Image

L'enfant a des ganglions lymphatiques hypertrophiés. Ils ont enflammé?

Accueil> Consultations> Pédiatre> L'enfant a des ganglions lymphatiques hypertrophiés. Ils ont enflammé?

Les ganglions lymphatiques se trouvent dans presque tous les organes d'une personne. Les ganglions lymphatiques situés superficiellement (sous-maxillaires, axillaires, cervicaux, occipitaux et autres) sont accessibles à notre examen et à notre palpation. L'augmentation de ces ganglions lymphatiques chez les enfants est facilement détectée même sans l'aide d'un médecin. Les parents s'inquiètent généralement d'eux. «Docteur, ici, il avait une sorte de bosse dense (options: une petite chose, une balle, un nœud). N'est-ce pas effrayant? "

Cependant, en plus de cela, il existe des groupes de ganglions lymphatiques situés profondément dans les cavités du corps (par exemple, dans les racines des poumons, le long des intestins, dans le foie, dans le bassin). Les informations ne peuvent être obtenues qu'avec un examen spécial (échographie, etc.) si nécessaire. Bien entendu, l'interprétation des données obtenues dans ce cas dépasse largement les limites de la compétence parentale.

Des endroits typiques où les mères ressentent les «bosses» notoires, pas tellement. Le plus souvent, c'est la tête et le cou, qui chez un enfant en bonne santé sont littéralement parsemés de plusieurs groupes de ganglions lymphatiques - sous-maxillaires, cervicaux, occipitaux, parotides. Les ganglions lymphatiques axillaires augmentent beaucoup moins souvent, et encore moins souvent, les ganglions lymphatiques inguinaux. La découverte d'un gros ganglion lymphatique ailleurs que dans les emplacements décrits est une découverte très inattendue..

Étant donné que tout médecin sait bien comment et où les ganglions lymphatiques doivent être situés, dans certains cas, il est immédiatement clair que la mère a trouvé autre chose, mais pas le ganglion lymphatique. Il peut s'agir d'une glande sudoripare axillaire enflammée, d'un petit kyste du cou et même d'une ébullition ordinaire. En un mot, loin de tout phoque ressenti par les parents se trouve un ganglion lymphatique.

Alors, quels sont les ganglions lymphatiques?

Les ganglions lymphatiques sont une partie essentielle du système immunitaire, et surtout la protection anti-infectieuse du corps. Les ganglions lymphatiques sont une sorte de filtres corporels dans lesquels se déposent diverses toxines et autres substances dangereuses. Ils sont dispersés dans tout le corps, à côté de gros vaisseaux sanguins et des principaux organes. Chez les enfants, les ganglions lymphatiques sont ronds et ovales, à l'état normal leur diamètre ne dépasse pas 5-10 mm. Chez les enfants de moins de 3 ans, une légère augmentation est considérée comme normale, car à cet âge, les bébés tirent tout ce qu'ils voient dans leur bouche.

Pour aucune raison, les ganglions lymphatiques n'augmentent pas, restant inchangés tout au long de la vie. A travers les filtres biologiques passe toute la lymphe qui coule à travers les vaisseaux lymphatiques. Ici, il est nettoyé des toxines nocives et de divers agents infectieux. Agissant comme collecteur, les ganglions lymphatiques collectent constamment sur eux-mêmes toutes les substances dangereuses qui pénètrent dans l'organisme. Pour l'instant, ce système débogué protège une personne, mais tôt ou tard le mécanisme échoue. Les ganglions lymphatiques augmentent, ce qui sert de signal pour le développement d'une pathologie particulière dans le corps de l'enfant. Et voici ce qu'un pédiatre et un immunologiste aideront à trier.

Causes des ganglions lymphatiques enflés

Le système lymphatique du corps de l'enfant réagit fortement à tous les changements, mais il n'y a pas tant de raisons d'inflammation. L'agent causal de ce processus chez un enfant obtient généralement une infection et des micro-organismes pathogènes. Dans de rares cas, l'inflammation est causée par des néoplasmes malins. Et avec les tumeurs cancéreuses et les infections, les ganglions lymphatiques de l'enfant agissent comme un filtre, ils ne permettent pas aux cellules infectées et cancéreuses de se propager dans tout le corps. Pendant l'irradiation et la chirurgie tumorale, les cellules cancéreuses sont retirées avec les ganglions lymphatiques affectés. Ainsi, ils réduisent le risque de rechute et de re-formation de la tumeur. Les cellules oncologiques restent dans les ganglions lymphatiques qui, après le traitement, recommencent à attaquer le corps.

Quant aux micro-organismes pathogènes, lorsqu'ils pénètrent dans la circulation sanguine, ils sont transportés dans tout le corps et sont retenus principalement dans les soi-disant filtres, donc l'inflammation commence avec eux.

L'inflammation des ganglions lymphatiques à différents endroits peut provoquer une infection bactérienne ou virale et les maladies suivantes:

L'inflammation des ganglions lymphatiques chez les enfants peut être spécifique et non spécifique. La première cause de micro-organismes dangereux:

  • bacille tuberculeux;
  • syphilis;
  • Infection par le VIH.

Un type d'inflammation non spécifique chez un enfant est causé par:

  • staphylocoques;
  • protea;
  • streptocoques;
  • E. coli.

Le plus souvent, les ganglions lymphatiques d'un enfant augmentent en raison du processus inflammatoire avec le rhume et les virus. Il est important que l'état de l'enfant soit surveillé par un spécialiste. Tout écart doit être pris en compte immédiatement..

Le principal symptôme de l'inflammation des ganglions lymphatiques est leur augmentation visible, les signes restants dépendent de la cause et du pathogène. La localisation de l'inflammation dépend de l'emplacement des organes affectés par l'infection. Avec le rhume, un gonflement est observé dans les ganglions lymphatiques cervicaux. Avec la rubéole ou la toxoplasmose chez un enfant, les ganglions lymphatiques occipitaux augmentent.

Les maladies infectieuses, en plus des ganglions lymphatiques hypertrophiés, provoquent un certain nombre de symptômes communs: la température corporelle augmente et il y a des signes d'intoxication générale. Dans ce cas, vous pouvez suspecter en toute sécurité la présence d'une infection dans le corps..

En plus de l'augmentation, aucun changement dans la structure des ganglions lymphatiques n'est généralement observé. Ils restent doux au toucher, aucune douleur au toucher.

Ce sont des exemples d'infections aiguës, lorsque le nombre de cellules immunocompétentes qui bloquent la propagation de l'infection augmente fortement dans les ganglions lymphatiques les plus proches du site de l'inflammation. Il n'est pas surprenant que ces «postes» uniques de protection anti-infectieuse s'agrandissent - ils doivent arrêter et détruire les virus et les bactéries qui sont dangereux pour l'enfant. Le tissu lymphatique augmente en cas de processus infectieux et inflammatoires de nature prolongée (infections respiratoires aiguës fréquentes, amygdalite chronique, adénoïdite, tuberculose, bronchite récurrente). Les microbes peuvent pénétrer le tissu lymphatique à la suite d'une blessure habituelle: à travers des blessures infectées, des égratignures de chat, des abrasions, des coupures, des trous dans les boucles d'oreilles. Malheureusement, à la fin d'une telle lutte, les ganglions lymphatiques peuvent suppurer, puis l'enfant peut avoir besoin d'un chirurgien pour ouvrir le foyer œdémateux douloureux rouge de la lymphadénite purulente. Mais cela arrive très rarement..

L'enfant a des ganglions lymphatiques enflammés: pour traiter ou non?

Normalement, chez les enfants en bonne santé, les ganglions lymphatiques du cou peuvent être palpés. Ces formations ne dépassent pas 1 cm et restent toujours indolores. Il convient de s'inquiéter si les ganglions lymphatiques augmentent et deviennent plus de 1,5 cm de diamètre. La lymphadénopathie résiduelle est particulièrement remarquable. Ce phénomène se produit après qu'un enfant développe une grippe, un SRAS ou une autre maladie infectieuse. Les ganglions lymphatiques hypertrophiés et enflammés dans le cou chez un enfant peuvent persister jusqu'à un mois après la récupération. Un traitement spécial dans ce cas n'est pas effectué. Si l'enfant a rapidement souffert d'une grippe ou d'une autre maladie, ne vous inquiétez pas. Il est probable que l'élargissement des ganglions lymphatiques dans le cou a été causé par une infection courante de la cavité buccale et du nasopharynx. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de traiter les ganglions lymphatiques enflammés. Dans les 2 à 4 semaines après la récupération, les formations sur le cou disparaîtront d'elles-mêmes sans traitement supplémentaire..

Si les ganglions lymphatiques de l'enfant d'un ou deux groupes sont gonflés et que leur taille est stable, aucun changement suspect n'est détecté dans les analyses et que l'état général et le développement ne souffrent pas, le médecin se limite le plus souvent à l'observation dynamique.

Mais s'il y a une croissance progressive rapide d'un ou plusieurs ganglions lymphatiques, ou si le traitement n'a aucun effet, ou si l'élargissement des ganglions lymphatiques a une localisation rare (par exemple, la fosse supraclaviculaire), alors il vaut la peine de se méfier des parents et du médecin traitant. Dans de tels cas, un examen approfondi de l'enfant est nécessaire..

Il y a des situations où il ne vaut pas la peine de retarder une visite chez le médecin. Dans quels cas, il est nécessaire de consulter un spécialiste!

  • Les ganglions lymphatiques sont constamment dans un état élargi (plus d'un mois).
  • Les ganglions lymphatiques augmentent dans plusieurs groupes à la fois.
  • La température corporelle de l'enfant augmente contre la lymphadénopathie.
  • La peau sur la formation est rouge, chaude au toucher, et toucher le nœud provoque une douleur intense.
  • Les ganglions lymphatiques sont soudés ensemble et avec les tissus environnants.

Consultez un médecin si une augmentation des ganglions lymphatiques s'accompagne d'une détérioration de l'état général de l'enfant. La taille, mais aussi la consistance des ganglions lymphatiques modifiés sont d'une grande importance. Pour les processus inflammatoires, l'apparition de formations élastiques douces élargies est caractéristique. Les ganglions lymphatiques denses chez les enfants se produisent avec des métastases de cellules tumorales. La cohésion entre eux et avec les tissus environnants est caractéristique des tumeurs malignes et de la tuberculose.

Et en conclusion - ce qui ne devrait pas être fait si l'enfant a des ganglions lymphatiques hypertrophiés.

  • Appliquer des procédures thermiques ou tout traitement physiothérapeutique (la chaleur ne supprime pas l'inflammation, mais favorise la croissance des bactéries);
  • Vous ne pouvez pas enduire les ganglions lymphatiques avec des solutions contenant de l'alcool;
  • Ressentir sans cesse la zone à problèmes d'un enfant: il n'y a pas beaucoup de sens, mais en combinaison avec une expression faciale alarmante et des questions comme: «Et si c'est ??» - et plus encore (le massage du ganglion lymphatique peut provoquer son élargissement et accélérer la rupture avec la libération de pus);
  • Harcelez-vous avec des arguments sur les «ganglions lymphatiques malades» qui ont été trouvés chez des parents: les caractéristiques liées à l'âge de l'immunité des bébés les distinguent sérieusement des adultes.

Elargissement des ganglions lymphatiques à l'arrière de la tête chez un enfant: causes du gonflement des cônes sur la tête et de leur emplacement, schéma thérapeutique

La lymphadénite est une maladie assez courante chez les personnes de tous âges. Les adultes trouvent sur leur corps des tubercules denses et douloureux agrandis par eux-mêmes, chez les jeunes enfants, leurs parents tâtonnent.

Les ganglions lymphatiques occipitaux élargis sont plus faciles à sentir chez les bébés, parfois sur la tête des bébés, ils sont visibles à l'œil nu. Il est impossible d'ignorer cette circonstance dans tous les cas. Les raisons de l'élargissement des ganglions lymphatiques à l'arrière de la tête peuvent être à la fois les plus inoffensives, par exemple, se manifestant par une réponse à la dentition et indiquer la présence d'un certain nombre de maladies graves.

Quels sont les ganglions lymphatiques et pourquoi sont-ils nécessaires?

Le système lymphatique joue un rôle extrêmement important dans le corps humain. Les ganglions lymphatiques font partie intégrante du système immunitaire qui combat les bactéries et les virus nocifs qui pénètrent de l'extérieur. Ils jouent le rôle d'une barrière qui empêche les bactéries et virus étrangers de pénétrer dans la circulation sanguine. De plus, à l'intérieur des tubercules, il y a une filtration constante des substances produites par le corps lui-même.

Seul un certain nombre de tubercules peuvent être palpés chez un bébé en bonne santé, y compris les ganglions lymphatiques occipitaux. Normalement, ils ne dépassent pas 5 mm de diamètre, ressemblent à une balle molle au toucher, élastique, roulent sous la peau et ne font pas mal. Chez un nouveau-né, le système des courants lymphatiques n'est pas encore complètement formé - il ne deviendra complet qu'à partir de la 12e année de vie.

Où sont les ganglions lymphatiques occipitaux?

La disposition de tous les nodules (environ 500 d'entre eux) peut être vue dans n'importe quel manuel d'anatomie ou regardez la photo. Ils sont sous la peau, situés un à la fois ou plusieurs. Deux types de nœuds sont distingués en fonction de leur emplacement - externe et interne. Ils sont à leur tour divisés en trois groupes:

Chacun de ces groupes est divisé en plusieurs types. Le col utérin, qui comprend la paire occipitale, comprend:

Les symptômes de l'inflammation des ganglions lymphatiques

En plus des signes externes d'une augmentation des ganglions lymphatiques, l'enfant peut présenter les symptômes suivants du développement d'un processus pathologique:

  • augmentation de la température corporelle;
  • douleur de pression;
  • frissons et fièvre;
  • la manifestation de signes d'intoxication: nausées, vertiges, vomissements;
  • gonflement et rougeur de la peau autour des cônes formés.

Les derniers signes indiquent la transition de la lymphadénite au stade aigu avec formation de suppuration à l'intérieur du nœud. Si vous ne demandez pas l'aide d'un chirurgien à temps, le nœud élargi et enflammé peut éclater et le pus se répandra sur les tissus mous qui l'entourent. Cette complication est appelée "phlegmon", indiquant la possibilité de sa formation peut:

  • augmentation rapide du tubercule;
  • croquant en appuyant sur un nœud;
  • nature pulsatoire de la douleur dans la zone à problème.

Pourquoi des bosses se forment-elles??

Le plus souvent, de cette manière, le système lymphatique des enfants de moins de 5 ans réagit à la pénétration des bactéries et des microbes dans le corps. Chez les enfants plus âgés, la lymphadénite et la formation de phlegmon sont moins fréquentes..

Dans 90% des cas, si le ganglion lymphatique est devenu enflammé et hypertrophié, l'infection qui a pénétré dans le corps est à blâmer (nous recommandons de lire: en rapport avec quoi, le ganglion lymphatique peut-il augmenter dans l'oreille de l'enfant?). La lymphadénite n'est pas une maladie indépendante, mais seulement une conséquence du développement d'autres pathologies dans le corps. Il s'agit notamment de la rougeole, de la toxoplasmose, du cytomégalovirus, de la mononucléose, de la rubéole, de la tuberculose et d'autres infections bactériennes.

Le virus d'Epstein-Barr mérite une attention particulière qui, lorsqu'il est pénétré dans le corps, provoque une augmentation des ganglions lymphatiques (le plus souvent occipital et antéropostérieur et cervical postérieur). Le danger de ce virus est que sa présence dans l'organisme peut conduire au développement d'un processus tumoral malin dans les ganglions - lymphomes.

En plus de la nature virale et bactérienne de la formation de l'inflammation, ses causes peuvent être:

  • une violation du travail ou de la structure des organes de l'ouïe et de la respiration;
  • mauvaises dents et dentition des premières molaires et incisives du bébé;
  • perçage des lobes d'oreille;
  • rayures et coupures du cuir chevelu.

Traitement de la lymphadénite

Que doivent savoir les parents s'ils découvrent un gonflement et une inflammation à l'arrière de la tête chez l'enfant où se trouvent les ganglions lymphatiques? La première chose à faire est d'aller à un rendez-vous avec un pédiatre. Avant l'examen, il est important de préparer des réponses aux questions que le pédiatre posera probablement:

  • depuis combien de temps ont-ils augmenté et y a-t-il une tendance à la croissance?;
  • Y a-t-il eu récemment des blessures dans ce domaine?;
  • Le chat a-t-il égratigné l'enfant ces derniers jours?;
  • À quand remonte la dernière fois qu'un vaccin a été administré?

Les parents doivent également savoir ce qu'il est strictement interdit de faire si leur fille ou leur fils a des ganglions lymphatiques hypertrophiés:

  • réchauffer l'enflure;
  • sentir constamment les bosses;
  • s'engager dans l'autodiagnostic et le traitement.

Diagnostic de la cause de l'enflure

Un diagnostic précis est essentiel pour poser le bon diagnostic. Il devrait comprendre un certain nombre des études suivantes:

  • analyses de sang en laboratoire;
  • une ponction du ganglion lymphatique, qui déterminera le pathogène infectieux du processus inflammatoire;
  • radiographie et échographie, en cas de suspicion de présence de maladies d'autres organes;
  • Des inspections et des avis consultatifs d'un dentiste, d'un oto-rhino-laryngologiste et d'un chirurgien seront nécessaires.

Médicaments et procédures

Le traitement de la lymphadénite avancée chez les enfants est effectué en milieu hospitalier (pour plus de détails, voir: Comment la lymphadénite est-elle traitée chez les enfants?). Il est important de ne pas perdre un temps précieux et de commencer le plus tôt possible une antibiothérapie à large spectre pour lutter contre le pathogène infectieux. Une fois les résultats d'un test sanguin et d'une biopsie obtenus, un traitement spécialisé commencera.

Si l'enfant présente des symptômes d'intoxication, il convient de nettoyer complètement le corps. Pour supprimer l'inflammation, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et des médicaments contenant des hormones sont prescrits. Il est également important de prendre soin de la microflore des intestins et de l'estomac, qui peut être perturbée par la prise d'antibiotiques. Pour cela, un cours probiotique est prescrit aux jeunes patients..

Mesures préventives

L'une des mesures préventives les plus importantes est le traitement rapide des processus inflammatoires formés dans le corps de l'enfant. Il est également important de ne pas laisser les infections virales et bactériennes des voies respiratoires supérieures courir par hasard. Un test sanguin général pour un nez qui coule et une toux aidera à déterminer la nature de leur apparition. Les inoculations peuvent aider à éviter l'infection par la rougeole, la diphtérie et d'autres maladies infectieuses de ce type. Vous pouvez les faire à la fois gratuitement dans les salles de vaccination payantes et à la clinique du lieu de résidence.

Il est important de s'assurer que l'enfant n'a pas froid et qu'il est bien et chaudement habillé pendant la saison froide. En été, il faut éviter de nager dans une eau froide et polluée, car cela peut nuire à la santé de l'enfant..

Augmentation des ganglions lymphatiques à l'arrière de la tête chez un enfant: cela vaut-il la peine de s'inquiéter?

Les ganglions lymphatiques à l'arrière de la tête sont élargis - le corps de l'enfant réagit à l'apparition de virus avec l'activité du système lymphatique. Elle entre dans la lutte contre eux, à la suite de quoi les ganglions lymphatiques augmentent dans la zone d'introduction.

La localisation de la réaction aide le médecin à déterminer les causes de la maladie, car chaque groupe de ganglions lymphatiques est responsable d'un organe spécifique. Dans la partie occipitale de la tête, les ganglions lymphatiques augmentent le plus souvent chez les enfants.

Cependant, cela peut être une réaction non seulement à la maladie, mais aussi à une infection par des poux.

Elargissement des ganglions lymphatiques à l'arrière de la tête - Causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques chez les enfants

Un mal de gorge purulent, caractéristique des enfants, entraîne une augmentation des ganglions sous-maxillaires. Ce fait, en règle générale, ne fait pas peur aux parents, comme cela arrive assez souvent. Cependant, les ganglions lymphatiques voisins et très éloignés peuvent répondre au foyer bactérien.

Dans ce cas, avec l'angine de poitrine, la réaction s'étend souvent à la région occipitale du système lymphatique. Les diagnostics suivants aideront à établir un diagnostic:

  • examen de l'oreille;
  • test sanguin;
  • état du nasopharynx;
  • larynx.

Si le mal de gorge a disparu depuis longtemps, le foyer d'infection peut rester dans les amygdales sous forme de bouchons purulents et les ganglions lymphatiques restent enflammés et élargis.

C'est la raison la plus courante en raison de laquelle les ganglions lymphatiques à l'arrière de la tête peuvent être élargis, mais d'autres maladies doivent toujours être exclues..

Si la condition n'est pas accompagnée d'une douleur aiguë au toucher ou au pressage, vous devriez subir un dépistage des maladies suivantes:

  • porcin;
  • rubéole;
  • virus de l'herpès;
  • cytomégalovirus;
  • toxoplasmose;
  • lymphogranulomatose;
  • Mononucléose infectieuse.

Un ganglion lymphatique élargi est défini comme un pois convexe, mais peut atteindre la taille d'une prune.

Chez les enfants de moins de 5 ans, une augmentation des ganglions lymphatiques occipitaux est assez courante. S'ils ne dépassent pas la taille d'un pois, alors, en règle générale, ils se transmettent d'eux-mêmes sans détecter de maladies graves.

Cela est dû au fait que le système immunitaire rencontre de nouveaux virus et y répond adéquatement. Cette condition peut durer plusieurs mois, tandis que le bébé reste actif, se sent bien.

Elargissement des ganglions lymphatiques à l'arrière de la tête - Une autre raison - la vaccination

Le ganglion lymphatique occipital peut augmenter après la vaccination par le BCG. Dans ce cas, il sera déterminé exactement du côté sur lequel le vaccin a été administré et restera enflé pendant six mois au maximum..

Au fil du temps, il diminue indépendamment pour atteindre des tailles normales. Les médecins dans de tels cas conseillent aux parents de ne pas s'inquiéter, mais de surveiller l'état du bébé et la taille du "pois".

Il est conseillé de faire un test sanguin pour enfant pour la formule leucocytaire 2 fois par an. Aucune intervention médicamenteuse particulière n'est requise.

De nombreuses autres maladies affectent l'état des ganglions lymphatiques occipitaux chez l'enfant. Leur nombre varie entre toutes les personnes, et n'importe quel nombre peut devenir enflammé.

Les allergies, l'eczéma, les infections fongiques sont également des facteurs provoquants, en raison desquels le système réagit de cette manière. Il est important de se rappeler que cette condition n'est jamais indépendante, mais une conséquence de toute maladie..

Comment les ganglions lymphatiques occipitaux augmentent?

Ils peuvent prendre une texture dure ou douce au toucher, être mobiles ou immobiles, accompagnés de fièvre, de perte de poids, de rougeurs.

L'augmentation peut se produire brutalement ou progressivement, tandis que son début ne peut pas être remarqué pendant une longue période. Cela signifie que les bébés doivent être traités avec soin et minutie par leurs mères, les inspecter régulièrement.

Il est inacceptable d'utiliser l'automédication, notamment sous forme de compresses chaudes, de massage. Cela peut conduire à des résultats opposés. Si les raisons ne sont pas établies, une biopsie est autorisée..

Que faire si l'enfant a un ganglion lymphatique derrière l'oreille

Les ganglions lymphatiques sont des filtres spéciaux du corps qui nettoient la lymphe des pathogènes dangereux. Si un microbe pathogène apparaît dans le sang, le ganglion lymphatique y répondra avec une inflammation, qui s'accompagne de son augmentation.

Ganglions lymphatiques de la colonne cervicale

Caractérisation des ganglions lymphatiques derrière l'oreille

Le système de protection lymphatique dans le corps humain ne se limite pas aux nœuds sous-maxillaires et derrière l'oreille populaires. Les groupes d'organes filtrants suivants se trouvent sur le corps de chaque personne:

Le sang de chaque personne contient des cellules appelées lymphocytes. Leur nombre augmente considérablement si une quelconque perturbation se produit dans le corps, car les lymphocytes sont des cellules immunitaires et sont responsables de la lutte contre le pathogène.

Avec des dommages mécaniques aux tissus, le nombre de cellules immunitaires augmente également pour prévenir l'infection par une plaie ouverte. Chaque groupe de ganglions lymphatiques est responsable d'organes et de tissus spécifiques. Le sang passant à travers les filtres des ganglions laisse des lymphocytes en eux. Avec un grand nombre d'entre eux, le filtre peut augmenter de taille..

Important! La paire derrière l'oreille appartient au groupe de ganglions lymphatiques cervicaux. Leur augmentation se produit lorsqu'un processus inflammatoire se produit dans le nasopharynx. Si l'enfant a un ganglion lymphatique derrière l'oreille, la réponse doit être recherchée dans la bouche du bébé.

Les causes de l'inflammation

La lymphadénite est une inflammation des ganglions lymphatiques. Afin de comprendre comment le traiter, vous devez en découvrir la raison, qui peut se révéler être:

  • infection;
  • maladie immunitaire (rhumatismes, lupus);
  • oncologie.

Le plus souvent, la lymphadénite chez un enfant derrière l'oreille est la conséquence d'un processus inflammatoire infectieux dans le nasopharynx. Si un enfant contracte une infection virale ou bactérienne qui a provoqué un écoulement nasal et une inflammation des amygdales, une augmentation du ganglion lymphatique derrière l'oreille y répondra certainement..

Le nez qui coule peut provoquer une lymphadénite.

Les symptômes de la lymphadénite derrière les oreilles chez les enfants

Le ganglion lymphatique enflammé situé derrière l'oreille de l'enfant est facile à sentir. Il ressemble à un pois placé sous la peau. Parallèlement à une augmentation de l'organe filtrant, d'autres symptômes peuvent être notés:

  • nez qui coule
  • toux sèche;
  • gorge rouge;
  • haute température
  • douleur dans l'oreille (otite moyenne);
  • la faiblesse;
  • pâleur.

Intéressant! La dentition de la mâchoire supérieure peut affecter l'augmentation du ganglion lymphatique derrière l'oreille. L'inflammation des gencives provoque une augmentation des lymphocytes, qui, à son tour, affecte la taille des filtres corporels.

Manifestations cliniques de la lymphadénite

Souvent, il y a des situations où la mère, pendant les câlins, cherche à tâtons une balle mobile dans l'oreille du bébé, en même temps, il n'y a pas de symptômes associés. La première chose qu'une mère peut faire est d'examiner la cavité buccale du bébé. Les dommages mécaniques aux muqueuses peuvent provoquer une augmentation du nombre de lymphocytes dans le sang. Par conséquent, si un enfant se mord la langue, se blesse à la joue, cela peut affecter la taille du ganglion lymphatique derrière l'oreille. Cette réaction suggère que l'immunité du bébé est active et répond aux moindres perturbations du corps.

Les ganglions lymphatiques cervicaux répondent souvent par une augmentation du virus de l'herpès lorsqu'il entre dans la phase active. La varicelle ne fait pas exception. Presque toujours, le deuxième jour de la maladie, des bosses apparaissent sur le cou et l'arrière de la tête chez les bébés. Ils ne nécessitent pas d'attention particulière pour eux-mêmes et se reposent immédiatement après le recul de la maladie.

Diagnostic de pathologie

Lorsqu'un enfant a mal à l'oreille, vous devez rechercher une cause. Pour identifier l'agent causal du bébé, il est nécessaire de montrer au médecin. Un diagnostic nécessitera un test sanguin clinique. En ayant les résultats de l'analyse sous les yeux, il sera plus facile pour le médecin d'identifier l'agent pathogène.

Si l'oncologie est suspectée, ils doivent effectuer une ponction du nœud lui-même, car il inhibe non seulement les lymphocytes, mais également les cellules tumorales.

Attention! Un symptôme dangereux qui indique une possible oncologie est une augmentation simultanée de tous les ganglions lymphatiques dans le corps. Un signal dangereux est également une augmentation unique du nœud au-dessus de la clavicule gauche ou droite.

En cas de suspicion de leucémie, en plus d'un test sanguin clinique, un diagnostic échographique de la bosse elle-même peut être prescrit, si nécessaire - échographie des organes pelviens.

Analyse sanguine générale

Quand consulter un médecin

La lymphadénite elle-même est inoffensive. Le plus souvent, il peut être ignoré s'il n'y a pas de symptômes concomitants. Les signaux dangereux sont des situations où:

  • la zone de peau sous laquelle le nœud s'est agrandi est enflammée;
  • le toucher provoque des douleurs;
  • augmentation de la température du cône;
  • l'enfant n'avait pas de maladies concomitantes, le ganglion lymphatique s'enflammait sans raison apparente;
  • diminution de l'appétit;
  • la bosse ne disparaît pas plus de 4 semaines.

Une augmentation indolore, en règle générale, passe d'elle-même en 2-4 semaines. Toucher un tel morceau ne cause pas de douleur; le pois palpable est mobile et non chaud au toucher.

Si quelque chose gonfle dans l'oreille de l'enfant et que ça fait mal, ne cherchez pas une issue par vous-même - il est plus sage de montrer le problème.

Attention! Une vaccination contre la tuberculose peut augmenter le ganglion lymphatique axillaire. Il s'agit d'une réaction courante à un pathogène vivant, quoique affaibli. Cette situation ne nécessite que de l'observation..

Le danger du phénomène et la possibilité de complications

Situations où le ganglion lymphatique a cessé d'être mobile du côté malade, a fusionné avec des tissus, commence à s'infecter et peut être une indication directe d'une intervention chirurgicale. La bosse enlevée doit être envoyée à une biopsie pour exclure le pire diagnostic. Le résultat d'une telle étude est souvent le diagnostic de troubles du système immunitaire, tels que:

  • rhumatisme;
  • lupus;
  • Virus du SIDA.

Il arrive souvent que le ganglion lymphatique enflammé à un moment donné ait été laissé sans surveillance par le personnel médical, après un très petit laps de temps, le tissu lymphoïde est déjà devenu une partie de la métastase. C'est pourquoi les pédiatres demandent à tous les bosses de montrer au médecin les résultats d'un test sanguin général.

Prévention et pronostic

Le travail du système immunitaire est un mécanisme complexe qui assure l'activité humaine. Tout le monde peut tomber malade ou perturber l'intégrité de la peau. Avec tout cela, l'immunité aide à faire face. Les parents peuvent enseigner aux enfants comment protéger leur corps. Merci à quelles fonctions de protection ne seront pas gaspillées. Assez pour cela:

  • vacciné en temps utile contre les maladies infectieuses contrôlées;
  • adhérer au sommeil et à l'éveil;
  • bien manger, en minimisant les frits, salés, gras;
  • traiter immédiatement les égratignures et les abrasions avec des antiseptiques ou laver avec du savon;
  • ne commencez pas de problèmes avec les dents - en raison de la suppuration de la mâchoire, le ganglion lymphatique du côté malade sera enflammé.

L'enfant tombera malade plusieurs fois par an, en particulier pour les enfants fréquentant les jardins d'enfants. Dans le contexte des infections virales respiratoires aiguës, les ganglions lymphatiques peuvent augmenter de taille. Si le médecin, après avoir examiné l'enfant, a expliqué que l'enflure disparaîtrait bientôt d'elle-même, vous devez vous calmer et regarder la bosse. Son indolence et sa mobilité ne devraient pas devenir un sujet de préoccupation. Les pédiatres disent que tout ce qui dérange la mère et ne dérange pas le bébé n'est pas un problème.

Ganglions lymphatiques chez les enfants - recherche, examen, palpation

Les ganglions lymphatiques font partie du système lymphatique, à travers eux, le drainage de certaines zones anatomiques est effectué. Les ganglions lymphatiques remplissent des fonctions de barrière et immunitaires.

Ganglions lymphatiques chez les enfants - recherche

Caractéristiques anatomiques et physiologiques des ganglions lymphatiques

Les ganglions lymphatiques périphériques chez les enfants sont des formations rondes ou ovales de différentes tailles, généralement situées au confluent des vaisseaux lymphatiques. La formation finale des ganglions lymphatiques se produit dans la période postnatale. Chez les nouveau-nés, la capsule des ganglions lymphatiques est très fine et tendre, les trabécules ne sont pas suffisamment développées. Les ganglions lymphatiques sont de petite consistance molle, donc leur palpation est difficile. La taille et le nombre de ganglions lymphatiques augmentent à la fin de la première moitié de la vie. Chez les nouveau-nés et les enfants des premières années de vie, les ganglions lymphatiques ont un schéma clair caractéristique en raison de constrictions dans la zone des valves incomplètement formées.

À l'âge d'un an, les ganglions lymphatiques chez les enfants peuvent déjà être palpés chez la plupart des enfants. Associés à une augmentation progressive du volume, ils se différencient davantage.

À 3 ans de vie, une fine capsule de tissu conjonctif est bien définie, contient des cellules réticulaires à croissance lente. À l'âge de 7 à 8 ans, les trabécules commencent à se former dans le ganglion lymphatique avec un stroma réticulaire prononcé, qui se développent dans certaines directions et forment le squelette du ganglion. À l'âge de 12-13 ans, le ganglion lymphatique a une structure complète: une capsule de tissu conjonctif bien développée, des trabécules, des follicules, des sinus plus étroits et un tissu réticulaire moins abondant, un appareil valvulaire mature. Chez les enfants, les ganglions lymphatiques situés à proximité sont reliés les uns aux autres par de nombreux vaisseaux lymphatiques.

Pendant la puberté, la croissance des ganglions lymphatiques s'arrête, ils subissent en partie un développement inverse. Le nombre maximum de ganglions lymphatiques est de 10 ans. Un adulte a plus de 400 ganglions lymphatiques, leur masse est d'environ 1% du poids corporel (500-1000 g).

La réponse des ganglions lymphatiques à divers agents (le plus souvent infectieux) est détectée chez l'enfant à partir du 3ème mois de vie. À 1-2 ans, la fonction barrière des ganglions lymphatiques est faible, ce qui explique la généralisation fréquente de l'infection à cet âge.

Dans la période préscolaire, les ganglions lymphatiques peuvent déjà servir de barrière mécanique et répondre à la présence d'agents pathogènes infectieux avec une réaction inflammatoire. Chez les enfants de cet âge, une lymphadénite survient souvent, y compris purulente et caséeuse (avec tuberculose).

À l'âge de 7 à 8 ans, il devient possible de supprimer l'infection dans le ganglion lymphatique. À cet âge et chez les enfants plus âgés, les agents pathogènes pénètrent dans les ganglions lymphatiques, mais ne provoquent pas de suppuration ou d'autres changements spécifiques..

Ganglions lymphatiques chez les enfants - examen

Examen et examen de l'enfant

L'enfant ou ses parents eux-mêmes peuvent remarquer une augmentation prononcée des ganglions lymphatiques; avec lymphadénite, des plaintes de douleur, l'apparition d'un gonflement ou une rougeur dans la zone des ganglions lymphatiques sont possibles.

À l'examen, seuls des ganglions lymphatiques hypertrophiés et situés de manière superficielle peuvent être détectés. Avec la lymphadénite, une hyperémie de la peau et un œdème du tissu adipeux sous-cutané sur le ganglion lymphatique enflammé sont détectés.

Ganglions lymphatiques chez les enfants - palpation

Des palpations des groupes suivants de ganglions lymphatiques périphériques sont disponibles (les 7 premiers groupes des suivants sont combinés sous le nom général de "ganglions lymphatiques cervicaux"):

Occipital, situé sur les tubercules de l'os occipital; recueillir la lymphe du cuir chevelu et de la nuque.

Mastoïde, située derrière les oreilles dans la région du processus mastoïde, et parotide, localisée devant l'oreille sur la glande salivaire parotide; recueillir la lymphe de l'oreille moyenne, de la peau entourant l'oreille, des oreillettes et du méat auditif externe.

Submandibulaire, situé sous les branches de la mâchoire inférieure; recueillir la lymphe de la peau du visage et de la muqueuse des gencives.

Les mentons (généralement un de chaque côté) collectent la lymphe de la peau de la lèvre inférieure, de la muqueuse gingivale et des incisives inférieures.

Col utérin antérieur, situé devant le lat. sternocleidomastoideus, principalement dans le triangle cervical supérieur; ils collectent la lymphe de la peau du visage, de la glande parotide, des muqueuses du nez, du pharynx et de la bouche.

Postérieur, situé sur la marge postérieure de la lat. sternocleidomastoideus et devant le muscle trapèze, principalement dans le triangle cervical inférieur; recueillir la lymphe de la peau du cou et partiellement du larynx.

Sous-claviculaire, situé dans la fosse supraclaviculaire; recueillir la lymphe de la peau du haut de la poitrine, de la plèvre et de l'apex des poumons.

Sous-clavière située dans les zones sous-clavières; recueillir la lymphe de la peau de la poitrine et de la plèvre.

Axillaire situé dans la fosse axillaire; recueillir la lymphe de la peau des membres supérieurs, à l'exception des doigts III, IV, V et de la surface interne de la main.

Thoracique situé à l'intérieur du lat. axillaris, antérieur sous le bord inférieur du lat. pectoralis major, recueillir la lymphe de la peau de la poitrine, de la plèvre pariétale, en partie des poumons et des glandes thoraciques.

Coude, ou cubital, situé dans le sulcus bicipitalis (sillon du biceps); recueillir la lymphe de la peau des doigts III, IV, V et de la surface interne de la main.

Inguinal, situé le long du ligament inguinal; ils collectent la lymphe de la peau des membres inférieurs, du bas-ventre, des fesses, du périnée, des organes génitaux et de l'anus.

Poplité, située dans la fosse poplitée; recueillir la lymphe de la peau du pied.

La connaissance de l'emplacement des ganglions lymphatiques et de la direction des vaisseaux lymphatiques menant et provoquant la lymphe aide à déterminer les portes d'entrée de l'infection et la source des lésions focales, car parfois aucun changement n'est constaté sur le site de l'introduction de l'agent pathologique, tandis que les ganglions lymphatiques régionaux sont élargis et douloureux.

Palpation des ganglions lymphatiques

Lors de la palpation des ganglions lymphatiques, faites attention aux paramètres suivants:

Taille (normalement, le diamètre des ganglions lymphatiques ne dépasse pas 0,5 cm, c'est-à-dire pas plus que la taille d'un pois). On distingue les tailles de ganglions lymphatiques suivantes:

  • avec grain de mil (I degré),
  • aux lentilles (degré II),
  • avec un pois (degré III),
  • avec haricot (degré IV),
  • à la noisette (degré V),
  • avec œuf de pigeon (degré VI).

Les ganglions lymphatiques élargis peuvent être symétriques, étendus ou isolés et atteindre un degré tel qu'ils deviennent visibles à l'examen.

Quantité (pas plus de trois nœuds palpables dans le groupe - ganglions lymphatiques simples, plus de trois - multiples).

Cohérence (souple, élastique, dense), largement dépendante de la prescription de la pathologie; au cours du processus chronique, les nœuds sont denses, dans la phase aiguë - mous.

Mobilité (normalement les nœuds sont mobiles).

Attitude envers la peau, le tissu adipeux sous-cutané et entre eux (normalement non soudé).

Sensibilité et douleur à la palpation (normalement insensibles et indolores), indiquant un processus inflammatoire aigu.

La palpation des groupes symétriques de ganglions lymphatiques (à l'exception des ganglions ulnaires) est réalisée simultanément, avec les deux mains. Typiquement, chez les enfants en bonne santé, pas plus de trois groupes de ganglions lymphatiques peuvent être palpés (cervical, axillaire, inguinal). Normalement, les ganglions lymphatiques sous-mentaux, sous-claviers, thoraciques, cubitaux et poplités ne sont pas palpés. L'état des ganglions lymphatiques correspond à la norme, s'ils sont plus petits qu'un pois, de consistance unique, souple et élastique, mobiles, non soudés à la peau et entre eux, indolores.

En plus d'une étude clinique des ganglions lymphatiques, si nécessaire, un diagnostic plus précis de la nature de leurs lésions est réalisé par ponction, biopsie et lymphographie.

Lésions des ganglions lymphatiques chez les enfants

Terminologie et sémiotique des lésions des ganglions lymphatiques:

Polyadénie - une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques.

Adénopathie - une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques observée dans les processus infectieux, inflammatoires et néoplasiques. Dans ce cas, une augmentation est possible en raison d'une hyperplasie réactive en raison de la réponse immunitaire à l'infection et en raison de l'implication des ganglions lymphatiques directement dans le processus inflammatoire ou tumoral.

La lymphadénite est une inflammation du ganglion lymphatique, qui se manifeste par des douleurs à la palpation, un œdème des tissus environnants (périadénite) et une rougeur de la peau au-dessus. Les nœuds eux-mêmes deviennent denses et, avec une fusion purulente, ils fluctuent. Lorsqu'il est impliqué dans le processus entourant le tissu sous-cutané, l'adénoflegmon se développe. La lymphadénite peut être aiguë ou chronique, locale ou diffuse, en raison d'une maladie générale ou d'une infection locale. Si une lymphadénite régionale s'est développée en raison d'un foyer inflammatoire dans la partie inférieure du membre, vous pouvez parfois trouver sur sa peau une étroite bande d'hyperémie (lymphangite), allant du site de l'inflammation au nœud.

Une violation de la mobilité du ganglion lymphatique se produit avec son inflammation et son adhérence aux tissus sous-jacents, ainsi qu'avec la germination d'une tumeur.

L'élargissement local (régional) des ganglions lymphatiques est noté dans les processus cutanés purulents: folliculite, pyodermite, furonculose, abcès miliaires multiples, plaies infectées, hydradénite, etc..

Avec l'angine de poitrine, la diphtérie et la scarlatine, une augmentation et une douleur des ganglions lymphatiques cervicaux antérieurs sont détectées.

La rubéole est caractérisée par une augmentation et une douleur significatives des ganglions lymphatiques occipitaux.

Avec les oreillons, les ganglions lymphatiques de l'oreille augmentent en premier lieu.

La maladie des griffes du chat (félinose) s'accompagne d'une réaction de longue durée des ganglions lymphatiques cubitaux ou axillaires.

La tuberculose des ganglions lymphatiques périphériques survient le plus souvent dans le groupe cervical. Dans ce cas, les nœuds sont un paquet de taille significative, dense et indolore avec une tendance à la décomposition caséeuse et à la formation de fistules, après quoi des cicatrices rétractées inégales restent. Les nœuds sont soudés ensemble, avec la peau et le tissu sous-cutané. Des changements similaires sont observés avec la lymphadénite actinomycotique..

Les maladies non transmissibles, telles que le lymphosarcome, peuvent se manifester cliniquement par une augmentation d'un groupe de ganglions lymphatiques (cervicaux ou supraclaviculaires). De plus, les nœuds sont généralement très denses, indolores, sans modifications inflammatoires locales..

La lymphadénopathie généralisée survient dans de nombreuses maladies infectieuses et non infectieuses, mais dans certaines d'entre elles, elle présente certaines caractéristiques diagnostiques importantes.

La lymphadénopathie généralisée est l'un des signes caractéristiques et précoces de l'infection par le VIH. Les ganglions lymphatiques de densité modérée, sensibles ou légèrement douloureux à la palpation, ne sont pas fondus ensemble et avec les tissus environnants, ont des contours lisses.

Avec la mononucléose infectieuse, tous les groupes de ganglions lymphatiques augmentent, mais surtout - postérieurement. Ils sont souvent visibles lors de l'examen, en particulier lorsque vous tournez la tête sur le côté. Développement possible de lymphostase et apparition de poches du visage.

Avec la rougeole, une lymphadénopathie généralisée se produit, principalement liée aux ganglions lymphatiques cervicaux, occipitaux et axillaires.

Avec l'infection à adénovirus et la parainfluenza, les ganglions lymphatiques cervicaux, antéropostérieurs et occipitaux postérieurs augmentent modérément..

Dans l'intoxication tuberculeuse chronique, presque tous les groupes de ganglions lymphatiques palpent, ils sont multiples, petits et denses ("calculs").

Avec la toxoplasmose, les ganglions lymphatiques (généralement cervicaux, axillaires et inguinaux) sont agrandis à la taille d'une noisette, parfois ils forment des paquets, mais chaque ganglion lymphatique peut y être palpé. Les nœuds de cette maladie sont indolores et ne suppurent pas.

Avec la peste et la tularémie, il y a une augmentation significative des ganglions lymphatiques sous la forme de grands conglomérats - bubons, fusionnés avec une peau brillamment hyperémique et chaude.

La lymphogranulomatose commence généralement par une augmentation de certains groupes de ganglions lymphatiques périphériques, généralement cervicaux et submandibulaires. Progressivement, les ganglions lymphatiques s'élargissent et fusionnent en grands conglomérats. Leur consistance est élastique, la quantité est augmentée, il n'y a aucune douleur, au toucher ils ressemblent à un "sac de pommes de terre". L'examen histologique d'échantillons de biopsie de ganglions lymphatiques élargis et la détection de cellules de Berezovsky-Sternberg en eux sont cruciaux dans le diagnostic différentiel..

Dans la leucémie lymphoblastique aiguë, les ganglions lymphatiques de tous les groupes augmentent rapidement de taille, sont juteux et indolores..

Pourquoi l'enfant a-t-il des ganglions lymphatiques élargis: norme et pathologie

Les ganglions lymphatiques hypertrophiés sont une réaction naturelle du corps à divers processus pathologiques. La taille des ganglions lymphatiques est étroitement liée à l'immunité générale, car ces organes du système lymphatique sont les premiers à répondre aux maladies infectieuses. Cependant, une augmentation des ganglions lymphatiques n'indique pas toujours une pathologie. Pourquoi les ganglions lymphatiques de l'enfant sont élargis et comment cela se manifeste - cette question devrait être traitée plus en détail.

Les ganglions lymphatiques sont normaux

Normalement, les ganglions lymphatiques ne font pas mal, et si un tubercule visible apparaît sous la peau, vous devez rapidement montrer l'enfant au médecin

Les ganglions lymphatiques de l'enfant augmentent en raison de diverses maladies, il s'agit d'une réaction normale du corps à l'introduction d'agents pathogènes. Dans ce cas, le système immunitaire des enfants se renforce finalement d'environ 6-7 ans, donc, à un âge plus précoce, une augmentation des ganglions lymphatiques est souvent observée.

Normalement, la taille des ganglions lymphatiques chez les enfants est de 3 à 15 mm, selon leur emplacement. Dans le même temps, la norme de la taille des ganglions lymphatiques pour les enfants est très arbitraire et dépend de l'état général de santé et des caractéristiques physiologiques du bébé. Chez certains enfants, les ganglions lymphatiques sont toujours un peu plus gros, ce qui peut être une variante de la norme pour un enfant particulier.

La taille des ganglions lymphatiques chez les enfants dépend de la localisation de ces organes. Ainsi, les ganglions lymphatiques cervicaux, axillaires, inguinaux et poplités chez toutes les personnes diffèrent en tailles importantes en raison de leur emplacement en surface. Dans ce cas, un diamètre allant jusqu'à 10-15 mm peut être considéré comme la norme, mais les ganglions lymphatiques de 5-7 mm ne sont pas une déviation.

Les ganglions lymphatiques internes situés dans la poitrine ou la cavité abdominale sont généralement assez petits chez les enfants - pas plus de 5 mm. Cependant, avec une augmentation des ganglions lymphatiques chez un enfant dans un contexte de maladies des organes internes, la taille de ces ganglions peut être le double de la norme.

En règle générale, en parlant de ganglions lymphatiques élargis chez un enfant, ils signifient des ganglions superficiels qui sont facilement palpables. Il s'agit notamment du col utérin (des deux côtés du larynx), axillaire (situé dans la fosse axillaire), inguinal (situé dans le pli entre l'aine et le haut de la cuisse). Un symptôme alarmant est une augmentation marquée de ces groupes de ganglions lymphatiques avec la formation d'un gros tubercule sous la peau.

Normalement, les ganglions lymphatiques ne font pas mal. La palpation des ganglions superficiels ne provoque pas d'inconfort sévère, un petit syndrome douloureux ne peut être associé qu'à une forte pression sur le ganglion. Si un tubercule visible apparaît sous la peau et que l'épiderme qui l'entoure devient rouge - vous devez montrer le bébé au médecin. Dans le même temps, ces symptômes caractéristiques sont absents avec une augmentation des ganglions lymphatiques internes, dont les pathologies ne peuvent être suspectées que par des signes indirects.

Augmentation des ganglions lymphatiques chez un enfant

Les ganglions lymphatiques hypertrophiés chez les enfants sont appelés lymphadénopathies. Selon la CIM-10, cet état est indiqué par le code R59. Dans ce cas, la lymphadénopathie n'est pas une maladie à part entière, car elle caractérise la réaction spécifique du corps à une diminution de l'immunité.

En fait, l'état des ganglions lymphatiques est une sorte d'indicateur de l'immunité. Étant donné que le système immunitaire d'un enfant d'un an n'est pas encore complètement renforcé, les ganglions lymphatiques peuvent se développer sans raison apparente. Seul un médecin peut identifier avec précision la cause d'une telle violation, cependant, en l'absence de maladies infectieuses et inflammatoires, une légère augmentation des ganglions lymphatiques peut être considérée comme une option normale pour les bébés de 1 à 3 ans.

Les symptômes de la lymphadénopathie

Avec une augmentation des ganglions lymphatiques, l'enfant connaîtra une faiblesse générale du corps et une léthargie constante

Si l'enfant a des ganglions lymphatiques hypertrophiés, cela peut être remarqué avec la palpation. Vous devez d'abord déterminer quels ganglions lymphatiques chez les enfants sont palpés normalement. Vous pouvez sentir indépendamment les ganglions lymphatiques cervicaux, parotides et axillaires. Dans le même temps, la palpation ne doit pas provoquer de douleur. Le ganglion lymphatique doit avoir des contours clairs et une structure homogène. Pour la palpation, il est nécessaire d'appuyer sur la zone autour du nœud, car ils sont situés dans la couche graisseuse sous-cutanée.

Il est possible de déterminer la lymphadénopathie chez les enfants même avec un examen visuel. Cela est dû au fait que les ganglions lymphatiques sont considérablement élargis et acquièrent l'apparence d'un gros tubercule sous la peau. Avec une augmentation des ganglions lymphatiques superficiels, une rougeur de la peau autour d'eux est souvent observée.

  • faiblesse générale;
  • fatigabilité rapide;
  • inconfort de pression;
  • sueurs nocturnes.

En cas d'augmentation des ganglions lymphatiques internes, les symptômes visibles peuvent être absents. Cela est dû au fait que ces groupes de ganglions lymphatiques sont situés près des organes internes. Ainsi, un symptôme d'hypertrophie des ganglions lymphatiques dans la poitrine est l'enrouement, une respiration sifflante, une toux improductive. Avec une augmentation des ganglions lymphatiques de la cavité abdominale, des troubles dyspeptiques sont observés - flatulences, nausées, vomissements, diminution de l'appétit, ballonnements.

Avec une augmentation des ganglions lymphatiques, la température corporelle peut augmenter, en moyenne, à 37,5 degrés. Cela n'est pas associé à la lymphadénopathie, mais aux causes de son développement - des maladies résultant d'un système immunitaire affaibli..

Pourquoi les ganglions lymphatiques augmentent-ils chez les enfants?

Les causes de l'élargissement des ganglions lymphatiques chez les enfants sont diverses. Ceux-ci inclus:

  • immunodéficience;
  • infections bactériennes;
  • les maladies virales;
  • processus inflammatoires dans le corps;
  • maladies auto-immunes;
  • réactions allergiques;
  • vaccination;
  • prendre des médicaments.

Les ganglions lymphatiques hypertrophiés chez les enfants se trouvent généralement sur le cou, car ce groupe de ganglions lymphatiques répond à toute maladie, comme la grippe, l'amygdalite et le SRAS. Seul un médecin peut répondre avec précision à la question de savoir pourquoi l'enfant a des ganglions lymphatiques hypertrophiés.

Les raisons de l'élargissement des ganglions lymphatiques chez les bébés peuvent être liées aux particularités du développement du système immunitaire. Par exemple, chez les enfants au cours des six premiers mois de la vie, il peut y avoir une légère augmentation des ganglions lymphatiques en raison d'un affaiblissement général du corps, des coliques ou des poussées dentaires. Dans ce cas, le système lymphatique répond simplement à l'état général d'immunité, mais une augmentation des ganglions lymphatiques n'est pas une pathologie.

Inflammation des ganglions lymphatiques chez un enfant

La lymphadénite (inflammation des ganglions lymphatiques) se développe à la suite d'une infection pénétrant dans le ganglion lymphatique (avec infections virales respiratoires aiguës, grippe et autres maladies infectieuses)

Les ganglions lymphatiques de l'enfant sont agrandis pour diverses raisons, qui ne représentent pas toujours un danger pour la santé. Très souvent, une augmentation des ganglions lymphatiques est une conséquence du processus naturel de formation du système immunitaire, et non le résultat d'une maladie.

Dans le même temps, si un enfant a des ganglions lymphatiques cervicaux, c'est une grave source de préoccupation. Les ganglions lymphatiques cervicaux enflammés chez les enfants sont observés avec des processus inflammatoires locaux de nature infectieuse. L'inflammation des ganglions lymphatiques chez les enfants est appelée lymphadénite. Dans la CIM-10, cette maladie est indiquée par le code L04.

Cette pathologie se développe en raison de la pénétration d'une infection dans le ganglion lymphatique. Il se présente sous une forme aiguë avec des symptômes sévères, provoquant un inconfort important. Si les ganglions lymphatiques de l'enfant deviennent souvent enflammés, il est nécessaire de montrer le bébé au médecin et de subir un examen complet pour détecter les infections cachées.

Les symptômes de la lymphadénite

Il est possible de soupçonner qu'un enfant a un ganglion lymphatique enflammé par la présence des signes suivants:

  • une forte augmentation de la température corporelle (supérieure à 38,5 degrés);
  • la formation d'un gros tubercule sous la peau au site du ganglion lymphatique;
  • rougeur de la peau;
  • douleur sévère du ganglion lymphatique pendant la palpation;
  • une augmentation de la taille du foie et de la rate;
  • symptômes d'intoxication générale.

Il est important de savoir que la lymphadénite ne se développe qu'en raison d'une infection. L'inflammation des ganglions lymphatiques chez un enfant qui fait ses dents n'est pas une réaction normale du corps, mais indique un processus pathologique. Dans le même temps, une augmentation des ganglions lymphatiques (lymphadénopathie) pendant cette période est une variante de la norme et est due au fait que toutes les forces du corps visent à faciliter le processus de dentition, de sorte que le système immunitaire s'affaiblit.

Causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques

L'otite moyenne peut facilement provoquer une lymphadénite des ganglions lymphatiques chez l'enfant

Le ganglion lymphatique chez un enfant peut s'enflammer dans le contexte de maladies infectieuses des organes situés à proximité du groupe de ganglions lymphatiques touchés. Raisons principales:

  • furonculose;
  • amygdalite aiguë;
  • sinusite bactérienne;
  • Otite moyenne aiguë;
  • stomatite fongique;
  • candidose buccale;
  • érysipèle de l'épiderme;
  • tuberculose et autres.

La première chose à faire si un enfant a un ganglion lymphatique enflammé est de consulter un médecin. Le traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques est prescrit en tenant compte des causes de la lymphadénite.

Quel est le danger d'agrandissement et d'inflammation des ganglions lymphatiques chez un enfant?

Toute perturbation du fonctionnement des ganglions lymphatiques entraîne une immunité encore plus faible. De plus, les pathologies des ganglions lymphatiques indiquent qu'un dysfonctionnement s'est produit dans le corps. Étant donné que la lymphadénopathie et la lymphadénite peuvent être causées par des maladies dangereuses, il est important de prêter attention aux symptômes alarmants et d'être examiné à temps pour détecter et traiter la maladie sous-jacente à temps.

Les maladies dangereuses qui provoquent l'élargissement des ganglions lymphatiques comprennent l'infection à VIH, la syphilis et la tuberculose. De plus, des pathologies des ganglions lymphatiques peuvent survenir dans le contexte d'un cancer du système lymphatique (lymphome) ou d'une oncopathologie des organes internes.

Sur la façon de traiter les ganglions lymphatiques chez un enfant, vous devriez consulter votre médecin. L'automédication dans ce cas est inacceptable.

Comment déterminer vous-même l'augmentation des ganglions lymphatiques?

Les parents peuvent détecter indépendamment les pathologies des ganglions lymphatiques superficiels chez l'enfant en utilisant la palpation. Normalement, la pression sur le ganglion lymphatique ne devrait pas causer d'inconfort, et leur taille est petite, par conséquent, pour sentir le ganglion, il est nécessaire de faire de petits efforts. Les ganglions lymphatiques élargis sur le cou et les aisselles sont facilement palpables, et la palpation provoque une gêne chez l'enfant associée à la pression du nœud élargi sur les tissus environnants.

Diagnostique

Si nécessaire, un prélèvement de la gorge sera effectué pour le diagnostic.

Un premier examen est effectué par un pédiatre. Après un examen physique et une palpation des ganglions lymphatiques, le médecin orientera sûrement le patient vers des tests sanguins généraux et biochimiques. Ces examens vous permettent d'évaluer l'état du système immunitaire par le nombre de cellules immunitaires (lymphocytes), ainsi que de détecter les processus inflammatoires cachés.

Les tests obligatoires pour les enfants comprennent également les tests de selles et d'urine..

De plus, un prélèvement de la gorge doit être effectué, car les maladies inflammatoires des amygdales provoquent souvent une augmentation des ganglions lymphatiques. L'enfant doit être examiné par un oto-rhino-laryngologiste pour exclure une amygdalite, une otite moyenne, une sinusite.

Avec une augmentation significative des ganglions lymphatiques, une échographie est nécessaire. De plus, une radiographie, une IRM ou une TDM peuvent être prescrites - en fonction des symptômes qui l'accompagnent et de l'emplacement des ganglions lymphatiques hypertrophiés ou enflammés.

Méthodes de traitement

Les ganglions lymphatiques hypertrophiés ne nécessitent pas de traitement séparé. Lorsque des symptômes de lymphadénopathie apparaissent, il est important de subir un examen complet pour identifier la cause du trouble et guérir la maladie sous-jacente. Chez un bébé de moins de 4 ans, une légère augmentation des ganglions lymphatiques peut être une caractéristique liée à l'âge, donc le traitement n'est pas toujours prescrit.

Le traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques chez un enfant est basé sur un traitement antibactérien. Dans ce cas, les antibiotiques sont sélectionnés en tenant compte du type d'agent pathogène. Comment traiter les ganglions lymphatiques chez un enfant enflammé dans le contexte d'autres maladies inflammatoires - cela dépend de la cause profonde du trouble. Dans ce cas, il est également important d'éliminer d'abord l'infection à l'origine de la maladie..

Ne vous auto-médicamentez pas, car cela peut être dangereux. Il est important d'abord de pouvoir déterminer la nature du trouble, d'identifier la cause de la pathologie, puis d'obtenir des recommandations du médecin sur la façon de traiter l'inflammation des ganglions lymphatiques chez les enfants.