Image

Ganglions lymphatiques axillaires et glande mammaire: où est la connexion?

Bonjour chers lecteurs. Avez-vous fait une échographie du sein et avez-vous des ganglions lymphatiques axillaires d'une certaine taille? Est-ce la norme ou la maladie? Le mot «axillaire» est alarmant. Mettons-nous ensemble.

Ganglion lymphatique axillaire ou axillaire: quelle est la différence?

Voulez-vous ouvrir un petit secret? Il n'y a pas de différence, juste l'aisselle (axillaire) en latin est appelée fossa (cavi) axillaris, c'est-à-dire axillaire. Par conséquent, les ganglions lymphatiques situés dans la zone de la fosse axillaire ont le même nom.

Leur présence physique dans votre corps est la norme! À moins, bien sûr, que ces nœuds ne soient pas enflammés, ni hypertrophiés, et qu'une tumeur maligne n'y ait pas libéré ses «racines» - des métastases. Mais les ganglions lymphatiques axillaires sains ne sont pas visualisés avec des diagnostics matériels! Si votre carte indique "le ganglion lymphatique est visualisé", ce n'est plus la norme.

Un mot au physiologiste. Comment fonctionnent les ganglions lymphatiques

Les ganglions lymphatiques font partie du système immunitaire. Dans ces organes, les lymphocytes mûrissent et la lymphe et le sang sont nettoyés des bactéries, virus, fragments de leur ADN et de leurs déchets. Les ganglions lymphatiques axillaires ou axillaires (axillaires) éliminent la lymphe qui coule du sein et du bras.

Le mot à l'anatomiste. Où chercher les ganglions axillaires du système lymphatique

Il y a beaucoup de ces ganglions lymphatiques.

Le nom du groupe de ganglions lymphatiquesApicalCentralLatéral (latéral)SeinSous-scapulaire
montantIl y en a jusqu'à dix2 à 12 piècesNoeuds uniques1 à 9 pièces1 à 11 pièces
EmplacementDispersé un à la fois au sommet de l'aisselleSitué au centre de la fosse axillaireSitué à l'extérieur de la cavité axillaireSitué à l'intérieur de la rainure axillaireSitué à l'arrière de la fosse axillaire
Avec quels corps travaillent-ilsAssocié à d'autres groupes de ganglions lymphatiques dans le réseau vasculaire du bras et la zone du seinPrenez la lymphe de la poitrine, du membre supérieur et du dosLes aisselles participent au flux lymphatique et nettoient la lymphe des vaisseaux profonds et superficiels du brasPrenez la lymphe circulant dans la glande mammaireCe sont des nœuds régionaux du système lymphatique pour la surface latérale de la poitrine, ainsi que la zone des épaules
L'intérêt pratique du médecin (lorsque les ganglions lymphatiques gonflent, s'enflamment, se blessent)
  • blessures des vaisseaux sanguins et des nerfs dans la cavité axillaire;
  • métastases fréquentes de néoplasmes malins;
  • processus inflammatoires dans la poitrine (mammite), bras, cou et poitrine;
  • Cancer du sein (cancer du sein) et autres lésions de cet organe (chez la femme);
  • cancer des lèvres ou de la mâchoire inférieure;
  • mastopathie
  • fuite du contenu de l'implant en cas d'endommagement de leur coquille après mammoplastie.
La taille est normale5 à 10 mm (0,5-1,1 cm)

Qu'est-ce qui est considéré comme normal et qu'est-ce que la pathologie?

Normalement, tout ganglion lymphatique a une certaine taille. Nos héros, comme indiqué dans la tablette, devraient être d'un demi-centimètre à un centimètre. De plus, la structure du ganglion lymphatique est également importante:

  • consistance (élastique);
  • mobilité (mobile);
  • forme (en forme de haricot).

Si le ganglion lymphatique est fusionné aux tissus environnants, agrandi ou douloureux - ce n'est pas la norme! Et vous devez vous dépêcher chez le médecin. Que signifie l'augmentation des ganglions lymphatiques, vous voulez demander? Ces organes aident le corps à combattre la maladie, leur augmentation est donc une preuve de pathologie..

4 causes possibles de lésions des ganglions lymphatiques

  • inflammation;
  • blessures
  • oncoprocess dans la zone "desservie" par eux;
  • immunodéficience.

Les ganglions lymphatiques élargis sont appelés lymphadénopathies. Elle peut être bénigne et maligne, selon le processus qui l'accompagne. Chez les jeunes (jusqu'à 30 ans), la limpoadénomapie est un signe à 80% de processus bénins, mais chez les plus de 50 ans, dans 60% des cas, cette adénopathie est maligne. Si les nœuds sont compactés, leur tissu se développe, mais ne fait pas mal - c'est l'hyperplasie I (signe d'un processus tumoral).

Comment diagnostiquer les changements dans le tissu lymphoïde?

Veuillez noter que l'hyperplasie initiale et la lymphadénopathie initiale peuvent être manquées. Il est généralement diagnostiqué:

Le médecin peut, si nécessaire, prescrire d'autres types d'examens. Il est impossible de ressentir une légère augmentation des ganglions lymphatiques profonds. Surtout en ce qui concerne les nœuds intramammaires. Où sont situés ces ganglions lymphatiques? Ganglions intramammaires, partie d'un groupe de ganglions lymphatiques axillaires situés dans le quadrant externe supérieur de la glande mammaire. Normalement, ils ne sont pas palpables..

Mais à travers ces formations, l'écoulement principal de la lymphe du sein est dirigé. Par conséquent, les ganglions intramammaires sont considérés comme des chiens de garde pour la pathologie du cancer du sein (cancer du sein) et d'autres lésions du sein. Cela signifie qu'ils commencent à gonfler et à croître en premier lieu, si le buste est endommagé. Un rôle spécial, en tant que gardien, est attribué au nœud Zorgius.

L'axillographie est utilisée pour déterminer le ganglion sentinelle du cancer du sein; même un médecin expérimenté ne peut pas déterminer la palpation du ganglion lymphatique métastatique à l'intérieur de la glande. L'axillographie (examen radiologique des nœuds du système lymphatique) aide à déterminer le processus tumoral primaire (secondaire), et donc le pronostic.

Diagnostic et causes supplémentaires de la maladie

DiagnosticGanglions lymphatiquesEmplacementInformation additionnelle
Mastopathie (néoplasme kystique bénin dans la poitrine)
  • arrondi
  • dense;
  • augmenté.
Le secret peut se détacher du mamelon.
Dans la zone des aisselles de la lésion10% des femmes atteintes de mastopathie
Cancer du sein (cancer du sein)
  • dense;
  • indolore (cela rend le diagnostic difficile!);
  • soudé aux tissus environnants.
La condition est complétée par l'apathie, les sueurs nocturnes, la perte de poids. Une sécrétion trouble ou coagulée peut être sécrétée par le mamelon.
Dans le quadrant supérieur de la glande mammairePathologie courante dans le développement du cancer (lymphadénopathie secondaire)
Mastite
  • dense;
  • douloureux.
Dans la zone axillaire
Lymphadénite
  • dense;
  • arrondi (comme des balles serrées);
  • douloureux
  • éventuellement devenir cerise.
La lymphadénite peut être accompagnée d'une violation de l'état général et de la température, de la transpiration.
Sous l'aissellePeut se développer en raison d'une infection de la poitrine, du cou, moins souvent du visage
Phlegmon axillaire
  • dense;
  • gonflé;
  • soudé en un conglomérat;
  • la peau au-dessus des ganglions lymphatiques est hyperémique;
  • les nœuds sont extrêmement douloureux;
  • altération de la fonction de la main.
Une «bosse» rouge se forme littéralement, de la fièvre, des troubles de l'état général, des maux de tête, des nausées et de la fièvre jusqu'à 38-39 ° C peuvent perturber.
Sous l'aissellePeut être associée à une infection primaire du membre supérieur ou de la zone axillaire

La lymphadénopathie axillaire (inflammation des ganglions de l'aisselle) peut accompagner:

  • VIH
  • Mononucléose infectieuse ;
  • mélanome;
  • lymphome
  • maladie des griffes félines ou lymphoréticulose bénigne;
  • brucellose.

La lymphadénite ou la lymphadénopathie, quelle qu'en soit la cause, nécessite des conseils spécialisés et un traitement approprié.

Traitement

Les lignes de traitement différeront en fonction de la maladie sous-jacente qui a provoqué la modification des ganglions lymphatiques. Dans tous les cas, le traitement doit viser à éliminer la maladie primaire et, bien sûr, à arrêter les symptômes de la lymphadénopathie.

Lorsque l'inflammation est utilisée, des antibiotiques sont utilisés, avec du phlegmon, un drainage du foyer de l'inflammation est utilisé, lorsque le ganglion lymphatique est abcédé, l'abcès est ouvert, le sac purulent est nettoyé et des antiseptiques locaux sont prescrits, des antibiotiques à l'intérieur. Avec la mastopathie, des médicaments anti-inflammatoires et des médicaments sont prescrits pour normaliser le fond hormonal. Lorsqu'un cancer du sein est détecté, il s'agit d'une opération, d'une chimiothérapie et d'une radiothérapie.

Questions et réponses

Que pouvez-vous dire sur la lymphadénopathie avec ménopause?

Pendant cette période, l'involution des glandes mammaires liée à l'âge se produit, la fonction reproductrice meurt, la production d'hormones sexuelles diminue. Cela s'accompagne d'inconfort. Mais une augmentation des ganglions lymphatiques dans la région axillaire est une pathologie qui indique les mêmes problèmes que toujours (tumeur, inflammation, troubles immunitaires, blessures).

Les calcifications et le nœud intramammaire visualisé sont une seule et même chose?

Bien sûr que non. Alors qu'est-ce que c'est? Les calcifications sont des sites de calcification dans les tissus mous du sein. Ils sont indolores, généralement déterminés par mammographie ou autre examen matériel.

En eux-mêmes, ils ne sont pas dangereux s'ils n'atteignent pas des proportions gigantesques et ne serrent pas les tissus environnants. Mais leur apparence nécessite une attention particulière d'un mammologue. Les calcifications du sein peuvent être le signe de processus malins..

Si vous avez encore des questions et des suggestions pour le texte de l'article, nous serons heureux de connaître votre opinion. Ou peut-être avez-vous des questions sur des sujets que nous aiderons à révéler? N'hésitez pas à leur demander dans les commentaires.

Taille normale des ganglions lymphatiques dans le cou chez les enfants et les adultes

Les personnes sensibles à leur propre santé remarquent immédiatement le moindre changement dans la taille et la structure de leurs organes. Une augmentation du volume du cou est généralement associée à une modification des ganglions lymphatiques. Les changements morphologiques de ces organes peuvent être très dangereux pour la santé et même la vie. Afin d'évaluer correctement l'état général, il est nécessaire de connaître la taille normale des ganglions lymphatiques. Ces informations vous aideront à démarrer le traitement à temps et à éviter les complications..

Qu'est-ce qu'un ganglion lymphatique?

Le ganglion lymphatique est un organe périphérique du système vasculaire qui agit comme un filtre lymphatique. Ce sont des formations de haricots ou de rubans de teinte gris rosé, situées le long des vaisseaux lymphatiques près des artères et des veines et dans les sinus des surfaces de flexion des bras et des jambes. Ils sont placés en groupes, parfois plusieurs dizaines, au total il y a environ 460 personnes.

La taille normale des ganglions lymphatiques est de 1 à 22 mm, le poids total de tous les organes périphériques est de 500 à 1 000 g (soit environ 1% du poids corporel). Ils atteignent leur masse maximale de 25 ans, après 50 ans, les filtres naturels du corps humain commencent à diminuer.

Fonction des ganglions lymphatiques

Les ganglions lymphatiques sont des organes de la lymphocytopoïèse - un complexe de processus de différenciation, de prolifération et de développement des cellules lymphoïdes, conduisant à la formation de composants du système immunitaire impliqués dans la production d'anticorps. Les ganglions lymphatiques remplissent plusieurs fonctions.

  • Filtration barrière. Dans les lumières des sinus des ganglions, les microparticules étrangères, les cellules tumorales, arrivant avec la lymphe, sont retardées.
  • La fonction protectrice est que lorsque des micro-organismes étrangers pénètrent, les organes périphériques du système vasculaire commencent à produire des macrophages destinés à leur destruction. La taille normale des ganglions lymphatiques ne dépasse pas 2,2 cm, avec une inflammation, ils peuvent augmenter plusieurs fois. Cela est dû à la réponse immunitaire, qui se caractérise par l'expansion de la zone péricorticale de l'organe périphérique.
  • Immunologique Elle s'exprime dans la formation de plasmocides dans les nœuds et la production d'immunoglobulines.
  • Réserve. Les ganglions lymphatiques agissent comme un dépôt de lymphe avec sa redistribution ultérieure dans le sang.

Taille normale des ganglions lymphatiques dans le cou chez l'adulte

Tous les groupes de ganglions lymphatiques sont situés de manière à être un obstacle aux agents pathogènes des infections et du cancer sur le chemin des organes et des tissus. Les cervicales sont impliquées dans les processus immunitaires et sont responsables de la santé des voies respiratoires, répondent aux maladies de la cavité buccale et des dents.

La taille normale des ganglions lymphatiques chez l'adulte est de 5-7 mm, chez les grandes personnes - jusqu'à 10 mm. Chez une personne en bonne santé, elle doit avoir des limites claires et uniformes, une structure souple et être mobile. La peau au-dessus d'eux doit être sans changements visibles: pas de rougeur, signes de desquamation.

Ce qui indique une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux?

De tous les organes périphériques du système vasculaire, la plupart sont localisés à la jonction de la tête avec le tronc. La taille normale des ganglions lymphatiques sur le cou est de 0,5 à 0,7 cm. Avec des modifications du côté le plus grand, on peut affirmer que le corps subit un processus inflammatoire.

Dans la région du cou, il existe plusieurs groupes de ganglions lymphatiques, ils diffèrent par leur taille, leur emplacement et leur fonction de protection.

  • Les cervicales avant sont responsables de l'état de la paroi postérieure de la gorge, des amygdales de l'anneau de Waldeyer et de la glande thyroïde.
  • Une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux postérieurs peut indiquer des processus inflammatoires dans les bronches, une méningite.
  • L'inflammation des ganglions sous-maxillaires est un signe de maladie parodontale, de stomatite, de maladies des glandes salivaires et de la langue, de sinusite, d'amygdalite, d'otite moyenne.
  • Une augmentation des ganglions lymphatiques derrière les oreilles indique une blessure ou une pathologie de la région occipitale et pariétale.
  • Les sous-mentaux sont responsables de l'immunité des joues et de la lèvre inférieure..
  • Un changement dans la taille des organes périphériques supraclaviculaires du système lymphatique est un signe de maladies des poumons, du cœur et de l'œsophage.

Ganglions lymphatiques chez les enfants

Chez un enfant en bonne santé, à la fin de la première année de vie, certains groupes des organes périphériques du système vasculaire peuvent être palpés. Elle est généralement inguinale, axillaire, submandibulaire et cervicale. La taille normale des ganglions lymphatiques chez les enfants est de 1 à 10 mm. Bien sûr, il est nécessaire de prendre en compte l'âge de l'enfant, par exemple, chez les nouveau-nés, le volume des organes périphériques doit être compris entre 1 et 3 mm.

À mesure que l'enfant grandit, le nombre de nœuds palpables augmente. Un examen physique accorde une attention particulière à la taille et à la structure des ganglions lymphatiques. Normalement, ils ne doivent pas dépasser la taille d'un pois et avoir une consistance molle. A la palpation, les organes lymphatiques doivent être mobiles (se déplacer légèrement sur le côté) et ne doivent en aucun cas se blesser en palpant.

Lors de l'examen d'un enfant, le pédiatre prend en compte la topographie des organes hypertrophiés, le diagnostic en dépend. En règle générale, dans l'enfance, une augmentation des ganglions cervicaux est associée à des maladies ORL d'étiologie infectieuse, de toxoplasmose ou de lymphadénite..

Dimensions des ganglions lymphatiques cervicaux dans les pathologies tumorales et infectieuses

Des lésions tumorales de l'organe périphérique peuvent initialement en provenir et peuvent être le résultat de métastases. La taille normale des ganglions lymphatiques dans de telles maladies augmente de 2 à 3 fois. L'organe lui-même devient dense et douloureux. Le plus souvent, le néoplasme est une conséquence du lymphome et du lymphosarcome de Hodgkin..

Les maladies infectieuses sont la cause la plus fréquente de ganglions lymphatiques enflés..

  • En cas d'ingestion de bactéries pyogènes, une lymphadénite aiguë se produit. Elle se caractérise par une augmentation du ganglion lymphatique à 3-4 cm, une douleur, une rougeur de la peau au site de l'inflammation.
  • La maladie des griffes du chat est une cause fréquente d'hypertrophie des organes lymphatiques chez les enfants. L'agent causal de la maladie est Bartonella, les porteurs sont des chats. Un signe caractéristique d'infection est une longue plaie purulente non cicatrisante et un ganglion lymphatique élargi situé avec elle.
  • Avec les infections virales respiratoires aiguës chez les enfants, plusieurs groupes d'organes périphériques du système vasculaire augmentent simultanément. Cela est dû à la réponse immunitaire aux virus.
  • Un changement significatif et prolongé de la taille du côté le plus large des organes du système lymphatique peut être le symptôme de pathologies graves: listériose, brucellose ou même infection par le VIH.

Comment traiter les ganglions lymphatiques cervicaux?

La modification de l'organe périphérique du système vasculaire indique la présence d'une maladie chez une personne. Mais, même en sachant quelle est la taille d'un ganglion lymphatique normal, quelle pathologie son changement indique, il vaut mieux confier au médecin un diagnostic et un rendez-vous thérapeutique.

Le processus inflammatoire est généralement éliminé par des méthodes conservatrices..

  • Après avoir identifié l'agent pathogène, une cure de médicaments antibactériens est prescrite. Le traitement est prescrit en fonction de la résistance de la flore microbienne.
  • La thérapie UHF est effectuée. La méthode a un effet anti-inflammatoire, régénératif, antispastique (anti-crampes), améliore la circulation lymphatique et sanguine.
  • Thérapie de vitamine.
  • En cas de lymphadénite purulente, l'autopsie, le drainage et le traitement de la lésion sont indiqués.
  • Le traitement de la lymphadénite spécifique est effectué en tenant compte du processus primaire.

Les traitements chirurgicaux sont indiqués pour les abcès. La thérapie du cancer implique l'utilisation de techniques spécifiques: chimiothérapie, immunomodulateurs.

Ganglions lymphatiques sous-mandibulaires

Les ganglions lymphatiques sous-mandibulaires sont situés dans le tissu sous-cutané du menton, ne sont pas palpables. Ils jouent le rôle de filtre biologique, retardent les cellules malignes et assurent le transport des protéines et des électrolytes dans le sang..

La taille normale des ganglions lymphatiques sous-maxillaires est de 0,5 cm, ils ont des contours nets, sont mobiles, ne sont pas fusionnés avec du tissu sous-cutané. L'augmentation des nœuds est le plus souvent due à des maladies ORL. D'autres pathologies peuvent également affecter le redimensionnement:

  • Maladies dentaires.
  • Maladies du sang.
  • Néoplasie bénigne et maligne de la tête.
  • Maladies rhumatismales.
  • Blessure à la mâchoire infectée.

Ganglions lymphatiques axillaires

Les noms des ganglions lymphatiques sont dus à leur localisation. La fonction principale des ganglions lymphatiques axillaires est le nettoyage de la lymphe. Ils produisent des immunoglobulines qui résistent aux agents pathogènes et aux cellules agressives..

La taille normale des ganglions lymphatiques axillaires est de 0,5 à 1,5 mm. Leur augmentation peut être le signe de maladies du sein, de la poitrine ou des bras. De plus, la modification des nœuds peut être la conséquence d'autres facteurs:

  • Transpiration accrue avec la formation d'un grand nombre d'agents pathogènes sur la peau dans la cavité musculaire.
  • Les allergies.
  • Inflammation du follicule pileux.
  • Néoplasie.

Les ganglions lymphatiques hypertrophiés ne sont pas une maladie, mais un signe clinique d'une sorte de pathologie, dont le traitement doit être effectué par un médecin.

Ganglions lymphatiques hilaires: localisation et fonctions, causes de l'inflammation

Les ganglions lymphatiques font partie intégrante du système immunitaire de l'organisme et sont donc les premiers à répondre à l'activité de divers agents pathogènes. Ces formations sont inégalement réparties dans tout le corps, ce qui permet au système lymphatique de couvrir chaque organe, empêchant la pénétration de la microflore pathogène à l'intérieur. Les ganglions lymphatiques thoraciques sont une partie importante de ce système, car ils protègent contre l'infection d'un certain nombre d'organes vitaux.

Caractéristiques des ganglions lymphatiques intrathoraciques

Les ganglions lymphatiques sont de petites formations qui nettoient la lymphe, identifient les cellules étrangères et les combattent. Grâce à leur travail, le corps est protégé des infections. Par conséquent, une légère augmentation des ganglions lymphatiques peut être observée même avec un rhume, ce qui indique qu'au moment où le corps combat la microflore pathogène.

Cependant, si le système lymphatique est incapable de faire face aux agents pathogènes, cela peut entraîner une augmentation du nœud et de son inflammation ultérieure. À cet égard, il existe deux conditions dans lesquelles il y a une augmentation des ganglions lymphatiques:

  1. Lymphadénite Elle implique le développement du processus inflammatoire directement dans le nœud lui-même. Avec un manque prolongé de thérapie adéquate, il peut évoluer vers une forme chronique et purulente. Ce dernier est lourd de complications graves qui peuvent nécessiter l'ablation des ganglions lymphatiques..
  2. Adénopathie La condition est caractérisée par une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques. Dans ce cas, il n'y a pas de développement d'inflammation.

Anatomie et physiologie

Les ganglions lymphatiques intrathoraciques chez une personne en bonne santé ne sont pas visibles et ne peuvent pas être palpés

Tous les ganglions lymphatiques présents dans le corps humain peuvent être localisés à l'extérieur, immédiatement sous la peau, et en profondeur, nettoyant la lymphe qui va aux organes internes.

À en juger par le nom, les ganglions lymphatiques sont situés à l'intérieur de la poitrine. Ils sont présentés sous forme de grappes de groupes et ont la classification suivante:

  1. Pariétal. Situé au mur de la poitrine. Ce type de ganglions lymphatiques comprend périosternale et intercostale.
  2. Organe. Ils sont situés près des organes thoraciques. Ce type est représenté par les ganglions lymphatiques broncho-pulmonaires et œsophagiens.
  3. Ganglions lymphatiques thoraciques du médiastin. Selon leur emplacement, ils sont divisés en milieu, avant et arrière.

Dans la zone du médiastin se trouvent les vaisseaux et les organes situés entre les poumons. Il existe plusieurs types de ganglions lymphatiques:

  • paratrachéal;
  • rétrosternale;
  • trachéobronchique;
  • ganglions lymphatiques à bifurcation;
  • para-aortique;
  • broncho-pulmonaire;
  • para-oesophagien.

Tailles normales et raisons de l'augmentation

Avec la pneumonie, les ganglions lymphatiques intrathoraciques sont toujours affectés.

Normalement, les ganglions lymphatiques intrathoraciques ont une taille comprise entre 5 et 30 mm. Ce sont de petites formations élastiques constituées de tissus mous remplis de lymphe..

Les ganglions lymphatiques hypertrophiés ne peuvent pas être dus à des raisons physiologiques. Ce processus se produit en raison de la présence de lésions tissulaires pathologiques et peut être de deux types:

  1. Étiologie semblable à une tumeur. Dans ce cas, la lymphadénite est maligne. Les métastases aux poumons ou au système lymphatique, ainsi que les cancers avec localisation dans les organes respiratoires peuvent entraîner une augmentation des ganglions lymphatiques..
  2. Étiologie infectieuse ou autre non oncogène. L'une des principales raisons du développement de telles pathologies est l'utilisation à long terme de médicaments. De plus, les causes de la lymphadénite de cette étiologie sont les maladies infectieuses, virales et bactériennes.

Dans les maladies telles que la tuberculose, la sarcoïdose, la bronchite, la pneumonie et le cancer, les ganglions lymphatiques intrathoraciques sont toujours affectés. En raison du développement du processus pathologique, il y a une production accrue de lymphocytes.

Causes du cancer du poumon:

  • le tabagisme (selon les statistiques, le tabagisme passif contribue au développement du cancer du poumon dans une plus grande mesure qu'actifs);
  • travailler avec des cancérogènes;
  • contact fréquent avec le radon, un produit de la décomposition de l'uranium;
  • vivre dans une région à l'écologie médiocre;
  • prédisposition héréditaire.

En plus d'une augmentation des ganglions lymphatiques intrathoraciques dans les poumons, les symptômes de l'oncologie sont:

  • ne pas passer l'enrouement de la voix;
  • douleurs à la poitrine;
  • essoufflement grave, même avec un effort court;
  • malaise général (maux de tête, fièvre, photosensibilité);
  • perte de poids d'urgence.

Une augmentation des ganglions lymphatiques intrathoraciques dans le poumon peut également indiquer le développement d'un certain nombre d'autres pathologies:

  1. Bronchopneumonie. Il suggère une inflammation des bronchioles et du tissu pulmonaire, qui résulte de l'activité des streptocoques et des pneumocoques. Dans la plupart des cas, la maladie se développe dans le contexte des rhumes récents. Avec le développement de la bronchopneumonie, les ganglions lymphatiques augmentent légèrement de taille. Progressant, le processus inflammatoire englobe les systèmes vasculaire et lymphatique, à la suite desquels le patient développe une lymphadénopathie.
  2. Sarcoïdose Maladie auto-immune dont les causes ne sont pas complètement comprises. Avec le développement de cette maladie, le patient présente une augmentation unilatérale des ganglions lymphatiques trachéobronchiques et bronchopulmonaires.
  3. Tuberculose. Une maladie dangereuse de nature infectieuse, dont l'agent causal est le bacille de Koch (Mycobacterium tuberculosis). La tuberculose pulmonaire conduit dans la plupart des cas au développement de processus inflammatoires dans les ganglions lymphatiques à bifurcation. Le patient développe un malaise général, une douleur intense dans la région de la poitrine et une expectoration du sang peut être observée. Avec la tuberculose, les ganglions lymphatiques sont fusionnés entre eux et avec les tissus environnants. Dans ce cas, les nœuds peuvent représenter un gros renflement informe. Avec le développement d'un processus purulent, les tissus ganglionnaires sains sont remplacés par du tissu conjonctif, un processus de cicatrisation se produit.

Raison de la visite d'un médecin

Une augmentation des ganglions lymphatiques intrathoraciques entraîne un essoufflement sévère, même avec un effort court.

Des ganglions lymphatiques hypertrophiés et douloureux dans la poitrine sont en soi l'occasion d'une visite chez le médecin. Cependant, leur augmentation est parfois retrouvée par accident. La raison de la visite chez le médecin peut être les symptômes cliniques qui accompagnent ce phénomène..

Symptomatologie

Il convient de noter qu'avec divers types de maladies, non seulement la taille des ganglions lymphatiques change, mais également d'autres indicateurs estimés:

  • changements de surface: de l'état lisse à tubéreux;
  • la consistance change (le ganglion lymphatique intrapulmonaire mou par nature devient dur);
  • avec le développement de processus inflammatoires, les ganglions lymphatiques peuvent fusionner, ce qui entraîne une perte de mobilité;
  • douleur pouvant survenir au repos et pendant le mouvement.

En plus du dernier signe, tout ce qui précède n'est déterminé que par des études instrumentales.

La douleur est le principal symptôme clinique de l'inflammation des ganglions lymphatiques dans les poumons. Il convient de noter qu'une augmentation de ces formations peut se produire sans la douleur correspondante.

En règle générale, en cas de lésion des ganglions intrathoraciques, le patient se plaint de douleurs aiguës dans la partie supérieure ou moyenne de la poitrine. Le plus souvent, ces sensations désagréables ont une localisation unilatérale. Si la douleur se produit sur le côté gauche, ils sont souvent confondus avec des douleurs cardiaques.

L'inconfort peut survenir à la fois en toussant, avec des mouvements des mains, et constamment, sans s'arrêter même la nuit. Ces douleurs nuisent considérablement à la qualité de vie du patient..

Diagnostique

La radiographie des ganglions lymphatiques intrathoraciques vous permet d'identifier les ganglions lymphatiques hypertrophiés dans les poumons et de suivre les principaux changements dans les organes internes

Un diagnostic précis de la maladie nécessite un diagnostic minutieux. Tout d'abord, le patient se tourne vers le thérapeute, qui écoute ses plaintes et procède à un premier examen. Si vous soupçonnez le développement d'une maladie spécifique, le patient est référé pour l'admission à l'un des spécialistes suivants:

  • Spécialiste de la tuberculose;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • oncologiste;
  • pneumologue;
  • hématologue, etc..

Un diagnostic plus poussé repose sur deux séries de mesures:

  1. Recherche en laboratoire. Ils révèlent la présence d'un processus pathologique dans le corps.
  2. Diagnostic instrumental. Vous permet d'établir la localisation du foyer pathologique, le degré de lésion tissulaire et d'autres nuances.

Les études en laboratoire comprennent:

  • test sanguin clinique;
  • Analyse d'urine;
  • examen des cellules ganglionnaires obtenues par biopsie;
  • hémoculture bactériologique.

Le diagnostic instrumental implique que le patient passe les procédures suivantes:

  1. Roentgenography Il permet d'identifier les ganglions lymphatiques hypertrophiés dans le poumon et de suivre les principaux changements dans les organes internes.
  2. Ultrason C'est une technique plus informative par laquelle un spécialiste peut obtenir plus d'informations sur le degré de développement de la maladie.
  3. CT et IRM. À l'heure actuelle, ces méthodes sont à la base du diagnostic des lésions des ganglions lymphatiques. Ils vous permettent d'identifier les plus petits changements dans la structure tissulaire des nœuds et des organes internes, fournissant une image complète de la maladie.

Traitement

Si l'inflammation des ganglions lymphatiques intrathoraciques est de nature oncologique, une chimiothérapie est prescrite

La méthode de traitement dépend de la cause profonde de l'élargissement des ganglions lymphatiques intrathoraciques. La lymphadénite étant un symptôme secondaire, le traitement doit viser non pas à réduire la taille des ganglions lymphatiques, mais à lutter contre l'infection, qui est devenue la cause profonde de leur augmentation. En médecine moderne, les méthodes suivantes sont utilisées pour cela:

  1. Thérapie médicamenteuse. Il est utilisé dans la grande majorité des cas. Le plus souvent, on prescrit au patient des antibiotiques du groupe auquel il existe une sensibilité dans la microflore pathogène identifiée.
  2. La lymphadénite tuberculeuse est traitée en milieu hospitalier. La thérapie consiste à prendre des médicaments antituberculeux, un régime.
  3. Avec la nature oncologique de la maladie, le patient subit une chimiothérapie et une radiothérapie. Une autre chirurgie est possible.
  4. Si le patient a développé une forme purulente de lymphadénite, les nœuds purulents doivent être retirés..

Ganglions lymphatiques paraaortiques: normaux, raisons de l'augmentation de la taille, où sont

Les ganglions lymphatiques hypertrophiés sont un symptôme de nombreuses maladies avec un large éventail de causes et de manifestations associées. Parfois, les ganglions lymphatiques hypertrophiés sont la seule découverte du médecin lors de l'examen d'un patient, et parfois ils s'intègrent dans l'image la plus colorée d'une maladie courante, par exemple, la rougeole ou la rubéole.

Dans le processus d'évaluation de l'élargissement du ganglion lymphatique, tout est important - un ou plusieurs ganglions lymphatiques sont hypertrophiés, y a-t-il d'autres plaintes et manifestations de la maladie, la durée de l'augmentation, le degré et bien d'autres.

Nous essaierons de répondre aux questions suivantes aussi détaillées et accessibles que possible:

  • quels sont les ganglions lymphatiques et où sont-ils dans le corps humain?
  • examen d'un ganglion lymphatique élargi
  • raisons de l'augmentation
  • les causes les plus courantes d'élargissement de certains groupes de ganglions lymphatiques

Avant de lire cet article, faites attention au fait qu'il est de nature purement informative et ne peut pas être utilisé comme guide de diagnostic et de traitement. Aussi, nous parlerons de l'augmentation des ganglions lymphatiques chez un adulte, et non chez un enfant.

Il convient également de mentionner que dans 95% des cas, les ganglions lymphatiques augmentent à la suite d'une infection locale (!).

Qu'est-ce qu'un ganglion lymphatique??

Le ganglion lymphatique est une petite formation en forme de pois située le long du vaisseau lymphatique.

Il remplit deux fonctions principales - il pompe la lymphe de la périphérie du corps vers le centre et effectue une filtration immunologique pour protéger contre les substances étrangères (bactéries, virus, toxines).

C'est dans les ganglions lymphatiques que les lymphocytes mûrissent et se différencient pour remplir certaines fonctions..

Connaissant la fonction du ganglion lymphatique, on peut également déterminer la raison de son augmentation en tant que structure anatomique.

Ainsi, la principale raison d'agrandir un ganglion lymphatique est de le surcharger en tant que filtre avec des substances biologiques étrangères - virus, bactéries, leurs toxines.

Les cellules malignes pénètrent également dans le ganglion lymphatique, où elles s'installent et continuent de se diviser. Dans ce cas, le ganglion lymphatique augmente également de taille, mais pas à cause de la charge accrue, mais à cause de la multiplication des cellules cancéreuses.

Dans une échographie (échographie), le ganglion lymphatique ressemble à un ovale ou à un haricot, avec un rapport d'aspect de 1: 2, une zone d'illumination est visible au centre. Dans les maladies infectieuses, il conserve sa forme, seule sa taille est agrandie, en cas de tumeur avec une tumeur, le ganglion lymphatique perd de l'illumination à l'intérieur, et les contours sont arrondis (côtés 1: 1).

Localisation des ganglions lymphatiques

Normalement, chez un adulte, seuls les ganglions lymphatiques inguinaux et axillaires sont palpés (palpés), leur taille ne dépasse pas 1,0-1,5-2 cm, ils sont indolores, ne fusionnent pas avec les structures adjacentes, la peau au-dessus d'eux n'est pas modifiée. Tous les autres ganglions lymphatiques chez une personne en bonne santé ne sont pas palpables.

Par localisation, les ganglions lymphatiques sont divisés en deux groupes:

  1. ceux qui peuvent être palpés avec un grossissement sont situés près de la surface du corps
  2. celles qui ne peuvent pas être palpées même avec une augmentation, car elles sont «cachées» à l'intérieur de la poitrine et les cavités abdominales, entourées d'os pelviens, ne sont tout simplement pas accessibles aux mains du médecin

L'emplacement du ganglion lymphatique élargi ou des ganglions lymphatiques fournit des informations diagnostiques au médecin. Savoir où le ganglion lymphatique élargi reçoit la lymphe suggère une place pour le développement du processus pathologique.

Par exemple, avec la pharyngite, les ganglions lymphatiques cervicaux sont élargis, avec le cancer du rein - paraartériel, avec des pathologies généralisées - les ganglions lymphatiques de l'organisme entier sont augmentés (rougeole, lymphome de Hodgkin, sarcoïdose).

Sondage

Lors de la recherche de ganglions lymphatiques, le médecin les palpe dans les domaines suivants:

  1. cou - occipital, antéropostérieur et antéropostérieur, antéropostérieur, submandibulaire, le long du muscle sternocléidomastoïdien, supraclaviculaire (il n'y a pas de ganglions lymphatiques sur le visage!)
  2. axillaire
  3. inguinale - au-dessus et en dessous du canal inguinal
  4. ulnaire et poplité - palpé si au moins un des groupes ci-dessus est agrandi

À la palpation des ganglions lymphatiques, évaluer:

  1. localisation
  2. quantité - un ou tout le groupe
  3. la taille
  4. consistance - douce, serrée, dure
  5. douleur
  6. mobilité par rapport à la peau et aux structures voisines
  7. changements cutanés sur le ganglion lymphatique
  8. inflammation des vaisseaux lymphatiques adjacents (lymphangite)

Ganglions lymphatiques non palpables:

  1. dans le médiastin
  2. autour de la trachée
  3. près de l'entrée des bronches dans les poumons (porte du poumon)
  4. dans la cavité abdominale autour de l'aorte (paraaortique)
  5. dans le bassin le long des artères et des vaisseaux iléaux de l'intestin

Les ganglions lymphatiques situés dans la poitrine et les cavités abdominales ne peuvent pas être évalués par palpation, c'est-à-dire palper avec vos mains. Mais, ils sont accessibles à la recherche par les méthodes suivantes:

  • Échographie - échographie - abordable, indolore, informative pour évaluer les ganglions lymphatiques non palpables
  • tomodensitométrie (TDM) - plus complexe, mais très informative pour évaluer les ganglions lymphatiques des organes internes (poumons, foie, bassin)
  • Examen aux rayons X - les ganglions lymphatiques médiastinaux souvent élargis sont une découverte accidentelle dans une radiographie de la cavité thoracique
  • thoracoscopie, médiastinoscopie, laparoscopie
  • biopsie

Un point dans la recherche diagnostique des causes de l'élargissement des ganglions lymphatiques est une biopsie. D'autres méthodes fournissent des informations sur «l'apparence» plutôt que sur les «caractéristiques internes». Ce n'est qu'en voyant la structure du ganglion lymphatique au microscope, après avoir effectué une culture bactériologique, que l'analyse par PCR peut indiquer de manière plus fiable la raison de son augmentation.

Les principales causes de l'élargissement des ganglions lymphatiques

  1. infection bactérienne - staphylocoques et streptocoques (amygdalite, scarlatine, érysipèle), salmonellose, listériose, tularémie, yersiniose, syphilis
  2. infection virale - hépatite virale (principalement hépatite C), mononucléose, infection à cytomégalovirus, VIH, rubéole, rougeole
  3. infection fongique - coccidiomycose, histoplasmose
  4. chlamydia - lymphogranulome vénérien, trachome
  5. mycobactérien - tuberculose, mycobactériose atypique
  6. parasite - toxoplasmose, fièvre des griffes du chat
  1. tumeurs du système sanguin - maladie de Hodgkin, lymphomes non hodgkiniens, leucémie lymphoïde chronique, leucémie myéloïde chronique, leucémie lymphoblastique aiguë et leucémie myéloïde
  2. carcinomes (tumeurs d'origine épithéliale) - cancer du poumon, du sein, de la glande thyroïde, de la prostate, des reins, de la tête et du cou, du tube digestif
  3. autres tumeurs - malanome, sarcome de Kaposi, neuroblastome, séminome

Mais, presque n'importe quelle condition peut entraîner une augmentation temporaire (!) De tout ganglion lymphatique (maladies du tissu conjonctif, auto-immunes, troubles de la circulation sanguine).

Rares causes de l'élargissement des ganglions lymphatiques

  1. maladies immunitaires - polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé, dermatomyosite, rhume des foins, œdème angioblastique, sarcoïdose
  2. maladies endocriniennes - hyperthyroïdie (augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes)
  3. lors de la prise de certains médicaments, il est théoriquement possible d'augmenter les ganglions lymphatiques après avoir pris n'importe quel médicament, mais le plus souvent lors de la prise d'anticonvulsivants, d'allopurinol, de fer et d'andométhacine, de sulfonylamides, de pénicilline, de gentamicine, de griséofulvine, d'halothane, d'acylpyrine, d'érythromycine, de tétracycline Vaccins BCG, méthyldopa et lévodopa
  4. lipidoses - maladie de Gaucher, Nyman-Peak
  5. après implantation de silicone, le silicone est utilisé comme fixateur dans les prothèses osseuses et pour l'augmentation mammaire; la fréquence d'agrandissement temporaire des ganglions lymphatiques provoqué par le silicone est de 15% (du nombre total de manipulations avec son utilisation)
  6. amylose
  7. histiocytose
  8. syndrome de kawasaki
  • Si un seul groupe de ganglions lymphatiques est élargi (par exemple, à la porte du poumon), alors ils parlent de lymphadénopathie localisée, si tous les groupes de ganglions lymphatiques (inguinaux, axillaires, cervicaux) sont affectés - généralisés.
  • Les causes les plus courantes de lymphadénopathie localisée sont les infections locales (laryngite, amygdalite, otite moyenne), l'infection par le virus d'Epstein-Barr, les lymphomes malins, la tuberculose, la syphilis et la toxoplasmose, les métastases tumorales.
  • Des ganglions lymphatiques hypertrophiés dans plus d'une zone se produisent avec la mononucléose infectieuse, les tumeurs sanguines, la toxoplasmose, le VIH / sida, la rubéole, la rougeole, l'infection à cytomégalovirus, la diphtérie, la fièvre typhoïde et la fièvre paratyphoïde, la sarcoïdose, les maladies de Still et Felty.
  • Si au moins un groupe de ganglions lymphatiques est élargi, la palpation de la rate et la détermination de la taille du foie sont effectuées, car de nombreuses maladies du sang sont accompagnées d'une triade: une augmentation des ganglions lymphatiques, du foie et de la rate.
  • Si un groupe de ganglions lymphatiques est élargi, ils sont modérément douloureux à la palpation, mous, mobiles, sans changer la peau et les vaisseaux lymphatiques, ils suggèrent une origine infectieuse.
  • Si les ganglions lymphatiques sont élastiques et indolores, alors il vaut la peine de rechercher une tumeur, et s'ils sont solides, le lymphome de Hodgkin.

Raisons de l'augmentation de certains groupes de ganglions lymphatiques

  1. Une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux se produit avec des infections du cou et de la tête, des maladies courantes: pharyngite, infections dentaires, otite moyenne, mononucléose infectieuse, pharyngite gonococcique, infection à cytomégalovirus, toxoplasmose, hépatite virale et infection à adénovirus.
  2. Causes oncologiques d'une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux - lymphomes, métastases de tumeurs de la tête et du cou.
  3. L'élargissement isolé du cou des ganglions lymphatiques se produit avec la rubéole et la toxoplasmose.

Région supraclaviculaire

Une augmentation des ganglions lymphatiques supraclaviculaires (également appelée nœud de Virchow) se produit avec les cancers des cavités abdominales et thoraciques - cancer du sein, carcinome bronchogène, lymphomes malins, tuberculose, actinomycose. Une infection fongique chronique peut également entraîner une augmentation de ce groupe de ganglions lymphatiques.

Le ganglion lymphatique delfiano (dans la fosse jugulaire) augmente avec les maladies de la glande thyroïde et du pharynx.

Aisselles

Les tumeurs sanguines malignes, le cancer du sein, le mélanome, les infections staphylococciques et streptococciques sur les mains, la tularémie et le champignon des mains entraînent une augmentation des ganglions lymphatiques sous l'aisselle (plus de 1,5 cm).

Aine

Chez un adulte, dans la région inguinale, les ganglions lymphatiques atteignent une norme de 2 cm. Si le ganglion lymphatique est plus gros qu'un pois, vous devez rechercher la cause.

Les lymphomes malins, le mélanome, le cancer des organes génitaux et le cancer colorectal, les infections génitales et les maladies infectieuses des jambes (érysipèle, par exemple, thrombophlébite) provoquent une augmentation des ganglions lymphatiques inguinaux. Si les ganglions lymphatiques profonds sont élargis près du canal inguinal (nœud de Kloet), un examen de la présence d'une hernie inguinale est nécessaire.

Les organes internes

Les causes de l'élargissement des ganglions lymphatiques aux portes du poumon sont les infections bactériennes des bronches et des poumons (pneumonie, tularémie, psitacose, coqueluche), la tuberculose, la sarcoïdose, la bérylliose, la silicose; processus malins - carcinome bronchogène, métastases du cancer du sein, tumeurs du tractus gastro-intestinal, lymphome.

Les ganglions lymphatiques du médiastin augmentent avec le thymome, le tératome, les carcinomes germinaux, le fibrome, l'hémangiome. L'expansion diffuse du médiastin se produit dans l'inflammation aiguë du médiastin (processus purulents), les saignements médiastinaux, la fibromatose, les kystes bronchogéniques et pleuropéricardiques.

La principale raison de l'augmentation des ganglions lymphatiques de la cavité abdominale sont les maladies oncologiques - lymphomes, adénocarcinomes des organes du tractus gastro-intestinal et du système urinaire (estomac, intestins, foie, reins, vessie). L'adénocarcinome de l'estomac peut métastaser aux ganglions lymphatiques autour du nombril (ombilical). Parmi les causes infectieuses d'une augmentation de ce groupe de ganglions lymphatiques, il y a en premier lieu la tuberculose.

Le plus important!

  • la plupart des causes d'élargissement des ganglions lymphatiques sont une infection locale et courante
  • la taille du ganglion lymphatique est normale - jusqu'à 1-1,5 cm (jusqu'à 2 cm dans l'aine)
  • plus l'âge du patient est grand, plus la probabilité d'une nature maligne de l'augmentation des ganglions lymphatiques est élevée
  • si le ganglion lymphatique élargi n'a pas diminué au cours d'un mois, une biopsie et un examen histologique sont effectués
  • l'utilisation d'antibiotiques sans établir la cause exacte de la lymphadénopathie est une fausse tactique thérapeutique (d'abord un diagnostic, puis un traitement; pas de diagnostic - pas de traitement inutile)
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques en combinaison avec de la fièvre, douleur dans la zone de drainage du ganglion lymphatique - vraisemblablement une maladie infectieuse
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques et de la rate - recherche diagnostique de maladies du sang (en cas d'angine de poitrine - mononucléose infectieuse)
  • il est recommandé d'effectuer une biopsie du ganglion lymphatique à partir de la région axillaire ou du cou, les ganglions lymphatiques de la région inguinale sont souvent non spécifiques et ne conviennent pas au diagnostic
  • l'aspiration d'un ganglion lymphatique élargi (aiguille de biopsie) ne porte pas d'informations diagnostiques importantes, car elle ne donne pas une idée de ses changements structurels

Les ganglions lymphatiques élargis ont été modifiés pour la dernière fois: 26 décembre 2017 par Maria Bodyan

Ganglions lymphatiques de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal: localisation, groupes et tailles

Le système lymphatique humain est un plexus complexe de tissus et d'organes spéciaux. Une anatomie complexe révèle à l'homme certains des mystères de la formation de divers écarts dans le processus de la vie. Connaître l'emplacement des ganglions lymphatiques de l'espace rétropéritonéal et de la cavité abdominale aidera à comprendre les causes des maladies, les caractéristiques du syndrome douloureux qui se produit avec l'inflammation.

Caractéristiques de la structure

Le système entre dans le réseau cardiovasculaire. Il forme un flux de lymphe - une substance qui transporte le liquide dans tous les tissus et organes, fournissant une nutrition complète et appropriée. Il se compose de vaisseaux lymphatiques, de conduits et de capillaires, ainsi que de nœuds à travers lesquels le fluide s'écoule et est filtré.

La lymphe est une «eau claire» sans teinte. Sans ce fluide, il serait impossible de nourrir complètement les tissus avec de l'eau et des substances insolubles utiles. La lymphe est étroitement liée à la circulation sanguine, mais elle ne se déplace pas aussi vite que le liquide artériel.

Les nœuds inclus dans le système sont classés comme organes immunitaires, dont la fonction principale est de protéger une personne par la filtration des fluides. Dans les ganglions lymphatiques, les cellules d'immunité se multiplient - les lymphocytes. Ils sont responsables de la destruction des micro-organismes pathogènes, des bactéries, des virus. S'il y a un dysfonctionnement dans la production de cette flore, une immunodéficience sévère se développe, y compris le VIH ou le SIDA.

Dans les espaces abdominaux et rétropéritonéaux, comme dans d'autres compartiments du corps humain, les nœuds sont situés un à la fois ou en groupe.

Normalement, ils ont une teinte rose et une structure douce, tout en conservant leur élasticité et une forme de rein uniforme. Dans la vieillesse, développez légèrement, devenant segmenté ou en forme de ruban.

Cela se produit en raison de la fusion des ganglions lymphatiques voisins, mais le processus pathologique n'est pas pris en compte.

Les plus gros nœuds de la cavité abdominale atteignent une taille de 15 mm, tandis que les petits conglomérats de diamètre ne dépassent pas 0,5 mm. Avec l'âge, les groupes formés peuvent atteindre de grandes tailles - jusqu'à 50 mm. Chez les enfants, les unités immunitaires sont moins.

Classification de groupe

Le système lymphatique est situé en direction des vaisseaux sanguins, se ramifie de chaque organe et est très étendu. De grands et petits nœuds sont situés le long de son chemin, empêchant la propagation des infections et nettoyant les fluides corporels toutes les minutes.

Il existe deux types de nœuds: les pariétaux sont dans les parois des cavités et les viscéraux sont situés près des organes. L'ensemble du système peut être divisé en plusieurs sous-groupes de nœuds:

  • membres supérieurs;
  • poitrine
  • la tête;
  • cou
  • le bassin;
  • cavité abdominale;
  • des membres inférieurs.

La taille des ganglions lymphatiques peut varier, mais leur structure est généralement identique. La position dépend du groupe. Les éléments cervicaux sont mieux palpés. Avec l'inflammation, la douleur en eux est déterminée assez précisément et à l'aide de la visualisation, vous pouvez identifier l'augmentation - des diagnostics supplémentaires ne sont pas nécessaires.

Les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale sont plus difficiles à visualiser et peuvent être diagnostiqués. Pour clarifier leur augmentation, une échographie est nécessaire, avec des processus cancéreux suspectés et d'autres maladies, CT, IRM peuvent être prescrits. La douleur dans ces éléments ne peut pas être décrite avec précision et est souvent confondue avec l'appendicite, les maladies de l'estomac..

La structure des ganglions lymphatiques

A l'extérieur, les unités immunitaires sont recouvertes d'une fine membrane constituée de cellules conjonctives. Parenchyme - ce sont les éléments de base de chaque organe du système lymphatique. Il se compose de cellules réticulaires dans lesquelles il existe plusieurs structures:

  • substance corticale - située à la périphérie;
  • tissu cérébral - situé au centre de la capsule.

La région corticale comprend la zone de surface contenant les follicules, ainsi que la région du cortex profond (paracorticale). Il relie la couche cérébrale et corticale. C'est dans ce domaine que sont produits les lymphocytes T, nécessaires pour lutter contre toutes les maladies et virus..

De la capsule dans le nœud, dans le parenchyme, des faisceaux de tissu conjonctif - trabécules - partent. Ils ressemblent à de petites plaques et cloisons formant un squelette. Dans cette zone, le liquide lymphatique traverse les sinus de la corticale et de la médullaire. La fonction principale de ces membranes membranaires est la purification de l'eau à partir d'éléments étrangers.

La structure des liens de protection n'est pas d'une complexité énorme, mais la moindre défaillance peut entraîner de graves processus auto-immuns. Dommages aux membranes filtrantes - la voie vers le développement d'immunodéficiences fatales pour l'homme.

Anatomie du système lymphatique de la zone rétropéritonéale

Pour faciliter le diagnostic, le traitement et l'étude du système lymphatique, tous les nœuds de la cavité abdominale sont divisés en plusieurs sous-groupes:

  • Coeliaque. Il y a de 10 à 15 pièces, situées à la base du tronc coeliaque. Le plus souvent, leur taille ne dépasse pas 10 mm de diamètre, mais on trouve parfois des liens jusqu'à 20 mm. Ils sont appelés éléments viscéraux, bien que certaines études du 20e siècle insistent sur la classification opposée - pariétal.
  • Gastrique. Ces éléments sont sur la ligne de courbure de l'estomac - grands et petits. De plus, des groupes d'unités immunitaires sont situés dans la région pylorique.
  • Pancréatique supérieur et inférieur. Les unités immunitaires sont situées autour du périmètre du pancréas, au-dessus et en dessous.
  • Splénique. Les éléments sont regroupés dans la zone des portes d'orgue..
  • Hépatique Affecte la région de la vésicule biliaire et la porte du foie.
  • Mésentérique. Situé entre les feuilles du mésentère de l'intestin grêle.
  • Gros intestin. Situé principalement à côté des vaisseaux lymphatiques, boucle intestinale.
  • Lombaire Rarement regroupés, représentés par des structures uniques situées le long de l'aorte.
  • Diaphragmatique inférieur. Localisé aux pattes du diaphragme.
  • Épigastrique inférieur. Situé au début de l'artère épigastrique.

Chaque nœud a une fonction unique qui est responsable de la purification des fluides entrant dans un organe ou une structure à proximité. Si une personne souffre d'une maladie, comme l'estomac, les nœuds gastriques sont enflammés en premier. Mais avec une évolution longue et aiguë de la maladie, des dommages aux liens distants sont possibles.

Les ganglions lymphatiques paraaortiques situés dans la cavité abdominale près de l'estomac, des intestins et du pancréas sont le plus souvent exposés à la croissance des cellules cancéreuses. On y trouve des métastases. Dans les ganglions paraaortiques, des formations pathologiques apparaissant de la prostate, des ovaires, de l'utérus et de la vessie peuvent apparaître.

Causes de l'inflammation des ganglions abdominaux

Si la taille de l'élément lymphatique augmente, cela indique le développement de la maladie et de l'inflammation. Le processus pathologique peut commencer par la production active de lymphocytes, qui est associée à l'activation du système immunitaire pour lutter contre la maladie d'un organe situé à proximité. Une augmentation des unités de protection est caractéristique de nombreuses maladies et infections:

  • lymphadénite - inflammation purulente du nœud, accompagnée de douleur, de rougeur de la peau;
  • tuberculose - les maillons supérieurs qui composent le réseau du système lymphatique abdominal peuvent souffrir;
  • Les éléments du VIH augmentent sur l'abdomen, dans la région ombilicale, dans les parties supérieures du corps;
  • les maladies sexuellement transmissibles - non seulement les parties inguinales sont affectées, mais aussi les nœuds inférieurs du système abdominal;
  • maladies oncologiques - les liens péritonéaux augmentent et sont endommagés par des dommages aux organes situés dans cette cavité;
  • maladies infectieuses - salmonelles, dysenterie, shigellose;
  • maladies et infections auto-immunes - mononucléose, histiocytose;
  • inflammation intra-abdominale, qui peut affecter les organes du système reproducteur, - maladies des appendices, de l'utérus, de la prostate.

Il est impossible de déterminer la présence d'une maladie uniquement par l'état des nœuds. Pour confirmer le diagnostic, un certain nombre d'examens doivent être prescrits.

Les ganglions lymphatiques hypertrophiés ne sont jamais spontanés et nécessitent une attention particulière des médecins. Les maladies dangereuses et incurables ne sont pas toujours cachées derrière cette condition. Un examen rapide permet d'identifier le stade initial de la violation et de l'éliminer rapidement.

Diagnostique du systeme

En plus de l'échographie et de l'IRM, en cas de suspicion d'infections, de virus et de processus oncologiques, des méthodes d'examen supplémentaires sont prescrites:

  • tests de laboratoire de sang, d'urine;
  • Radiographie - avec son aide, la péritonite dans la cavité abdominale peut être exclue;
  • laparoscopie - est prescrite en l'absence d'informations suffisantes provenant d'autres examens. En utilisant cette procédure, vous pouvez prendre du matériel biologique et l'envoyer pour examen histologique afin d'exclure la présence de cellules cancéreuses.

Le déchiffrement des données est effectué par le médecin traitant - oncologue, spécialiste des maladies infectieuses, chirurgiens ou tous les spécialistes.

Le système lymphatique est un réseau complexe ramifié dans tout le corps.

Il est nécessaire au bon fonctionnement de tous les organes, car il remplit une fonction de nettoyage, faisant partie de la défense immunitaire du corps humain.

La cavité abdominale se compose de plusieurs dizaines de nœuds, de tailles et de fonctions différentes. Leur étude aide les médecins à déterminer plus précisément le diagnostic et à prescrire un traitement adéquat..

Ganglions lymphatiques paraaortiques: où sont-ils localisés, tailles et raisons de l'augmentation

  • Endocrinologue de la catégorie la plus élevée Anna Valerevna
  • 50743
  • Date de mise à jour: octobre 2019

Ganglions lymphatiques paraaortiques - l'organe périphérique du système lymphatique, qui est situé dans l'espace rétropéritonéal, le long de la partie abdominale de l'aorte.

Une augmentation ou une douleur de ces ganglions lymphatiques peut indiquer à la fois une maladie infectieuse inoffensive et un néoplasme malin.

Les causes de l'inflammation ou de l'élargissement des ganglions lymphatiques sont identifiées à l'aide de données d'examen physique, d'examen histologique et de méthodes de diagnostic instrumentales.

Caractéristiques des ganglions lymphatiques paraaortiques

Les ganglions lymphatiques paraaortiques sont des ganglions de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal qui nettoient le corps des infections

Le système lymphatique joue un rôle important dans le nettoyage des cellules du corps des déchets métaboliques. Les graisses, métabolites et autres substances sont transportées avec la lymphe vers les ganglions lymphatiques, où elles sont filtrées.

Les ganglions lymphatiques font partie du système immunitaire humain et filtrent les corps étrangers - bactéries, virus, champignons et cellules cancéreuses. Ils sont situés partout sur le corps: derrière l'oreille, sur le menton, dans l'aisselle, dans la cavité thoracique et dans l'aine.

Les ganglions lymphatiques sont en forme d'amande, mesurant environ 0,5 à 1 cm. Le corps humain contient environ 700 ganglions lymphatiques.

Anatomie et physiologie

Le terme «paraaortique» signifie «allongé à côté de l'aorte».

L'aorte est le plus grand vaisseau sanguin du corps humain, une artère qui vient directement du cœur. Il transporte le sang vers la tête, la poitrine et l'abdomen.

De nombreux ganglions lymphatiques sont situés le long de toute l'aorte.

Les ganglions lymphatiques, en combinaison avec la rate, les amygdales, les végétations adénoïdes et les plaques de Peyer, sont des centres hautement organisés de cellules immunitaires qui filtrent la lymphe.

Tailles normales

La taille des ganglions lymphatiques paraaortiques dépend de l'âge de la personne et des maladies immunologiques antérieures. La taille normale des ganglions lymphatiques paracavaux et paraaortiques varie de 1 à 1,5 cm.

Une augmentation des ganglions lymphatiques de plus de 2 cm indique des maladies de gravité variable.

Raison de la visite d'un médecin

La douleur dans les ganglions lymphatiques signale des maladies infectieuses du corps

Les ganglions lymphatiques sont d'importants «centres de filtrage» du corps. Normalement, les ganglions lymphatiques paraaortiques sont imperceptibles et indolores. L'enflure des ganglions lymphatiques est le signe d'une maladie - le plus souvent infectieuse ou tumorale. Avec une forte augmentation des ganglions lymphatiques et l'apparition de douleurs, il est recommandé de demander l'avis d'un médecin.

Des ganglions lymphatiques enflés

Les ganglions lymphatiques hypertrophiés sont souvent causés par des causes inoffensives, telles que les infections virales respiratoires aiguës et d'autres infections. Les néoplasmes bénins et malins sont beaucoup moins susceptibles d'agrandir les nœuds.

Causes possibles d'élargissement des ganglions lymphatiques paraaortiques:

  • maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire (pyélonéphrite, glomérulonéphrite, cystite, etc.);
  • abcès de la région lombaire;
  • maladies de la peau pustuleuse de la même localisation;
  • anévrisme aortique;
  • métastases aux ganglions lymphatiques du cancer des reins, de l'estomac, des intestins, de l'utérus chez la femme et de la prostate chez l'homme, etc..

Les métastases affectent principalement les ganglions lymphatiques mésentériques et coeliaques, et les formations lymphoïdes paraaortiques souffrent aux derniers stades du développement d'une tumeur maligne.

Il est possible de détecter une augmentation des ganglions lymphatiques de cette localisation uniquement à l'aide de méthodes de recherche matérielles (échographie, IRM), car elles sont situées suffisamment en profondeur et les palpations ne sont pas disponibles.

Douleur et autres symptômes

La douleur dans les ganglions lymphatiques est un signe favorable qui indique une maladie inflammatoire ou infectieuse. Avec les maladies malignes, les ganglions lymphatiques, en règle générale, ne font pas mal.

La douleur dans les ganglions lymphatiques le long de l'aorte n'a pas de localisation claire; le patient se plaint de vagues douleurs abdominales ou du bas du dos causées par la compression des troncs nerveux avec des ganglions lymphatiques hypertrophiés.

Symptômes communs caractéristiques de la lymphadénopathie paraaortique:

  • faiblesse grave;
  • fièvre persistante;
  • transpiration excessive;
  • perte de poids;
  • vomissements, diarrhée;
  • diminution de l'appétit.

L'examen peut montrer une hypertrophie du foie et de la rate.

Les autres symptômes varient en fonction de la maladie sous-jacente à l'origine de la lymphadénopathie..

Diagnostic: méthodes d'identification de la cause de l'inflammation ou de l'élargissement des ganglions lymphatiques

Pour identifier la pathologie, il est nécessaire de faire une échographie de la cavité abdominale

L'inspection des ganglions lymphatiques paraaortiques n'est pas possible. De l'anamnèse, le médecin ne reçoit que les informations les plus générales.

Le diagnostic est basé sur des études en laboratoire et instrumentales:

  • tests sanguins (test sanguin général, tests immunologiques);
  • Échographie de la cavité abdominale;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée;
  • Étude du contraste aux rayons X;
  • examen histologique d'un échantillon de tissu prélevé par ponction d'un ganglion lymphatique ou obtenu lors d'une intervention chirurgicale.

Comment traiter les ganglions lymphatiques?

Dans de nombreux cas, les ganglions lymphatiques élargis, y compris les paraaortiques, ne nécessitent pas de traitement spécial.

Si la cause de l'élargissement des ganglions lymphatiques est un rhume, il est recommandé de ne prendre que des médicaments symptomatiques - antipyrétiques, analgésiques. Les ganglions lymphatiques avec rhume diminuent d'eux-mêmes après la récupération.

Si des maladies graves sont derrière les ganglions lymphatiques enflés, le médecin prescrit un traitement. Le schéma thérapeutique dépend de la raison principale:

  • avec une infection bactérienne (pyélonéphrite, annexite), des antibiotiques peuvent être nécessaires;
  • pour néoplasmes malins, chimiothérapie et radiothérapie, traitement chirurgical.

Prévision et prévention

À des fins préventives, il est nécessaire de se débarrasser des mauvaises habitudes.

Le pronostic dépend du type de maladie et de l'état du patient. Si la cause de l'élargissement des ganglions lymphatiques est une infection, elle disparaît généralement d'elle-même après 7 à 14 jours. Avec une maladie infectieuse, les ganglions lymphatiques diminuent à mesure que le patient se rétablit. Si la cause de l'élargissement des ganglions lymphatiques est une tumeur maligne, le pronostic dépend du stade auquel la maladie a été détectée.

Un autre facteur est la réponse du patient au traitement et le type de cancer qui en est la cause. Le pronostic est défavorable pour certains types de cancer, car beaucoup d'entre eux ne se trouvent qu'au dernier stade..

Il n'y a pas de mesures directes pour prévenir l'inflammation ou l'élargissement des ganglions paraaortiques. Dans la pratique clinique, des méthodes indirectes de prévention sont utilisées. Le patient doit abandonner ses mauvaises habitudes, mener une vie saine, consulter un médecin pour des examens préventifs.

Conseil! Avec une augmentation rapide et progressive des ganglions lymphatiques, l'automédication n'est pas recommandée.

En cas de perte de poids corporel, d'appétit ou de sueurs nocturnes sévères, il est recommandé de consulter un médecin, car cela peut indiquer un cancer.

Un diagnostic et un début de traitement en temps opportun aident à prévenir le développement de complications et à améliorer la qualité de vie du patient. Il n'est pas recommandé de reporter une visite chez le médecin.

Ganglions lymphatiques paraaortiques

Lymphadénopathie des ganglions lymphatiques paraaortiques

La condition dans laquelle il y a une augmentation des ganglions lymphatiques est appelée lymphadénopathie, ce qui implique un changement de taille des ganglions mésentériques et paraaortiques..

Les principales causes du développement de la lymphadénopathie sont distinguées:

  • Maladies infectieuses
  • VIH
  • Maladies oncologiques;
  • Allergie aux médicaments;
  • Maladies des organes internes;
  • Lésions du tissu conjonctif.

L'hyperplasie n'est pas classée comme une maladie - c'est un symptôme clinique. Le développement de l'hyperplasie peut servir d'indicateur de l'apparition d'échecs dans le corps.

L'hyperplasie nécessite certainement une thérapie appropriée afin de l'empêcher de se développer en une production oncologique indépendante.

Pour plus d'informations sur la pathologie dans la revue, Hyperplasie des ganglions lymphatiques - pourquoi la maladie peut se développer?

Très souvent, une lymphadénopathie abdominale est détectée dans l'enfance, provoquée par des bactéries ou des virus. Il est impossible d'ignorer un tel phénomène et il est nécessaire de subir un diagnostic et un traitement afin d'éviter le développement de conséquences graves.

Types de maladie des nœuds de l'espace rétropéritonéal

  1. Local
  2. Régional
  3. Généralisé.

La pathologie généralisée des ganglions lymphatiques est considérée comme la forme la plus grave, car la propagation de la pathologie affecte les ganglions de diverses régions régionales du corps, peut-être même pas associés les uns aux autres..

Au cours de la progression de la maladie, elle peut prendre la forme de pathologies tumorales et non tumorales. Selon la nature et la durée du cours, il est divisé en:

Dans de nombreux cas, les changements de taille sont pris pour les conséquences du rhume et sont considérés comme normaux, ce qui se produit sans aucun doute, mais si ce phénomène se reproduit régulièrement, vous devriez consulter un médecin et subir un diagnostic. Plus tôt une pathologie est découverte, plus il est probable qu'elle s'en débarrasse.

Pourquoi il y a une augmentation de ce groupe de ganglions lymphatiques?

Les raisons de l'augmentation des ganglions lymphatiques paraaortiques de l'espace rétropéritonéal peuvent être différentes, cette lymphadénopathie agit rarement comme un phénomène indépendant et sert plutôt de conséquence d'autres pathologies:

  1. Maladie rénale infectieuse, cystite, lésions purulentes de la peau et des muscles de la région lombaire;
  2. Augmentation de la taille des organes internes, anévrisme aortique;
  3. Métastases oncologiques. Les sources de métastases les plus courantes dans les ganglions lymphatiques paraaortiques sont les tumeurs de l'estomac, du système reproducteur et des reins.

Le développement de l'oncologie du tractus gastro-intestinal est principalement agressif et, dans près de la moitié des cas, les métastases pénètrent dans les ganglions lymphatiques paraaortiques.

Les métastases des ganglions paraaortiques surviennent le plus souvent à 3-4 stades du cancer, après que les ganglions lymphatiques coeliaques et mésentériques supérieurs sont affectés par des métastases.

Lorsque les cellules cancéreuses pénètrent dans les ganglions lymphatiques, elles commencent à se diviser et à se multiplier activement, perturbant le fonctionnement stable du système de protection, ce qui entraîne une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques.

Symptômes de pathologie

Le principal signe du développement d'une pathologie qui affecte le système lymphatique du corps est une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques. Avec une disposition superficielle des nœuds, des changements peuvent être visuellement perceptibles, mais dans certains cas, un examen supplémentaire peut être nécessaire pour le diagnostic.

  • Faiblesse générale du corps;
  • Nausées et vomissements réguliers;
  • Fièvre;
  • Transpiration la nuit;
  • Perte de poids;
  • Manque d'appétit;
  • Elargissement pathologique des organes internes.

Cependant, ces symptômes sont caractéristiques d'autres types de maladies, dont le cancer. Selon la cause de l'élargissement des ganglions lymphatiques, les symptômes peuvent être complétés par des manifestations spécifiques, telles que des éruptions cutanées, qui indiquent le développement de la mononucléose et même du VIH au stade initial.

Les symptômes évidents n'aideront pas à établir un diagnostic précis, mais aideront à subir un examen différencié en temps opportun. Cela exclura un certain nombre de maladies présentant des symptômes identiques et établira un diagnostic précis..

Comment traiter une maladie des ganglions paraaortiques de l'espace rétropéritonéal?

Le traitement de la maladie des ganglions lymphatiques paraaortiques dépend de la source de la pathologie. Selon le diagnostic initial, des spécialistes dans divers domaines (spécialiste des maladies infectieuses, oncologue, urologue et autres) peuvent être impliqués dans un traitement ultérieur et sélectionneront la thérapie appropriée:

  1. Si la cause est infectieuse (par exemple, amygdalite), des agents antibactériens sont utilisés;
  2. Si l'oncologie des organes abdominaux est détectée, une chimiothérapie et une radiothérapie sont prescrites. Recourt souvent à l'ablation du ganglion lymphatique affecté, si le stade de développement de la maladie le permet.
  • Il est important de noter qu'une maladie maligne du tractus gastro-intestinal, en particulier le cancer du pancréas, a un pourcentage élevé de rechutes après l'ablation chirurgicale du foyer de développement des cellules cancéreuses.
  • Selon le degré de développement de la lymphadénopathie des nœuds de l'espace rétropéritonéal en pratique médicale, il est habituel de se laisser guider par les figures suivantes:
  • Au premier degré, la taille des ganglions lymphatiques est de 50 à 150 mm;
  • Les pathologies du deuxième degré sont caractérisées par des nœuds mesurant 150-250 mm;
  • Le troisième degré correspond au diamètre des ganglions lymphatiques supérieur à 250 mm.

La lymphadénopathie des ganglions paraaortiques disparaîtra s'il est possible de se débarrasser de sa cause principale. Pour ce faire, vous devez être vigilant sur l'état de votre corps et éviter le long développement incontrôlé de la pathologie.

Ganglions lymphatiques paraaortiques: taille normale, hypertrophie, traitement

Les ganglions lymphatiques paraaortiques sont situés dans la cavité abdominale, dans l'espace rétropéritonéal. On les retrouve également le long de l'aorte de la partie antérieure du bas du dos. La fonction principale des ganglions lymphatiques de cette espèce, comme les autres, est d'éliminer les toxines et les produits métaboliques du corps humain après traitement.

Où sont les tailles optimales

Les connexions paraaortiques appartiennent au groupe des pariétaux ou pariétaux, qui ont reçu leur nom pour leur emplacement le long de la veine cave inférieure et le long de l'aorte principale. De plus, des ganglions lymphatiques paracavaux situés dans le même groupe et représentant des grappes de différentes tailles sont situés dans la cavité.

Normalement, la taille d'un nœud ne doit pas dépasser 1,5 cm, bien que pour certaines variantes de l'accumulation du système lymphatique, un diamètre de 1 cm soit considéré comme augmenté. Les ganglions lymphatiques paraaortiques appartiennent à la catégorie des grappes, dont la taille ne doit pas dépasser 1,5 cm.

Raisons de l'augmentation

Si le patient est diagnostiqué avec une augmentation des ganglions paraaortiques et paracavaux, cela indique la présence de tout processus pathologique dans le corps. La lymphadénopathie est un diagnostic indépendant dans de rares cas..

Une augmentation des ganglions paraaortiques se produit pour les raisons suivantes:

  1. Processus inflammatoires. Si les ganglions lymphatiques para-aortiques rétropéritonéaux sont considérablement élargis, cela indique la présence d'une infection dans cette zone. Les causes les plus courantes: pyélonéphrite, néphrite, cystite et autres lésions des organes excréteurs.
  2. Maladies purulentes de la peau, de l'espace sous-cutané et de la cavité musculaire. Une augmentation des nœuds est observée le plus activement avec les abcès.
  3. Si un changement dimensionnel est diagnostiqué dans l'espace où se trouvent les ganglions lymphatiques paraqual et paraaortique, cela peut indiquer la présence d'un cancer. Des signes évidents de lymphadénopathie se produisent avec des métastases directement dans le système lymphatique. Les métastases proviennent généralement d'organes voisins. Cependant, il n'est pas rare que les cellules cancéreuses quittent des sites distants..
  4. Les réactions allergiques à la prise d'un certain type de médicament entraînent souvent des signes évidents de lymphadénopathie, qui disparaissent lorsque l'allergène est éliminé..
  5. Les dommages mécaniques conduisant à un traumatisme des tissus conjonctifs sont la raison pour laquelle les ganglions paraaortiques sont élargis.
  6. Une maladie telle qu'un anévrisme aortique peut provoquer un gonflement important du système lymphatique et entraîner des fluctuations de la taille des nodules..
  7. Le taux de ganglions lymphatiques paraaortiques change si le patient a des maladies du système immunitaire, en particulier le VIH.

La détermination des causes de l'élargissement des ganglions lymphatiques est un événement important, le diagnostic correct et la nomination d'un schéma thérapeutique adéquat dépendent de la justesse de sa mise en œuvre..

Méthodes de diagnostic

Lymphographie du bassin. Cliquez pour agrandir

Les mesures diagnostiques préliminaires sont une enquête auprès du patient pour obtenir une image approximative de la maladie. Le médecin fera attention aux symptômes suivants:

  • malaise général et faiblesse;
  • fièvre avec augmentation de la température jusqu'à 39-40 ºС;
  • induire une gêne ou une douleur douloureuse pendant la palpation de la région lombaire et abdominale.

Après avoir recueilli une anamnèse, le médecin commence à examiner le patient, au cours duquel la présence d'abcès, de phlegmon, une augmentation de la taille des organes internes, ainsi qu'une éventuelle inflammation de la peau, sont détectées.

Les tests de matériel et de laboratoire suivants sont requis pour un diagnostic précis:

  • analyses d'urine et de sang;
  • tester la présence de marqueurs tumoraux;
  • tomodensitométrie
  • IRM (si possible);
  • Échographie des organes péritonéaux.

Selon la cause établie de la lymphadénopathie, le patient est référé à un spécialiste hautement spécialisé. Si la taille normale des ganglions lymphatiques paraaortiques est perturbée en raison de lésions bactériennes du corps ou de virus, un spécialiste des maladies infectieuses doit établir un schéma thérapeutique. Si une tumeur maligne est suspectée, l'aide d'un oncologue sera nécessaire..

La lymphadénopathie causée par des virus et des infections bactériennes est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants. Il est nécessaire de traiter la maladie en temps opportun afin d'éviter de nouvelles complications graves..

Thérapie

Les méthodes de traitement des ganglions lymphatiques paraaortiques dépendent directement des causes de la maladie. Une augmentation visuelle contre les infections nécessite un régime antibactérien, qui comprendra des moyens spéciaux pour atténuer les effets des antibiotiques.

L'excision du néoplasme avec un diagnostic précis de cancer est réalisée par la méthode de la lymphadénectomie. Non seulement les nœuds affectés sont supprimés, mais aussi ceux à proximité.

L'initiation en temps opportun du traitement permet d'atteindre le stade de rémission et de prolonger considérablement la vie du patient. Il est difficile de prédire les résultats ultérieurs de la lymphadénopathie, surtout si elle est causée par des métastases des ganglions. L'avenir du patient dépend de la localisation de la tumeur et de son agressivité.

L'élargissement des ganglions paraaortiques peut être causé par diverses raisons. Le plus souvent lié à des infections virales et bactériennes, des tumeurs cancéreuses dans le corps du patient.

Ganglions lymphatiques paraaortiques élargis

La cavité abdominale humaine contient un grand nombre d'organes, chacun jouant un rôle dans le maintien de l'homéostasie.

Ceux-ci incluent les structures creuses et parenchymateuses du corps, des glandes et également des vaisseaux, y compris l'aorte abdominale et la veine cave inférieure.

Pour le bon fonctionnement de ces formations, elles nécessitent un nettoyage constant des toxines, micro-organismes, produits métaboliques, etc. Ceci est effectué en utilisant les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale, dont l'un est un ganglion lymphatique paraaortique.

Anatomie des ganglions lymphatiques paraaortiques et paracavaux de la cavité abdominale

Localisation anatomique des ganglions lymphatiques paraaortiques (photo: www.commons.wikimedia.org)

Le système lymphatique est l'un des composants qui déterminent la stabilité de l'immunité du corps. Il se compose de ganglions lymphatiques, de gros vaisseaux et de petits capillaires. Les formations présentées remplissent la fonction de drainage des organes en nettoyant la lymphe dans les ganglions. De plus, le système lymphatique assure la maturation finale des facteurs de défense immunitaire (lymphocytes B).

Les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale sont divisés en deux groupes: pariétal et viscéral. Le premier groupe est situé autour et tout au long de la partie abdominale de l'aorte et de la veine cave inférieure. Les ganglions lymphatiques viscéraux sont à leur tour divisés en:

  • Nœuds situés le long des branches du tronc cœliaque.
  • Nœuds le long des artères mésentériques.

Les ganglions lymphatiques pariétaux sont situés dans la région lombaire, d'où le nom lombaire. Selon la localisation des ganglions lymphatiques par rapport à l'aorte et à la veine cave inférieure, ils sont répartis en 5 groupes:

  • Ganglions lymphatiques lombaires gauches. Il s'agit notamment de ganglions lymphatiques situés sur le côté gauche de la partie abdominale de l'aorte (latérale, pré- et postaortique).
  • Lombaire droit. Ce groupe comprend les ganglions lymphatiques paracavaux (près de la veine cave inférieure) (latéral, pré- et post-caval).
  • Les ganglions lymphatiques intermédiaires sont situés entre l'aorte et la veine cave inférieure.
  • Diaphragmatique inférieur - longez la partie abdominale de l'aorte jusqu'au trou correspondant dans le diaphragme.
  • Épigastrique inférieur - font partie de l'artère épigastrique inférieure initiale.

Ce n'est pas par hasard que les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale ont une anatomie topographique présentée. Cette disposition s'explique par le fait que chaque organe ou autre formation morphologique doit être apporté par le ganglion lymphatique pour son nettoyage rapide..

Physiologie des ganglions lymphatiques pariétaux de la cavité abdominale

Normalement, la taille du ganglion lymphatique ne doit pas atteindre 1,5 cm, mais ce chiffre est relatif, car pour certains groupes le diamètre du ganglion lymphatique de 1 cm est déjà une pathologie. Dans le cas des structures lymphatiques paraaortiques et paracavales, les dimensions normales sont de 1,5 cm.

La physiologie du système lymphatique de la zone présentée consiste en l'écoulement de la lymphe, des vaisseaux et des capillaires qui se trouvent dans l'espace rétropéritonéal, ainsi que dans la région lombaire.

Cette zone comprend les lombaires, les carrés, les latitudinaux, les muscles et le fascia. L'écoulement est également effectué à partir de la colonne lombaire et des parois vasculaires de l'aorte abdominale et de la veine cave inférieure.

Un élément important des ganglions lymphatiques pariétaux est la participation à la fourniture de la fonction de drainage lymphatique des reins, des glandes surrénales et de la vessie. Ceci est d'une grande importance dans le diagnostic des troubles de ces structures, par exemple, avec une inflammation ou un cancer.

Pourquoi il y a une augmentation de ce groupe de ganglions lymphatiques

La lymphadénopathie de l'espace rétropéritonéal, à savoir les ganglions lymphatiques paraaortiques et paracavaux, est rarement une maladie indépendante. Dans la plupart des cas, cette condition est une conséquence de la maladie sous-jacente..

À propos de la lymphadénopathie, ils disent que la taille des ganglions lymphatiques augmente. De plus, avec ce syndrome, une douleur ou une gêne se produit dans la zone des ganglions lymphatiques affectés.

Une autre raison de l'augmentation des ganglions lymphatiques paraaortiques est la présence de lymphadénite (inflammation).

Les raisons les plus courantes pour lesquelles la lymphadénopathie se produit:

  • Processus inflammatoire dans la région lombaire, la colonne vertébrale, l'espace rétropéritonéal. Elle survient à la suite de maladies infectieuses des reins (néphrite, pyélonéphrite), de la vessie (cystite). En outre, le ganglion lymphatique sera agrandi avec des maladies purulentes, la peau, les muscles, la graisse sous-cutanée. De telles conditions se trouvent dans les abcès, les phlegmon, etc..
  • Maladies oncologiques - a un grand nombre de variétés, la lymphadénopathie dans de telles conditions est obtenue en présence de métastases des cellules cancéreuses du foyer principal au ganglion lymphatique. Dans ce cas, la lésion primaire peut être observée dans d'autres zones, par exemple dans le médiastin. Cependant, le plus souvent, les métastases proviennent d'organes voisins. De plus, le groupe présenté comprend le lymphome et la leucémie. Dans le premier cas, les ganglions lymphatiques sont agrandis en raison de la lésion primaire du tissu lymphoïde.
  • Barrière mécanique - la condition présentée peut provoquer une augmentation et un gonflement des nœuds, en raison de la violation de l'écoulement de fluide en formation constante. La raison en est les tumeurs, les tailles agrandies des organes voisins, l'anévrisme aortique.

Important! Le diagnostic correct dépend de la détermination rapide de la cause principale de la lymphadénopathie, ce qui permet au médecin de restreindre la gamme des méthodes de diagnostic et de prescrire une thérapie adéquate

Diagnostic de la lymphadénopathie des ganglions lymphatiques pariétaux de la cavité abdominale

Tomographie assistée par ordinateur: inflammation des ganglions lymphatiques paraaortiques dans la tuberculose abdominale (photo: www.scielo.br)

Déterminer la cause de la lymphadénopathie des ganglions lymphatiques pariétaux de la cavité abdominale aidera à la collecte des plaintes, à l'anamnèse, à un examen général, à un examen objectif. Après cela, les diagnostics de laboratoire et instrumentaux sont informatifs..

Les plaintes des patients les plus courantes sont:

  • Douleur à un endroit particulier ou diffuse dans la région lombaire.
  • Faiblesse générale.
  • Fièvre.

Une histoire de découvrir la date de l'apparition des symptômes, sa dynamique, la présence d'une image similaire chez des parents ou d'autres personnes de contact.

Un examen objectif et un examen général vous permettent de déterminer:

  • Changements inflammatoires dans la peau.
  • La présence d'abcès.
  • Phlegmon.
  • La présence d'organes hypertrophiés, tels que les reins.

En tant qu'évaluation de laboratoire, un test sanguin général est utilisé, dans lequel le nombre de leucocytes et le taux de sédimentation des érythrocytes (ESR) sont particulièrement importants dans cette pathologie. De plus, le niveau de protéine C-réactive pendant l'examen biochimique peut être augmenté. Un autre test de laboratoire pour confirmer les tumeurs malignes est le test du marqueur tumoral..

L'étalon-or dans le diagnostic de la lymphadénopathie paraaortique et paracavale est la tomodensitométrie (TDM). Cette méthode fournit le plus précisément des informations sur l'état des cavités où se trouvent les ganglions lymphatiques internes. Un examen échographique et une imagerie par résonance magnétique sont également utilisés pour les évaluer..

Quels médecins traitent ce problème

Le médecin qui traitera ce problème est déterminé sur la base des données de diagnostic, de la répartition de la maladie sous-jacente.

Par exemple, si l'augmentation des ganglions lymphatiques paraaortiques est due à une lymphadénite, un tel patient est référé à un spécialiste des maladies infectieuses.

Après cela, le patient doit être consulté par un chirurgien pour résoudre le problème de l'intervention chirurgicale. Après la normalisation, la surveillance et la surveillance du patient sont effectuées par un médecin de famille.

À l'exclusion de la lymphadénite et de la suspicion d'une tumeur maligne, le patient est envoyé à la clinique d'oncologie chez l'oncologue. Là, le patient est toute la période de diagnostic et de traitement supplémentaires.