalés à une dose thérapeutique moyenne (800-1000 mcg / jour).

    Si la patiente a déjà reçu une hormonothérapie (au moins 6 mois), une diminution de la dose initiale de prednisone (20-40 mg / jour) est plus lente: 1 /2 comprimés en 7-14 jours, puis 1 /4 comprimés en 7-14 jours jusqu'à l'annulation complète ou le maintien d'une dose d'entretien du médicament.

    Dans l'évolution la plus grave de la maladie, dès le début, un traitement combiné est prescrit, y compris l'administration orale et inhalée de GCS (voir ci-dessus). Cela permet, lors de la poursuite de la thérapie par inhalation, d'atteindre plus souvent l'abolition complète des corticostéroïdes à l'intérieur ou de réduire la dose d'entretien.

    Les effets secondaires avec une utilisation prolongée de corticostéroïdes systémiques sont significativement plus prononcés qu'avec les corticostéroïdes inhalés et comprennent: l'ostéoporose, le syndrome cushingoïde, l'hypertension artérielle, le diabète sucré, la suppression du système hypothalamo-hypophyso-surrénalien, les cataractes, le glaucome, l'amincissement de la peau avec la formation de stries et augmentation de la perméabilité capillaire (tendance aux ecchymoses), faiblesse musculaire.

    De plus, une gastrite érosive ou des ulcères d'estomac («muets», ulcères indolores), qui se manifestent cliniquement par des saignements, peuvent se développer et un retard de croissance peut survenir chez les enfants. Les complications rares comprennent les troubles mentaux: psychoses aiguës, euphorie, dépression, états maniaques.

    Pour la prévention et le traitement des complications de l'hormonothérapie, il est nécessaire de réduire la dose au minimum. Un régime alimentaire est montré qui comprend des produits laitiers à haute teneur en calcium (fromage cottage, fromage), l'utilisation de préparations de calcitonine (myocalcique), de préparations de calcium, de stéroïdes anabolisants (rétabolil, etc.), ainsi que d'autres médicaments recommandés pour le traitement de l'ostéoporose. De plus, selon les indications, des médicaments pour la thérapie antiulcéreuse sont utilisés pour améliorer la microcirculation, les antihypertenseurs, etc..

    Chez certains patients recevant un traitement à long terme avec des corticostéroïdes systémiques, le développement d'effets secondaires graves est une indication de l'utilisation de médicaments pour réduire le besoin de glucocorticoïdes. Cependant, ces médicaments comportent souvent eux-mêmes un risque élevé de développer des effets secondaires graves et ne sont donc prescrits qu'en cas d'effets négatifs graves de la thérapie aux glucocorticoïdes. Ces médicaments comprennent le méthotrexate (à petites doses - 15 mg par semaine, par voie orale ou IM), des préparations d'or, de la cyclosporine A et un médicament contenant des anticorps contre l'immunoglobuline E - omalizumab.

    Saperov V.N., Andreeva I.I., Musalimova G.G..