Image

Lymphadénite chez les enfants: causes et symptômes de la lymphadénite cervicale, inguinale et submandibulaire

Les ganglions lymphatiques font partie d'un système très important pour l'homme. Il comprend des cellules - lymphocytes, vaisseaux spéciaux qui se jettent dans les nœuds, la rate, les amygdales, les végétations adénoïdes et le thymus. Tous ces organes sont responsables de la réponse immunitaire aux infections..

La lymphe (filtrat sanguin) pénètre dans les ganglions lymphatiques. Là, tous les micro-organismes nuisibles sont «mangés» par les cellules protectrices, qui reçoivent des marquages ​​antigéniques spéciaux. Après cela, le corps commence à produire les anticorps correspondants, formant une immunité stable. Lors de la prochaine rencontre avec cet antigène, une personne sera protégée par des complexes immuns. C'est pourquoi presque toute infection provoque une augmentation et une inflammation dans un ou plusieurs ganglions lymphatiques.

Qu'est-ce que la lymphadénite??

Immédiatement après la naissance du bébé, les ganglions lymphatiques ne sont généralement pas palpables. Lorsque vous rencontrez des infections, elles peuvent changer. Ainsi, une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux et axillaires jusqu'à 1 cm et inguinale jusqu'à 1,5 cm n'est pas considérée comme un signe de pathologie. Les autres groupes de nœuds ne sont généralement pas palpables.

La lymphadénite chez les enfants est un processus inflammatoire dans le nœud qui survient le plus souvent avec une infection. Les tumeurs sont la deuxième cause la plus courante. Les maladies auto-immunes, qui sont essentiellement une inflammation chronique, provoquent également une lymphadénite..

La lymphadénite aiguë d'origine infectieuse provoque généralement une gêne. Les nœuds sont douloureux, la peau au-dessus d'eux est rougie et chaude au toucher. Si une pulsation est ressentie dans la zone du nœud, alors probablement un abcès - suppuration. Les ganglions lymphatiques touchés par la tumeur sont généralement indolores, fermes, immobiles fondus sur la peau. Parfois, ils fusionnent, formant de grands conglomérats.

Causes de l'élargissement et de l'inflammation des ganglions lymphatiques

Maladies infectieuses

Maladies oncologiques

Conditions auto-immunes

  • Mononucléose
  • Rubéole
  • Rougeole
  • Infection streptococcique ou staphylococcique (le plus souvent - amygdalite)
  • Félinose (maladie des griffes du chat)
  • SIDA et VIH
  • Toxoplasmose
  • Tuberculose
  • lymphome de Hodgkin
  • Lymphome non hodgkinien
  • Leucémie
  • Neuroblastome
  • Rhabdomyosarcome
  • Le lupus érythémateux disséminé
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Dermatomyosite
  • Maladie de Kawasaki

Lymphadénite après avoir pris des médicaments

Mononucléose infectieuse

La mononucléose infectieuse est le principal syndrome provoqué par le virus d'Epstein-Barr. Généralement, ils souffrent d'enfants et d'adolescents, les symptômes de la maladie peuvent être effacés ou complètement absents.

  • Agrandissement cervical postérieur et autres groupes de ganglions lymphatiques
  • Augmentation du foie et de la rate
  • Parfois amygdalite avec une plaque sur les amygdales
  • Parfois, une éruption de différentes formes

En l'absence de symptômes vifs, un test sanguin peut être effectué pour rechercher des anticorps dirigés contre le virus d'Epstein-Barr.

À sa base, la mononucléose est une tumeur sanguine bénigne, car les monocytes se multiplient intensément lors de l'infection. Il est prouvé que le virus d'Epstein-Barr peut également entraîner des processus malins (lymphome de Burkitt, lymphogranulomatose, cancer du nasopharynx). Par conséquent, même avec une mononucléose détectée, une lymphadénite prolongée devrait être la raison d'un examen plus approfondi.

Rubéole

Infection virale spécifique à l'enfance.

  • La période de latence dure jusqu'à 3 semaines, tandis que l'enfant peut infecter les autres.
  • Tous les enfants n'ont pas une légère augmentation de la température à laquelle la maladie commence..
  • Un signe caractéristique est une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux et occipitaux.
  • L'apparition d'éruptions rosâtres sur le visage, s'étendant plus bas et disparaissant après 3 jours.

Très souvent, l'éruption cutanée et la température avec la rubéole passent inaperçues, la lymphadénite cervicale chez les enfants est donc un symptôme, qui est parfois le seul. Le traitement contre la rubéole n'est pas utilisé, seule l'observation est requise. Pour prévenir l'infection et les complications, les enfants sont vaccinés deux fois.

Infection virale des enfants, qui n'est plus trop courante. Le virus de la rougeole est transmis par des gouttelettes en suspension dans l'air, causant des maladies chez les enfants non vaccinés dans près de 100% des cas.

  • Une période de latence de 10-12 jours, à la fin de laquelle l'enfant est déjà contagieux pour les autres.
  • Symptômes généraux de malaise (3-5 jours). L'augmentation de la température s'accompagne de toux, d'écoulement nasal, de conjonctivite.
  • Le 2e jour de la maladie - une éruption cutanée caractéristique sur la muqueuse de la joue (les soi-disant taches de Filatov-Koplik) - blanchâtre, avec un bord rouge, disparaissant en une journée.
  • Dans le contexte de températures allant jusqu'à 40 ° C, des taches et des papules apparaissent sur le visage. Pendant la journée, l'éruption cutanée passe dans le tronc et, après 3 jours, atteint le pied. Au fur et à mesure que les éruptions cutanées se développent, elles pâlissent, laissant parfois une légère ecchymose.
  • Augmentation du nombre de ganglions lymphatiques cervicaux, submandibulaires et autres.

Le traitement de la rougeole consiste à prendre des antipyrétiques à haute température. La seule méthode de protection contre le virus est le vaccin, le calendrier de vaccination inclus pour tous les enfants. Il s'agit d'un vaccin contre la rougeole qui réduit le risque d'infection et la survenue de complications graves et parfois fatales..

Infections des voies respiratoires supérieures (amygdalite, pharyngite)

Le plus souvent, le «mal de gorge» bactérien chez les enfants est causé par les streptocoques du groupe A. En plus de l'amygdalite, ces bactéries provoquent la scarlatine, les rhumatismes, la glomérulonéphrite et l'inflammation purulente dans tout le corps..

Chez les enfants d'âge préscolaire en groupe, des éclosions entières d'infections streptococciques se produisent souvent, car cette bactérie se propage très rapidement lors de la toux et des éternuements. Mais après 24 heures de prise d'antibiotiques, l'enfant cesse d'être infectieux.

Symptômes de la pharyngite streptococcique

  • gorge irritée
  • pharynx
  • hausse de température
  • lymphadénite sur le cou

La méthode la plus efficace pour diagnostiquer la pharyngite streptococcique est de semer le pharynx. Elle est réalisée s'il y a eu contact avec le porteur de cette bactérie ou avec une épidémie avérée dans un établissement. Dans d'autres cas, le semis n'est pas pratique, car le plus souvent la pharyngite est causée par des virus et passe sans traitement. Maintenant, des tests de poche spéciaux ont été introduits dans la pratique d'un pédiatre, vous permettant de déterminer rapidement le streptocoque dans la gorge d'un enfant. Après le diagnostic, des antibiotiques (du groupe pénicilline) sont utilisés, ce qui accélère la récupération et prévient les complications de la maladie.

En plus des maladies de la gorge, les staphylocoques et les streptocoques (bactéries pyogènes) peuvent provoquer une inflammation des yeux, des oreilles, des gencives, que l'on retrouve souvent chez les enfants. Le résultat est non seulement cervical, mais aussi menton, lymphadénite sous-maxillaire.

Maladie des griffes du chat (félinose)

Cette infection bactérienne est en premier lieu parmi les causes de lymphadénite prolongée (plus de 3 semaines). Les personnes avec de petits chatons sont le plus souvent touchées par la félinose; elles ont été mordues ou rayées..

Les symptômes de la maladie des rayures du chat

  • Période de latence 7-14 jours
  • À la place d'une égratignure, 1 ou plusieurs papules jusqu'à 5 mm de diamètre se produisent
  • Après 1-4 semaines, une inflammation des ganglions lymphatiques apparaît (le plus souvent - axillaire et cervicale)
  • Les ganglions affectés sont douloureux, élargis, avec une rougeur de la peau au-dessus d'eux. Parfois, ils suppurent.
  • Une fièvre de 38 à 39 ° C survient chez un tiers des patients

Il existe certaines méthodes de laboratoire pour diagnostiquer la maladie, mais elles sont rarement utilisées. Habituellement, la félinose ne nécessite aucun traitement et disparaît d'elle-même après quelques mois. L'utilisation d'antibiotiques n'affecte pratiquement pas la vitesse de récupération. Il est également déconseillé d'ouvrir les ganglions lymphatiques purulents, car cela conduit à des plaies de guérison à long terme. Si toutes les autres causes de lymphadénite (tumeurs, par exemple) sont exclues, elles recommandent simplement d'attendre la fin de la maladie, qui est parfois retardée à 1 an. En savoir plus sur le traitement et les symptômes de la maladie des griffes félines..

Virus de l'immunodéficience et SIDA

L'infection à VIH est un virus d'immunodéficience humaine qui infecte les cellules immunitaires et rend le corps sans défense contre toute infection. La plupart des cas d'infection d'enfants par le virus sont associés à une transmission verticale d'une mère malade au fœtus. La maladie est rarement associée à la transfusion de sang infecté ou de ses composants (voir comment le VIH est transmis). Le VIH chez les enfants est plus rapide que chez les adultes et entraîne souvent la mort dans les 2 à 4 ans. Le deuxième pic de morbidité est l'adolescence, lorsque les garçons et les filles ont des rapports sexuels ou utilisent des drogues injectables. Ce pic tombe sur 14-19 ans.

Symptômes du VIH chez les enfants

PoumonsModéréLourd
  • Adénopathie
  • Inflammation des glandes parotides
  • Augmentation du foie et de la rate
  • Dermatite, otite moyenne, sinusite
  • Pneumonie atypique
  • Candidose buccale depuis plus de 2 mois
  • Diarrhée persistante
  • Fièvre de plus d'un mois
  • 2 infections bactériennes sévères (septicémie, méningite) en 2 ans
  • Candidose (muguet) de l'œsophage, des bronches
  • Tuberculose commune
  • Toxoplasmose du cerveau
  • Perte de poids soudaine

Avec une lymphadénite prolongée en combinaison avec plusieurs des symptômes ci-dessus d'un enfant, vous devez absolument vérifier le VIH. Pour cela, les anticorps du virus sont déterminés dans le sang par ELISA, le virus lui-même est trouvé par PCR.

Il n'est pas encore possible de guérir un enfant séropositif. Mais les médicaments antirétroviraux peuvent retarder le développement d'infections mortelles et prolonger la vie. Le traitement commence généralement immédiatement après la confirmation du diagnostic. Il convient de noter que tous les enfants infectés par le VIH doivent être vaccinés (à l'exception des vaccins vivants).

Toxoplasmose

La maladie est causée par un protozoaire qui peut pénétrer dans le corps par la bouche, le sang et de la mère au fœtus (voir Toxoplasmose pendant la grossesse). Les porteurs de l'infection sont le plus souvent des chats. Vous pouvez tomber malade en mangeant de la viande mal frite. Un enfant en bonne santé, ayant rencontré une toxoplasmose, la tolère généralement asymptomatiquement. À propos de la maladie ne peut être trouvée que par des anticorps développés. Parfois, la lymphadénopathie et d'autres symptômes sont normaux..

  • Fièvre
  • Douleur musculaire
  • Éruption variée
  • Lymphadénite (locale ou généralisée)
  • Hypertrophie hépatique et hépatite
  • Dommages cérébraux
  • Inflammation oculaire

La lymphadénopathie avec toxoplasmose peut durer jusqu'à 1-2 ans, sans nécessiter de traitement. Des symptômes plus sévères (lésions oculaires, hépatiques, cérébrales) surviennent généralement dans le contexte d'une immunodéficience sévère du SIDA, en prenant des cytostatiques; et avec une toxoplasmose congénitale. Pour le diagnostic de la toxoplasmose, ELISA est utilisé, ce qui peut indiquer une infection aiguë ou une immunité déjà formée. Le traitement des enfants ayant une immunité normale n'est généralement pas nécessaire. Des médicaments spéciaux ne sont utilisés que pour les maladies congénitales, la toxoplasmose due au VIH et les lésions graves des organes internes.

Tuberculose

Notre pays est un territoire où la tuberculose est très répandue. Par conséquent, tous les enfants d'une manière ou d'une autre ont un risque de contracter cette infection grave..

Formes pulmonairesFormes extrapulmonaires
  • Toux
  • Douleur thoracique
  • Hémoptysie
  • Dyspnée
  • Adénopathies multiples (souvent la moitié supérieure du corps)
  • Douleur osseuse
  • Nodules cutanés
  • Ulcères muqueux

Après qu'un enfant a inhalé Mycobacterium tuberculosis, une infection latente se développe. Il ne donne pas de symptômes ni de modifications radiologiques, ne se manifestant que dans un virage du test de Mantoux (forte augmentation de la réaction cutanée). Le risque de développer la maladie chez les nourrissons avec un coude est de 40%, le restant pendant deux ans après l'infection. Chez les enfants plus âgés, la tuberculose latente entre un peu moins dans la maladie.

Les principales méthodes de diagnostic sont les tests tuberculiniques (Mantoux) et les radiographies pulmonaires. Pour la prévention, ils utilisent le vaccin BCG, qui protège les enfants contre les formes graves de cette maladie. Traitement à long terme de la tuberculose, y compris l'utilisation d'un ou plusieurs médicaments antituberculeux (isoniazide, rifampicine et autres). Conduire une thérapie tronquée est recommandé pour les enfants avec un tour.

Maladies oncologiques

Lymphome de Hodgkin (lymphogranulomatose)

L'une des maladies oncologiques les plus courantes chez les enfants de moins de 15 ans est le lymphome de Hodgkin. Son origine exacte est inconnue, mais le virus Epstein-Barr peut jouer un rôle. Les cellules tumorales, apparaissant dans le tissu lymphoïde, se sont propagées aux ganglions lymphatiques voisins, provoquant leurs changements. En raison de certaines caractéristiques et du petit nombre de ces cellules, le lymphome de Hodgkin est traité avec succès dans la plupart des cas. Il existe plusieurs formes de la maladie, mais elles présentent toutes des symptômes similaires..

  • Ganglions lymphatiques élargis et indolores de consistance dense (principalement cervicale et supraclaviculaire). Souvent, les nœuds sont très grands.
  • Augmentation du foie et de la rate (pas toujours)
  • Symptômes de complications (obstruction respiratoire, douleur thoracique, altération de la fonction hépatique et rénale)
  • Manifestations courantes (fièvre, perte de poids, sueurs abondantes la nuit)
  • Infections sévères fréquentes, y compris la tuberculose

La lymphogranulomatose peut être suspectée chez les enfants atteints de lymphadénopathie non associée à une infection. Pour poser un diagnostic:

  • radiographie pulmonaire (avec lymphogranulomatose, la plupart des patients ont une masse volumétrique qui disparaît après le traitement)
  • biopsie des ganglions lymphatiques élargie
  • autres tests de laboratoire (après les résultats de la biopsie)

Pour obtenir une biopsie, les ganglions lymphatiques peuvent être perforés avec une aiguille spéciale ou complètement découpés. La deuxième méthode est préférable, car elle donne une plus grande probabilité d'un diagnostic correct..

Traitement du lymphome de Hodgkin:

Le traitement des tumeurs dépend du stade du processus. Elle est déterminée par la zone de dommages (le nombre de ganglions lymphatiques et leur emplacement par rapport au diaphragme). Tenez compte des soi-disant symptômes B (perte de poids, transpiration, fièvre) qui apparaissent avec la progression de la maladie. Pour obtenir une rémission, plusieurs schémas de chimiothérapie sont utilisés. Lorsque la maladie revient (rechute), des médicaments puissants et une greffe de cellules souches sont utilisés. Le pronostic de la lymphogranulomatose dans la plupart des cas n'est pas mauvais, plus de 60% des enfants se rétablissent complètement après le premier cycle de chimiothérapie.

Lymphome non hodgkinien

Les lymphomes sont basés sur la division incontrôlée des lymphocytes. La cause de cela en Afrique est le virus Epstein-Barr, qui est responsable de 50% de toutes les tumeurs infantiles. Dans les pays développés, cette dépendance n'est pas retrouvée. Parmi les nombreuses options pour les lymphomes non hodgkiniens, le lymphome de Burkitt, à grandes cellules et lymphoblastique, se trouve le plus souvent..

LymphoblastiqueLymphome de BurkittLymphome à grandes cellules
  • Dyspnée
  • Douleur thoracique
  • Incapacité à avaler de la nourriture
  • Elargissement des ganglions lymphatiques cervicaux et axillaires
  • Dommages au cerveau et à la moelle épinière
  • Douleur abdominale
  • Ballonnement et obstruction intestinale
  • Constipation ou diarrhée
  • Saignement intestinal
  • Dommages au cerveau et à la moelle épinière
  • Combinaison des symptômes ci-dessus
  • Les dommages au cerveau et à la moelle épinière sont inhabituels

Pour le diagnostic de lymphome, une biopsie de ponction (à partir de ponctions) de diverses zones affectées (ganglions lymphatiques, peau, tumeurs dans la cavité abdominale et la poitrine) est réalisée. Pour déterminer le stade de la maladie, les rayons X, l'IRM et la TDM de toutes les zones suspectes du corps sont prescrits, ainsi que la ponction de la moelle osseuse.

La chimiothérapie est la principale façon de traiter le lymphome. Même si un seul foyer de la maladie est trouvé, tout de même avant l'opération, il est nécessaire de procéder à un traitement médicamenteux. Si la tumeur a atteint des stades avancés, la polychimiothérapie peut être retardée jusqu'à 2 ans. La survie dans cette pathologie est de 50 à 95%.

Leucémie

Parmi toutes les tumeurs infantiles, la leucémie occupe la première place. Il existe de nombreuses variétés de cette maladie, mais elles ont une essence - c'est la division incontrôlée des cellules sanguines anormales. Ces cellules mutées ne peuvent pas remplir des fonctions normales et, en raison de leur grande capacité de division, elles remplacent progressivement tous les éléments sanguins normaux..

  • Perte d'appétit, faiblesse grave
  • Condition subfébrile
  • Douleur dans les membres
  • Gonflement des articulations pendant plusieurs mois
  • Pâleur malsaine
  • Tendance aux ecchymoses sans fortes influences extérieures, saignements de nez
  • Ganglions lymphatiques hypertrophiés
  • Augmentation de la rate et du foie
  • Dyspnée

Examen de la moelle osseuse et test sanguin général:

  • Réduire le nombre de plaquettes, de globules rouges
  • Différents nombres de globules blancs (normaux, inférieurs ou supérieurs à la normale)
  • Dans la plupart des cas, les cellules leucémiques

Le principal traitement de la leucémie est la chimiothérapie. Avec son aide, l'enfant est introduit en rémission, le fixe et prévient la propagation de la maladie dans le système nerveux central. Le pronostic de la thérapie dépend de l'âge des enfants, de la réponse au traitement et du niveau initial de globules blancs dans le sang. Dans le cadre du succès de la médecine, environ 60 à 90% des patients sont complètement guéris de cette tumeur..

En plus des maladies oncologiques ci-dessus, la cause de la lymphadénopathie peut être n'importe quelle tumeur. Des formations embryonnaires (neuroblastome, tumeur de Wilms, rhabdomyosarcome et rétinoblastome), des tumeurs des os, de la glande thyroïde et des organes génitaux peuvent se propager à travers les ganglions lymphatiques. Par conséquent, une lymphadénite cervicale, inguinale prolongée et une lymphadénite axillaire devraient être la raison de faire des analyses de sang, d'urine et, dans certains cas, de faire un scanner, une IRM ou une biopsie.

Affections auto-immunes et vascularite

Le lupus érythémateux disséminé

Le LED est une maladie auto-immune d'origine inconnue. Il est basé sur l'agression de sa propre immunité et des changements inflammatoires dans de nombreux organes (reins, peau, système nerveux central). L'évolution de la maladie peut être variée. Parfois, il y a une longue accalmie, parfois un parcours lent et constant, et parfois une forte détérioration jusqu'à la mort.

  • Général: lymphadénopathie prolongée, fièvre, faiblesse
  • Inflammation et douleur articulaires
  • Rougeur de papillon sur le visage
  • Fonction rénale altérée
  • Crampes, accidents vasculaires cérébraux, méningite
  • Douleur thoracique
  • Pâleur, tendance au saignement et aux infections

Pour diagnostiquer le lupus érythémateux disséminé, il est nécessaire de donner du sang aux anticorps antinucléaires, aux cellules LE et aux anticorps contre l'ADN. Le traitement de la maladie est effectué à l'aide de corticostéroïdes (prednisone). Ils aident à limiter le LED et à ralentir les dommages aux organes. Dans les cas graves, des cytostatiques sont utilisés. La durée et la qualité de vie des patients atteints de lupus dépendent du niveau des cellules immunitaires et de l'état des systèmes vitaux.

Maladie de Kawasaki

La maladie survient dans toutes les régions de la planète, mais plus souvent - dans les pays asiatiques. Auparavant, cette pathologie était appelée syndrome des ganglions lymphatiques muco-cutanés. La nature de la maladie n'est pas encore connue avec précision, bien que l'infection soit cruciale. Le plus souvent, les enfants de moins de 5 ans sont malades, les adolescents et les adultes - presque jamais. Les vaisseaux sanguins sont principalement affectés, en particulier les artères qui nourrissent le cœur.

Les symptômes de la maladie de Kawasaki

  • La maladie commence par une température élevée (supérieure à 40 ° C), qui ne répond pas aux antibiotiques et peut durer plusieurs semaines. Plus la fièvre dure longtemps, plus le risque de dommages aux vaisseaux cardiaques est grand.
  • Rougeur des yeux, muqueuses de la bouche.
  • Langue rouge ("fraise")
  • Rougeur et gonflement des mains et des pieds
  • Éruption cutanée de nature diverse
  • Adénopathie cervicale chez les enfants dont la taille des nœuds dépasse 1,5 cm de diamètre
  • Peau sèche après disparition des symptômes

Après le stade aigu, la maladie disparaît, mais des complications graves surviennent souvent (arthrite, hépatite, méningite, otite moyenne). La conséquence la plus dangereuse est une atteinte cardiaque. En plus de l'inflammation, des anomalies vasculaires peuvent survenir dans le muscle cardiaque et, par conséquent, une thrombose et un infarctus du myocarde.

La maladie de Kawasaki nécessite un diagnostic précis, car elle est facilement confondue avec la rougeole, la scarlatine et d'autres infections infantiles relativement bénignes. Pour un diagnostic correct, un test sanguin, son analyse biochimique et une échographie cardiaque sont nécessaires.

Pour prévenir une crise cardiaque, de grandes doses d'aspirine et d'autres agents thrombolytiques sont utilisés. Si le cœur et les vaisseaux sanguins sont encore gravement touchés, une intervention chirurgicale peut être nécessaire (par exemple, pontage aortocoronarien).

D'autres maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, dermatomyosite, sclérodermie et autres) provoquent également une inflammation chronique, par conséquent, elles peuvent provoquer une lymphadénite prolongée..

Adénopathie médicinale

L'utilisation de certains médicaments peut provoquer une hypertrophie et une inflammation des ganglions lymphatiques. La phénytoïne, le captopril, la carbamazépine, la pénicilline et de nombreux autres médicaments ont de tels effets secondaires. Une lymphadénite peut survenir dans le contexte d'une allergie au médicament.

Immunodéficience

Très souvent, les parents voient des signes d'immunodéficience sévère dans la lymphadénite et de multiples infections virales respiratoires aiguës, ils commencent à courir avec des médecins et y versent tous les médicaments connus (voir ce qu'est l'immunité et les médicaments pour «l'augmenter»). Mais en fait, la plupart de ces symptômes sont associés à des visites actives dans des garderies, où les maladies infectieuses sont la règle plutôt que l'exception..

Raisons d'examiner un enfant pour l'immunodéficience:

  • Les infections bactériennes sévères ou systémiques sévères (méningite, septicémie, ostéomyélite) apparaissent plus souvent 2 fois par an
  • Les infections bactériennes (et non virales!) Des voies respiratoires et des tissus (abcès, otite moyenne, lymphadénite) surviennent plus de 3 fois par an
  • Localisation rare de foyers d'infection (cerveau, foie)
  • Agents infectieux non caractéristiques (Aspergillus, par exemple)
  • Toute maladie est extrêmement difficile.

Comment traiter la lymphadénite?

L'inflammation des ganglions lymphatiques ne nécessite pas à elle seule de traitement. Chez les enfants, une légère augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux, axillaires et inguinaux est souvent une option normale. Si la cause de la lymphadénopathie est une infection, après la guérison, ce symptôme disparaîtra progressivement. Les modifications à long terme des ganglions lymphatiques devraient être l'occasion de dépister le cancer.

Avec la suppuration des ganglions et la formation d'abcès, leur ouverture chirurgicale et le traitement de la lymphadénite avec des anti-inflammatoires sont parfois nécessaires. Par conséquent, avec une pulsation dans la zone touchée, une augmentation de la température, une douleur et une forte rougeur du nœud, il est nécessaire de subir un examen chirurgien.

Ainsi, la lymphadénite peut être le signe de nombreuses conditions: d'une légère inflammation pendant la dentition à un processus tumoral sévère. Par conséquent, une visite en temps opportun chez le médecin est nécessaire pour le diagnostic et le traitement corrects..

Comment guérir la lymphadénite chez les enfants?

La lymphadénite chez les enfants est un processus inflammatoire qui attaque les ganglions lymphatiques du corps de l'enfant. La récupération se produit rapidement au début de la maladie, car l'inflammation se propage, il devient plus difficile de guérir.

Les causes

La maladie du corps est la cause la plus fréquente de lymphadénite dans le cou, l'aine, sous l'aisselle, derrière l'oreille ou une autre zone. Chez les jeunes enfants, les ganglions lymphatiques sont ressentis chaque année près de l'oreille, de l'aine, à l'arrière de la tête. Les ganglions lymphatiques sous l'oreille sont souvent exposés à l'inflammation et aux processus infectieux de nature aiguë ou chronique.

Lorsque l'infection pénètre dans le ganglion lymphatique, elle se développe et devient enflammée en raison de la grande concentration de cellules qui répondent à la réaction exactement là où se trouve la bactérie. Plusieurs nœuds peuvent devenir enflammés, voire un chez les nourrissons au cours de la première année de vie.

Cervical

La lymphadénite cervicale chez les enfants est le type le plus courant d'une telle maladie. La cause de la manifestation de la lymphadénite cervicale est considérée comme la grippe, l'amygdalite, l'amygdalite et d'autres infections. De plus, une lymphadénite sur le cou peut apparaître en raison de maladies de la bouche, de caries ou de gingivite..

Submandibulaire

La lymphadénite submandibulaire se produit dans la cavité buccale en raison de maladies telles que la carie, l'amygdalite ou la maladie des gencives. Par conséquent, pour éviter la lymphadénite submandibulaire, il convient de surveiller attentivement la cavité buccale.

Inguinal

La lymphadénite inguinale est également courante chez les enfants, mais elle est beaucoup moins fréquente que chez les adultes, en raison d'une infection par des maladies sexuellement transmissibles. En même temps, les nœuds situés dans l'aine s'enflamment. Chez un enfant, une lymphadénite inguinale survient en cas de blessure ou si l'immunité est affaiblie.

Axillaire

La maladie sous l'aisselle se produit à la suite d'une inflammation des amygdales ou des caries. Dans le nœud axillaire, les bactéries qui sont transportées par la lymphe pénètrent dans la poitrine, l'épaule et également situées sur le cou, sous l'oreille, finissent par former une lymphadénite chez les enfants sous le bras.

Parotide

Une lymphadénite parotide peut se former près de l'oreille. La maladie peut provoquer une blessure à l'oreille, qui se transforme ensuite en un processus purulent. En outre, la cause des nœuds élargis sous l'oreille peut être l'anguille serrée sur le cou ou sur le visage avec l'introduction de saleté dans la plaie. La lymphadénite sous l'oreille est considérée comme la plus dangereuse car elle conduit à une méningite..

Mésentérique

Une lymphadénite mésentérique se forme dans les nœuds mésentériques. Cette maladie est courante chez les enfants des voies respiratoires supérieures. Dans ce cas, les amygdales deviennent enflammées comme dans la lymphadénite dans la zone sous le bras.

Symptômes

Avant de commencer le traitement de la lymphadénite chez les enfants, il est nécessaire de faire un diagnostic, de faire un test sanguin et de déterminer le stade de la maladie, ainsi que son type. Le niveau d'intoxication est également déterminé. Sur cette base, le traitement vise à arrêter les processus inflammatoires dans les ganglions lymphatiques, en éliminant les foyers primaires d'une maladie infectieuse.

Typiquement, avec une lymphadénite chez un enfant, les ganglions lymphatiques dans le cou, près de l'oreille et dans la zone du visage souffrent. Le plus souvent, la région sous-maxillaire est affectée et rarement la région inguinale.

Dans le processus de lymphadénite aiguë, une forme chronique de la maladie peut se former si des micro-organismes faiblement virulents en sont la cause. Les symptômes d'une maladie chronique sont des ganglions lymphatiques hypertrophiés, fermes au toucher, inactifs, élastiques. Le processus purulent ne se développe pas. Si le patient a un foyer d'infection chronique qui soutient une maladie lente pendant une longue période, les ganglions lymphatiques se désintègrent progressivement et sont remplacés par du tissu de granulation.

Les symptômes associés à la lymphadénite tuberculeuse sont marqués par des ganglions lymphatiques enflammés dans le cou. En règle générale, les ganglions lymphatiques sont collectés dans un seul emballage, qui se caractérise par une densité et une indolence, similaires à un collier. Ces symptômes sont compliqués par la carie caséeuse, la formation de fistules, des cicatrices apparaissent sur la peau.

La lymphadénite réactive associée à la vaccination antituberculeuse présente des symptômes sous forme de ganglions lymphatiques élargis sous les bras.

1-3 jours après la maladie

Le troisième jour après la maladie, la lymphadénite est très douloureuse et les ganglions lymphatiques augmentent en taille et deviennent denses au toucher. Le bien-être général n'est pas perturbé.

3-5 jours après la maladie

Au bout de 3 à 5 jours de la maladie, la lymphadénite aiguë devient purulente. Les principaux signes de cette étape sont la détérioration de l'état de l'enfant, une intoxication est notée, le corps frissonne, la température monte à 40 ° C, les maux de tête, le malaise général, la faiblesse. Il peut également y avoir des symptômes de perte d'appétit, d'insomnie. Au lieu des nœuds affectés, une douleur de traction et de tir se produit, la peau gonfle. Dans ce cas, l'adénophlegmon peut se développer et un processus purulent commence à l'extérieur du ganglion lymphatique. L'adénophlegmon dans la zone sous-maxillaire ou la région de l'oreille est compliqué par la thrombose du sinus délicat et la septicémie.

Traitement

Il est nécessaire de traiter la lymphadénite aiguë et chronique en utilisant une thérapie conservatrice, qui comprend des antibiotiques, tels que Sumamed, des pénicillines semi-synthétiques et des céphalosporines. Onguent Vishnevsky, une variété de compresses, la chaleur sèche sont également prescrits. Des vitamines et des médicaments destinés à renforcer le système immunitaire du patient sont également prévus..

Pommade Vishnevsky

La pommade Vishnevsky contient des composants spéciaux qui ont des propriétés antiseptiques, à la suite desquels les micro-organismes nocifs sont détruits. Le traitement peut irriter les récepteurs, le processus de régénération sera rapide et efficace..

La pommade est utilisée avec d'autres mesures médicales, comme traitement supplémentaire pour les ganglions lymphatiques enflammés. En règle générale, la pommade Vishnevsky est utilisée pour les longues plaies non cicatrisantes, en cas d'abrasion ou d'ulcères, ainsi que pour les escarres.

La pommade Vishnevsky est appliquée sur la surface de la peau enflammée avec des blessures et des lésions visibles.

Antibiotique Sumamed

Sumamed est un antibiotique à large spectre. En règle générale, le médicament est utilisé pour les infections dans le corps de l'enfant, causées par une microflore pathogène. Sumamed est utilisé une fois par jour une heure avant de manger. En outre, la pommade Vishnevsky est utilisée. Sumamed doit être appliqué quotidiennement en même temps. Le traitement dure trois jours, mais la pommade doit être utilisée plus longtemps..

Sumamed doit être utilisé avec prudence chez les patients sujets ou souffrant de maladies rénales ou hépatiques..

Avant de traiter une lymphadénite inguinale, des ganglions hypertrophiés sur le cou, derrière l'oreille ou dans une autre zone du corps, il est nécessaire de consulter un médecin, de faire un test sanguin. Vous devez également prendre en compte les effets secondaires qui peuvent survenir après la prise de Sumamed: une éruption cutanée tachetée sur le corps, des douleurs abdominales ou des troubles dyspeptiques.

Effets

Le pronostic pour le traitement de la maladie est favorable. Un traitement correctement prescrit après une prise de sang et un diagnostic approfondi des ganglions lymphatiques près de l'oreille ou sur une autre partie du corps a été conduit à une guérison complète. Le patient se rétablira complètement et le corps ne ressentira aucune autre conséquence négative..

Si vous commencez à traiter l'enfant de façon inopportune, la maladie peut entraîner l'apparition de foyers purulents dans certains tissus et organes. Vous pourriez même avoir besoin d'une intervention chirurgicale.

De plus, si la maladie est sévèrement lancée et que les ganglions lymphatiques près de l'oreille, de l'aine ou sous l'arrière de la tête commencent à augmenter, une thrombophlébite avec du pus peut se développer, dans laquelle les veines s'enflamment dans la zone affectée du corps. La maladie est compliquée par le colmatage des vaisseaux pulmonaires avec des caillots sanguins et du pus, qui sont passés par la circulation sanguine.

Évaluez cet article: 42 Veuillez évaluer cet article

Il y a actuellement 42 commentaires laissés pour cet article, note moyenne: 4.19 sur 5

Types, symptômes et traitement de la lymphadénite chez un enfant

Bonjour chers parents, grands-parents. Aujourd'hui, nous allons parler de ce qui constitue une lymphadénite chez les enfants, le traitement de cette maladie. Dans cet article, nous examinerons les principaux signes de la maladie, les causes de son apparition et les méthodes de diagnostic, ainsi que les méthodes de thérapie médicale.

Lymphadénite et ses types

La lymphadénite est une maladie inflammatoire des ganglions lymphatiques, survient chez les enfants, survient en raison de la pénétration de micro-organismes pathogènes dans les ganglions lymphatiques, de produits de dégradation des tissus, ainsi que de toxines, de corps étrangers.

Le ganglion lymphatique lui-même est l'organe principal du système lymphatique, qui remplit une fonction protectrice, protégeant le corps contre l'introduction de diverses infections.

La lymphadénite est plus fréquente dans le cou d'un enfant, les ganglions lymphatiques sous-maxillaires sont également enflammés, puis derrière l'oreille, occipitaux, buccaux et parotidiens, et seulement ensuite - axillaires et inguinaux.

En fonction de l'emplacement du ganglion lymphatique enflammé, la lymphadénite se distingue:

  • cervical;
  • submandibulaire;
  • buccal;
  • parotide;
  • derrière l'oreille;
  • occipital;
  • inguinal;
  • axillaire.

Une lymphadénite unilatérale et bilatérale peut survenir..

En fonction de la lésion, distinguer:

  • régional, qui est provoqué par la tularémie, le staphylocoque, la tuberculose, le streptocoque;
  • généralisée - avec infection à cytomégalovirus, avec maladies de stockage, toxoplasmose, brucellose, mononucléose infectieuse.

Selon le type d'agent pathogène, on distingue les lymphadénites spécifiques et non spécifiques.

Par la durée de l'évolution de la maladie:

La lymphadénite chronique peut être:

  • abcès - dans le système lymphatique, des foyers simples se forment, une hyperémie au-dessus du nœud est observée, des fistules apparaissent;
  • hyperplasique - une mobilité du ganglion lymphatique élargi est observée, palpable, ne fusionne pas avec les tissus voisins.

En fonction du type de changements inflammatoires, ils distinguent:

Il convient également de savoir qu'il existe trois degrés de taille des ganglions lymphatiques enflammés:

  • I - de la moitié à un cm et demi;
  • II - de un an et demi à deux cm et demi;
  • III - de deux ans et demi à trois cm et demi.

Ensuite, nous examinerons plus en détail trois variantes de la lymphadénite: cervicale, submandibulaire et inguinale.

Adénopathie cervicale chez l'enfant

La zone de lésion est constituée des nœuds situés dans la partie supérieure du cou. Cette condition est facilement remarquée sans beaucoup de diagnostic..

Le plus souvent, la cause de ce type de maladie est la présence d'une infection dans le corps de l'enfant. Au cours de la phase aiguë, une suppuration sévère dans les nœuds est observée. Sous forme chronique - une rechute se développe à chaque infection virale ultérieure.

Les principaux symptômes de la lymphadénite cervicale:

  • mal de crâne;
  • sceau solide dans le cou;
  • douleur au toucher;
  • hyperthermie;
  • se sentir pas bien;
  • des signes d'intoxication sont observés chez les plus petits enfants.

Le processus de traitement comprend l'utilisation de chaleur sèche. À cette fin, de l'alcool médical est utilisé. Cette procédure est effectuée uniquement en présence d'une température corporelle normale. Il est important de prendre des immunomodulateurs, ainsi que des vitamines.

Lymphadénite submandibulaire chez les enfants

Chez les arachides, cette forme de lymphadénite est courante. Il se développe principalement dans le contexte de la pathologie des voies respiratoires supérieures et de la cavité buccale. Ce type de lymphadénite survient principalement pendant la saison froide. Cette forme est souvent déguisée en otite moyenne..

Maladies qui entraînent principalement une inflammation des ganglions lymphatiques sous-maxillaires: amygdalite, carie, maladie parodontale et bronchite.

Les principales caractéristiques sont:

  • l'apparition de douleurs à l'arrière de l'oreille et sous la mâchoire;
  • la palpation des ganglions provoque de la douleur;
  • les ganglions lymphatiques sont limités, peuvent bouger, ne provoquent pas d'inconfort lors du changement de position de la mâchoire inférieure;
  • trois jours après le début de la maladie, un gros gonflement se produit sous la mâchoire inférieure, est douloureux. Avec l'évolution de la maladie, la tumeur se développe, occupant presque tout l'espace, se déplace vers la clavicule, la surface de la peau située au-dessus de la zone enflammée fait mal et s'étire. Manque d'appétit caractéristique pour les problèmes de sommeil; sensation constante de fatigue.

Pour guérir une telle lymphadénite, il est nécessaire de guérir l'enfant de la cause profonde. Il est recommandé d'appliquer des lotions froides sur la zone enflammée. Un cours important de thérapie vitaminique et d'immunomodulateurs. Si nécessaire, des antibiotiques sont prescrits..

Adénopathie inguinale chez l'enfant

Cette forme de lymphadénite est une pathologie secondaire qui se produit dans le contexte du processus inflammatoire de tout système ou organe de l'enfant. La raison principale est la présence de microflore pathogène dans le corps. Cette maladie peut être observée avec une ébullition, une plaie avec un processus purulent, une fistule ou un ulcère. Dans de rares cas, se développe dans le contexte d'un processus infectieux général.

Les symptômes de la lymphadénite inguinale comprennent:

  • une augmentation significative de la taille des nœuds dans la zone inguinale;
  • douleur lors de la marche dans le bas-ventre, également dans l'aine;
  • hyperthermie;
  • faiblesse générale;
  • hyperémie de la peau sur le ganglion lymphatique enflammé.

Les causes

Les agents responsables de la lymphadénite infectieuse sont les streptocoques et les staphylocoques, rarement le bacille tuberculeux, il y a des cas d'infection par des micro-organismes carieux (qui se multiplient avec des caries dentaires). Si une lymphadénite non infectieuse se produit, elle peut se développer en raison d'un courant d'air ou d'un coup violent..

Quelles sont les principales causes de cette pathologie??

  1. Oncologie:
  • neuroblastome;
  • rhabdomyosarcome;
  • leucémie;
  • Lymphome de Hodgkin;
  • lymphome non hodgkinien.
  1. Maladies auto-immunes:
  • lupus systémique;
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • Maladie de Kawasaki
  • dermatomyosite.
  1. Processus infectieux dans le corps:
  • rougeole;
  • la mononucléose;
  • la félinose;
  • rubéole;
  • syndrome d'immunodéficience;
  • tuberculose;
  • amygdalite;
  • toxoplasmose.
  1. Les conséquences de la prise de médicaments.
  2. Saturation des ganglions lymphatiques avec libération du processus métabolique en présence d'une maladie d'accumulation.
  3. Une augmentation du nombre de cellules lymphatiques lors de la réponse du corps à un antigène introduit.

Principales caractéristiques

Si la lymphadénite est diagnostiquée chez les enfants, les symptômes de sa manifestation dépendent de l'évolution de la maladie..

Le stade séreux de la lymphadénite aiguë non spécifique (du premier au troisième jour) est caractérisé par de tels signes:

  • une augmentation significative des ganglions lymphatiques régionaux, leur douleur, leur mobilité reste;
  • les changements cutanés sont absents;
  • la santé globale de l'enfant est satisfaisante;
  • la température peut être normale, également de faible qualité.

Avec l'apparition d'un stade purulent pendant la période aiguë (du troisième au sixième jour), les symptômes suivants sont présents:

  • se sentir pas bien;
  • détérioration ou manque complet d'appétit;
  • mal de crâne;
  • fièvre;
  • faiblesse générale;
  • trouble du sommeil;
  • douleurs aiguës périodiques dans les ganglions lymphatiques enflammés;
  • l'apparition d'adénophlegmon, avec la libération subséquente de pus au-delà des ganglions lymphatiques;
  • périadénite;
  • hyperémie et gonflement de la peau sur le ganglion lymphatique affecté.

L'évolution chronique se caractérise par:

  • état de santé normal;
  • une augmentation des ganglions lymphatiques, alors qu'il n'y a pas de douleur;
  • les ganglions lymphatiques sont presque immobiles, assez denses, la suppuration est absente ou apparaît dans une faible mesure.

Avec une lymphadénite d'étiologie bactérienne, les éléments suivants sont observés:

  • douleur à la palpation;
  • dommages au nœud d'un côté;
  • fluctuation;
  • hyperémie de la peau dans la zone du ganglion lymphatique enflammé.

Diagnostique

  1. Examen approfondi de l'enfant par un médecin, en tenant compte des plaintes et des symptômes caractéristiques.
  2. Test sanguin clinique.
  3. Examen échographique des ganglions lymphatiques.
  4. Si nécessaire, tests aux rayons X et à la tuberculine.
  5. Avec la nature infectieuse de la lymphadénite - ponction suivie de matériel bactérien.
  6. Si une tumeur est suspectée, une biopsie suivie d'une histologie
  7. La consultation d'un spécialiste des maladies infectieuses, d'un hématologue, d'un oncologue, d'un spécialiste de la tuberculose, d'un chirurgien ou d'un oto-rhino-laryngologiste peut être prescrite.

Traitement

La thérapie n'est applicable qu'après un diagnostic précis et une détermination des causes de la maladie.

Les médicaments suivants peuvent être prescrits pour le bébé:

  1. Médicaments étiotropes en cas de nature infectieuse de la maladie. Le cours du traitement consistera à prendre des macrolides, des céphalosparines, des médicaments immunomodulateurs.
  2. Si la maladie a une étiologie virale, des agents antiviraux sont utilisés, ainsi que des médicaments immunomodulateurs.

Arbidol peut être utilisé comme antibiotique, Acyclovir comme antiviral, Viferon comme immunomodulateur.

La prévention

  1. Protégez votre bébé contre d'éventuelles blessures.
  2. Empêcher la propagation des infections dans le corps.
  3. Si un enfant a des écorchures ou des plaies, traitez-les avec des médicaments antiseptiques en temps opportun..
  4. Portez une attention particulière à la thérapie vitaminique, au durcissement et à l'exercice quotidien. Tout cela affecte le renforcement de l'immunité..
  5. Attention à l'hygiène buccale. Visitez votre dentiste deux fois par an.
  6. Ne courez pas les rhumes et les maladies infectieuses, traitez-les en temps opportun.

Vous savez maintenant ce qu'est une lymphadénite chez un enfant, comment elle se manifeste et ce qui la provoque. N'oubliez pas de suivre des mesures préventives pour prévenir le développement d'une telle maladie. Protégez la santé de vos enfants afin qu'ils puissent se développer et profiter de chaque nouvelle journée.

Lymphadénite chez les enfants

La lymphadénite chez les enfants est une réaction inflammatoire des ganglions lymphatiques en réponse à des processus pathologiques locaux ou généraux dans le corps. La lymphadénite séreuse chez les enfants se traduit par une augmentation, un compactage, une douleur des ganglions lymphatiques; la lymphadénite purulente s'accompagne de symptômes locaux (hyperémie, œdème) et généraux (forte détérioration du bien-être, fièvre). Le diagnostic de lymphadénite chez l'enfant se fait sur la base d'un examen clinique, d'un test sanguin général, d'une échographie et d'une ponction des ganglions lymphatiques. Dans le traitement de la lymphadénite chez les enfants, des tactiques conservatrices sont utilisées (antibactérien, désensibilisant, thérapie de désintoxication, applications locales, UHF) ou une ouverture chirurgicale et un drainage du foyer purulent avec l'élimination obligatoire de la principale source d'infection.

ICD-10

informations générales

La lymphadénite chez les enfants est un processus inflammatoire infectieux ou non infectieux dans les organes périphériques du système lymphatique - les ganglions lymphatiques. La lymphadénite appartient à l'un des principaux endroits dans la fréquence d'apparition dans la pratique pédiatrique, qui est due à l'immaturité morphofonctionnelle du système lymphatique de l'enfant. Le plus souvent, la lymphadénite est observée chez les enfants âgés de 1 à 6 ans et a une évolution plus rapide que chez les adultes. La lymphadénite chez les enfants se développe une deuxième fois, compliquant le cours des principales maladies infectieuses et inflammatoires.Par conséquent, une augmentation des ganglions lymphatiques chez un enfant peut être détectée par divers pédiatres: pédiatre, oto-rhino-laryngologiste pédiatrique, dentiste pédiatrique, chirurgien pédiatrique, immunologiste pédiatrique, rhumatologue pédiatrique, etc..

Les causes

La croissance et le développement des formations lymphoïdes chez les enfants durent jusqu'à 6-10 ans; cette période est associée à une sensibilité accrue à divers agents infectieux et à une fonction de filtration barrière insuffisante. Les ganglions lymphatiques, en tant qu'éléments de la défense immunitaire, sont impliqués dans tous les processus pathologiques du corps: reconnaissant et capturant les particules étrangères (bactéries, toxines, produits de dégradation des tissus), ils empêchent leur propagation à partir du foyer local et dans le sang.

La lymphadénite chez les enfants a le plus souvent une genèse non spécifique, ses principaux agents pathogènes sont des micro-organismes pyogènes, principalement des staphylocoques et des streptocoques. Dans la lymphadénite, les enfants ont généralement un foyer primaire d'inflammation purulente aiguë ou chronique, à partir de laquelle l'infection pénètre dans les ganglions lymphatiques avec la lymphe, le sang ou le contact.

Plus de 70% des cas de lymphadénite chez les enfants sont associés à des processus inflammatoires des organes ORL - amygdalite, sinusite, otite moyenne. La lymphadénite chez l'enfant est souvent associée à des infections de la peau et des muqueuses: furoncles, pyodermite, plaies purulentes, eczéma, stomatite. La lymphadénite peut compliquer le cours de diverses infections bactériennes et virales chez les enfants - scarlatine, diphtérie, infections virales respiratoires aiguës, grippe, oreillons, varicelle, rougeole. Le plus grand nombre de lymphadénites chez les enfants est observé dans la période automne-hiver en raison d'une augmentation du nombre de maladies infectieuses et d'exacerbation de maladies chroniques.

La lymphadénite chez les enfants de plus de 6 à 7 ans peut être associée à des maladies inflammatoires du système dento-maxillaire (pulpite, parodontite, ostéomyélite). Dans ce cas, une augmentation des symptômes de la lymphadénite chez les enfants peut survenir après l'atténuation du processus pathologique au foyer principal. La lymphadénite spécifique chez les enfants est causée par des maladies infectieuses avec des lésions typiques des ganglions lymphatiques - tuberculose, mononucléose infectieuse, brucellose, actinomycose, syphilis, etc..

Dans certains cas, la lymphadénite chez les enfants peut être associée à des maladies du sang (leucémie aiguë et chronique), des tumeurs des tissus lymphoïdes (lymphosarcome, lymphogranulomatose), ainsi que des dommages traumatiques aux ganglions lymphatiques eux-mêmes. La lymphadénite est généralement observée chez les enfants atteints de diathèse lympho-hypoplasique, souffrant souvent d'infections virales respiratoires aiguës, qui ont des antécédents d'infections à herpèsvirus concomitantes (CMV, virus d'Epstein-Barr) et de maladies gastro-intestinales chroniques.

Classification

Selon le type d'agent pathogène, une lymphadénite non spécifique et spécifique se distingue chez les enfants, qui peuvent avoir une évolution aiguë (jusqu'à 2 semaines), subaiguë (de 2 à 4 semaines) ou chronique (plus d'un mois). De par la nature des changements inflammatoires dans les glandes lymphatiques chez les enfants, il existe des lymphadénites séreuses (infiltration), purulentes, nécrotiques (avec fusion des ganglions) et des adénophlegmon.

Selon le foyer de lésion, la lymphadénite chez les enfants est divisée en régions (cervicale, submandibulaire, axillaire, inguinale, etc.) et généralisée; selon le facteur étiologique - odontogène (associé à la pathologie du système dento-facial) et non odogénique.

Symptômes

En règle générale, avec la lymphadénite chez les enfants, les ganglions lymphatiques du visage et du cou sont affectés (le plus souvent sous-mandibulaire et cervical d'un côté ou des deux côtés, moins souvent parotidien, buccal, occipital, derrière l'oreille), dans certains cas axillaire, inguinal.

Le stade séreux de la lymphadénite aiguë non spécifique chez les enfants (1 à 3 jours de maladie) se manifeste comme douloureux, significativement élargi et densément élastique aux ganglions lymphatiques régionaux tactiles, sans perdre leur mobilité et le développement d'une réaction cutanée locale. L'état général de l'enfant n'est pas rompu, la température varie de la normale aux valeurs subfébriles.

La transition de la lymphadénite aiguë au stade purulent (3-6 jours de maladie) se produit avec des signes locaux prononcés et une forte détérioration du bien-être des enfants. Des signes d'intoxication sont observés: frissons, fièvre (jusqu'à 40 ° C), maux de tête, faiblesse grave, manque d'appétit et troubles du sommeil. Dans la zone des ganglions lymphatiques touchés, des douleurs de traction ou de tir intenses, une périadénite, une hyperémie locale et un gonflement de la peau se produisent. Peut-être le développement d'adénophlegmon avec l'apparition de foyers de fluctuation et la libération d'une inflammation purulente au-delà du ganglion lymphatique. L'adénoflegmon de la région maxillo-faciale peut être compliqué par une thrombose du sinus caverneux, une médiastinite, une septicémie.

La forme chronique de lymphadénite chez les enfants peut se développer principalement si les agents responsables sont des micro-organismes faiblement virulents ou deviennent une continuation de la forme aiguë de la maladie. Dans une évolution chronique, sans exacerbation, les ganglions lymphatiques sont hypertrophiés, à mobilité limitée, assez denses, mais indolores; la santé de l'enfant n'est pas altérée; la suppuration se développe rarement. Si l'enfant a un foyer d'infection chronique qui a longtemps soutenu une lymphadénite lente, les ganglions lymphatiques sont progressivement détruits et remplacés par du tissu de granulation.

La lymphadénite tuberculeuse chez les enfants a un long parcours, généralement limité au groupe cervical de ganglions lymphatiques, recueilli dans un emballage dense, indolore et significatif, semblable à un collier. La lymphadénite tuberculeuse chez l'enfant peut être compliquée par une carie caséeuse, la formation de passages fistuleux, des modifications cicatricielles de la peau.

Une lymphadénite spécifique associée à la vaccination contre la tuberculose («bechezheit») peut se développer chez les enfants avec une réactivité globale faible et altérée, entraînant une lésion caséeuse calcifiante chronique des ganglions lymphatiques axillaires. La lymphadénite généralisée chez les enfants est notée avec une tuberculose pulmonaire disséminée et une intoxication tuberculeuse chronique; accompagnée d'une fibrose caractéristique des nœuds ("galets-glande").

Diagnostique

Le diagnostic de la lymphadénite chez les enfants comprend un examen physique approfondi, une évaluation du tableau clinique et des antécédents médicaux, un test sanguin clinique, une échographie des ganglions lymphatiques et un certain nombre de tests de diagnostic différentiel supplémentaires. La détection de la lymphadénite chez les enfants peut nécessiter un examen par des médecins de diverses spécialités: pédiatre, spécialiste des maladies infectieuses, oto-rhino-laryngologiste pédiatrique, hématologue, chirurgien, spécialiste de la tuberculose.

Lors du diagnostic, il est nécessaire d'établir l'étiologie de la lymphadénite chez les enfants, pour identifier le foyer principal de l'inflammation purulente. Des méthodes supplémentaires pour détecter la lymphadénite tuberculeuse chez les enfants sont les tests tuberculiniques, la radiographie pulmonaire, la ponction diagnostique et la culture bactériologique du matériel. Si un processus oncologique est suspecté, une biopsie des ganglions lymphatiques est réalisée avec un examen cytologique et histologique des tissus.

Le diagnostic différentiel de la lymphadénite de localisation différente chez l'enfant est réalisé avec des tumeurs des glandes salivaires, des métastases de néoplasmes malins, des phlegmon, une hernie inguinale étranglée, une ostéomyélite, des maladies systémiques (sarcoïdose, leucémie), des maladies diffuses du tissu conjonctif (arthrite rhumatoïde juvénile, dermatite systémique.

Traitement de la lymphadénite chez les enfants

Le traitement de la lymphadénite chez les enfants est déterminé par le stade, le type de maladie, le degré d'intoxication et vise à arrêter les processus infectieux et inflammatoires dans les ganglions lymphatiques et à éliminer le foyer principal de l'infection.

Dans la lymphadénite séreuse aiguë et non spécifique chronique chez les enfants, une thérapie conservatrice est utilisée, y compris des antibiotiques (céphalosporines, pénicillines semi-synthétiques, macrolides), des agents désensibilisants, un traitement local (chaleur sèche, compresse avec la pommade Vishnevsky, UHF). Les préparations générales de renforcement sont présentées - gluconate de calcium, ascorutine, vitamines, immunostimulants.

En l'absence d'effet thérapeutique ou de transition de la lymphadénite au stade purulent, l'enfant est hospitalisé et une autopsie d'urgence, un drainage et une rééducation du foyer purulent sont effectués. En cas de lymphadénite nécrotique chez l'enfant, un curetage complet de la cavité est effectué, si nécessaire, le ganglion lymphatique est retiré. Dans la période postopératoire, un traitement anti-inflammatoire et de détoxication complexe est indiqué. Le traitement de la lymphadénite tuberculeuse spécifique chez les enfants est effectué dans des institutions médicales spécialisées.

Prévision et prévention

Le pronostic de la lymphadénite chez les enfants avec un traitement adéquat en temps opportun est favorable, avec une évolution chronique prolongée, le tissu lymphoïde peut être remplacé par du tissu conjonctif; Parfois, un trouble de l'écoulement lymphatique se développe dans la zone des ganglions lymphatiques affectés (lymphostase).

La prévention de la lymphadénite chez l'enfant consiste à éliminer les sources d'infection chronique, à traiter rapidement les dents, les lésions traumatiques et purulentes de la peau et des muqueuses, à augmenter la résistance générale et locale du corps.