Image

Combien de temps dure un nez qui coule chez l'adulte et combien de jours passent?

Un nez qui coule est un processus inflammatoire qui se développe sous l'influence de facteurs négatifs - allergènes, bactéries ou virus. Il se caractérise par un gonflement et une congestion nasale, un écoulement par le nez de mucus aqueux ou épais. Dans le même temps, la santé globale empire. La durée du rhume chez l'adulte est différente et dépend de certains facteurs. Allouer le nez qui coule vasomoteur et infectieux. Le premier peut être viral et bactérien, aigu et chronique. Le second est allergique et neurovégétatif.

Combien de temps dure une infection du nez qui coule?

La rhinite virale ou bactérienne est un processus inflammatoire provoqué par l'exposition à un pathogène pathogène, un virus. Il se caractérise par des dommages à la muqueuse nasale. Après que l'agent pathogène a pénétré la muqueuse, le corps présente une réaction protectrice par la formation de mucus abondant et le gonflement de la couche épithéliale. Ce type de nez qui coule est très fréquent. Habituellement, il n'est pas considéré comme une maladie distincte, mais est un symptôme d'un rhume ou du SRAS. Dans ce cas, le virus se transmet facilement de personne à personne en contact avec le patient.
La durée de la rhinite virale ou bactérienne chez l'adulte dépend de l'état du système immunitaire humain. Plus le système immunitaire est fort, plus les symptômes disparaissent rapidement. Avec une immunité réduite, les micro-organismes pathogènes pénétrant dans la muqueuse commencent à se multiplier activement, affectant les cellules saines. Le résultat de leur activité dans la vie est une intoxication du corps, une faiblesse générale, de la fièvre, un écoulement métabolique de mucus par le nez, une congestion nasale, des difficultés respiratoires nasales.
La rhinite infectieuse passe après environ 7 à 10 jours. La période aiguë de la maladie est de 1 à 2 jours. Il y a 3 étapes, chacune ayant ses propres caractéristiques, une durée et une gravité différentes:

    1. Réflexe ou prodromal. Sa durée est de plusieurs heures. Il se développe immédiatement après l'infection. Manifesté par la congestion, la sécheresse et les brûlures dans le nez, les éternuements et l'enflure des parois du nez.
    2. Catarrhale ou séreuse. Cette étape dure 2-3 jours. Une faiblesse générale apparaît, la température augmente, l'odorat diminue, la respiration est difficile, plus de morve est libérée.
    3. Inflammation infectieuse. Cela dure environ 4 à 7 jours. À ce stade, le patient ressent une amélioration, l'œdème disparaît, la respiration est rétablie. Du fait de la fixation d'une infection bactérienne, les sécrétions deviennent épaisses, acquièrent un caractère purulent. Le mucus jaune-vert s'écoule à l'arrière du nasopharynx et provoque une toux. S'il n'est pas traité, cela peut prendre jusqu'à 3 semaines..
        En général, chez l'adulte, la rhinite infectieuse disparaît après 7 à 12 jours. Si vous prenez un traitement adéquat avec les premiers signes, alors avec un haut degré de probabilité, vous pouvez réduire considérablement la période de la maladie et éviter les complications purulentes.
      1. Il est difficile d'indiquer des termes de récupération plus précis, car ces indicateurs sont individuels. La dynamique des améliorations est le principal critère par lequel vous pouvez approximativement prévoir le moment de la récupération. Les facteurs suivants affectent la durée de la maladie:
        • état d'immunité;
        • la présence de pathologies chroniques;
        • type de bactérie ou souche du virus;
        • l'âge du patient;
        • gravité des symptômes;
        • mode patient.

Durée de la rhinite vasomotrice

La rhinite vasomotrice est une inflammation de la muqueuse nasale, non causée par une exposition à des agents pathogènes, mais due à une violation du tonus des vaisseaux sanguins du nez. Elle se caractérise par une évolution chronique. La rhinite vasomotrice est la cause la plus fréquente d'écoulement nasal prolongé. De plus, d'autres causes sont:

        • expansion du plexus veineux;
        • violation du tonus vasculaire;
        • gonflement de la couche muqueuse de la cavité nasale;
        • dysfonctionnement muqueux.

Les facteurs suivants peuvent déclencher une rhinite vasomotrice chez l'adulte: stress émotionnel, virus, air sec et pollué, utilisation de certains médicaments, maladies allergiques, changements hormonaux dans le corps.
Un tel nez qui coule peut se présenter sous 2 formes: allergique et neurovégétative. La durée de ces formes de rhinite dépend de la fréquence d'exposition à des facteurs provoquants et des méthodes de traitement. Si la congestion nasale et l'écoulement liquide du nez ne s'arrêtent pas dans les 2 semaines, il est nécessaire de vérifier la rhinite allergique. Il se caractérise par un mucus aqueux et une congestion nasale, des éternuements prolongés et fréquents, un manque de fièvre, des démangeaisons à l'intérieur du nez, un gonflement du visage.
En cas de rhinite allergique causée par des contacts épisodiques avec un irritant, les périodes de congestion et de sécrétion abondante de mucus peuvent être courtes. Il suffit d'éliminer la source d'allergie du patient. Dans la rhinite allergique saisonnière, lorsque des méthodes de traitement adéquates sont utilisées, la durée des symptômes est d'environ 7 jours.
Le nez qui coule vasomoteur est une maladie chronique, ses symptômes sont donc constants et périodiques. Les exacerbations commencent brusquement et peuvent passer tout aussi rapidement. Durée - de plusieurs heures à plusieurs années. Ainsi, la rhinite allergique saisonnière peut être un «compagnon» constant d'une personne tout au long de sa vie.
Étapes de la rhinite vasomotrice:

Quelle que soit la durée d'une rhinite allergique ou neurovégétative, elle s'accompagne de symptômes tels que difficulté à respirer par le nez, écoulement nasal, éternuements, démangeaisons au nez, odeur altérée, rougeur de la muqueuse, altération des papilles gustatives, rougeur des yeux, larmoiement.

Les raisons pour lesquelles la rhinite dure longtemps

Malgré le traitement en cours, le rhume est souvent retardé pendant longtemps. Cela peut se produire pour les raisons suivantes:

        • médicaments mal choisis pour le traitement;
        • utilisation excessive de médicaments vasoconstricteurs;
        • mauvaise utilisation de la médecine traditionnelle;
        • air séché dans la pièce;
        • manque de repos pendant la maladie;
        • complications plus graves.

Si vous ne vous rendez pas chez le médecin et que vous ne vous auto-médicamentez pas, il est probable que le nez qui coule traîne plus longtemps. La rhinite est causée par de nombreuses causes. Leur clarification est une garantie que le traitement correct sera prescrit et que le patient se rétablira bientôt. Après tout, un nez qui coule n'est pas toujours le résultat d'un rhume. Un écoulement nasal abondant peut être déclenché par des allergies, des changements hormonaux dans le corps, une inhalation constante d'air poussiéreux ou sec. Par conséquent, vous devez utiliser les médicaments que le médecin vous prescrira.
L'utilisation de gouttes ou sprays vasoconstricteurs aide à faire face rapidement à la congestion nasale et aux écoulements nasaux. Dans ce cas, vous ne pouvez pas ignorer la note dans les instructions pour le médicament que l'utilisation de ces fonds n'est autorisée que pendant 3 à 5 jours. Si un adulte poursuit le traitement avec eux plus longtemps que la période convenue, la probabilité de développer un nez qui coule est élevée. Une dépendance au médicament apparaît. De plus, les vaisseaux cessent de se rétrécir d'eux-mêmes. En conséquence, la congestion devient une affection permanente et les gouttes ou sprays vasoconstricteurs ne sont plus utiles. Pour obtenir l'effet, une augmentation de la dose est nécessaire. Mais par la suite, la dépendance se développe à nouveau. Pour éviter ce développement d'événements, ne pas abuser des médicaments vasoconstricteurs nasaux.

Photo: Lubava Voit / Shutterstock.com

Malgré toutes les propriétés utiles des oignons, de l'ail, des plantes médicinales, leurs jus ne peuvent pas être enfouis dans le nez. Il est lourd d'une brûlure de la muqueuse.
Une humidité réduite dans la pièce est une condition défavorable qui contribue à une évolution plus longue du rhume. Le taux d'humidité normal est de 40 à 60%. Habituellement, pendant la saison froide, lorsque les appareils de chauffage fonctionnent, la pièce est moins souvent ventilée, l'humidité tombe au niveau de 15 à 20%. Ensuite, la membrane muqueuse s'amincit. Dans le même temps, pour compenser une humidité insuffisante dans le nez, la production de mucus est améliorée. Par conséquent, vous devez humidifier l'air en plus ou hydrater la muqueuse nasale avec une solution saline.
Malgré le fait qu'un nez qui coule n'est pas la base pour ouvrir un congé de maladie, avec un rhume, il est recommandé de réduire l'activité physique au moins pendant la période de la phase aiguë. Si vous fournissez un repos supplémentaire au corps, la lutte contre l'infection sera plus efficace, ce qui signifie que la rhinite passera plus rapidement.
Un nez qui coule devient chronique et dure plus longtemps s'il y a des antécédents supplémentaires de pathologie de la cavité nasale. Cela s'applique aux polypes, l'inflammation des sinus, lorsque le gonflement des tissus du nez est une condition familière..
L'apparition d'un nez qui coule perturbe le mode de vie habituel, provoque une gêne dans une certaine mesure. La durée de vie chez l'adulte dépend de la maladie spécifique qui l'a déclenchée, du traitement sélectionné. Plus tôt la cause du rhume est découverte, plus tôt vous pourrez l'éliminer.

De quelle couleur sont vos morve: un traitement au froid sûr

D'où vient le rhume?

Les médecins déconseillent de traiter un nez qui coule ?? ainsi que pour faire baisser la température si elle est inférieure à 38. Parce que la rhinite aiguë (le soi-disant nez qui coule dans le langage médical) dans la plupart des cas passe d'elle-même, et le corps résiste même activement à son traitement. Il y a un dicton bien connu: si un rhume est traité, il passe en sept jours, et s'il n'est pas traité, puis en une semaine. Et c'est effectivement le cas. Et tout ça parce qu'un nez qui coule ?? c'est une réaction protectrice et très importante aux irritants: allergènes, aliments épicés, activité physique, émotions violentes ou même rhume. Nez qui coule ?? c'est un indicateur que le corps a suffisamment de force pour combattre l'infection. Et le mucus, bien que désagréable, est toujours utile. Le secret nasal, ou, en termes simples, la morve, est une arme importante que les cellules muqueuses des sinus paranasaux sécrètent pour attraper et transporter la saleté, la poussière, les virus et les infections..

Joel Furman, MD: «Pour se débarrasser de l'agent causal de la maladie, la paroi interne de la cavité nasale commence à produire activement du mucus. Elle lave avec elle les particules du virus. Et si vous prenez des médicaments qui bloquent la production de mucus dans la cavité nasale, le corps perd sa défense naturelle contre l'infection ».

Selon une étude du professeur agrégé de l'Université de Chicago, Daniel Murrell, un nez humain sans nez qui coule produit jusqu'à deux litres de mucus par jour, que nous avalons sans le remarquer. C'est juste qu'en hiver, l'attaque des virus s'intensifie, et le nez en réponse soulève plus de mucus à la défense. Et après la bataille, un nez qui coule disparaît ?? mais seulement s'il n'y a pas de complications.

Alexander Gorovoy, oto-rhino-laryngologiste: «Si la rhinite ne disparaît pas dans les sept jours, alors c'est un signal alarmant. Cela signifie que la muqueuse ne peut pas faire face à une grande quantité de mucus et qu'une complication sous forme de sinusite, de sinusite frontale, d'otite moyenne est possible. Jusqu'au développement de la bronchite et de la pneumonie. En conséquence, les complications sont lourdes de méningite mortelle ou d'abcès cérébral ».

La tendance à la congestion nasale peut être congénitale. Raison ?? septum nasal courbé. Normalement, l'angle entre le cartilage latéral du nez et la paroi séparant les narines doit être de 15 degrés. Sinon, l'air passe profondément dans les cavités, soit en trop grandes, soit en trop petites portions. Et à partir de cela, il s'avère être insuffisamment humidifié, non chauffé et non stérile.

Comment déterminer l'état de santé du rhume

Le mucus sécrété pendant le rhume peut être différent: liquide et transparent, comme l'eau, et aussi épais et de couleur désagréable. Des études scientifiques entières ont été écrites à ce sujet, sur la base desquelles les scientifiques de l'American Chemical Society ont publié une animation visuelle intitulée "De quoi parle votre morve?".

Un mucus clair signifie que le nez fait face. Si l'écoulement est blanc, cela signifie que d'autres rhumes sont connectés à un nez qui coule et qu'il est déjà plus difficile, mais plus tolérant, pour le système immunitaire de les combattre. Autre chose ?? morve jaune, qui indique les symptômes d'une infection virale. Et il est certainement temps de s'alarmer si le mucus s'épaissit et devient vert ?? cela signifie que des bactéries ont été ajoutées aux virus et que le nez ne peut plus faire face. Bien qu'il y ait une étape et assez dangereuse lorsque la décharge devient rouge et brune. C'est un signal que l'inflammation endommage les vaisseaux sanguins et les muqueuses, en raison de laquelle la morve se mélange avec le sang. Cependant, la couleur, bien qu'importante et très révélatrice, n'est encore que l'un des critères de diagnostic.

Valery Nikonorov, oto-rhino-laryngologiste: «Si vous avez juste un écoulement abondant du nez, une sensation de congestion nasale ?? ce sont alors des signes de rhinite ordinaire, qui passe d'elle-même en trois à sept jours. Yeux larmoyants, douleurs lancinantes au visage, maux de tête ?? ce sont des complications, le corps lui-même ne peut pas faire face, il est temps de voir un médecin pour un traitement à part entière ».

Les sprays et les gouttes sont dangereux

Beaucoup essaient de traiter le rhume avec des sprays et des gouttes, qui sont offerts dans les pharmacies. Mais en fait, ils ne sont pas très utiles. La plupart de ces remèdes ne traitent rien, et même vice versa. Ils forcent à rétrécir les vaisseaux dans le nez, le flux sanguin vers la muqueuse gèle, le gonflement disparaît, mais pas pour longtemps ?? après quelques heures, une nouvelle dose est nécessaire. De plus, les intervalles entre les doses sont constamment réduits. Il y a une dépendance: si vous forcez constamment les vaisseaux à se contracter sous l'influence de drogues, alors après une semaine, le corps oubliera comment le faire vous-même.

Mais ce n'est pas si mal. Les vaporisateurs vasoconstricteurs assèchent la cavité nasale, ce qui fait que la muqueuse travaille avec vengeance et finit par s'enflammer et se développe, rétrécissant et bloquant les canaux nasaux. Il arrive un moment où une personne ne peut respirer que par la bouche, et seul le couteau du chirurgien peut ramener son nez à une vie pleine.

Et ces pulvérisations et gouttes bloquent également le flux sanguin vers le cerveau, ce qui entraîne des maux de tête, de l'insomnie, de la distraction, de l'irritabilité, de la léthargie. Par conséquent, dans de nombreux pays, la vente de médicaments vasoconstricteurs sans ordonnance est interdite et même s'ils sont prescrits par un médecin, ils ne peuvent pas être utilisés pendant plus de cinq jours..

Comment être traité?

La soi-disant médecine traditionnelle conseille de coller de l'ail dans le nez, mais la médecine officielle est contre de tels rituels. Mais il y a de l'ail avec un nez qui coule et c'est vraiment utile. Les scientifiques finlandais dans leur étude ont prouvé que l'ail, l'oignon, le miel, les bleuets et le thé vert, ainsi que les aliments à haute teneur en vitamine C: l'églantier, le poivron rouge, le cassis, l'argousier, les pommes et la choucroute fonctionnent mieux que de nombreux médicaments.

Les bains de vapeur aident également, en particulier à faire couler l'huile essentielle dans l'eau, mais uniquement des sucettes naturelles, non synthétiques ou reconstituées. Une indication à ce sujet doit être recherchée dans la composition de l'étiquette. Des tests effectués en Inde ont montré que tous les patients qui inhalaient de la vapeur avec des huiles étaient guéris du rhume bien plus rapidement que les autres..

Il est également efficace de se rincer le nez avec de l'eau salée. Bien sûr, dans les pharmacies, il y a des gouttes et des sprays prêts à l'emploi avec de l'eau de mer, mais il vaut mieux ne pas se précipiter avec leur achat: une telle solution est très simple à préparer, même à partir du sel habituel et le moins cher.

Traitement efficace de la rhinite aiguë, remèdes populaires

La rhinite aiguë est une maladie dans laquelle la muqueuse des sinus est enflammée sous l'influence de divers facteurs indésirables: infections virales, hypothermie, mauvaise écologie. Parfois, la rhinite peut être un symptôme d'autres maladies (rougeole, gonorrhée, grippe, diphtérie).

Types de rhinite aiguë

La rhinite, ou un nez qui coule, selon les raisons qui provoquent son apparition, a une classification étendue. On distingue les types de rhinite suivants: vasomoteurs, infectieux, chroniques, médicamenteux et traumatiques.

La rhinite vasomotrice survient en raison d'une réponse inadéquate du corps aux stimuli externes. Cela peut être à court et à long terme. Il est divisé en allergique et neurovégétatif. L'agent causal de la rhinite allergique est diverses odeurs, pollen, poils d'animaux, air poussiéreux. La rhinite neurovégétative est caractérisée par un dysfonctionnement du service du système nerveux responsable du fonctionnement de la cavité nasale.

Le type de rhinite infectieuse survient lorsque la muqueuse nasale est affectée par des infections virales ou bactériennes. Il persiste et s'accompagne d'un œdème sévère, d'écoulements abondants du nez, d'une faiblesse et d'un malaise général.

Les formes chroniques de la maladie sont la rhinite atrophique et hypertrophique. L'atrophie est causée par un changement pathologique dans les vaisseaux sanguins du nez, ce qui conduit à une violation des échanges d'air. Avec des changements hypertrophiques dans les tissus mous du nez.

Il existe également des médicaments et un nez qui coule traumatique. Les médicaments surviennent en raison d'une utilisation inappropriée et prolongée de médicaments vasoconstricteurs. Traumatique se développe après des blessures mécaniques et thermiques de la cavité nasale.

Causes de la rhinite

Les principales raisons provoquant l'apparition d'une rhinite aiguë chez l'adulte sont:

  • affaiblissement de la fonction protectrice de la muqueuse nasale et augmentation de la réaction du corps aux stimuli externes;
  • immunité diminuée;
  • rhumes causés par l'hypothermie;
  • blessures mécaniques du nez;
  • la présence dans la cavité nasale d'objets étrangers;
  • conditions environnementales défavorables;
  • perturbations hormonales dans le corps.

Étapes et symptômes

Le développement de la maladie passe par trois stades: rhinite subaiguë (nez qui coule à sec), stades humide et mucopurulent. Chacune de ces étapes a ses propres caractéristiques de manifestation et de signes..

Au stade initial, les patients ressentent une irritation et une sécheresse locales dans les sinus. Cela est dû à une infection de la muqueuse. Les symptômes de la rhinite à un stade précoce sont également des maux de tête, qui augmentent avec le temps, caractérisés par une augmentation de la température corporelle à 37 ºС. Le nez qui coule à sec dure plusieurs heures, puis passe au stade suivant de développement. Dans de rares cas, la phase initiale peut durer de 1 à 2 jours.

Au deuxième stade (nez qui coule mouillé), les symptômes de la maladie sont plus prononcés. Le mucus liquide commence à couler abondamment du nez. Difficulté à respirer en raison d'un nez bouché. Il devient difficile de reconnaître les odeurs. Puisque la cavité nasale est reliée aux canaux oculaires, une décharge abondante de larmes commence. La congestion dans les oreilles est également un signe de la deuxième étape..

Le troisième stade (mucopurulent) est le stade final au cours de la maladie. Le système immunitaire humain commence à combattre activement les bactéries. Les cellules protectrices tombent au centre de la maladie, provoquant par la suite un processus inflammatoire dans la cavité.

Pendant cette période, l'écoulement nasal devient épais et jaune-vert avec une odeur purulente désagréable, parfois accompagnée de saignements de nez. De cette façon, tous les microbes pathogènes sont éliminés du corps. Après un certain temps, le patient commence à se sentir beaucoup mieux: les maux de tête disparaissent progressivement, la capacité de sentir retourne, le passage de l'air à travers la cavité nasale s'améliore.

Selon l'état du système immunitaire, les symptômes de la rhinite peuvent se manifester de différentes manières. Chez une personne à forte immunité, la maladie ne dure que 2-3 jours. A l'inverse, un corps affaibli combat la maladie pendant 3-4 semaines.

Diagnostique

Chaque personne peut diagnostiquer presque indubitablement la rhinite aiguë par elle-même, dont les symptômes se manifestent trop clairement. Et pourtant, pour un diagnostic plus précis, vous devriez demander l'aide d'un médecin. L'oto-rhino-laryngologiste participe à l'identification des symptômes et du traitement chez l'adulte. En ambulatoire, des tests sanguins et urinaires sont effectués sur le patient. Ensuite, sur la base des résultats de ces tests et d'une enquête auprès des patients, le médecin diagnostique la maladie. Pour la fiabilité de la présence de la maladie, les médecins utilisent souvent un réflecteur de lumière..

Si le nez qui coule ne disparaît pas pendant une longue période, le patient se voit prescrire un examen par radiographie ou par tomodensitométrie. Pour déterminer correctement l'agent causal de l'infection, une analyse bactériologique des sécrétions est effectuée. Les bactéries identifiées sont ensuite testées pour leur résistance aux antibiotiques..

Méthodes de traitement

Dans la rhinite aiguë, le traitement doit être effectué en consultation avec le médecin. Les méthodes pour se débarrasser du rhume dépendent du stade et du type de la maladie. Lorsque les premiers signes apparaissent, des mesures doivent être prises immédiatement pour bloquer la maladie et prévenir les complications de la rhinite. Pour cela, il existe un grand nombre de médicaments, différentes méthodes de physiothérapie, des compresses et du chauffage.

Si la rhinite est devenue chronique, le traitement sera long et difficile. Dans certains types de la maladie, même une intervention chirurgicale peut être utilisée..

Médicament pour la rhinite

Dans les pharmacies, il existe une large sélection de médicaments qui aident à lutter efficacement contre la maladie. Mais vous ne pouvez pas prendre des médicaments de votre propre initiative, sans l'avis d'un médecin qui vous prescrit un schéma thérapeutique pour le rhume. Les médicaments vasoconstricteurs ne doivent pas être pris pendant longtemps, car ils contribuent au développement de la rhinite médicamenteuse.

Le stade initial de la rhinite

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, il suffit parfois d'effectuer plusieurs procédures simples pour arrêter le développement de la rhinite. Dès qu'il y a une sensation de brûlure et de sécheresse dans la cavité nasale, les règles suivantes doivent être respectées:

  • Ne pas apparaître dans les endroits à basse température afin d'éviter l'hypothermie, alors que le repos au lit n'est pas du tout nécessaire;
  • boire plus de thé chaud et liquide avec l'ajout de citron, framboise ou miel est parfait;
  • il est utile de prendre des bains chauds pour les jambes pendant 10-15 minutes, vous pouvez mettre des pansements à la moutarde sur les semelles ou les mollets;
  • assurez-vous de boire un cours de vitamines pour maintenir l'immunité;
  • avec l'apparition de mucus dans le nez, mouchez-vous régulièrement.

En tant que médicaments, les antiseptiques locaux peuvent venir à la rescousse. Pour éliminer les maux de tête, des analgésiques sont utilisés et pour augmenter l'activité du système immunitaire, il est recommandé d'inculquer un nez avec une solution d'interféron..

Le stade séreux de la rhinite

Avec le stade séreux de la maladie, il est nécessaire d'utiliser activement des médicaments à large spectre. Afin de réduire les poches, d'améliorer le flux d'air à travers la cavité nasale, des médicaments qui contribuent à la vasoconstriction doivent être utilisés. À cette fin, la naphtyzine, le galazolin et d'autres médicaments de ce groupe conviennent.

Facilite l'état du patient avec l'utilisation de solutions d'eau de mer, car elles ont un effet adoucissant et hydratant. Il n'est pas nécessaire d'acheter ces solutions dans une pharmacie. Des solutions non moins efficaces et auto-préparées. Pour ce faire, il suffit de mélanger le sel de mer avec de l'eau bouillie et de l'utiliser pour rincer les sinus.

Si une rhinite allergique est diagnostiquée, des antihistaminiques doivent être pris. Par exemple, Suprastin ou Tavegil. Pour la rhinite causée par des bactéries, des agents antibactériens doivent être pris: Polydex ou Bioparox, dont la forme posologique peut être sous forme de gouttes ou de spray.

Les médicaments antiseptiques qui vous permettent de nettoyer la cavité nasale du mucus et du pus sont la furaciline, la miramistine, etc. L'interféron ou le gippferon est recommandé pour maintenir le système immunitaire. Pendant toute la période de la maladie, les procédures physiothérapeutiques ne doivent pas être négligées..

Remèdes populaires pour la rhinite

Pour se débarrasser de la rhinite à la maison, un traitement avec des remèdes populaires est souvent utilisé. L'utilisation de plantes médicinales pour la fabrication de gouttes, pommades, inhalants présente plusieurs avantages. Premièrement, les remèdes populaires n'ont pas d'effet toxique sur le corps humain. Deuxièmement, contrairement aux médicaments, les médicaments à base de plantes médicinales ne créent pas de dépendance. Troisièmement, il y a la possibilité d'utiliser pendant longtemps, ce qui est important dans le traitement des formes chroniques.

Les herbes médicinales peuvent être utilisées sous forme de gouttes ou de pommades. Des décoctions médicales sont également préparées à partir d'eux. Comment guérir rapidement un nez qui coule, vous pouvez le découvrir en contactant les remèdes populaires suivants:

  1. Dans 3 à 5 litres d'eau chaude, ajoutez 5 gouttes d'huile de sapin. Couvrez-vous la tête avec une serviette et inhalez les vapeurs avec votre nez jusqu'à ce que l'eau refroidisse. Cette méthode d'inhalation aidera à faciliter la respiration..
  2. Pour éliminer les poches, la méthode de chauffage au sel convient. Prendre un peu de sel, verser dans une poêle et bien réchauffer. Versez ensuite du sel dans la chaussette et enfilez l'arête du nez. Faites attention. Si le sel est surchauffé, vous pouvez vous brûler.
  3. Gardez vos pieds au chaud. Pour ce faire, il est recommandé de prendre des bains de pieds chauds à l'aide d'une solution saline.
  4. Pour vous réchauffer pendant le sommeil, vous pouvez mettre des chaussettes, après les avoir remplies d'un peu de moutarde sèche.
  5. Il est utile d'insuffler quotidiennement 5 gouttes d'huile de menthol dans chaque narine..
  6. En cas de rhinite aiguë, des betteraves peuvent être utilisées. Pour ce faire, le jus est extrait du légume et enfoui dans le nez 5 gouttes 2 fois par jour.
  7. Avec l'inflammation de la muqueuse nasale, l'utilisation de jus de carotte est efficace. Mélanger le jus avec l'huile de tournesol, ajouter 2-3 gouttes d'extrait d'ail et inculquer le nez 2-3 fois par jour.
  8. Pour traiter un rhume, vous pouvez instiller un nez avec du jus d'aloès mélangé à moitié avec de l'eau..

Prévention de la rhinite aiguë

Afin de ne pas avoir de rhinite, en particulier lors d'une épidémie de maladies virales, il est nécessaire de prendre un certain nombre de mesures préventives. Après tout, il vaut mieux éviter l'apparition du rhume que de le traiter. Le maintien du système immunitaire est le point le plus important pour suivre les mesures préventives. Les vitamines doivent être prises toute l'année, pour cela il suffit de manger des fruits et légumes frais. Vous pouvez acheter des complexes de vitamines dans une pharmacie. Il est nécessaire de se protéger du contact constant avec des personnes infectées par une infection virale.

Dans la prévention de la rhinite, il est nécessaire d'éviter l'hypothermie, ne buvez pas de boissons froides même par temps chaud. Le risque de développer une rhinite aiguë augmente si une personne mène une vie sédentaire, est constamment dans une pièce non ventilée.

Causes et symptômes du rhume, comment traiter?

Un nez qui coule est une inflammation de la muqueuse nasale. Le nom médical du rhume est rhinite. Le nez qui coule (ou rhinite) est le plus souvent causé par des virus et des germes.

La membrane muqueuse de la cavité nasale est la principale barrière contre les infections, les villosités à sa surface emprisonnent la poussière et les impuretés entrant dans le nez lors de la respiration. De plus, dans la cavité nasale, l'air est réchauffé à une température confortable. Le nez qui coule et les maladies catarrhales se produisent souvent avec l'hypothermie, l'immunité locale s'affaiblit et les agents infectieux peuvent se multiplier et se propager davantage à travers le nasopharynx et les voies respiratoires.

Les causes du rhume

Un nez qui coule peut se produire pour diverses raisons. Le plus souvent, la cause du rhume est les agents infectieux - virus, bactéries et champignons. La cause la plus courante est les virus du groupe des rhinovirus, coronavirus et adénovirus. Ensuite, la maladie est classée comme une rhinite infectieuse..

Une autre cause d'inflammation du nasopharynx est une réaction allergique. Les allergènes pénètrent dans les voies nasales pendant la respiration, provoquant un gonflement, du mucus et une congestion nasale. Dans ce cas, la maladie est classée comme rhinite allergique..

La rhinite allergique et infectieuse nécessite différentes approches de traitement - pour atténuer les signes négatifs de la maladie dans les deux cas, des vasoconstricteurs sont utilisés, ce qui vous permet de soulager brièvement la respiration du patient et de modérer la sécrétion de mucus. Cependant, avec la rhinite infectieuse, une thérapie complexe avec l'utilisation de médicaments antiseptiques est nécessaire, et des agents hormonaux et des bloqueurs des récepteurs de l'histamine sont utilisés pour traiter la rhinite allergique.

Causes possibles d'un écoulement nasal:

Rhinite infectieuse. Ce type de nez qui coule est plus courant que les autres et est familier à presque tout le monde. La rhinite infectieuse se présente sous une forme aiguë, le plus souvent elle est causée par des bactéries, des virus, moins souvent des champignons. Si le patient a une immunité stable, un nez qui coule infectieux se termine rapidement et sans complications.

Causes congénitales. Des anomalies de développement pendant la période prénatale perturbent le fonctionnement normal de la cavité nasale et provoquent une rhinite chronique. Ces raisons incluent des violations de la structure des os du visage, la courbure de la cloison nasale, l'hypertrophie ou la déformation des cavités nasales. Le plus souvent, un défaut unilatéral se produit lorsque la narine déformée ne fonctionne pas et que l'air circule sans entrave dans l'autre cavité.

Une telle cause de nez qui coule chronique comme le syndrome de Cartagener est rare. Un autre nom pour la pathologie est la dyskinésie ciliaire primaire. La maladie viole le mécanisme d'élimination du mucus de la muqueuse nasale en raison d'un mauvais fonctionnement de l'épithélium cilié. Il en résulte une stagnation du mucus dans la cavité nasale et dans les bronches, le développement de la bronchite, la transition de la rhinite vers une forme chronique.

Allergie. L'une des causes courantes de l'écoulement nasal chronique à long terme chez les enfants et les adultes est la rhinite allergique. Il apparaît non seulement au moment de la floraison, mais aussi en hiver, lorsque, semble-t-il, il ne devrait pas y avoir de raison d'apparition d'allergies.

Poils d'animaux;

Duvet et plumes de perroquets;

Livre, maison, poussière industrielle;

Produits chimiques des détergents, vernis et peintures.

Rhinite médicinale. Un écoulement nasal résultant de la prise de médicaments se produit pour deux raisons:

La rhinite est un effet secondaire d'un médicament (par exemple, des médicaments qui abaissent la tension artérielle);

Un effet rebond se produit après une surdose d'un vasoconstricteur pour le rhume.

Un nez qui coule "ricochet" peut se développer dès 4-5 jours après le début du traitement de la rhinite ordinaire avec des gouttes avec un effet vasoconstricteur. Le retrait intempestif des gouttes d'un nez qui coule conduit à la dépendance de la muqueuse nasale. L'annulation du médicament entraîne une augmentation de l'enflure, une augmentation de la dose entraîne une résistance des cellules muqueuses à la substance active. Le résultat de cette situation est la préservation des symptômes de la rhinite, même à doses maximales. C'est pourquoi il n'est pas recommandé d'utiliser des gouttes de vasoconstricteur plus longues que la période spécifiée dans les instructions.

Végétations adénoïdes. La prolifération des végétations adénoïdes situées à l'entrée de la cavité nasale du côté du pharynx provoque un écoulement nasal chronique chez les enfants. L'amygdale palatine hypertrophique bloque la lumière des voies nasales, ce qui crée un obstacle à la circulation de l'air. Il existe souvent une combinaison d'hypertrophie adénoïde avec une otite moyenne, une sinusite, une amygdalite chronique. La prolifération du tissu amygdalien provoque la multiplication des bactéries pathogènes qui provoquent une inflammation des tissus du nasopharynx. En savoir plus: causes et symptômes des végétations adénoïdes

Corps étranger. Le plus souvent, cette raison de la rhinite atypique survient chez les enfants en âge préscolaire précoce.

Un enfant peut imperceptiblement de ses parents mettre dans son nez:

Petits jouets et leurs détails;

Vitamines et petits bonbons;

Papeterie et petits objets;

Un symptôme caractéristique d'un corps étranger dans le nez est la sécrétion de mucus liquide d'une narine. Avec un long rhume, un oto-rhino-laryngologiste expérimenté soupçonne toujours tout d'abord la présence d'un corps étranger dans le passage nasal. Un cas de rhinite chronique d'une durée de 20 ans a été enregistré, dont la cause était un bouton qui est entré dans le nez dans l'enfance. Elle a été découverte chez une femme par accident lors d'une radiographie.

Polypes du nez. En raison d'une inflammation chronique ou d'effets allergiques sur la muqueuse du nez, des polypes bénins se produisent. Les formations atteignent une taille importante, bloquant les cavités nasales et bloquant le flux d'air.

Le plus souvent, des polypes se forment chez l'adulte. S'ils sont diagnostiqués chez un enfant de moins de 10 ans, leur cause possible est la sinusite chronique, la fibrose kystique. Souvent, une combinaison d'un polype avec l'asthme bronchique, une allergie à l'acide acétylsalicylique ou aux fruits jaunes.

Rhinite vasomotrice. La cause de la pathologie est une violation de la régulation du tonus des vaisseaux du nez. Avec cette pathologie, le système nerveux parasympathique est activé, dont les terminaisons nerveuses présentent un effet vasodilatateur. Les vaisseaux de la muqueuse nasale débordent de sang, il gonfle violemment, l'air ne passe pas par les voies nasales. Symptômes de la rhinite vasomotrice - éternuements, nez bouché, sécrétion d'une grande quantité de mucus. Ils s'intensifient sous l'influence du stress, du froid, des odeurs intenses, de la pulvérisation de produits chimiques dans l'air, avec des émotions fortes.

Rhinite atrophique. Ce type de rhinite est rare, sa cause est un amincissement de la muqueuse nasale, son atrophie due à un type rare de processus inflammatoire. Il est provoqué par des types de bactéries comme Proteus, Klebsiella, ainsi qu'une prédisposition héréditaire. Symptômes d'une rhinite atrophique - ozène (écoulement avec une odeur fétide), perte d'odeur, mucus vert avec formation de croûtes.

Nez qui coule comme symptôme d'autres maladies. L'hypothyroïdie cachée devient l'une des causes possibles d'un écoulement nasal de longue durée - diminution de la fonction thyroïdienne, production insuffisante d'hormones par elle. Pour cette raison, les tissus conjonctifs de tout le corps, y compris la muqueuse nasale, gonflent. En raison de l'œdème, la prise d'air diminue, la congestion se produit. Le diagnostic est clarifié en passant une analyse des hormones thyroïdiennes.

Une autre raison du développement de la rhinite chronique est la maladie auto-immune:

Les symptômes du rhume

Les symptômes du rhume varient en fonction du stade de la maladie:

La première étape dure de plusieurs heures à deux jours. Le patient ressent à ce moment une muqueuse sèche, des brûlures dans le nez et des démangeaisons continues. Déjà à ce moment, la respiration nasale est difficile, la perception des goûts et des odeurs est altérée. La température est généralement normale, parfois (plus souvent chez les enfants), une légère hyperthermie peut être observée.

Dans la deuxième étape, le virus se multiplie activement, une décharge abondante du nez commence et la respiration par le nez ne fonctionne pas. Souvent, le patient «pose» ses oreilles, la température monte, les larmoiements commencent et les éternuements fréquents. La maladie s'accompagne de maux de tête, de perte d'appétit et d'autres symptômes..

Le troisième stade se produit 4 à 5 jours après l'infection. La muqueuse du nasopharynx, endommagée par des virus, est colonisée par diverses bactéries, à la suite desquelles apparaît un écoulement mucopurulent du nez.

Si le système immunitaire humain est en bonne forme, le corps est activé pour lutter contre l'infection. L'enflure diminue progressivement, l'odorat s'améliore et la respiration nasale est rétablie. Dans quelques jours, la personne se remet. Si le corps d'une personne est affaibli, sans traitement adéquat, elle peut ne pas être en mesure de faire face à la maladie, dans ce cas, le pire est que diverses complications, y compris graves, peuvent se développer.

Nez qui coule sans température - qu'est-ce que cela signifie?

Un nez qui coule, qui ne s'accompagne pas d'une augmentation de la température corporelle, peut être le signe d'une infection virale, en particulier cela est typique des rhinovirus. La congestion nasale, les écoulements muqueux abondants et les difficultés respiratoires sont les principaux symptômes de cette maladie. Des maux de tête, des maux de gorge, une congestion dans les oreilles et une perte auditive peuvent y être ajoutés. Le plus souvent, ce type de nez qui coule apparaît chez l'adulte et est un signe de bonne immunité, car dans le processus de lutte contre l'infection, l'hypothalamus, où se trouvent les centres thermorégulateurs, n'est pas affecté.

La cause d'un rhume sans température est l'hypothermie, ce qui la rend plus sensible aux infections.

Une autre cause du rhume sans fièvre est les caractéristiques individuelles de l'état du patient. Ainsi, la rhinite peut apparaître chez les femmes au premier trimestre de la grossesse et chez les jeunes enfants lorsque leurs dents éclatent. Dans ce cas, le traitement est purement symptomatique, car un nez qui coule n'est pas le signe d'une pathologie grave, mais se développe en raison d'une immunité affaiblie..

Facteurs qui provoquent le développement d'un rhume sans fièvre:

Pollution de l'air par la poussière, les muqueuses toxiques et irritantes. Ainsi, la rhinite allergique se développe souvent à la suite d'un contact constant avec les animaux, d'un tabagisme passif ou actif, reste dans une pièce poussiéreuse;

Les épices épicées, lorsqu'elles sont ingérées dans la cavité nasale, peuvent provoquer une irritation des muqueuses et, à long terme, provoquer un écoulement nasal;

Changements soudains de température et d'humidité - par exemple, pendant la saison froide, une différence est souvent observée entre la basse température de l'air extérieur et la température élevée dans la pièce;

La prolifération adénoïde des amygdales est une cause fréquente du rhume chez les enfants;

Lorsqu'un corps étranger pénètre dans la cavité nasale, un nez qui coule agit comme un symptôme, cette cause est également plus fréquente chez les enfants;

Les polypes et autres néoplasmes du nez, ainsi que la structure anormale de la cloison nasale, peuvent provoquer une rhinite chronique..

Comment traiter un nez qui coule?

Il existe certaines règles qui permettent de guérir rapidement et efficacement le nez qui coule..

Comment traiter un nez qui coule chez l'adulte?

Il est important d'apprendre à se moucher correctement afin que se moucher ne conduise pas à des complications. Une augmentation de la pression dans la cavité nasale peut provoquer l'entrée de bactéries dans la trompe d'Eustache. Les micro-organismes pathogènes peuvent facilement provoquer une otite moyenne (inflammation de l'oreille moyenne). Si vous vous mouchez mal, vous pouvez endommager la coque de l'oreille moyenne déjà irritée. La bonne technique consiste à se moucher doucement individuellement pour chaque narine, tout en ouvrant la bouche pour ne pas augmenter la pression dans la cavité nasale.

Pour un traitement efficace du rhume, n'irritez pas la muqueuse en l'exposant au froid, à la fumée de tabac, aux odeurs fortes, à la poussière ou aux éternuements intenses. L'exercice augmente la puissance respiratoire, donc même pendant la saison chaude, vous pouvez augmenter le nez qui coule en marchant rapidement et en faisant de l'exercice.

Il est impossible sans la nomination d'un médecin d'augmenter la durée d'utilisation des médicaments à effet vasoconstricteur. En suivant les instructions, vous pouvez réduire considérablement le risque de nez qui coule «ricochet» en utilisant des gouttes pendant plus de 4 à 6 jours..

Élimine efficacement les symptômes d'une goutte de nez qui coule sur une base naturelle comme le Pinosol. Ses constituants (huiles essentielles d'eucalyptus, de menthe poivrée et de pin) agissent comme un antiseptique et anti-inflammatoire.

Le rinçage du nez avec de l'eau salée élimine la poussière, les allergènes, l'excès de mucus, les agents pathogènes et les croûtes séchées de la muqueuse nasale. Cette procédure est effectuée au moins 3 fois par jour, la quantité optimale est de 150-200 ml pour chaque cavité nasale..

Comment traiter le rhume chez les enfants?

Il est important de maintenir une température et une humidité optimales (+ 20 + 22 ° C) dans la pièce où se trouvent les enfants. Un air trop sec dans une maison avec chauffage central irrite la muqueuse nasale, vous devez donc absolument utiliser des humidificateurs. Assurez-vous de bien aérer la pièce, en retirant les enfants.

Chez les enfants d'âge préscolaire primaire, il n'y a aucun moyen de se moucher, par conséquent, le mucus accumulé rend la respiration difficile avec un nez qui coule. Ils enlèvent le mucus de leur nez avec des appareils spéciaux. Rincer le nez de la même manière que les adultes, les enfants sont admis au plus tôt 3 ans.

Un traitement approprié soulage efficacement les symptômes de la rhinite. Étant donné que la muqueuse nasale chez les enfants absorbe rapidement la substance active des médicaments, il est préférable d'utiliser les fonds de manière naturelle. La pommade et les gouttes sont utilisées pour traiter les enfants à partir de 2 ans, en spray - à partir de 3 ans. Le médicament n'est pas addictif, agit comme un agent anti-inflammatoire, ses composants naturels et sa base d'huile hydratent parfaitement la muqueuse nasale.

Pour que les végétations adénoïdes chez les enfants ne deviennent pas une source de complications sous forme de rechutes de rhinite et d'apparition de complications, elles sont rapidement supprimées. La propagation des bactéries pathogènes ralentit le développement physique normal des enfants.

Comment traiter une rhinite allergique?

La règle principale est de ne pas provoquer de rhinite allergique par contact avec un allergène. L'inflammation à long terme de la muqueuse nasale est compliquée par la sinusite, l'apparition de polypes et l'hypertrophie muqueuse. Si un allergène entre en contact avec la peau et les vêtements, retirez-les immédiatement..

Pour éliminer les allergènes de la muqueuse nasale, elle est lavée avec une solution saline à 1%, il est important d'effectuer cette procédure avant le coucher.

Pour la prévention des complications, des antihistaminiques modernes (Zodak) doivent être pris pour aider à arrêter le processus, pour empêcher sa transition vers une forme sévère.

Comment traiter le nez qui coule chronique?

Le diagnostic doit être clarifié, consulter un oto-rhino-laryngologiste.

Il n'est pas nécessaire de provoquer une augmentation des symptômes de tout type de nez qui coule par exposition à la fumée, à la poussière, aux produits chimiques de pulvérisation.

S'il est impossible d'établir la cause exacte du rhume, l'état du patient s'améliorera sensiblement lors du lavage de la cavité nasale avec de l'eau salée.

Si un nez qui coule se produit, en réaction à des médicaments (médicaments contre la pression, contraceptifs), vous devez trouver des analogues sans effets secondaires;

Les maladies somatiques, dont les manifestations peuvent être un nez qui coule, doivent être soigneusement traitées..

L'effet négatif des médicaments vasoconstricteurs pour le traitement de la rhinite est éliminé avec des gouttes sur une base naturelle qui ne provoquent pas de dépendance, agissant à la fois comme antiseptique et anti-inflammatoire.

Quels sont les remèdes contre le rhume?

En l'absence de traitement, un nez qui coule peut entraîner de graves complications - processus inflammatoires dans le sinus maxillaire, muqueuse pharyngée et larynx, otite moyenne aiguë ou chronique, ethmoïdite.

Mais comment traiter un nez qui coule? Aux premiers stades du rhume, il est recommandé de quitter la maison moins souvent et d'entrer en contact avec les autres. Bien qu'un nez qui coule en soi n'est pas dangereux, mais avec un traitement inapproprié ou son absence, il peut mettre une personne hors de combat pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Par conséquent, il est nécessaire d'éviter la propagation de l'infection et de créer toutes les conditions pour une récupération rapide..

Les premières étapes du traitement comprennent des procédures d'échauffement des jambes, l'inhalation de solutions de guérison avec du sel ou des huiles essentielles, la prise d'une grande quantité de liquide - thé, boisson au citron avec gingembre, infusion d'herbes médicinales, bouillon de rose sauvage.

Vous devez suivre toutes les règles d'hygiène de la cavité nasale et la nettoyer constamment de l'excès de mucus à l'aide d'embouts de nez jetables. Le nettoyage des voies nasales sous l'eau courante doit être prudent, car une pression accrue dans la cavité nasale peut contribuer à la propagation de l'infection, provoquant une otite moyenne, une pharyngite, une laryngite, une inflammation des sinus maxillaires. Vous devez nettoyer les narines une à la fois, car avec leur nettoyage simultané, il y a un risque de dommages aux vaisseaux sanguins, à la formation d'étoiles de rosacée.

Au deuxième stade de la maladie, si toutes les procédures préliminaires ont été inefficaces, vous pouvez commencer à utiliser les médicaments prescrits par votre médecin. Les vasoconstricteurs pour le traitement d'urgence de la congestion nasale ne sont pas utilisés pendant plus de cinq jours pour éviter la dépendance.

Pour fluidifier le mucus, il est important d'assurer constamment l'écoulement de fluide dans le corps, et la prise de médicaments avec des mucolytiques y contribue également. Le mucus trop visqueux et épais est mal séparé de la cavité nasale, rend la respiration difficile et prolonge le temps de récupération.

Médicaments vasoconstricteurs pour le rhume. Le plus grand groupe de médicaments sont les vasoconstricteurs, après l'utilisation desquels le gonflement de la muqueuse diminue presque instantanément et l'état subjectif du patient est facilité. Cependant, les médicaments vasoconstricteurs ont leurs contre-indications et leurs caractéristiques d'utilisation.Par conséquent, dans la lutte contre la maladie, il ne faut pas se fier uniquement à ce groupe de médicaments.

Les vasoconstricteurs sont généralement libérés sous forme de gouttes ou de spray, pénétrant sur la muqueuse nasale, ces médicaments resserrent les vaisseaux sanguins, ce qui provoque la disparition de l'enflure, la congestion nasale disparaît et la personne peut respirer normalement.

Une autre propriété utile des vasoconstricteurs est la capacité d'influencer la quantité de mucus et son taux de production, ce qui élimine les symptômes d'un écoulement nasal. Les principaux composants actifs des médicaments vasoconstricteurs sont la naphazoline, la xylométazoline, l'oxymétazoline.

En fonction de la substance active principale, trois groupes de médicaments vasoconstricteurs sont distingués:

Xymelin, Fornos, Rinonorm - gouttes à base de xylométazoline, Galazolin sous forme de gouttes, spray ou gel - un médicament à base de xylométazoline, la durée d'exposition peut aller jusqu'à 4 heures;

Fervex, Nazol, Nazivin - contiennent de l'oxymétazoline à différentes concentrations, ce qui leur permet d'être utilisés pour traiter l'écoulement nasal chez les adultes et les enfants. La validité est plus longue - jusqu'à 12 heures. Il existe des contre-indications pour les patients atteints d'insuffisance rénale, les femmes enceintes et les diabétiques.

Naftizine, Sanorin - médicaments à base de naphazoline. Validité après une seule utilisation - 6 heures. Les préparations de ce groupe sont abordables et n'endommagent pas la muqueuse nasale. Sanorin est considéré comme l'un des vasoconstricteurs les plus sûrs, car il contient des composants naturels (huile aromatique d'eucalyptus) en tant que substance auxiliaire, ce qui améliore l'effet thérapeutique et prévient les complications.

D'autres composants actifs des médicaments vasoconstricteurs - la tétrizoline, le phénynephryl - sont utilisés moins souvent, mais ont le même mécanisme d'action sur la muqueuse nasale. Lire la suite: le nez vasoconstricteur tombe d'un rhume

Il est important de savoir! La plupart des médicaments pour le traitement du rhume contiennent des vasoconstricteurs, qui peuvent rapidement obtenir l'effet - soulager la congestion nasale, faciliter la respiration et réduire la quantité de sécrétions. Cependant, avec une utilisation constante, ils peuvent être dangereux - la dépendance aux médicaments vasoconstricteurs se développe, car ce soulagement ne se produit pas même à des doses élevées.

L'utilisation régulière de vasoconstricteurs peut entraîner des complications telles que la perte de sensibilité nasale, une altération du goût et de l'odorat.

Recommandations de spécialistes concernant l'utilisation de vasoconstricteurs:

Les gouttes et sprays nasaux ne sont pas utilisés à chaque fois avec une sensation de congestion nasale, mais dans des situations critiques où d'autres remèdes ne sont pas utiles;

Il est impossible d'utiliser régulièrement des vasoconstricteurs pour l'auto-traitement du rhume - des médicaments complexes qui n'entraînent pas de complications et d'effets secondaires sont mieux à même de faire face à cette tâche..

Si, lors de l'utilisation de vasoconstricteurs, vous ressentez une détérioration du bien-être, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Le médecin sélectionne et prescrit un rhume parmi le rhume ordinaire en tenant compte des caractéristiques de la maladie - de cette façon, le traitement est plus efficace et les effets secondaires sont minimisés.

Moyens d'infection virale. En cas d'écoulement nasal provoqué par des virus, il n'est pas recommandé de prendre des médicaments aux premiers stades - le corps doit activer les forces immunitaires, et les écoulements nasaux sont un signe de sa lutte contre les agents responsables de la maladie. Lorsque la morve devient jaunâtre ou verte transparente, le traitement peut commencer.

Les mesures thérapeutiques aux premiers stades de la rhinite virale visent à réduire la viscosité du mucus et sa libre séparation. Pour ce faire, il est recommandé de boire beaucoup de liquides, d'utiliser des humidificateurs et de réguler la température dans la pièce où se trouve le patient. Après cela, vous pouvez commencer à vous laver avec une solution saline, à utiliser des gouttes de Pinosol et d'autres médicaments. Lire la suite: gouttes nasales antivirales d'un rhume

Préparations complexes pour le rhume. Les préparations complexes sont conçues non seulement pour éliminer les symptômes d'un nez qui coule, comme les vasoconstricteurs, mais, tout d'abord, pour éliminer la cause de son apparition. Ainsi, par exemple, avec une rhinite allergique, provoquée par un certain allergène pénétrant dans les voies nasales, l'effet sur la production de mucus n'aura pas le résultat souhaité - dès que l'action expirera, la rhinite reprendra. Dans ce cas, il est préférable d'utiliser un outil spécialisé ou un complexe de médicaments.

Vibrocil est un médicament basé sur deux ingrédients actifs, un décongestionnant et un bloqueur des récepteurs de l'histamine H-1, non seulement resserre les vaisseaux sanguins et supprime l'œdème, mais affecte également la cause du rhume. Les antihistaminiques dans sa composition soulagent une réaction allergique et le décongestionnant a des propriétés vasoconstricteurs.

Une autre combinaison populaire d'ingrédients actifs - mucolytique et décongestionnant - fournit un gonflement et un écoulement de mucus en raison d'un effet de liquéfaction, ce qui permet au rhume de guérir plus rapidement.

Les médicaments combinés sont très efficaces pour traiter le rhume et minimisent le risque d'effets secondaires et de complications..

Huiles essentielles du rhume. Les huiles essentielles - un composant commun des médicaments pour le traitement du rhume, peuvent également être utilisées comme un outil indépendant. Leur effet est basé sur des propriétés antiseptiques, lorsqu'elles sont appliquées par voie topique, les huiles essentielles restaurent les propriétés barrières de la muqueuse nasale sans la blesser. À des fins thérapeutiques, les huiles de menthe poivrée, de pin et d'eucalyptus sont le plus souvent utilisées..

Le médicament le plus courant dans ce groupe est le collyre Pinosol, qui a un effet antiseptique et anti-inflammatoire, il contient de l'huile de pin de montagne, de la menthe poivrée et de l'eucalyptus. Lire la suite: la plante tombe d'un rhume

Solutions salines du rhume. Le rinçage salin est l'un des moyens les plus efficaces de traiter le nez qui coule. Les solutions salines sont utilisées pour la rhinite infectieuse et allergique, car elles nettoient les voies nasales des agents infectieux, des allergènes et de l'excès de mucus, empêchant le dessèchement et les dommages à la muqueuse.

Les solutions salines n'ont pas de limites d'utilisation même pour les jeunes enfants, elles n'ont pas d'effets secondaires caractéristiques des vasoconstricteurs et aucune dépendance ne se forme pour eux. Les médicaments courants de ce groupe sont Aqualor, Salin, Humer, Aquamaris, Marimer.

Médicaments pour la rhinite allergique. La rhinite allergique est traitée avec des médicaments spécialisés - en plus des médicaments vasoconstricteurs, des bloqueurs des récepteurs de l'histamine et des agents hormonaux peuvent être utilisés. Parmi les médicaments hormonaux, Flixonase, Bekonase, Nasobek, Nazonex sont le plus souvent prescrits. L'effet de Nasonex se manifeste après 12 heures, le bien-être du patient s'améliore considérablement. Les médicaments sont disponibles sous forme d'actualité, par conséquent, n'affectent pas l'état du corps dans son ensemble.

Contre-indications des médicaments hormonaux - il est strictement interdit de les utiliser pour la rhinite infectieuse, car ces médicaments peuvent contribuer à la croissance des bactéries sur la muqueuse nasale. Les médicaments hormonaux ne sont utilisés que si le nez qui coule est de nature allergique. Lire la suite: gouttes nasales pour œdème et allergies

Médicament contre le rhume homéopathique. Les remèdes homéopathiques aux effets antiviraux qui favorisent le drainage lymphatique, soulagent l'enflure et renforcent le système immunitaire peuvent être très efficaces dans le traitement du rhume. Parmi eux, il existe des médicaments tels que Edas-131, Cinnasbin, Euphorbium Compositum, Sinupret, qui contiennent des composants naturels qui aident le corps à combattre les virus.

Mais l'effet des remèdes homéopathiques est difficile à prévoir à l'avance, car les substances actives peuvent avoir des effets différents sur différentes personnes. Par conséquent, le traitement du rhume avec des remèdes homéopathiques peut être retardé. Lire la suite: Rhumes homéopathiques

Astérisque au crayon d'un nez qui coule. Le produit vietnamien Zvezdochka est disponible sous forme de baume, pommade, patch, spray nasal et crayon pour inhalation, il combat avec succès le rhume grâce à un complexe d'ingrédients naturels - il contient des huiles essentielles de cannelle, clou de girofle, eucalyptus et menthe poivrée. Grâce à ces composants, le produit a un arôme caractéristique et, lorsqu'il est appliqué, il donne un effet rafraîchissant.

Un astérisque au crayon est beaucoup plus pratique à utiliser que le baume Golden Star classique dans une boîte de conserve - il pénètre directement dans la cavité nasale, ne laisse pas d'arôme caractéristique, ne provoque pas d'irritation de la muqueuse.

Si l'effet du baume est de nature réflexogène - il est appliqué sur les talons, la poitrine et les ailes du nez aux points utilisés dans la pratique orientale de l'acupuncture, alors le crayon Zvezdochka tombe directement sur la muqueuse, l'adoucit, réduisant l'enflure et la quantité de mucus sécrétée. Vous pouvez l'utiliser de 7 à 12 fois par jour, pour cela vous devez respirer alternativement chaque narine sur le filtre imbibé d'huiles aromatiques.

Il existe des contre-indications pour les personnes sujettes aux réactions allergiques et pour les petits enfants.

Que peut-on et ne peut-on pas faire avec un rhume??

Puis-je me réchauffer le nez avec un rhume? La plupart des recettes folkloriques pour le traitement du rhume sont basées sur le réchauffement du nez de diverses manières - compresses de sel, plâtres à la moutarde, œufs durs. Le réchauffement peut vraiment être utile, car ils provoquent une augmentation du flux sanguin, qui contient des cellules immunitaires. Cela vous permet de raccourcir la période de récupération, accélérant ainsi le cours des processus inflammatoires. Cependant, un tel réchauffement doit être effectué correctement afin de ne pas provoquer l'apparition de veines d'araignée sur les ailes du nez. De plus, il est strictement contre-indiqué de réchauffer le nez à une température élevée. (lire aussi: température élevée - que ne faut-il pas faire?)

Est-il possible de faire de l'inhalation avec un rhume? Les inhalations sont considérées comme le traitement le plus efficace pour le rhume, donc lors de l'inhalation de vapeurs, les composants bénéfiques des solutions de traitement pénètrent instantanément dans la muqueuse et ont un effet. Par rapport à d'autres traitements topiques pour le rhume, les inhalations présentent plusieurs avantages. Ainsi, contrairement aux médicaments pour l'instillation, lorsqu'elle est inhalée, la solution médicamenteuse ne coule pas dans la cavité buccale et n'entre pas dans l'estomac, mais est répartie uniformément sur la muqueuse et y reste pour l'exposition.

Les inhalateurs modernes (nébuliseurs) sont plus efficaces pour traiter le rhume. Les solutions médicinales avec leur aide pénètrent dans tous les coins de la cavité nasale, ainsi que dans les sinus et les bronches maxillaires, ce qui est nécessaire pour le traitement de la sinusite et des maladies respiratoires chroniques. Le nébuliseur fournit l'apport de particules d'une solution d'une certaine taille (5-8 microns), nécessaire pour l'exposition la plus efficace, tandis que pendant les inhalations normales, des particules jusqu'à 10 microns et plus, ou des particules inférieures à 5 microns, pénètrent dans la cavité nasale. Dans le premier cas, la substance active ne peut tout simplement pas pénétrer plus loin que la cavité nasale, et dans le second cas, les particules expirent immédiatement et elles n'ont pas le temps de s'exposer.

Puis-je aller au bain avec un rhume? Une visite au bain ne sera bénéfique que si le nez qui coule ne se produit pas dans un contexte de fièvre, ainsi qu'au stade précoce ou final d'un rhume, lorsque la température n'a pas encore augmenté ou a déjà baissé.

Est-il possible de planer les pieds avec un rhume? Des bains de pieds chauds avec un nez qui coule peuvent accélérer le processus de guérison et peuvent aider le corps à combattre les infections, surtout si la cause d'un nez qui coule refroidit le corps en excès. Cependant, il n'est pas recommandé de cuire à la vapeur vos pieds avec un nez qui coule si vous avez une température corporelle élevée. La montée des pieds est également contre-indiquée dans les varices, l'hypertension.

Quel médecin dois-je contacter?

Avec un nez qui coule, vous devez contacter le thérapeute local, le médecin généraliste ou le médecin ORL. En cas de nez qui coule pour le pollen, pendant la floraison - chez un allergologue.

Éducation: En 2009, un diplôme a été obtenu dans la spécialité «Médecine générale», à l'Université d'État de Petrozavodsk. Après avoir effectué un stage à l'Hôpital Clinique Régional de Mourmansk, un diplôme dans la spécialité "Oto-rhino-laryngologie" (2010)