Image

Ombres focales dans les poumons. Manifestations de pneumonie: diminution du poumon

Souvent, pour un examen informatif de l'état des poumons, une radiographie est prescrite. Sa mise en œuvre peut être montrée pour clarifier les données de la fluorographie ou le tableau clinique de la maladie du patient. Étant donné que, dans les maladies pulmonaires, la densité des tissus dans les zones touchées est généralement augmentée, la radiographie montrera une tache à ce point de l'image. Lorsque le patient, en regardant la radiographie reçue, y voit des taches, la première pensée qui vient à l'esprit est le «cancer». Que signifie la panne des poumons sur la radiographie, que peut-elle être? Et pourquoi surgissent-ils?

Gradation diffuse - pneumonie de tout le poumon gauche

Pourquoi des taches blanches apparaissent sur une radiographie?

Les raisons de l'apparition de taches blanches sur l'image peuvent être différentes:

Gradation bilatérale inférieure dans les poumons (plus à gauche qu'à droite) et une légère violation de la transparence à gauche

Pour une image plus complète du processus pathologique, en plus de la prise directe, prenez des photos supplémentaires dans les projections latérales et obliques. Chaque spot localisé sur une radiographie, le médecin évalue un certain nombre de paramètres:

  • L'emplacement de la panne. Il peut être situé dans la région supérieure du tissu pulmonaire, au milieu et en bas. De plus, les poumons conditionnellement sont divisés en la zone intérieure, le milieu et l'extérieur. Cela permet de fournir une image plus claire de la pathologie à l'avenir..
  • La taille. Le raffinement de ce paramètre vous permet de définir la zone du processus pathologique dans les poumons.
  • Degré de gravité. Sur cette base, déterminez la densité de la lésion. La tache dans l'image peut avoir une intensité très prononcée, faible ou moyenne.
  • Contours de gradation. Par quels contours le point a, même ou irrégulier, clairement exprimé ou non, il est déterminé, par exemple, la nature de la tumeur ou du néoplasme.

Il existe une autre classification des taches sur la radiographie, selon laquelle les différents types de pannes suivantes sont distingués.

Gradation fractionnée

Avec ce type de spot, sa forme est clairement visible sur la radiographie. De plus, il peut être convexe, avoir une forme concave ou rectiligne. Une telle panne dans le poumon peut survenir en cas de processus chronique. Il peut s'agir d'un processus purulent, d'une cirrhose ou d'un processus destructeur des bronches.

En règle générale, le cancer et les formations bénignes entraînent l'apparition de taches dans la zone inférieure et médiane de l'organe.

Gradation focale

Ces taches sur les poumons ne sont pas très grandes, jusqu'à environ 1 cm, elles peuvent indiquer un processus inflammatoire ou un autre processus qui vient de commencer. De plus, l'apparition de telles pannes sur l'image peut indiquer une pathologie vasculaire. En raison de l'incertitude de la raison, le médecin dirige généralement le patient pour un examen supplémentaire (par exemple, TDM, tests, radiographie ciblée).

La gradation focale dans les poumons peut indiquer la présence d'un cancer périphérique, d'un infarctus pulmonaire, d'une tuberculose focale et d'autres maladies. Une fièvre élevée, des maux de tête, une toux et des douleurs thoraciques, combinés à une image radiologique similaire, provoquent une suspicion de bronchopneumonie. Un infarctus pulmonaire s'accompagne de symptômes de maladie cardiaque, de crachats de sang, de thrombophlébite.

Assombrissement indéfini

Ces taches sont caractérisées par l'absence de forme et de gravité particulières des contours. Pour établir un diagnostic précis, des tests sanguins et urinaires supplémentaires sont nécessaires, ainsi que l'utilisation d'autres méthodes de diagnostic (par exemple, la TDM). Maladies possibles dans lesquelles de vagues taches blanches apparaissent sur la radiographie:

  • pneumonie;
  • infarctus pulmonaire;
  • pleurésie;
  • hémorragie;
  • gonflement et autres.

Lors du diagnostic, les données de laboratoire et le tableau clinique de la maladie sont d'une grande importance.

Blackout liquide

Parfois, un œdème tissulaire peut survenir dans les poumons. Si la pression dans les vaisseaux augmente, la sortie de fluide de ceux-ci dans l'appareil alvéolaire de l'organe est possible. De plus, un certain nombre de substances toxiques peuvent perturber la perméabilité de la paroi alvéolaire. Dans ce cas, le liquide pénètre également dans le tissu pulmonaire. Le liquide dans les poumons viole l'activité fonctionnelle de l'organe.

Ces pathologies qui surviennent le plus souvent avec une violation du système cardiovasculaire se manifestent dans l'image par une atténuation..

Gradation segmentaire

S'il a la forme d'un triangle, cela indique des maladies telles que:

  • tumeur cancéreuse;
  • éducation bénigne;
  • pneumonie;
  • la présence de métastases d'autres organes;
  • tuberculose;
  • la présence de liquide dans la cavité pleurale et ainsi de suite.

Sans faute, un examen complet supplémentaire est prescrit pour poser le bon diagnostic. L'expérience et l'alphabétisation du médecin sont d'une grande importance dans ce cas..

Gradation focale

Ils sont représentés par des taches rondes simples d'environ 1 cm. Ils peuvent être atteints de maladies telles que:

  • pneumonie;
  • augmentation de la teneur en liquide;
  • tuberculose (tuberculome);
  • kystes;
  • abcès.

Parfois, ils sont la preuve d'un cancer ou d'une tumeur bénigne (lipomes, adénomes). Dans tous les cas, un examen complémentaire est nécessaire..

Que faire en repérant sur une radiographie?

Si une gradation sombre ou claire est détectée dans votre image, ne paniquez pas. La meilleure façon de sortir dans une telle situation n'est pas de peindre des images d'un avenir terrible, mais de suivre strictement les instructions du médecin.

Fondamentalement, lorsque des pannes sont détectées sur une radiographie, un examen supplémentaire approfondi est nécessaire. Demandez à votre médecin quelles autres méthodes de diagnostic peuvent fournir les informations nécessaires pour clarifier le diagnostic et passez-les en revue. Demandez également quelles maladies ou quels troubles peuvent donner la même image. Peut-être que la raison est cachée dans un endroit complètement différent.

Si la radiographie a montré une ombre dans les poumons, cela peut indiquer une pathologie ou une condition physiologique dangereuse. N'oubliez pas que la radiographie est un affichage de la somme de l'épaisseur des structures anatomiques.

Le syndrome des rayons X de noircissement dans les poumons se manifeste dans l'image comme un point blanc de différentes tailles (focal, segmentaire, sous-total, total). De nombreuses structures anatomiques et changements pathologiques participent à sa formation..

Si une radiographie montre un assombrissement des poumons, qu'est-ce que cela signifie? Examinons plus en détail dans l'article.

Qu'est-ce qui cause «l'assombrissement» des poumons dans l'image

Selon la localisation, un point blanc peut être:

L'obscurité dans les poumons est due à:

  • compactage des tissus dans le processus inflammatoire;
  • croissance tumorale;
  • abcès ou kystes limités;
  • effondrement du tissu pulmonaire avec atélectasie;
  • tuberculose.

Causes extrapulmonaires de gradation dans la poitrine photo:

  • inflammation exsudative et palpable de la plèvre;
  • formations pathologiques dans la colonne vertébrale et les côtes;
  • tumeurs du médiastin;
  • anévrisme aortique;
  • des ganglions lymphatiques enflés;
  • maladies de l'œsophage et des intestins (hernie);
  • pathologie du diaphragme;
  • lipome dans le sinus phrénique costal.

Roentgenogram. Éducation arrondie dans la projection de la racine droite (ganglion lymphatique élargi)

Les principales causes de taches sombres dans le poumon sur la radiographie

Décrivant les causes des taches dans le parenchyme pulmonaire, il convient de classer toutes les formations en: limité et commun.

Les radiologues considèrent l'ombre comme une atténuation limitée, qui ne dépasse pas 1,5 cm de diamètre.La forme de ces formations peut être ronde, ovale, bosselée ou de structure irrégulière. Avec la pleurésie saponifiée, la tache blanche a une forme triangulaire. Des ombres similaires peuvent être observées dans l'atélectasie..

Causes de gradation étendue:

  • pleurésie exsudative;
  • pneumonie;
  • tuberculose miliaire;
  • œdème pulmonaire.

Les taches blanches sur l'image provoquent des artefacts (corps étrangers).

Pour un diagnostic correct lors de la détection du syndrome de gradation, le radiologue doit avoir une connaissance des formes nosologiques de la maladie et une expérience pratique du déchiffrement des radiographies thoraciques. Les jeunes spécialistes ont peur d'effectuer des rayons X dans une projection latérale, car dans ces images l'image est formée en résumant de nombreuses structures anatomiques, ce qui complique considérablement la détection des maladies.

Parfois, la panne du parenchyme pulmonaire est une conséquence de la pneumonie et persiste chez l'homme pendant des années. Ces patients sont référés à la catégorie des rayons X positifs, sur laquelle ils ont mis la note correspondante dans le passeport de diagnostic aux rayons X.

La radiographie des poumons a révélé une tache sombre - qu'est-ce que c'est

S'il y a une tache sombre sur la radiographie, une augmentation de la légèreté du tissu pulmonaire doit être suspectée. Le syndrome peut être limité ou fréquent. Dans la forme, cela arrive: rond, ovale, triangulaire.

Gradation segmentaire sur une radiographie avec un chemin vers la racine (cancer périphérique)

Une tache sombre arrondie est observée sur l'image des poumons avec un kyste d'échinocoque. Certes, un contour blanc clair formé par la paroi du kyste peut être tracé autour de la formation..

L'emphysème (augmentation de la légèreté des alvéoles) se manifeste par une illumination totale des deux côtés. Avec une bulle emphysémateuse locale, la tache sombre est délimitée par plusieurs côtes ou un segment.

Le radiodiagnostic de ce syndrome n'est pas difficile pour les radiologues qui, pour leurs activités pratiques, ont vu de nombreuses photos d'organes thoraciques.

À quel point la gradation ou l'illumination des poumons est-elle dangereuse

Obscurcissement et illumination dans le parenchyme pulmonaire - est-ce dangereux? Pour répondre à cette question, le médecin doit analyser un ensemble de méthodes de laboratoire et instrumentales, examiner une personne. Ce n'est qu'alors qu'il peut dire si l'illumination ou le black-out est vraiment dangereux.

Le diagnostic par rayons X est une méthode de diagnostic auxiliaire. Il est destiné à compléter les informations sur l'état des organes et des tissus des patients. Si vous y prêtez attention, le dernier point est la «conclusion» du radiologue, mais pas le «diagnostic». Cette approche est acceptée en médecine car les rayons X "traversent" de nombreuses structures anatomiques, dont certaines ne sont pas affichées sur le film.

Il est facile de différencier la gradation totale après avoir reçu les résultats d'autres méthodes de diagnostic. Pour cette raison, les règles sanitaires stipulent qu'un examen aux rayons X n'est effectué qu'après tous les autres types de tests de diagnostic. L'approche permet non seulement de vérifier de manière fiable la conclusion, mais aussi de choisir la projection optimale pour obtenir un maximum d'informations sur les images.

La radiographie dans les réalités modernes de la médecine reste une méthode informative et simple. Il est utilisé dans le diagnostic des maladies des poumons, du cœur et d'autres organes. La fluorographie dans la détection de la pathologie pulmonaire est utilisée plus souvent. Cette méthode est considérée comme un dépistage et est accessible au public..

Les patients et les médecins rencontrent souvent des manifestations radiologiques telles que l'assombrissement des poumons lors de la fluorographie. Quelle est cette situation clinique, à quoi peut-elle être liée? L'article couvre également des questions telles que l'augmentation du schéma pulmonaire, la sclérose aortique et ses arcades.

Fluorographie gradation des poumons

Vous devez d'abord comprendre qu'une radiographie est une image négative. Il est plus pratique de l'examiner et de l'analyser à l'aide d'un négatoscope - un écran spécial. Les structures plus denses sont plus claires (blanches). Plus la densité est faible, plus l'image est sombre..

Les poumons sont un organe apparié contenant de l'air et du liquide interstitiel, ainsi que des vaisseaux sanguins avec du sang. Dans l'image, ce sont des champs sombres. En présence d'une zone plus lumineuse vue dans l'image avec un négatoscope, on parle d'un foyer ou d'un foyer de gradation, aussi paradoxal que cela puisse paraître.

Qu'est ce que ça pourrait être?

Parmi toutes les situations cliniques et radiologiques émergentes, le fait que l’étude sur la fluorographie ait révélé un black-out revêt une importance particulière. Il existe différentes variantes de ce phénomène..

Occultation importante dans les poumons à la fluorographie. Que cela puisse être, ne peut être jugé qu'après un examen plus approfondi. Un tel changement dans la projection des champs pulmonaires peut provoquer non seulement une maladie pulmonaire, mais également des dommages à d'autres organes de la poitrine: médiastin, diaphragme, œsophage, collecteurs lymphatiques.

La prochaine pathologie possible est un foyer arrondi ou un foyer de gradation. Il peut prendre la forme d'un cercle, d'une structure ovale, d'une ellipse. Il est important de comprendre en détail ce que l'assombrissement des poumons signifie sur une fluorographie de forme ovale. Et encore une fois, le médecin est confronté à la question de la localisation d'une formation ou d'un processus pathologique.

Les causes

Il existe de nombreux facteurs étiologiques potentiels du changement radiologique décrit. Vous pouvez le découvrir après des recherches supplémentaires.

Lorsqu'un black-out étendu dans les poumons est détecté par fluorographie, les causes doivent être recherchées à l'aide d'une technique radiologique à projections multiples. Lorsque les structures médiastinales sont déplacées vers le côté du foyer d'ombrage, un effondrement pulmonaire, son absence (après pulmonectomie), ainsi qu'une déformation cirrhotique du tissu pulmonaire sont suspectés. Cette dernière situation diffère des deux premières en ce que la gradation elle-même est hétérogène (hétérogène).

Parfois, le médiastin et ses structures sont déplacés du côté opposé. Si une coupure de courant est détectée sur la fluorographie, il est probable qu'il s'agisse d'une grosse tumeur ou d'un hydrothorax total, d'une accumulation d'air dans les cavités pleurales.

Dans les cas douteux, un examen diagnostique est complété par des techniques tomographiques.

Que signifie une augmentation du schéma pulmonaire aux rayons X??

Les poumons ont une structure hétérogène. Après tout, c'est tout un complexe de structures:

  • alvéoles;
  • arbre bronchique;
  • veines;
  • artères;
  • Les ganglions lymphatiques;
  • troncs et terminaisons nerveuses.

Peut-être épuisé et amélioré le modèle de radiographie pulmonaire. Qu'est-ce que c'est à l'extérieur et quelles maladies doivent être exclues?

Le renforcement du schéma pulmonaire sur la fluorographie est plus courant. Ce terme signifie que la surface unitaire du champ pulmonaire contient un nombre plus grand que d'habitude de ses éléments constitutifs. En même temps, leurs tailles, leur diamètre augmentent.

Tout d'abord, les médecins pensent aux changements inflammatoires dans les poumons. De plus, il s'avère dans la plupart des cas qu'il s'agit de phénomènes résiduels dans la structure pulmonaire après l'inflammation. Cela se produit après une pneumonie, une tuberculose.

Lorsque le mécanisme inflammatoire de l'apparition d'un schéma amélioré des poumons est exclu, il est nécessaire de rechercher des causes cardiologiques. Le diagnosticien fonctionnel pense dans ce cas de défauts mitraux. Ce sont diverses options pour perturber le fonctionnement normal de la valve, ce qui garantit un flux sanguin normal de l'oreillette gauche vers le ventricule gauche. Si la fluorographie révèle une augmentation du schéma pulmonaire à un âge précoce, la probabilité d'une vraie hypothèse est assez élevée. Un tel changement dans l'image pulmonaire peut provoquer à la fois une insuffisance et une sténose (rétrécissement) de la valve mitrale.

Une cause moins possible est une augmentation de la pression dans le système artériel pulmonaire. L'hypertension pulmonaire n'est présentée que par un cardiologue et une échocardioscopie est nécessaire pour la confirmer..

Quoi d'autre peut être vu dans l'image?

À la radiographie ou à la fluorographie, en plus de l'assombrissement, une illumination du champ pulmonaire est révélée. Cependant, il semble plus sombre que le tissu pulmonaire ordinaire. Une déformation des racines pulmonaires est également possible..

Les rayons X sont importants non seulement pour exclure la pathologie pulmonaire. Ils vous permettent de détecter les changements pathologiques dans le cœur et les gros vaisseaux.

Coeur agrandi (élargi vers la gauche)

L'hypertrophie ventriculaire gauche survient chez presque tous les patients souffrant d'hypertension artérielle. L'augmentation des chiffres de la pression artérielle, à son tour, est déterminée dans la moitié de la population. Par conséquent, une hypertrophie cardiaque dans une image de fluorographie est souvent détectée.

L'organe entier dans son ensemble, ainsi que toute cavité séparée, peuvent augmenter. La configuration de l'ombre du cœur en dépendra. C'est elle qui poussera le spécialiste à la bonne pensée et permettra de construire la bonne hypothèse clinique.

Une hypertrophie cardiaque sur la fluorographie se manifeste généralement par un changement de la taille du ventricule gauche.

Un changement de l'angle cardio-diaphragmatique postérieur (entre le cœur et le diaphragme) est détecté. Dans des conditions normales, cet angle est net. Avec l'hypertrophie du ventricule gauche, elle devient terne. L'identification du phénomène indique que le cœur est élargi vers la gauche. La fluorographie ne fournit pas d'informations exhaustives, par conséquent, il est nécessaire de procéder à un examen échographique pour une détermination plus détaillée de la taille et du volume des cavités cardiaques.

Morceau aortique

L'ombre du cœur se compose de deux circuits - droit et gauche. Chacun d'eux reflète la structure des cavités cardiaques et des vaisseaux efférents. La partie supérieure du contour droit et une grande moitié de la gauche est formée par l'aorte et ses branches.

Le sceau aortique de fluorographie indique une athérosclérose.

Nous parlons d'une maladie d'échange, qui se traduit par l'accumulation d'un excès de graisse dans la paroi vasculaire. Il peut provoquer des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques avec déstabilisation de la plaque athérosclérotique. Le compactage de l'arc aortique avec la fluorographie est l'occasion de prescrire un test sanguin biochimique pour déterminer la concentration de cholestérol, ses fractions. Vous pouvez compléter avec des techniques d'échographie - ECHO-KG et dopplerographie par ultrasons.

Sclérose de l'arc aortique

Il s'agit d'un autre phénomène radiologique courant. Une sclérose fluorographique de l'arc aortique est considérée comme une manifestation de l'athérosclérose systémique..

Si des plaques de cholestérol sont détectées lors de la fluorographie des poumons, il existe une forte probabilité de lésions vasculaires d'un emplacement différent. Tout d'abord, les modifications athérosclérotiques des artères coronaires et rénales doivent être exclues..

La liste des procédures d'examen médical annuel obligatoire contient un examen fluorographique des poumons. Cela aide à identifier les stades initiaux de la maladie, qui peuvent par la suite être graves. Un indicateur que vous devriez consulter immédiatement un spécialiste est l'identification des taches sur les poumons lors de la visualisation de la fluorographie.

Que signifie black-out dans les poumons??

Avant de prendre rendez-vous avec un médecin qui présente un symptôme si désagréable, il se demande ce que signifie un assombrissement des poumons. Sans aucun doute, c'est un signe alarmant de détérioration de votre santé, mais ne désespérez pas immédiatement. Il y a beaucoup de raisons à l'apparition d'une panne de vue sur la fluorographie dans les poumons, afin de poser un diagnostic final, le médecin généraliste doit prescrire des tests supplémentaires qui pourraient identifier d'autres symptômes d'une maladie:

  1. Le plus souvent, une panne des poumons montre une inflammation et un resserrement des tissus, qui peuvent être causés par un certain nombre de maladies infectieuses..
  2. Des taches brunes peuvent également survenir en raison de l'apparition de nœuds de formations tumorales, ce qui est encore plus désagréable. Dans ce cas, la fluorographie devient la seule détection de l'oncologie, donc les médecins recommandent fortement de l'avoir régulièrement.
  3. De plus, l'assombrissement des poumons peut indiquer le développement de la tuberculose, c'est pourquoi avec une toux prolongée qui ne peut pas être traitée avec des expectorants conventionnels, le médecin doit donner un rendez-vous pour la fluorographie, quelle que soit la durée de votre traitement..
  4. Si une zone hermétique apparaît sur l'image, une gradation apparaîtra également. Mais le symptôme peut également se produire lorsqu'il y a des problèmes avec la plèvre (la membrane qui recouvre les poumons et la cavité thoracique), tels que la présence de liquide dans la plèvre, une inflammation ou des abcès purulents.

De plus, les taches sombres sur les poumons pendant la fluorographie peuvent être le signe de problèmes avec d'autres organes, par exemple:

  • ganglions lymphatiques - inflammation;
  • côtes et colonne vertébrale - néoplasmes;
  • œsophage - expansion et plus.

Mais, étrangement, la tache sombre de l'image peut indiquer non seulement le développement ou la négligence d'une maladie grave, mais aussi les conséquences d'une pneumonie ou d'une bronchite. Ces maladies laissent des nodules sur les tissus pulmonaires qui ne nuisent pas et se résolvent ensuite complètement, vous ne devez donc pas en avoir peur.

La gradation est divisée par forme et quantité. Les segments simples indiquent des tumeurs bénignes ou malignes. S'il y a beaucoup de taches sur l'image, ils peuvent parler de plusieurs pathologies:

  • tuberculose;
  • cancer central;
  • rétrécissement de la bronche centrale;
  • accumulation de liquide dans la plèvre;
  • tumeurs malignes dans d'autres organes internes.

L'emplacement des segments est également important. Donc, si une panne de l'apex du poumon est détectée sur l'image, cela peut indiquer, mais le médecin doit recommander, en plus des tests supplémentaires prescrits pour une maladie suspectée, une fluorographie répétée.

Si une tache avec des bordures floues est trouvée dans l'image, cela peut indiquer une pneumonie. Une telle manifestation dans l'image, en règle générale, s'accompagne de température, de maux de tête et de faiblesse. Mais parfois, une pneumonie peut survenir sans valeurs élevées sur un thermomètre.

Il existe de nombreux signes radiologiques de pathologie pulmonaire. Trois syndromes principaux se distinguent parmi eux: la diminution du champ pulmonaire ou de sa partie, l'illumination du champ pulmonaire ou de sa partie, et les changements dans le motif pulmonaire et racinaire.

Figure 1 - Les principales options pour atténuer le champ pulmonaire,

a - gradation extensive ou totale;

b - gradation limitée;

dans - une ombre ronde;

g - ombre en forme d'anneau;

d - ombres focales;

e - diffusion (diffusion) des foyers dans les poumons.

Obscurcissement du champ pulmonaire ou de sa partie. La plupart des maladies pulmonaires s'accompagnent d'un compactage du tissu pulmonaire, c'est-à-dire d'une diminution ou d'une absence de légèreté. Les tissus densifiés absorbent les rayons X plus fortement. Dans le contexte d'un champ pulmonaire léger, une ombre (ou un assombrissement) apparaît. La position, l'ampleur et la forme de la gradation dépendent de la quantité de dommages. Il existe plusieurs options typiques de gradation: gradation extensive, gradation limitée, une ombre ronde dans le champ pulmonaire, une ombre annulaire dans le champ pulmonaire et une ombre focale.

Figure 2 - Gradation limitée du champ pulmonaire droit avec dommages au lobe supérieur.

Une gradation importante est observée si le processus pathologique a saisi tout le poumon. Dans ce cas, tout le champ pulmonaire thoracique est assombri sur la radiographie à un degré ou un autre, puis ils parlent d'un assombrissement important. L'obscurcissement de l'ensemble du champ pulmonaire est le plus souvent causé par un blocage des bronches principales et une atélectasie (affaissement) du poumon correspondant. Une telle lumière est sans air, donc son ombre est complètement uniforme. De plus, il est réduit, ce qui entraîne le déplacement des organes du médiastin vers l'assombrissement. Ces deux signes suffisent à reconnaître l'atélectasie pulmonaire..

Une condition similaire à l'atélectasie du poumon peut donner une condition après l'ablation du poumon (pneumonectomie).

Un assombrissement étendu du champ pulmonaire peut être observé avec une infiltration inflammatoire (par exemple, avec une pneumonie), cependant, les organes médiastinaux avec une pneumonie restent en place, et dans le contexte de l'assombrissement, des lumières des bronches remplies d'air peuvent être établies.

L'obscurcissement du champ pulmonaire peut également être causé non seulement par le compactage du tissu pulmonaire, mais également par le liquide qui s'est accumulé dans la cavité pleurale. Avec un épanchement important, la gradation devient étendue et uniforme, comme pour l'atélectasie, cependant, les organes médiastinaux sont déplacés dans la direction opposée. D'après les informations ci-dessus, on peut voir qu'un tel syndrome comme une atténuation étendue du champ pulmonaire correspond à sa propre interprétation morphologique.

Si le processus pathologique n'affecte pas l'ensemble du poumon, mais une partie de celui-ci (lobe ou segment), et les radiographies révèlent une ombre qui coïncide en position, taille et forme avec cette partie modifiée, alors dans ce cas, nous parlons d'un assombrissement limité du champ pulmonaire. Le plus souvent, une atténuation limitée du champ pulmonaire peut être observée avec des infiltrations pneumoniques et tuberculeuses, ainsi que le processus tumoral. Dans le premier cas, les pannes focales ont des contours flous et, en présence d'une tumeur, la forme de l'ombre a, en règle générale, des contours inégaux et bien délimités.

Le syndrome d'une ombre ronde dans le champ pulmonaire implique un assombrissement du champ pulmonaire dans lequel l'ombre de la formation pathologique dans toutes les projections de l'étude a la forme d'un cercle, demi-cercle ou ovale d'un diamètre supérieur à 1 cm. Une telle ombre peut donner des infiltrats éosinophiles ou tuberculeux, tuberculome, section arrondie d'infiltration pneumonique, d'infarctus pulmonaire, de kyste fermé (bronchique, échinococcique), de tumeurs bénignes ou malignes, ainsi que de nombreuses autres conditions pathologiques.

Figure 3 - Image radiographique des maladies provoquant le syndrome de l'ombre ronde dans le champ pulmonaire,

a - kyste fermé;

c - cavité tuberculeuse; g - cancer du poumon périphérique avec pourriture.

La caverne tuberculeuse fraîche ressemble à une ombre en forme d'anneau, et ses tailles varient de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Le cancer du poumon périphérique peut également donner un symptôme de la cavité, cependant, tandis que les contours externes de la cavité sont inégaux et relativement nettement délimités du tissu pulmonaire environnant.

L'ombre focale est une formation d'ombre ombrée arrondie ou irrégulière, dont la taille varie de 0,5 mm à 1 cm.Il convient de noter que l'ombre focale est le type d'obscurcissement le plus courant. Les foyers jusqu'à 2 mm sont appelés miliaires, de 2 à 4 mm - petits, de 4 à 8 mm - moyens, de 8 à 12 mm - grands.

Figure 5 - Radiographie des parties supérieures des poumons et schéma correspondant.

Aux sommets des parties supérieures du premier espace intercostal, de multiples foyers de densités différentes sont visibles, fusionnant par endroits. Tuberculose focale en phase d'infiltration.

Le nombre d'ombres focales est très différent. S'ils couvrent une zone assez importante (par exemple, le sommet du poumon), alors ils parlent d'une diffusion limitée, mais si une grande zone - alors ils parlent d'une diffusion généralisée.

Pour un diagnostic différentiel, tout d'abord, l'emplacement des ombres focales est important (par exemple, leur présence dans les sommets et les parties externes de la zone sous-clavière dans la plupart des cas indique la nature tuberculeuse de la maladie). La présence de foyers dans les parties moyennes et inférieures des poumons est caractéristique de la pneumonie focale. Des contours flous des foyers, un schéma amélioré dans la même zone et leur tendance à fusionner sont le signe d'un processus inflammatoire actif, tandis que des foyers clairement définis témoignent d'une lésion inflammatoire silencieuse.

Éclaircissement du champ pulmonaire ou d'une partie de celui-ci. L'augmentation de la transparence du champ pulmonaire ou de sa partie est également une manifestation d'un certain nombre de conditions pathologiques des poumons. Ils peuvent être dus à la fois à la présence d'air dans la cavité pleurale (pneumothorax) et à une diminution du nombre de tissus mous, médiée par une augmentation de la quantité d'air dans les poumons due à des ballonnements du tissu pulmonaire (emphysème), ou une diminution du flux sanguin dans les poumons (qui se produit dans certaines malformations cardiaques congénitales).

Il est assez facile de différencier ces états. Ainsi, avec pneumo-motorax dans le contexte de l'illumination, il n'y a pas de schéma pulmonaire et le bord d'un poumon effondré est visible, tandis qu'avec l'anémie pulmonaire, le schéma est épuisé et avec l'emphysème, le schéma pulmonaire est amélioré. De plus, avec l'emphysème des poumons, une augmentation diffuse bilatérale de la transparence des champs pulmonaires est plus souvent observée, leur taille est augmentée et le di-fragment sédentaire est simplifié et faible.

Changements dans le schéma pulmonaire et racinaire. Les changements dans le schéma pulmonaire sont l'un des principaux syndromes observés dans un certain nombre de maladies pulmonaires, car, étant principalement formé d'artères provenant de la racine, il est impliqué dans le processus pathologique impliquant à la fois le parenchyme pulmonaire et sa racine.

Figure 6 - Image radiographique de la racine du poumon (diagramme),

a est la racine normale; b - infiltration des fibres racinaires;

dans - une augmentation des ganglions lymphatiques racinaires; g - déformation fibreuse de la racine.

Normalement, certains indicateurs généraux d'un schéma pulmonaire et racinaire normal peuvent être distingués. Ainsi, chez une personne en bonne santé, le schéma est clairement visible dans les deux champs pulmonaires. Il est composé de bandes de ramification droites ou arquées, de cercles et d'ovales, qui sont une image d'ombre des artères et des veines passant dans les poumons sous différents angles par rapport à la direction du faisceau de rayons X. Dans la zone basale se trouvent les plus gros vaisseaux, donc le modèle ici est plus riche et ses éléments sont plus grands. À la périphérie, le calibre des vaisseaux diminue et dans la zone externe des champs pulmonaires, seuls de très petits vaisseaux sont visibles. Une ramification correcte est toujours typique d'un motif normal, c'est-à-dire un départ en éventail des éléments d'image de la racine à la périphérie, une diminution continue de la taille de ces éléments de la base à la zone extérieure, la netteté des contours et l'absence de cellularité.

A l'image de la racine du poumon, on peut distinguer les ombres des artères et les stries légères des grosses bronches. En cas de pléthore de poumons et de stagnation de sang en eux, le calibre des vaisseaux des racines augmente. Avec la fibrose fibreuse aux portes du poumon, l'ombre des racines devient peu différenciée - elle ne parvient plus à suivre les contours des éléments anatomiques individuels. Le contour externe de la racine devient inégal, parfois convexe, vers le champ pulmonaire. Avec une augmentation des ganglions lymphatiques broncho-pulmonaires, des formations arrondies avec des contours externes arqués apparaissent dans la racine.

Parmi les diverses options pour changer le schéma pulmonaire, deux jouent un rôle particulier: renforcer le schéma et déformer le schéma.

En renforçant la figure, on comprend l'augmentation du nombre d'éléments par unité de surface du champ pulmonaire et l'augmentation du volume des éléments eux-mêmes (un exemple classique est la congestion pulmonaire congestive dans les malformations cardiaques mitrales). Les changements sont bilatéraux et capturent les deux champs pulmonaires sur toute la longueur: dans les racines, il y a des branches élargies de l'artère pulmonaire, qui peuvent être tracées à la périphérie des champs pulmonaires.

Par déformation d'une figure, on entend un changement de la position normale des éléments de la figure et de leur forme; en même temps, la direction de l'ombre des vaisseaux change et leurs contours deviennent inégaux et s'étendent à la périphérie.

De tels changements peuvent affecter à la fois des territoires limités, qui est le résultat d'une inflammation passée, et étendus, ce qui se produit avec des changements diffus (ou disséminés) dans les poumons.

Syndrome du lobe moyen

Dans le cas de la cirrhose et de la pneumosclérose, la proportion moyenne de l'ombre est significativement réduite en volume, son hétérogène. Bronchographie: les bronches sont déformées, rapprochées, parfois modérément élargies. Avec la tomographie longitudinale aux rayons X, l'affiliation des changements au lobe moyen (par la localisation du processus et le changement de position des branches vasculaires et bronchiques dans les zones voisines), sa réduction de volume, les lumières bronchiques sur le fond de l'ombre sont plus clairement définies.

Fibroatelectasis du lobe moyen

La pneumonie est un processus inflammatoire se développant rapidement dans les tissus du poumon avec une lésion primaire des alvéoles, du tissu interstitiel ou du système vasculaire. Distinguer entre pneumonie primaire et secondaire. Ces derniers se développent dans un contexte de maladies chroniques du système respiratoire, du système cardiovasculaire avec stagnation de la circulation pulmonaire, des reins, du système hématopoïétique, etc..

Selon les signes cliniques et morphologiques, la pneumonie aiguë est divisée en croupes (lobaires ou segmentaires), focales et interstitielles. Pour la pneumonie croupeuse, la localisation dans les lobes supérieurs et moyens est caractéristique, pour la focale - dans la partie inférieure.

En fonction de la zone affectée, on distingue les pneumonies apicale, centrale (basale), paravertébrale et totale (Fig. 3). Si le processus inflammatoire est localisé autour des bronches et résulte de la propagation de l'inflammation de celles-ci au tissu pulmonaire, une telle pneumonie est appelée péri-bronchique. Le cours interstitiel du processus est indiqué par le compactage des cloisons interalvéolaires. Le processus inflammatoire ne peut affecter que les alvéoles (pneumonie alvéolaire), le groupe d'alvéoles qui forment l'acinus (pneumonie à acénose), les groupes individuels d'acini et d'acinus (pneumonie à acinose-nodose), le segment pulmonaire (pneumonie lobulaire), le segment pulmonaire (pneumonie segmentée), le segment pulmonaire (pneumonie segmentaire), pneumonie lobaire) et tous les poumons (pneumonie totale).

Selon la nature de la lésion du tissu pulmonaire, plusieurs petits foyers de 1 à 2 mm de diamètre, des foyers inflammatoires (pneumonie miliaire), de petites ombres focales occupant l'acinus ou le lobule (petite pneumonie focale), une infiltration focale de sections limitées du tissu pulmonaire (pneumonie focale) et une fusion d'individus petits foyers inflammatoires en plus grands (pneumonie confluente). Avec la tomographie longitudinale aux rayons X, l'infiltration pneumonique est le plus souvent détectée à la base du segment, et son intensité diminue vers la racine du poumon.

La racine du poumon due à la propagation du processus inflammatoire à ses éléments constitutifs est souvent étendue, non structurée, ses contours sont flous, les ganglions lymphatiques bronchopulmonaires hypertrophiés sont déterminés. La résorption de l'infiltration se fait généralement dans la direction opposée - de la racine du poumon à la périphérie. Au cours de la résorption, l'intensité de l'infiltration diminue, l'image des vaisseaux sanguins apparaît, les lumières bronchiques sont plus clairement définies, il peut y avoir des zones de gonflement bulleux du tissu pulmonaire. Dans les zones adjacentes, une hyperventilation et des atélectasies de type disque sont souvent observées..

Le diagnostic de pneumonie aiguë repose sur une combinaison du tableau clinique, des données radiographiques et des résultats d'une étude sur le sang et les expectorations.

Examen radiographique (Fig. 4): les signes radiologiques sont détectés plus tard que les symptômes cliniques et, dans certains cas, peuvent ne pas être détectés du tout. La tomographie longitudinale aux rayons X vous permet de détecter les foyers d'infiltration du parenchyme pulmonaire, qui n'ont pas été déterminés par un examen radiologique conventionnel. Souvent, une infiltration pneumonique peut d'abord être détectée dans les zones des poumons qui ne reçoivent pas leur image sur la radiographie, en particulier derrière les dômes du diaphragme, sur le fond de la colonne vertébrale, dans les sections médiales des poumons.

La tomographie par rayons X est d'une utilité limitée. Selon la plupart des auteurs, les indications de la tomodensitométrie aux rayons X sont: 1) la présence de manifestations cliniques négatives mais évidentes de la maladie; 2) la nécessité d'un diagnostic différentiel (par exemple, la pneumonie basale et la pneumonite obstructive due au cancer central); 3) la nécessité d'une étude de contrôle des patients présentant une évolution torpide et mal traitable du processus inflammatoire; 4) contrôle de la guérison des patients présentant des processus récurrents et chroniques.

Figure 4 - Schémas de l'ombre dans la pneumonie croupeuse de diverses localisations

Conformément à la division de la pneumonie acceptée dans la littérature nationale sur le principe étiologique, une attention particulière est portée aux symptômes cliniques et aux indicateurs de laboratoire qui permettent d'établir un diagnostic étiologique présomptif puis définitif. Pour la conclusion diagnostique finale, la nature des malformations pulmonaires et les caractéristiques des manifestations cliniques de la maladie sont prises en compte à peu près également.

La pneumonie staphylococcique se développe chez les personnes présentant des foyers d'infection staphylococcique ou dans un contexte d'infection des voies respiratoires supérieures. Plus souvent, les enfants de la première année de vie et les personnes âgées tombent malades.

Selon la gravité de la maladie, des dommages focaux ou homogènes aux segments sont possibles. Un changement rapide des symptômes des rayons X dans les 1-2 semaines suivant la maladie est caractéristique. En règle générale, l'ajout de pleurésie exsudative. Sur une radiographie des poumons, tous les stades de développement de la maladie peuvent être détectés, ce qui donne à l'image radiographique une apparence hétéroclite particulière: présence d'infiltrats, de cavités à parois minces et de pleurésie exsudative (triade de Schinz).

La pneumonie non résolutive est une pneumonie aiguë prolongée dans laquelle le processus inflammatoire n'est pas résolu en un mois. Découvrir l'étiologie de ces pneumonies est un problème diagnostique difficile. Les pneumonies lobaires et segmentaires insolubles se distinguent particulièrement souvent des formes pneumoniques infiltrantes de tuberculose pulmonaire, des tumeurs bronchiques, du cancer du poumon alvéolaire et de la forme pulmonaire de lymphogranulomatose. La pneumonie focale se différencie par une thromboembolie dans le système artériel pulmonaire, une tuberculose pulmonaire focale, un cancer alvéolaire, une tuberculose pulmonaire, une lymphogranulomatose et un sarcome pulmonaire. La pneumonie diffuse non résorbable simule souvent des formes disséminées hématogènes de tuberculose pulmonaire, de carcinomatose miliaire, de sarcoïdose, de pneumoconiose, d'alvéolite et d'autres processus pathologiques.

La pneumonie fondamentale non résoluble est très difficile à distinguer du cancer central et de la bronchogénite tuberculeuse. Les plus grandes difficultés surviennent lors de la distinction entre la pneumonie basale et les tumeurs pulmonaires centrales, lorsque le tableau de la pneumonite obstructive est si similaire à l'inflammation banale que seul un examen bronchologique peut lever les doutes diagnostiques. Si la tomographie par rayons X révèle des lacunes des bronches aériennes (un symptôme des bronches aériennes) dans le tissu pulmonaire comprimé, alors vous devriez penser au processus inflammatoire. La présence d'un moignon ou un rétrécissement des bronches, un épaississement de ses parois, une hypertrophie des ganglions lymphatiques indiquent un cancer. L'expérience montre que la pneumonie basale non résolue chez les personnes d'âge moyen et les personnes âgées est souvent compliquée par un cancer du poumon central.

Bronchopneumonie - pneumonie lobulaire focale. Il s'agit de la pneumonie la plus courante chez les enfants et les adultes pendant la saison froide..

Un signe radiologique fiable de bronchopneumonie est des ombres infiltrantes individuelles d'intensité moyenne et faible plus souvent dans les parties inférieures des poumons avec une taille de 0,3-1,5 cm.Le modèle vasculaire dans la zone focale est enrichi. Chez les jeunes enfants, la bronchopneumonie au début est principalement de nature unilatérale et les ombres focales sont situées dans le même segment. Avec une augmentation du processus inflammatoire, ils peuvent se propager aux segments voisins. Il est également possible l'apparition de foyers dans le poumon opposé. Le tissu interstitiel est impliqué et une lymphostase se produit..

Syndrome du lobe moyen - réduction et compactage de l'ombre des rayons X du lobe moyen du poumon droit; le terme est utilisé dans la formation d'une conclusion préliminaire aux rayons X dans les cas nécessitant des éclaircissements supplémentaires. Les causes du syndrome du lobe moyen peuvent être un rétrécissement des bronches du lobe moyen en raison de sa maladie ou une compression par des ganglions lymphatiques hypertrophiés à la fois de nature non spécifique et la tuberculose.

Selon la nature des changements, toutes les lésions inflammatoires chroniques non spécifiques du lobe moyen sont divisées en 5 groupes: bronchectasie, cirrhose et pneumosclérose, pneumonite obstructive, fibroélectrolyse et processus purulents destructifs.

Lorsque la bronchectasie sur les radiographies de l'enquête, l'intensification et la déformation du schéma pulmonaire et la bronchectasie kystique sont déterminées, le tomogramme est un assombrissement non uniforme du lobe moyen, sa légère diminution de volume, la bronchographie révèle des bronchectasies kystiques mixtes, dans la plupart des cas,.

Dans le cas de la cirrhose et de la pneumosclérose, la proportion moyenne de l'ombre est significativement réduite en volume, son hétérogène. Bronchographie: les bronches sont déformées, rapprochées, parfois modérément élargies. Avec la tomographie longitudinale aux rayons X, l'affiliation des changements au lobe moyen (par la localisation du processus et le changement de position des branches vasculaires et bronchiques dans les zones voisines), sa réduction de volume, les lumières bronchiques sur le fond de l'ombre sont plus clairement définies.

La pneumonite obstructive se développe à la suite d'une broncholithiase ou d'une sténose inflammatoire de la bronche et se manifeste par un assombrissement radiologiquement homogène d'un volume fortement réduit dans le lobe moyen. La bronchographie ou la bronchoscopie déterminent le véritable "moignon" de la bronche lobaire moyenne.

La fibroélectrolyse du lobe moyen est un phénomène assez rare. Un ombrage uniforme est révélé, qui sur les radiographies latérales a une apparence de ruban. Sur les bronchogrammes, une amputation complète de la bronche lobaire moyenne est détectée. En utilisant la tomodensitométrie aux rayons X, une réduction du volume du lobe le long de la périphérie de l'axe de la bronche est détectée, tout en maintenant la topographie du lobe. En revanche, avec l'atélectasie tumorale, il y a une diminution de volume dans la proportion le long de la périphérie de l'axe des bronches avec une tendance à l'ajuster étroitement au médiastin.

Les processus purulents-destructeurs se manifestent par un assombrissement inhomogène du lobe, d'une ou de plusieurs cavités, qui, lorsque la bronchographie est contrastée à travers les bronches dilatées et déformées.

Avec le syndrome du lobe moyen et des segments de roseau, les contours de l'ombre cardiaque fusionnent avec des changements pathologiques dans les poumons.

Les taches focales dans les poumons provoquent. Une tache blanche dans les poumons sur une radiographie qui pourrait être

La détection par fluorographie d'un point sur les poumons est souvent perçue comme une phrase et peut donc paniquer de nombreux patients avec un résultat d'étude similaire..

Cependant, pas toujours une tache sur les poumons peut être diagnostiquée immédiatement. Il existe de nombreuses raisons à l'apparition de ces symptômes.Par conséquent, les médecins ne se précipitent généralement pas pour conclure.

La fluorographie est une procédure de diagnostic au cours de laquelle les organes et les tissus d'une personne sont photographiés. L'image est obtenue en scannant les organes et les tissus avec des rayons X.

La fluorographie est une partie obligatoire de l'examen préventif annuel..

Ce fait à lui seul confirme l'importance de la procédure et suggère que des maladies pulmonaires graves peuvent être détectées et arrêtées par fluorographie..

La méthode de fluorographie vous permet de détecter tout changement dans la structure des tissus et des organes, même les plus mineurs.

Ceci est particulièrement important dans le diagnostic de la tuberculose et des tumeurs malignes, qui dans les premiers stades sont asymptomatiques..

Le principal symptôme alarmant est une panne de courant. Chacun des organes de la poitrine s'affiche différemment dans une image fluorographique..

Par exemple, les poumons dans un état sain ont l'apparence d'un tissu uniforme avec une structure uniforme..

Il est difficile pour une personne non préparée de comprendre l'image résultante. Le fait est que les experts appellent les zones les plus sombres de la gradation de l'image.

Et vice versa, ce que l'image fluorographique ressemble à une tache sombre, les experts appellent l'illumination.

Si la fluorographie montre des taches sombres, cela signifie que des processus inflammatoires ou pathologiques se produisent dans les poumons..

Si la tache est blanche, cela indique un changement de densité tissulaire, qui se produit quand ils augmentent.

Pour établir un diagnostic, vous devez déterminer la cause de l'origine des taches, ce qui nécessite des tests, des procédures et des études supplémentaires.

Mais avant de procéder à des mesures de diagnostic supplémentaires, vous devez vous assurer que l'image est de haute qualité et que l'assombrissement n'est pas une conséquence du film défectueux.

Raisons de l'apparence

Dans la plupart des cas, les lésions pulmonaires s'accompagnent d'un changement dans la structure des tissus - sa légèreté est perdue, les phoques apparaissent.

Au cours de la fluorographie, ces phoques absorbent intensément les rayons X. Par conséquent, dans les images, ces zones semblent assombries. Le montant des dommages est déterminé par la taille et la forme des taches sombres..

Il existe de nombreuses causes de gradation..

Les plus courants sont:

  • Les conséquences de la pneumonie. Cette maladie laisse des ganglions qui ne se dissolvent pas immédiatement, mais progressivement. Par conséquent, s'il y a des antécédents de pneumonie ou de bronchite, ne vous inquiétez pas des taches sur l'image. Avec le temps, ils disparaîtront d'eux-mêmes;
  • Tuberculose. Un signe caractéristique de la maladie est une défaite complète des parties supérieures des poumons. Les taches brunes peuvent également être le résultat de cicatrices restant après la tuberculose;
  • Pneumonie. La pneumonie chronique ou aiguë dans l'image apparaît sous la forme de pannes dans les lobes inférieurs des poumons. Les pannes après guérison disparaissent progressivement;
  • Oncologie. La gradation seule ne signifie pas le développement de l'oncologie. Vous ne pouvez diagnostiquer un cancer du poumon qu'après une biopsie;
  • Nicotine. Chez les gros fumeurs, des taches apparaissent sur les poumons au fil du temps. Les experts déterminent immédiatement l'origine de ces taches, car en fonction de leurs caractéristiques, elles diffèrent des pannes apparues en raison de la pathologie;
  • Corps étranger. En cas de manipulation imprudente, de petits objets pénètrent parfois dans les organes respiratoires. Le plus souvent, cela est observé chez les enfants. Le problème ne peut être éliminé que par une intervention chirurgicale;
  • Terrain impraticable pour l'air. L'apparition de zones sans air indique des processus pathologiques dans la plèvre - la membrane qui recouvre les poumons. Le plus souvent, dans les cavités formées par les plis pleuraux, le liquide s'accumule à la suite d'une pleurésie transférée. Au fil du temps, ces adhérences disparaissent d'elles-mêmes;
  • Diminution du lobe du poumon, provoquée par une inflammation et des abcès purulents dans la plèvre.

De plus, l'apparition de pannes dans les poumons peut indiquer une pathologie d'autres organes - une augmentation des ganglions lymphatiques, des formations dans la colonne vertébrale, des côtes ou de l'œsophage.

Les caractéristiques

La nature des changements dans les poumons est déterminée en analysant la localisation des pannes, leur taille et leur forme. La classification des coupures de courant dépend de leur forme..

Les taches focales sont des taches sous forme de petits nodules. Leur diamètre moyen ne dépasse pas 1 cm.

Les pannes focales accompagnent généralement les processus inflammatoires et tumoraux, mais peuvent également être le signe de troubles vasculaires caractéristiques du stade initial de la maladie.

Des informations plus précises sur la nature de l'apparition du point focal sont obtenues à l'aide d'examens supplémentaires..

Les maladies les plus courantes qui provoquent l'apparition de points focaux dans les poumons sont: bronchopneumonie, tuberculose focale, cancer périphérique, infarctus pulmonaire.

Focal appelé gradation de forme ronde avec un diamètre d'environ un centimètre. Des taches focales apparaissent à la suite d'une pneumonie, d'un épanchement local, d'une tuberculose, d'un infiltrat éosinophile, d'abcès.

En outre, des pannes focales apparaissent en raison de kystes, ainsi que de formations tumorales bénignes - fibromes, adénomes, lipomes, hamartochondromes ou sarcomes malins.

Le cal osseux peut donner une ombre focale dans l'image - une conséquence d'une fracture des côtes.

Les taches segmentaires sont une gradation localisée par des zones distinctes de formes diverses, le plus souvent triangulaires.

Pour le diagnostic de ces taches, un examen complet est nécessaire.

Si une tache segmentaire est trouvée dans l'image, cela peut informer le médecin de la présence du patient de pneumonie, de tuberculose, d'accumulation de liquide, de métastases, de sténose de la bronche centrale, etc..

La gradation fractionnée se distingue par des contours clairs et est clairement visible sur les images fluorographiques. Ils se présentent sous différentes formes - convexe, concave ou droite.

L'apparition d'une gradation lobaire peut indiquer une nature chronique de la maladie - cirrhose, bronchectasie, lésions purulentes ou processus oncologiques. Pour clarifier le diagnostic, une étude tomographique est prescrite..

Fonctions de gradation personnalisées

Si un œdème pulmonaire se développe, la fluorographie montre une panne de courant dans laquelle il y a des signes de liquide.

De telles pannes, qui peuvent être de l'eau ou du sang, apparaissent en raison d'une augmentation de la pression dans les capillaires pulmonaires ou d'un manque de protéines sanguines et perturbent le fonctionnement normal des poumons.

En fonction des causes de l'apparition d'une panne de courant avec le liquide, un œdème hydrostatique est diagnostiqué à la suite d'une maladie coronarienne ou d'un œdème membranaire à la suite de dommages par des toxines aux parois des alvéoles..

Si une occultation d'une forme indéfinie et sans limites claires est fixée sur l'image fluorographique, de tels points sont appelés gradation d'une forme indéfinie..

L'apparition de taches de forme indéfinie peut être un symptôme de pneumonie staphylococcique. La forme primaire de cette maladie est le résultat d'un processus inflammatoire dans les bronches, la secondaire est une conséquence de processus purulents dans d'autres organes, ostéomyélite, annexite, etc..

De plus, l'assombrissement d'une forme indéfinie peut être le symptôme d'une tumeur, d'un œdème tissulaire, d'un infarctus pulmonaire, d'une pneumonie, d'une pleurésie exsudative.

Lors du diagnostic, il est impératif qu'un radiologue expérimenté analyse la photographie aux rayons X..

Mais la tâche principale reste toujours le passage de la fluorographie elle-même. Cette étude montrera s'il y a une raison de troubles..

Si la radiographie a montré une ombre dans les poumons, cela peut indiquer une pathologie ou une condition physiologique dangereuse. N'oubliez pas que la radiographie est un affichage de la somme de l'épaisseur des structures anatomiques.

Le syndrome des rayons X de noircissement dans les poumons se manifeste dans l'image comme un point blanc de différentes tailles (focal, segmentaire, sous-total, total). De nombreuses structures anatomiques et changements pathologiques participent à sa formation..

Si une radiographie montre un assombrissement des poumons, qu'est-ce que cela signifie? Examinons plus en détail dans l'article.

Qu'est-ce qui cause «l'assombrissement» des poumons dans l'image

Selon la localisation, un point blanc peut être:

L'obscurité dans les poumons est due à:

  • compactage des tissus dans le processus inflammatoire;
  • croissance tumorale;
  • abcès ou kystes limités;
  • effondrement du tissu pulmonaire avec atélectasie;
  • tuberculose.

Causes extrapulmonaires de gradation de l'image:

  • liquide dans la cavité pleurale;
  • inflammation exsudative et palpable de la plèvre;
  • formations pathologiques dans la colonne vertébrale et les côtes;
  • tumeurs du médiastin;
  • anévrisme aortique;
  • des ganglions lymphatiques enflés;
  • maladies de l'œsophage et des intestins (hernie);
  • pathologie du diaphragme;
  • lipome dans le sinus phrénique costal.
Roentgenogram. Éducation arrondie dans la projection de la racine droite (ganglion lymphatique élargi)

Les principales causes de taches sombres dans le poumon sur la radiographie

Décrivant les causes des taches dans le parenchyme pulmonaire, il convient de classer toutes les formations en: limité et commun.

Les radiologues considèrent l'ombre comme une atténuation limitée, qui ne dépasse pas 1,5 cm de diamètre.La forme de ces formations peut être ronde, ovale, bosselée ou de structure irrégulière. Avec la pleurésie saponifiée, la tache blanche a une forme triangulaire. Des ombres similaires peuvent être observées dans l'atélectasie..

Causes de gradation étendue:

  • pleurésie exsudative;
  • tuberculose miliaire;
  • œdème pulmonaire.

Les taches blanches sur l'image provoquent des artefacts (corps étrangers).

Pour un diagnostic correct lors de la détection du syndrome de gradation, le radiologue doit avoir une connaissance des formes nosologiques de la maladie et une expérience pratique du déchiffrement des radiographies thoraciques. Les jeunes spécialistes ont peur d'effectuer des rayons X dans une projection latérale, car dans ces images l'image est formée en résumant de nombreuses structures anatomiques, ce qui complique considérablement la détection des maladies.

Parfois, la panne du parenchyme pulmonaire est une conséquence de la pneumonie et persiste chez l'homme pendant des années. Ces patients sont référés à la catégorie des rayons X positifs, sur laquelle ils ont mis la note correspondante dans le passeport de diagnostic aux rayons X.

La radiographie des poumons a révélé une tache sombre - qu'est-ce que c'est

S'il y a une tache sombre sur la radiographie, une augmentation de la légèreté du tissu pulmonaire doit être suspectée. Le syndrome peut être limité ou fréquent. Dans la forme, cela arrive: rond, ovale, triangulaire.


Gradation segmentaire sur une radiographie avec un chemin vers la racine (cancer périphérique)

Une tache sombre arrondie est observée sur l'image des poumons avec un kyste d'échinocoque. Certes, un contour blanc clair formé par la paroi du kyste peut être tracé autour de la formation..

L'emphysème (augmentation de la légèreté des alvéoles) se manifeste par une illumination totale des deux côtés. Avec une bulle emphysémateuse locale, la tache sombre est délimitée par plusieurs côtes ou un segment.

Le radiodiagnostic de ce syndrome n'est pas difficile pour les radiologues qui, pour leurs activités pratiques, ont vu de nombreuses photos d'organes thoraciques.

À quel point la gradation ou l'illumination des poumons est-elle dangereuse

Obscurcissement et illumination dans le parenchyme pulmonaire - est-ce dangereux? Pour répondre à cette question, le médecin doit analyser un ensemble de méthodes de laboratoire et instrumentales, examiner une personne. Ce n'est qu'alors qu'il peut dire si l'illumination ou le black-out est vraiment dangereux.

Le diagnostic par rayons X est une méthode de diagnostic auxiliaire. Il est destiné à compléter les informations sur l'état des organes et des tissus des patients. Si vous faites attention au protocole de description de la radiographie, le dernier point est la «conclusion» du radiologue, mais pas le «diagnostic». Cette approche est acceptée en médecine car les rayons X "traversent" de nombreuses structures anatomiques, dont certaines ne sont pas affichées sur le film.

Il est facile de différencier la gradation totale après avoir reçu les résultats d'autres méthodes de diagnostic. Pour cette raison, les règles sanitaires stipulent qu'un examen aux rayons X n'est effectué qu'après tous les autres types de tests de diagnostic. L'approche permet non seulement de vérifier de manière fiable la conclusion, mais aussi de choisir la projection optimale pour obtenir un maximum d'informations sur les images.

L'une des méthodes de diagnostic radiologique est la radiographie ou la radiographie. L'image obtenue est appliquée sur un disque dur, un film spécial ou du papier.

Objectif du rendez-vous pour l'enquête

La fluoroscopie des poumons est la méthode de recherche la plus courante et la plus informative. Cette méthode de diagnostic vous permet de détecter la présence de maladies respiratoires:

  • sarcoïdose;
  • pneumonie (pneumonie);
  • Néoplasmes malins;
  • tuberculose;
  • la présence de corps étrangers;
  • pneumothorax et autres divers processus pathologiques.

Afin de prévenir les maladies pulmonaires chez les personnes employées dans les industries dangereuses (industrie chimique, construction (maçons), mines (mineurs), etc.), une radiographie des poumons est effectuée une fois par an (si nécessaire plus souvent). Que montrent les résultats d'études dans de tels cas?

La réponse de la fluoroscopie vous permet de prévenir ou de reconnaître la maladie en temps opportun et de prescrire le médicament ou une autre thérapie nécessaire.

L'effet du rayonnement sur le corps humain

L'exposition aux rayonnements est considérée comme une exposition aux rayonnements et certaines personnes refusent d'effectuer cette procédure. Cependant, c'est en vain, les rayons à faible énergie sont utilisés en médecine, c'est négligeable, et le corps humain y est exposé pendant une courte période. Il y a quelques années, les scientifiques ont prouvé que même des radiographies répétées (pour des raisons médicales) ne pouvaient pas nuire à la santé. Dans certains cas, cette procédure est prescrite pour les femmes enceintes. Les maladies graves qui peuvent être diagnostiquées avec des rayons X ont des conséquences plus graves que la dose minimale de rayonnement. Comme alternative aux rayons X traditionnels conventionnels, un appareil numérique avec une dose de rayonnement encore plus faible est actuellement disponible..

Les indications

Considérez les symptômes dans lesquels le médecin traitant prescrit une radiographie des poumons. Ce que montre l'image, les tactiques de prise en charge des patients dépendront de cela.

  1. Douleur périodique dans le sternum.
  2. Dyspnée.
  3. Température corporelle élevée qui dure longtemps.
  4. Sang dans les expectorations.
  5. Toux longue et épuisante.
  6. Une grande quantité de crachats.
  7. Toux sèche.

À des fins de prévention, la fluorographie ou la radiographie est présentée à tous les citoyens avec une fréquence d'au moins une fois tous les deux ans ou plus souvent conformément aux recommandations d'un professionnel de la santé..

Préparation et déroulement de la procédure

La direction d'une radiographie des poumons est écrite, comment peut-on s'y préparer? Une préparation préliminaire n'est pas requise. Avant la procédure, vous devez retirer les bijoux (chaînes, perles, colliers) afin qu'ils ne faussent pas le résultat. Immédiatement avant l'intervention, le professionnel de la santé vous demandera de porter une jupe spéciale qui s'enroule autour de votre taille pour protéger vos organes génitaux des radiations. Ensuite, le médecin sélectionne la projection nécessaire (avant, arrière ou parfois la photo est prise en étant allongé sur le côté).

Selon l'équipement sur lequel la radiographie des poumons a été effectuée, les résultats seront instantanés (méthode numérique) ou quelque temps après le traitement et le développement du film.

Résultats des rayons X

Avez-vous fait une radiographie des poumons? Ce que le déchiffrement montre, considérez ci-dessous:

  1. Défauts de diaphragme.
  2. Présence Exclure gonflement ou pleurésie.
  3. Une cavité dans le poumon indique une nécrose du tissu pulmonaire. Diagnostiqué de tuberculose, de cancer ou d'abcès.
  4. La petite gradation focale est un signe de pneumonie, de tuberculose. Grande - tumeur bronchique, métastases pulmonaires.
  5. Petits foyers qui surviennent très souvent - sarcoïdose ou tuberculose.
  6. Une grande ombre ronde - tuberculose évolutive ou tumeur maligne.

À l'exception de ce qui précède, d'autres changements dans le tissu pulmonaire et les poumons sont détectés qui aident à poser le bon diagnostic et à prescrire un traitement. Malheureusement, il existe des cas de faux résultats, ou dans les cas où une étude est menée aux premiers stades de la maladie, vous ne pouvez pas le voir. Pour une conclusion précise, en plus des résultats obtenus, en plus des radiographies, d'autres méthodes de diagnostic sont également utilisées, ainsi que les tests de laboratoire nécessaires.

Gradation aux rayons X

Les rayons X ont montré des taches sur les poumons? Les raisons de leur apparition peuvent être: la mauvaise position du patient pendant la procédure, un équipement de mauvaise qualité, la présence d'une pathologie. Le décodage exact des données de radiographie ne peut être effectué que par un médecin.

Les formations sous forme de taches blanches indiquent la présence de tuberculose, de bronchite, de pneumonie, de pathologie de la plèvre et de maladies professionnelles. Si une personne a eu une bronchite, une pneumonie, des taches peuvent être trouvées sur la radiographie. Ils sont considérés comme des manifestations résiduelles de la maladie et disparaîtront après un certain temps..

Si des taches claires se trouvent dans les parties supérieures du poumon, elles diagnostiquent la tuberculose, dont le principal symptôme au premier stade est le chemin lumineux, allant de l'endroit où il y a un processus inflammatoire jusqu'au système racinaire. Avec un traitement rapide et approprié, l'inflammation diminue et les tissus subissent des cicatrices. Une tache sombre apparaît sur l'image au lieu du blanc.

Si la radiographie du poumon montre que des taches noires sont visibles, cela indique une exacerbation et la présence d'une pneumonie chronique. Après un traitement médicamenteux et une récupération complète, les taches disparaissent. Les formations sombres peuvent également être à l'origine de pathologies malignes. L'identification de taches sombres chez une personne pratiquement en bonne santé indique un tabagisme à long terme, chez les enfants - un corps étranger.

La radiographie montre-t-elle une pneumonie?

L'examen aux rayons X dans la pneumonie est à la fois une méthode pour détecter une maladie et surveiller son évolution.

Afin de reconnaître la pneumonie, vous devez savoir à quoi ressemblent les taches sur les images avec une telle pathologie. Ils peuvent différer en taille et en emplacement:

  • formations globulaires tachetées sur toute la surface des poumons;
  • sous-total - complètement tous les champs (à l'exception des lobes supérieurs);
  • segmentaire - taches dans les limites du segment;
  • petites formations tachetées jusqu'à 3 mm avec des marges limitées.

À la suite du développement du processus inflammatoire dans les poumons humains, des taches floues aux contours flous se forment et la radiographie montre une pneumonie. La manifestation de formations tachetées dépend du stade de la maladie. Taches plus prononcées dans les cas avancés.

avec bronchite

Les symptômes de la maladie sont similaires à la pneumonie. Pour confirmer le diagnostic avec une évolution prolongée de la maladie, certains types d'examens sont prescrits, dont la radiographie, qui vous permettront d'évaluer l'état du système respiratoire et de clarifier le diagnostic.

Symptômes chez un patient chez qui la fluorographie est indiquée (une radiographie des poumons montre une bronchite dans ce cas):

  • un changement de sang, selon des tests de laboratoire;
  • dyspnée persistante sévère;
  • augmentation prolongée de la température corporelle;
  • présomption de pneumonie;
  • signes d'obstruction.

Selon les résultats de l'étude sur les rayons X, faites attention aux points suivants dans les poumons:

  • contours flous;
  • la présence de déformation de la racine;
  • changements dans le dessin;
  • la présence de foyers de plaques;
  • zones d'accumulation de fluide.

Les opinions des experts sur le contenu informationnel des rayons X dans la détection de la bronchite étaient partagées. Cependant, ce type de recherche est largement utilisé en médecine pratique..

Radiographie avec tuberculose

Si cette maladie grave est suspectée, ce type d'examen pulmonaire exclura ou confirmera la pathologie.

Les avantages de la fluoroscopie pour la tuberculose pulmonaire sont la capacité de:

  • effectuer divers diagnostics de la maladie;
  • exclure d'autres pathologies du système respiratoire, par exemple la pneumonie, le cancer, l'abcès et autres;
  • déterminer la nature des dommages aux tissus pulmonaires;
  • voir la prévalence de la lésion;
  • voir l'emplacement des foyers pathologiques.

Par conséquent, la question de savoir si une radiographie montrera une tuberculose pulmonaire peut recevoir une réponse affirmative. Cependant, cela n'exclut pas la possibilité de manipulations supplémentaires pour confirmer avec précision le diagnostic. Les rayons X révèlent différents types de tuberculose:

  • ganglions lymphatiques intrathoraciques;
  • diffusé;
  • focal;
  • infiltration;
  • pneumonie caséeuse;
  • fibrocavernous;
  • cirrhotique.

Les rayons X montrent-ils un cancer du poumon?

Cette maladie est l'une des redoutables maladies de l'homme au cours des dernières décennies. Une radiographie pulmonaire est considérée comme une méthode de diagnostic pour identifier cette pathologie aux premiers stades de son développement. Les signes ou symptômes de la maladie peuvent inclure:

  • léthargie, somnolence et faiblesse constantes;
  • capacité de travail à zéro;
  • fièvres régulières avec un bien-être apparent;
  • dyspnée;
  • souffle sifflant;
  • toux persistante qui ne répond pas au traitement;
  • la production d'expectorations avec du sang;
  • manque d'appétit;
  • avec toux attaque la présence de douleur.

Pour exclure la maladie, le médecin prescrit un examen. La radiographie montrera un cancer du poumon, car cette méthode est très informative.

Selon le type de tumeur et son emplacement, il y aura une image différente sur les photographies radiographiques. Pour établir un diagnostic précis, le médecin traitant procédera à des examens supplémentaires et, évaluant l'état général du patient, prescrira une thérapie adéquate.

Radiographie des poumons chez les enfants

Si votre enfant a été prescrit une radiographie, vous devez vous familiariser avec les points suivants:

  • existe-t-il un autre type d'examen?
  • existe-t-il un besoin vital pour cette procédure.

En cas de doute, consultez un autre spécialiste..

Dans des cas exceptionnels, la jeune génération se voit prescrire une radiographie. Fondamentalement, lorsque c'est la seule manipulation avec laquelle il est possible d'exclure ou de confirmer le diagnostic.

L'un des parents entre au bureau avec l'enfant. Afin de réduire l'impact négatif des radiations, toutes les parties du corps du bébé et de son représentant sont protégées par des écrans en plomb. La procédure dure plusieurs minutes et votre bébé ne se fatiguera pas. Si une radiographie des poumons indique la présence d'une lésion, le médecin prescrira un traitement et l'enfant se rétablira rapidement.

La radiographie est une méthode efficace pour le diagnostic de diverses maladies et, dans des mains expérimentées, fournit une aide inestimable à la communauté médicale.

Obscurité dans les poumons - causes possibles

Des examens médicaux préventifs doivent être effectués chaque année. L'une des mesures obligatoires d'un examen physique périodique est un examen fluorographique des poumons - cela est fait pour la détection précoce des maladies. Une alarme sera une atténuation pathologique dans les poumons. Les causes de ces manifestations peuvent être différentes et afin de les identifier avec précision, le médecin prescrira certainement un examen supplémentaire. Le symptôme de diminution des poumons établi lors du passage de la fluorographie n'est pas un diagnostic de la maladie, mais un indicateur de la présence d'une variété de maladies.

Réduction des rayons X dans les poumons

Qu'est-ce que la diminution des poumons??

Les maladies pulmonaires s'accompagnent principalement d'un compactage dans les tissus des poumons, cela se produit en raison d'une diminution ou d'une absence de perméabilité à l'air dans certaines parties de l'organe, qui se manifeste lors d'un examen radiographique avec des taches sombres. Un symptôme similaire peut indiquer des processus pathologiques dans le poumon lui-même et au-delà.

Image des bronches. Dans l'état normal des bronches, leur image peut être obtenue rarement et uniquement sur des radiographies prises sur des sujets maigres, et les ombres de celles-ci sont obtenues sous la forme de rayures profilées plus ou moins étroites avec un espace clair entre elles. Une telle image est obtenue avec la projection des rayons perpendiculaires à la lumière de la bronche; si les rayons représentant la bronche sont plus ou moins parallèles à sa lumière, alors l'image est dessinée sous la forme d'un cercle clair avec un bord annulaire sombre.

Lors de l'examen de l'image des bronches sur le radiogramme, il ne faut pas oublier la sommation des ombres, car les deux ombres se recouvrant de deux tissus de densité identiques et différents sont additionnées et donnent un black-out de densité plus net. Les artères et les veines sont adjacentes aux bronches des deux côtés. L'ombre du vaisseau peut disparaître à l'endroit où la projection coïncide avec la projection de la lumière de la bronche et s'intensifier lorsqu'elle coïncide avec l'ombre de la paroi bronchique.

Récemment, la méthode de bronchographie, c'est-à-dire la radiographie après l'administration d'un agent de contraste (lipiodol, etc.) indifférent au corps, a acquis une grande importance pour le diagnostic de certaines maladies des bronches (en particulier la bronchectasie) et des poumons. Ces substances sont généralement administrées sous le contrôle d'un spéculum laryngoscopique dans la trachée après une anesthésie préliminaire à la cocaïne. L'agent de contraste injecté est ensuite partiellement absorbé (iodipine, lipiodol), partiellement expectoré.

L'image des poumons. Les poumons sur le radiogramme et l'écran sont dessinés sous la forme de deux champs lumineux, recouverts, pour ainsi dire, d'une cellule de côtes entrecroisées. L'apparence légère des poumons est due à la teneur en air qui, comme d'autres gaz, transmet plus de rayons que les corps liquides et solides.

Image radiologique de la pneumonie: gradation dans le poumon (lobe supérieur du poumon droit).

La pneumonie primaire se développe plus souvent, dont la pneumonie focale est plus fréquente.

3. Hypoventilation du tissu pulmonaire: diminution du volume du segment, lobe pulmonaire; renforcement du schéma vasculaire, apparition de la nature tachetée des ombres sur son fond, augmentation progressive de leur nombre et de leur taille, fusion de ces ombres dans de plus grandes zones d'occultation. Ce symptôme radiologique du cancer du poumon central est observé avec une sténose partielle des bronches (Fig.42).

Figure. 42. Cancer central du poumon gauche avec hypoventilation du lobe supérieur, au cours de laquelle il y a une augmentation marquée du schéma et des zones de gradation inhomogène; dans la racine gauche - hypertrophie des ganglions lymphatiques.

6. Violation du métabolisme du calcium - l'excès de calcium est déposé dans divers organes, y compris les poumons (par exemple, avec des collagénoses). Dans ce cas, de multiples calcifications se retrouvent dans tous les domaines des poumons..
A quoi ressemblent les calcifications sur les radiographies?

La calcine dans les poumons est une petite zone de gradation (jusqu'à 1 cm), a une intensité de tissu osseux et ressemble à des points intensément blancs sur la radiographie. Les calcifications peuvent être simples ou multiples (plus de 3-4).

Signes de calcifications après tuberculose:

  • la présence de calcifications à la racine du poumon (dans les ganglions lymphatiques intrathoraciques) et / ou dans le tissu pulmonaire;
  • calcifications simples;
  • il n'y a aucun signe de tuberculose pulmonaire active et d'autres organes;
  • test de Mantoux positif et Diaskintest;
  • contact avec des patients tuberculeux dans le passé et autres facteurs de risque de tuberculose.

Les calcinates résultant d'une tuberculose spontanément guérie contiennent des bâtonnets endormis de tuberculose qui, avec une diminution de l'immunité ou un manque de calcium dans le corps, peuvent être activés et provoquer un processus de tuberculose actif. En particulier, ces calcifications sont dangereuses pour les enfants, c'est un tel «baril de poudre» qui peut tirer à tout moment (par exemple, à l'adolescence). De plus, une telle rechute de tuberculose est difficile, souvent sous la forme d'un processus commun et / ou extrapulmonaire. Par conséquent, il est très important que ces enfants subissent un traitement préventif afin de réduire le risque de développer une tuberculose active à l'avenir, ainsi que de surveiller l'état des calcifications par la méthode des rayons X 1 à 2 fois par an.
Que faire en cas de calcification pulmonaire?

  • Pour les enfants et les adolescents - une consultation obligatoire d'un spécialiste de la tuberculose pour exclure un processus actif de tuberculose et suivre un traitement préventif.
  • Pour les adultes, rien ne peut être fait s'il n'y a aucun symptôme de la maladie et aucun signe de tuberculose active dans le corps, et en cas d'infection par le VIH, la prophylaxie à l'isoniazide est recommandée..
  • Dans certains cas, un examen supplémentaire est nécessaire: tomodensitométrie, bronchoscopie, analyse des expectorations, tests de Mantoux, tests sanguins pour les anticorps dirigés contre les vers, etc..

Lors d'un examen préventif d'un enfant BCG non vacciné, 1 an, en raison d'un contact tuberculeux avec son oncle, des radiographies et une tomodensitométrie ont révélé des calcifications dans le poumon droit. Un phthisiatricien a été prescrit un traitement préventif pour la tuberculose guérie spontanément, ce que la mère a refusé.

Photo: tranche de tomodensitométrie (CT) des poumons d'un enfant de 1 an. Diagnostic: guérison spontanée du complexe tuberculeux primaire avec modifications résiduelles sous forme de calcifications.

Après 1,5 an, à l'âge de 2,5 ans, le garçon est entré dans la salle des enfants, la mère s'est plainte que l'enfant avait arrêté de marcher, était devenu agité, avait refusé de manger, avait perdu du poids, avait commencé à avoir de la fièvre. Lorsque des radiographies des articulations de la hanche ont été réalisées, une destruction presque complète de l'articulation de la hanche gauche a été notée. La mère n'a signalé aucun «antécédent de tuberculose» aux médecins orthopédistes, l'enfant a été opéré par des chirurgiens de l'ostéomyélite et une tuberculose osseuse a été détectée lors de l'examen du matériel postopératoire. En attendant les résultats de l'histologie, l'état de l'enfant s'est fortement détérioré, l'enfant a développé une méningo-encéphalite tuberculeuse, et par la suite une tuberculose des ganglions lymphatiques et des bronches a été détectée.

Photo: tomodensitométrie d'une tête de bébé de 2,5 ans. Diagnostic - Méningoencéphalite tuberculeuse.

Radiographie des articulations de la hanche du même enfant. Diagnostic: tuberculose de l'articulation de la hanche droite avec sa destruction complète.
Ainsi, une calcine ordinaire dans les poumons sans traitement a conduit au développement d'une tuberculose disséminée sévère chez le bébé. L'enfant a survécu et guéri, mais est resté handicapé à vie.

La racine du poumon est modifiée et élargie pour pouvoir être?

Les rayons X des fumeurs sont détectés par des signes indirects: renforcement et déformation du schéma pulmonaire, accumulation de calcifications dans les racines.

Les signes indirects de la maladie sur l'image ne signifient pas la présence d'une pathologie. Une analyse complète des résultats des méthodes de recherche en diagnostic clinique est nécessaire pour établir un diagnostic.

En conséquence, une radiographie des organes thoraciques est effectuée après d'autres examens. Cette approche est également utilisée pour la radioprotection du patient, car parfois l'obtention des résultats d'autres méthodes de recherche élimine la nécessité d'un examen aux rayons X.

Ce que le radiologue détecte sur l'image

Le déchiffrement professionnel des images implique l'utilisation de nombreux termes spécialisés. En conséquence, le protocole de conclusion d'un spécialiste est très difficile à comprendre pour une personne ordinaire..

Une tache sombre arrondie est observée sur l'image des poumons avec un kyste d'échinocoque. Certes, un contour blanc clair formé par la paroi du kyste peut être tracé autour de la formation..

L'emphysème (augmentation de la légèreté des alvéoles) se manifeste par une illumination totale des deux côtés. Avec une bulle emphysémateuse locale, la tache sombre est délimitée par plusieurs côtes ou un segment.

Le radiodiagnostic de ce syndrome n'est pas difficile pour les radiologues qui, pour leurs activités pratiques, ont vu de nombreuses photos d'organes thoraciques.

À quel point la gradation ou l'illumination des poumons est-elle dangereuse

Comme indiqué ci-dessus, le facteur de localisation du processus n'a pas d'importance dans le diagnostic différentiel du cancer et de la tuberculose. Le nœud tumoral peut être situé dans n'importe quel segment du poumon. Certes, comme pour le cancer central, il y a une légère prédominance de fréquence dans les lobes supérieurs.

Malgré les difficultés constatées, un examen radiologique général, incluant des images et une tomographie, tenant compte des données cliniques, permet dans au moins 80% des cas d'établir le diagnostic correct de cancer du poumon périphérique. Des doutes subsistent dans ces rares cas où la tuberculose et le cancer ont une image atypique. Des difficultés insurmontables surviennent lorsque le cancer périphérique a l'apparence d'un nœud solitaire de forme ronde d'une structure homogène aux contours clairs, situé sur le fond du tissu pulmonaire environnant inchangé en l'absence totale de manifestations cliniques. Un examen radiologique général dans de tels cas n'est pas concluant dans la différenciation du cancer périphérique, du tuberculome, d'une tumeur bénigne ou d'un kyste. Dans ces cas, une ponction transbronchique transthoracique et endoscopique transdermique complète le programme d'examen du patient..

Le cancer périphérique se désintègre souvent. Dans certains cas, la tumeur se désintègre complètement, acquérant l'apparence d'une masse kystique à paroi mince. Et pourtant, avec un examen tomographique approfondi, en particulier avec la tomodensitométrie, il est possible de détecter les restes du tissu tumoral sous la forme d'un épaississement inégal de la paroi d'un tel kyste, et dans la cavité elle-même, on peut voir des détritus tissulaires et des séquestrants.

Le cancer de Pancost est un type de cancer périphérique. Il s'agit d'un cancer de l'apex du poumon qui se propage à la poitrine. Cette forme est caractérisée par une croissance infiltrante, une destruction des côtes, l'apparition de douleurs aiguës dans le bras et la triade Horner (myosis, ptosis et énophtalmie) causées par l'implication du plexus nerveux cervico-brachial, du tronc sympathique cervicothoracique et des gros vaisseaux.

Un cancer bronchioloalvéolaire (adénomatose pulmonaire) est observé chez environ 5% de tous les patients opérés d'un cancer du poumon. De nombreux problèmes liés à la nature de cette maladie sont inconnus. Le tableau histologique et les manifestations cliniques et radiologiques de cette maladie sont bien étudiés. Il est généralement admis que le cancer bronchiolo-alvéolaire provient de l'épithélium des alvéoles ou des bronchioles. L'image histologique est caractérisée par la formation de structures papillomateuses qui s'étendent à l'intérieur de la lumière de l'arbre bronchique vers des sections plus ou moins étendues du poumon sans détruire les cloisons interalvéolaires et interlobulaires. La tumeur a un taux de croissance lent: le temps moyen pour doubler son volume est de 350 à 500 jours. Dans certains cas, la tumeur ne montre pas de dynamique de croissance pendant plusieurs années..

Il n'y a pas de manifestations cliniques du cancer bronchioloalvéolaire aux premiers stades de développement. Avec la progression du processus, une toux avec des expectorations, un essoufflement, de la fièvre, une faiblesse apparaissent. Le symptôme le plus caractéristique, bien que rare du cancer bronchioalvéolaire, est la libération d'une grande quantité d'expectorations muqueuses-aqueuses mousseuses..

ombre triangulaire hétérogène dans le lobe supérieur du poumon droit. la plèvre interlobaire est impliquée dans le processus. il y a une augmentation du schéma pulmonaire.

Plotnitskaya E.V.
30 gr 3 cours LF
Syndrome d'ombrage limité.
L'ombre est uniforme. Ceci est une infiltration sans pourriture.
Par conséquent, la pneumonie focale droite.

Groupe Buzhan Daria LF 30
Sur la radiographie pulmonaire, un ombrage limité est visible dans le lobe supérieur du poumon droit avec des contours flous, mais avec une structure homogène. Cette image est caractéristique de la pneumonie focale..

Diagnostic basé sur

- Plaintes - toux difficile à séparer
crachats le matin, faiblesse générale, transpiration excessive la nuit,
essoufflement inspiratoire en marchant

- L'anamnèse - est inscrite au PDD depuis 2004
de l'année

- Données de laboratoire - Analyse des expectorations au bureau
(++)

- Données radiographiques - focus
gradation dans le lobe supérieur du poumon gauche

1) Mode - pupille

2) Régime alimentaire - riche en protéines

3) Isoniazide 0,6 v / m

4) Rifampicine 0,45 v / m

5) Tab pyrazinamide 2 x 2 fois par jour

6) Ethambutol 1 tab x 2 fois par jour

7) Goutte à goutte de glucose 5% 400 ml iv

8) Karsil 1 tab x 3 fois par jour

9) Aevit 1 onglet x 3 fois par jour

10) Vitamines B1, B6 in / m tous les deux jours

Invalidité permanente, groupe II

Le patient Novozhilov G. O. a entré le numéro PDD
12 15/10/07 avec un diagnostic de tuberculose infiltrante du lobe supérieur du poumon gauche,
Bureau (+) A son admission, il se plaignait d'une toux avec crachats difficiles à séparer, général
faiblesse, transpiration excessive la nuit, dyspnée inspiratoire. Composé sur
prise en compte dans le TED depuis 2004 de la première tuberculose détectée de la gauche
poumon. Avec un examen objectif
a révélé une dyspnée inspiratoire, un son de percussion dans les sections supérieures
poumon, hypertrophie du foie
les organes de la poitrine ont révélé un foyer de gradation dans le lobe supérieur du poumon gauche
Dans l'analyse générale du sang - leucocytes 12 mille / l, ESR 25 mm / h.
Analyse générale d'urine et analyse biochimique du sang inchangées Analyse des expectorations - MBT (++) Semis
sensibilité des expectorations aux antibiotiques - MBT sensible à la rifampicine,
éthambutol, pyrazinamide, isoniazide. À l'hôpital
le traitement a été effectué - régime de salle, régime
riche en protéines, isoniazide 0,6 v / m, rifampicine 0,45 v / m, pyrazinamide 2 tab x 2
une fois par jour, éthambutol 1 comprimé x 2 fois par jour, glucose 5% 400 ml goutte à goutte iv,
Karsil 1 comprimé x 3 fois par jour, Avit 1 comprimé x 3 fois par jour, vitamines B1, B6
in / m tous les deux jours. Dans le contexte du traitement en
une dynamique positive est observée à l'hôpital - l'état s'est amélioré,
les plaintes ont diminué, les données d'enquête sont revenues à la normale. Recommandations - se conformer
régime rationnel du jour et nutrition, poursuivre le traitement

En radiologie, une tache est appelée une ombre. Une ombre qui ressemble à une tache et de moins d'un centimètre de diamètre est une ombre focale. Une ombre focale est une taille focale variant de 0,1 cm à 1,0 cm Ces foyers pathologiques sont caractéristiques de diverses formes nosologiques. Par origine, ces foyers peuvent être d'origine inflammatoire et tumorale, ainsi qu'en raison d'hémorragies, œdèmes, atélectasies. L'expérience des rayons X prouve que les foyers dans les poumons se trouvent dans les maladies inflammatoires qui modifient pathologiquement la structure du parenchyme pulmonaire. Dans notre pays, les foyers sont également caractéristiques de la tuberculose (tuberculose focale). En pratique, on le trouve souvent lorsqu'il y a 2-3 foyers dans un poumon, puis les radiologues parlent d'un groupe de foyers dans le poumon. Les spécialistes inexpérimentés et jeunes prennent pour les ombres focales la section transversale du vaisseau, l'ombre des mamelons de la glande mammaire, ainsi que les dépôts de calcium dans les cartilages des côtes.

L'ombre focale a les caractéristiques suivantes:

1) Localisation de l'ombre focale.
2) La prévalence de l'ombre focale.
3) Contours de l'ombre focale.
4) Intensité focale de l'ombre.

Ce patient présente une lésion dans le lobe moyen du poumon droit avec une cavité de carie au centre (indiquée par une flèche). Conformément à la clinique, le patient reçoit un diagnostic de tuberculose.

Tache blanche sur la radiographie pulmonaire / tache blanche sur l'image pulmonaire / tache blanche sur les poumons / deux taches sur le poumon / maladie pulmonaire sur le poumon

Pour chaque maladie, il existe une localisation caractéristique du foyer. La tuberculose (tuberculose focale et tuberculome) est caractérisée par une localisation à l'apex des poumons et sous la clavicule. Avec la pneumonie, la localisation peut être quelconque, mais pour les maladies inflammatoires des poumons, un groupe de foyers est caractéristique (2-3 foyers). Pour le cancer du poumon périphérique ou les métastases tumorales, un signe caractéristique sur la radiographie est une lésion unique sans signe de calcification.

Les contours de la mise au point sont nets et flous. Les contours flous indiquent souvent une cause inflammatoire de l'origine du foyer. Si sur le radiogramme, nous rencontrons une seule lésion aux contours nets, qui n'est pas située à l'apex et dans la région sous-clavière, le radiologue suggère un cancer périphérique. Une seule lésion à contours nets située en haut ou sous la clavicule suggère une tuberculose (tuberculose focale ou tuberculose).

La structure focale suivante est distinguée - homogène ou hétérogène. Si nous considérons l'exemple de la tuberculose pulmonaire, puis en utilisant ces propriétés, nous pouvons dire la phase de la maladie, qui est prise en compte lors du choix de la chimiothérapie. Ombre focale homogène caractéristique de la tuberculose en phase de compactage et hétérogène pour le tuberculome.

Ce patient a montré des changements dans les racines du poumon, ce qui correspond à la tuberculose des ganglions lymphatiques intrathoraciques chez un patient avec une température et une toux prolongées.

Petite tache sur le poumon / petite tache sur le poumon / taches sur les poumons aux rayons X /

S'il parle de l'intensité de l'ombre focale, les radiologues comparent souvent l'intensité avec les structures anatomiques à proximité, par exemple, avec les vaisseaux sanguins des poumons.

L'intensité de focalisation suivante est distinguée:

1) ombre à faible intensité - si la mise au point est visualisée par l'intensité, comme une section longitudinale d'un navire.
2) ombre moyennement intense - si la mise au point est visualisée par l'intensité, comme un vaisseau en coupe axiale.
3) foyer dense (ombre à haute intensité) - si le foyer est visualisé avec une intensité supérieure à l'intensité du vaisseau pulmonaire en coupe axiale.

Avec une ombre de faible intensité sur le radiogramme, selon la clinique, il est possible de suspecter une pneumonie focale ou une tuberculose en phase d'infiltration (tuberculose focale). Une ombre moyennement intense indique l'atténuation du processus de la tuberculose, qui est le plus souvent observée avec un traitement adéquat.

Les radiologues isolent également séparément le foyer Gon ou une lésion calcifiée cariée dans le poumon, ce qui, avec le ganglion lymphatique calcifié, suggère le complexe tuberculeux primaire.

Chaque foyer (spot) si vous regardez de près est unique, et seul un radiologue expérimenté est en mesure de comparer le tableau clinique avec l'image sur la radiographie. Pour éviter les erreurs de diagnostic inutiles, la radiographie est effectuée en deux projections, et également effectuée après un certain temps pour évaluer la concentration en dynamique. Par exemple, si un patient de 70 ans qui fume toute sa vie a une seule lésion pulmonaire, il est plus correct de considérer cette formation comme un cancer du poumon.

Un patient de 76 ans a révélé une ombre dans son poumon droit. Un cancer du poumon périphérique a été initialement suspecté, mais le diagnostic chez ce patient était un hamartome du poumon droit.

Tache ronde sur le poumon / pneumonie du côté droit de la tache sur les poumons / taches sur les poumons provoque

La tache ronde sur la radiographie correspond au syndrome radiologique de l'ombre ronde. Le syndrome de l'ombre ronde est indiqué lorsque les ombres suivantes sont visualisées sur une radiographie:

1) Ombre ronde unique.
2) Ombre semi-circulaire unique.
3) Ombres simples de forme ovale.
4) Plusieurs ombres rondes.
5) Plusieurs ombres semi-circulaires.
6) Plusieurs ombres de forme ovale.

Un autre critère important pour dire quand une ombre ronde est visible sur la radiographie est la taille. La taille de l'ombre ronde doit être supérieure à 1 centimètre, car les ombres plus petites sont des foyers.

Une ombre ronde, comme une lésion, est due à diverses causes pathologiques dans le poumon, par exemple:

1) Le processus inflammatoire.
2) Processus tumoral.

En outre, une ombre ronde est visualisée avec des cavités dans le poumon avec du liquide. Il existe également des raisons non liées à la pathologie pulmonaire, mais dans lesquelles une ombre ronde est visualisée - il s'agit d'une pathologie pleurale. Ceux-ci comprennent une pleurésie (inflammation de la plèvre), une tumeur pleurale, un kyste.

Le patient a un kyste rempli de liquide.

Taches sur le poumon droit / tache sur le poumon gauche / tache sur les poumons avec fluorographie

Afin de suggérer à quelle maladie l'ombre ronde appartient, le radiologue répond initialement aux questions suivantes:

1) De quelle forme est l'ombre?
2) Existe-t-il une relation avec les corps environnants?
3) Quels sont les contours de l'ombre?
4) Quelle est la structure de l'ombre?

La forme de l'ombre arrondie délimite le processus en un processus pathologique à l'intérieur et à l'extérieur du poumon. Pour la pathologie intrapulmonaire, une ombre arrondie mais également ovale est caractéristique. Une ombre de forme ovale apparaît dans les kystes pulmonaires remplis de liquide. De plus, l'ombre de forme ovale est une image caractéristique lorsque la taille du kyste a atteint une taille telle qu'il est en contact avec le diaphragme, la plèvre, le médiastin, la paroi thoracique.

Les contours de l'ombre arrondie permettent au radiologue d'établir la cause de la pathologie, par conséquent, sont un signe important dans la description.

1) flou ou ils sont également appelés flous.
2) Clair ou net.

Les contours flous pour les maladies inflammatoires sont faciles. Il est impossible de faire un diagnostic spécifique dans ce cas, mais le symptôme identifié rétrécit la série différentielle. Avec des contours clairs, une tumeur pulmonaire, un tuberculome ou une masse kystique fluide qui ne contient pas d'air doit être supposé.

Le patient a une panne dans le poumon droit, ce qui est typique de la pneumonie lobaire.

Tache pulmonaire / radiographie pulmonaire tache blanche / spot lumineux pour radiographie pulmonaire

L'ombre arrondie dans sa structure est visualisée homogène ou hétérogène. Ombre uniforme avec tuberculome, mais dans le contexte de l'ombre, le calcium doit être une condition préalable. S'il y a une formation arrondie dans laquelle il y a une cavité à l'intérieur, la première chose à laquelle les radiologistes pensent est une tumeur avec pourriture ou tuberculose infiltrante en phase de pourriture. Le cancer est plus caractéristique d'une ombre arrondie avec une cavité dans laquelle les contours internes inégaux et l'épaisseur de paroi inégale. La tuberculose est caractérisée par de petites cavités en forme de croissant. Une cavité avec un contenu fluide est visualisée lorsque le kyste est ouvert (sortie du contenu fluide) dans la bronche, ainsi qu'avec un abcès pulmonaire, qui s'accompagne d'une affection grave du patient.

Lors du décodage d'une radiographie avec une ombre arrondie, il arrive que malgré la prise en compte de tous les signes ci-dessus, le radiologue n'ait pas abouti à une conclusion. Ensuite, une condition préalable au diagnostic est une évaluation correcte du tissu pulmonaire, qui est adjacent au foyer pathologique. Si le tissu pulmonaire entourant le foyer avec des contours flous est intact, c'est un signe d'inflammation fraîche (phase aiguë et subaiguë). La fibrose des tissus entourant le foyer indique un processus inflammatoire chronique, qui est plus souvent caractéristique de la tuberculose. Pour l'inflammation chronique de la tuberculose, le chemin vers la racine pulmonaire est caractéristique, qui est visualisé sous la forme d'une bronche drainante avec des parois épaissies.